NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Sombre dimanche de Alice Zeniter
Date france :
2013
Editeur :
ISBN :
9782226245175

Sombre dimanche

2013
4 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 4 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

24 %49 %75 %
3 h2 h1 h
 
 
Les Mandy habitent de génération en génération la même maison en bois posée au bord des rails près de la gare Nyugati à Budapest. Le jeune Imre grandit dans un univers mélancolique de non-dits et de secrets où Staline est toujours tenu pour responsable des malheurs de la famille. Même après l’effondrement de l’URSS, qui fait entrer dans la vie d’Imre les sex-shops, une jeune Allemande et une certaine idée de l’Ouest et d’un bonheur qui n’est pas pour lui.
Roman à la poétique singulière, tout en dégradés de lumière et de nostalgie, Sombre dimanche confirme le talent d’Alice Zeniter, révélée par Jusque dans nos bras.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Sombre dimanche les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Je découvre l’auteur avec ce roman, Prix du livre Inter en 2013. Et je découvre la Hongrie et la famille Mandy, qui habite depuis 3 générations dans la maison au bord des rails. Une famille qui tente de traverser tant bien que mal l’Histoire, depuis l’invasion allemande des années 30 jusqu’à l’effondrement du bloc de l’Est. Je me suis prise d’amitié pour le personnage d’Imre, jeune homme sans ambition qui, au contraire des trains qui passent devant son jardin, ne cherchent pas à partir. En revanche, les secrets de famille, révélés peu à peu, créent une atmosphère lourde et triste. Et puis les chansons, la musique, omniprésente mais triste, contribuent à la beauté du roman. Un roman qui se termine tout de même sur une belle note, après tant de malheurs. L’image que je retiendrai : Celle de ce fameux dimanche où tout bascule, autour d’une chanson.
Alex-Mot-à-Mots
http://alexmotamots.wordpress.com
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2018