NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May
Date france :
2009
Editeur :
ISBN :
9782812603297

L'île des chasseurs d'oiseaux

2009
8½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 8½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

3 %15 %27 %40 %52 %64 %76 %88 %
8 h7 h6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Marqué par la perte récente de son fils unique, l’inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d’une enquête sur un assassinat commis à Edimburg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n’est pas revenu depuis dix-huit ans. Un cadavre exécuté selon le même modus operandi vient d’y être découvert. Cependant, dès l’autopsie effectuée par le médecin légiste, Fin ne croit plus à un lien entre les deux affaires.
Sur cette île tempétueuse du nord de l’Ecosse, couverte de landes, où l’on se chauffe à la tourbe, pratique encore le sabbat chrétien et parle la langue gaélique, Fin retrouve les acteurs de son enfance, à commencer par Ange, chef tyrannique de la bande dont il faisait partie. Marsaili, son premier amour, vit aujourd’hui avec Artair. Ce même Artair dont le père a perdu la vie en sauvant celle de Fin lors de l’expédition qui, chaque année, depuis des siècles, conduit une douzaine d’hommes sur An Sgeir, rocher inhospitalier à plusieurs heures de navigation, pour y tuer des oiseaux nicheurs.
Que s’est-il passé il y a dix-huit ans entre ces hommes, quel est le secret qui pèse sur eux et resurgit aujourd’hui ?
Sur fond de traditions ancestrales d’une cruauté absolue, Peter May nous plonge au coeur de l’histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod. Fausses pistes, dialogues à double sens, scènes glaçantes : l’auteur tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé L'île des chasseurs d'oiseaux les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Froids profonds, pluies battantes, crachins interminables, que cette île d’Ecosse est belle..... à lire au coin d’un feu de tourbe de cheminée. J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue narratifs : chapitres écrits à la personne du “je” où le narrateur raconte son enfance sur l’île - chapitres écrits du point de vue d’un narrateur omniscient racontant les avancées de l’enquête. Car tout nous est dévoilé par petites touches, l’auteur nous prenant ainsi au piège. En revanche, j’ai moins aimé la révélation finale, un peu trop caricaturale à mon goût. J’imagine difficilement une telle amnésie. Que les enfants sont cruels quand ils sont jeunes, mais les aléas de la vie se charge, en général, de les remettre dans le droit chemin. Sauf exception. Et cette exception, dans le roman, est difficile à trouver. Et je n’ai pas honte de le dire : j’aurai bien aimé goûter un de ces gugas dont il est question, à la chaire si tendre et savoureuse. En revanche, je n’aimerai pas vivre sur cette île de landes battues par les vents et les pluies. Et comme aurait dit ma grand-mère “Pour y vivre, faut y être née”. Ce qui n’est pas mon cas, même si je suis attachée à l’Ecosse par le coeur. L’image que je retiendrai : Celle du pneu de tracteur encastré dans la boutique du village, après que les enfants l’ai volé au village voisin pour avoir le plus grand feu de l’île.
Alex-Mot-à-Mots
http://alexmotamots.wordpress.com
 
En bref, je m’attendais à une enquête policière et je me suis retrouvée en plein cœur d’un huis-clos autour de secrets de famille dans une ambiance sombre et oppressante. Ce n’est pas ce que j’attendais mais j’ai tout de même été prise dans le jeu grâce aux nombreuses descriptions de l’auteur qui insiste sur l’empathie des personnages et les traditions sordides de l’île de Lewis.
Bloggueuse livresque à ses heures perdues... (http://rizdeuxzzz.canalblog.com)
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2017