NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Les Yeux Jaunes des Crocodiles de Katherine Pancol
Date france :
2007.05.30
Date origine :
2006
Editeur :
ISBN :
9782253121206

Les Yeux Jaunes des Crocodiles

2007
12 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 12 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

3 %19 %35 %52 %68 %84 %92 %
12 h10 h8 h6 h4 h2 h1 h
 
 
Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes.
Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.
Ce roman, c’est la vie.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Les Yeux Jaunes des Crocodiles les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Un titre et un auteur découverts grâce à ma petite soeur, qui malheureusement n’a pas aimé. Contrairement à moi qui a été prise dans l’histoire de ces personnages presque réels. On passe de l’un à l’autre avec facilité ; on s’inquiète pour Joséphine ; on jalouse Iris ; on hait Henriette … Ma soeur m’a également prêté la suite «La valse lente des tortues», que je vais de ce pas attaquer !
Amica Le Mans
Tatiana/Accrobiblio
30 ans de lecture, ça laisse des traces ...
 
Ce roman est bourré de rebondissements, d’intrigues; de nombreux personnages charismatiques gravitent autour de notre attachante héroïne blindée de défauts. Joséphine incarne Madame Tout-Le-Monde : elle se fait tromper par son mari, se démène pour trouver de quoi nourrir ses filles avec son maigre salaire, cherche à sortir d’un bourbier financier dans lequel l’a laissée son mari, peu reconnaissant envers sa femme bonne poire qu’il a cessé d’aimer au fil du temps et des kilos.
Cependant, la vie réserve au fur et à mesure de belles surprises à Joséphine, et c’est un point clef du roman. On finit, grâce à cette histoire, par croire à la chance, à une bonne étoile qui veille sur nous. On se dit que si Madame Tout-Le-Monde y arrive, pourquoi pas nous ? La grande force de ce récit, c’est que même en étant de la fiction, il relate la vie telle que nous, personnages réels d’un monde décevant, la vivons, la subissons. Il relate les problèmes terre-à-terre de notre société, que chacun peut rencontrer tous les jours : la difficulté de trouver un emploi et la nécessité de connaître du monde pour en avoir un, le courage et la force qu’il faut démontrer pour ne pas inquiéter ses enfants, l’horreur et le désarroi face à l’abandon de l’être qu’on a tant chéri pendant des années... Des problèmes de tous les jours, de tout le monde.
Outre cet aspect, Katherine Pancol a une plume fluide efficace et très agréable à lire : un sens de la repartie aigu, une bonne dose d’humour et d’ironie, une logique implacable, des personnages hauts en couleurs, à la fois très représentatifs de la société et extrêmes dans leurs comportements, et enfin des rebondissements souvent inattendus et jamais surfaits.
J’ai vraiment pris plaisir à dévorer ce gentil pavé, à tel point que je me retournerai volontiers vers ce même auteur.
Ce livre m’ayant été offert, merci pour cet agréable cadeau !
http://livriotheque.free.fr/
http://www.facebook.com/malivriotheque
https://www.youtube.com/channel/UC3O1fss1MLBb5l_M85Z809A
J’ai eu le plaisir de pouvoir emprunter quelques livres à mon cdi pour les grandes vacances, et ce livre en faisait partie. Et je peux dire que j’ai mis du temps à le lire mais pour ma défense, c’est un gros pavé.  J’ai bien aimé ce premier tome de la saga Joséphine Cortès, une couverture très coloré, et un résumé assez mystérieux je dirai. On y trouve des personnages insupportables, riches, et d’autres pauvres et bienveillants. Donc on voit le contraste entre ces deux niveaux sociaux.  Dans ce livre, il y a beaucoup de personnages à suivre on peut s’y perdre mais on les voit tellement que l’on ne se perd pas parmi eux. Mais le personnage principale et bien sûr puisque c’est le nom de cette saga Joséphine, mère au foyer, malheureuse dans son couple depuis que son mari, Antoine, est au chômage. Elle travaille au CNRS et est spécialisée dans l’histoire des femmes au XIIème siècle.  Le style de l’auteur est assez fluide, elle arrive à passer de la troisième personne (Il) à la première (Je) sans que cela gêne quoique des fois je me suis senti perdu. Dans la premier partie du livre, l’auteur présente les personnages, Elle leurs consacre 5 - 10 pages chacun puis elle continue sur ce système pour les suivre ensuite peu à peu. J’ai remarqué que l’auteur énumère beaucoup, des sorte de liste, des liste de course, de faits qui certaine fois n’ont pas d’intérêt.  L’intrique principale est que la sœur de Joséphine lui demande de lui écrire un livre dont elle prendra tous les mérites, en plus de cette intrigue, on les suit dans les diverse choses de la vie. Donc on suit Joséphine dans l’écriture de son livre, et j’ai bien aimé le fait de pouvoir lire l’histoire dans l’histoire. 
Ce que j’ai trouvé très intéressant c’est que à la fin du livre , il y a les listes des livres qui ont servis a l’auteur .  Donc vous l’aurez compris j’ai bien aimé.
Le monde des spatchounes
 
