NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
La Conjuration primitive de Maxime Chattam
Date france :
2013.05.2
Editeur :
ISBN :
9782226241405

La Conjuration primitive

2013
8 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 8 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

11 %24 %36 %49 %62 %75 %87 %
7 h6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Et si seul le Mal pouvait combattre le Mal ?
Une véritable épidémie de meurtres ravage la France.
D’un endroit à l’autre, les scènes de crime semblent se répondre. Comme un langage ou un jeu.
Plusieurs tueurs sont-ils à l’oeuvre ? Se connaissent-ils ?
Très vite, l’hexagone ne leur suffit plus : l’Europe entière devient l’enjeu de leur monstrueuse compétition.
Pour mettre fin à cette escalade de l’horreur, pour tenter de comprendre, une brigade pas tout à fait comme les autres, épaulée par un célèbre profiler.
De Paris à Québec en passant par la Pologne et l’Ecosse, Maxime Chattam nous plonge dans cette terrifiante Conjuration primitive au coeur des pires déviances de la nature humaine.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé La Conjuration primitive les ont également appréciés.

Les commentaires :

On ne présente plus l’auteur, n’est-ce pas. Et pourtant, je m’en étais un peu éloigné ces dernières années, après quelques déceptions. Me voici de retour, donc. Bien m’en a pris, car j’ai vraiment accroché à cette histoire. Parfois sanglante (J.C. Grangé a fait des “petits”), l’enquête nous mène au coeur des ténèbres, comme l’auteur m’y avait habitué. Et puis M. Chattam sort les grands moyens : pas de poursuites en voiture cette fois, non, mais des détours par l’Ecosse et la Pologne, sans oublier les hélicoptères au Canada ; c’est tout de même plus classe, avouez. Sans oublier le couple d’enquêteurs éclaté : il n’y a plus deux personnages en même temps, mais à tour de rôle. J’ai beaucoup apprécié le clin d’oeil de l’auteur aux lectrices de romans policiers, même si le personnage fini plutôt mal. Un agréable moment de lecture, donc, même si avec les techniques modernes, le Mal fait des petits. L’image que je retiendrai : Celle du personnage de Mikelis, énigmatique jusqu’au bout.
Alex-Mot-à-Mots
http://alexmotamots.wordpress.com
 
Avec la Conjuration Primitive, Maxime Chattam renoue avec le style qui a fait son succès.

Il nous entraine ici au coeur du mal, sur un réseau de sérial killer. Les meurtres s’intensifient et se répandent à travers le monde.
L’équipe de gendarmerie chargée de l’enquête aura fort à faire pour débusquer les tueurs, comprendre leur mobile mais surtout pouvoir les arrêter à temps.

Les chapitres courts donnent un rythme haletant au récit. Les personnages sont des plus attachants (certains plus que d’autres) et on vit vraiment avec eux les avancées de l’enquête.
Le récit est divisé en trois parties : l’enquête menée par Alexis Timée, responsable de la brigade, puis celle menée par Ludivine son adjointe et enfin l’enquête vue par les meurtriers.
Tout au long de la lecture on passe par tout un éventail d’émotions : le rire, la peur, le dégoût ou encore la stupéfaction (à plusieurs reprises je me suis dit “oh non pas ça”," il a pas osé faire ça !”...)

Vous l’aurez compris, Maxime Chattam aime jouer avec ses personnages mais aussi avec ses lecteurs.
J’ai beaucoup aimé les petits clin d’oeil disséminés par ci par là dans le récit, ainsi que le personnage surprise de la fin.
Des petites choses qui apportent un peu de légèreté à l’intrigue basée sur un thème très dur. Et le dernier chapitre nous amène à réfléchir sur la violence et son origine.
 
En bref, c’est un coup de cœur difficile à assumer puisque les thèmes abordés sont tellement durs que cela en est bizarre d’avoir aimé ça... Chattam pousse la moralité du lecteur à bout et c’est très réussi !
Bloggueuse livresque à ses heures perdues... (http://rizdeuxzzz.canalblog.com)
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2020