Ce qu’il raconte… Deux sœurs, la quarantaine. Iris : belle, très belle, riche, élégante et parisienne. Autrefois étudiante brillante, elle s’est mariée et sa vie se résume à un vain tourbillon. Iris, qui s’ennuie, rêve de devenir une autre. Joséphine, littéraire, historienne spécialisée dans l’étude du XIIème siècle. Beaucoup moins à l’aise dans la vie. Mariée elle aussi, mère de deux filles et banlieusarde, Joséphine se bat pour tenir debout. Un jour, lors d’un dîner, Iris se vante d’écrire un roman. Entraînée par son mensonge, elle persuade sa sœur de devenir son nègre. Abandonnée par son mari, acculée par ses dettes, Joséphine se soumet. Elle est habituée : depuis l’enfance, Iris la magnifique la domine. Et le destin de chacune des sœurs va basculer. Mon avis sur tout… ou presque tout… Alors alors, c’est le 1er de la célèbre trilogie de Katherine Pancol qui vient d’ailleurs de sortir un nouveau bouquin. Et attention, le 9 avril prochain sortira l’adaptation cinématographique des #yeuxjaunesdescrocodiles : Julie Depardieu, Emmanuelle Béart et Patrick Bruel et Karole Rocher (l’actrice de #Braquo) se partageront l’affiche. BRRREF : revenons à mon avis. Bon bon bon, j’ose avouer que j’ai ressenti quelques flottements et longueurs dans les moments où Joséphine écrit son livre. Mais les longueurs sont de très courtes durées. Les personnages sont très attachants. J’ai adoré Marcel et Choupette. J’ai eu fortement envie de claquer le beignet d’Hortense. J’ai hâte de savoir ce qu’il va se passer dans le 2ème tome….
 
Je dois dire que le livre et beaucoup plus détaillé que le film! Nous avons donc l’histoire de ces deux soeurs qui ne se ressemblent pas du tout, mais qui font (enfin essayent) de faire avec, Iris la “beauté” et la “meilleure” réussite de la famille et Joséphine, la maladroite, pas trop douée pour rien sauf pour le moyen age du 12ème siècle, son élément de recherche au CNRS. Un jour, Iris raconte qu’elle écrit un livre justement sur cette période... De plus la vie familiale de Jo est au plus pas... J’ai vraiment adoré le bouquin, on retrouve des scènes du film incroyables, on a plus de détails sur tout et l’écriture de l’auteure est tellement fluide qu’on lis assez vite ce “pavé”. Et on a vraiment hâte de savoir la suite!! L’histoire est tellement réaliste, on se demande ce que nous nous ferions, dans la situation de tel ou tel personnages, parce qu’il y en a pas mal des personnages mais ni pas assez, ni trop, juste ce qu’il faut pour qu’on les retiennent tous. Après, c’est pas non plus de la “grande” littérature mais c’est vraiment bien et je veux vraiment lire le t.2 rapidement!
leslivresdedidine.blogspot.fr
D’abord qualifié # Par moi même #, d’une « balade littéraire », me voilà folle de ce livre, de ses personnages, son ambiance, ses leçons de vie... Ce livre, c’est tout simplement : « l’histoire de la vie » 
Milou-
 
J’ai aimé me perdre dans les pages de ce roman, la plume de l’auteur est simple, fluide, additive. Je me suis perdue dans les pages, dans les vies de tous ses personnages. J’ai eu du mal à les lâcher, et j’espère pouvoir les retrouver dans la suite, car après tout, la saga des crocodiles ne fait que commencer
Cristy, capitaine du Navire dévoreur de livres
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2021