NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee
Date france :
2005
Titre origine :
To kill a mockingbird
Date origine :
1960
Traducteur :
Isabelle Stoïanov
Editeur :
ISBN :
2877065502

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

2005
7½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 7½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

4 %17 %31 %45 %59 %72 %86 %
7 h6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Dans une petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au cœur de la lutte pour les droits civiques -, connut un tel succès. Il ne suffit pas en revanche à comprendre comment ce roman est devenu un livre culte aux Etats-Unis et dans bien d’autres pays.
C’est que, tout en situant son sujet en Alabama à une époque bien précise - les années 1930 -, Harper Lee a écrit un roman universel sur l’enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Exceptionnel, avec une lecture fluide, une histoire passionnante et des personnages attachants.
dernier lu : Grace de Paul Lynch
En cours de lecture:
*Liseuse: - (aucun)
*Livre audio: - (aucun)
*Papier: - (aucun)
*à lire: - Un village pour aliénés tranquilles de Juliette Rigondet
*Relecture: - (aucun)
 
Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur m’a été chaudement recommandé par un ancien collègue il y a déjà près de six ans. A l’époque il ne m’attirait guère, malgré son statut célèbre. Et j’avoue que dernièrement, je n’étais pas plus pressée de l’ouvrir. Il y a de ces romans comme ça qui ont une aura telle qu’on rechigne à les commencer, de peur de ne pas y trouver ce que la masse a encensé. C’est le cas pour celui-là.
L’attrait principal de ce livre réside dans le fait que l’histoire, en focalisation interne, est narrée par une gamine qui bien évidemment comprend le quart des évènements qui se produisent mais soulève aussi toutes ces questions simples auxquelles les adultes ont souvent bien du mal à répondre. Les thèmes du racisme et de la ségrégation sont ainsi racontés d’un point de vue innocent, d’où l’originalité juvénile du roman.
Mais ce parti pris a un prix et de taille : un manque cruel d’action sur plus de 200 pages, et une lenteur de récit parfois pénible. Pourtant, du fait des nombreux dialogues, le livre se lit vite, un petit vent d’humour ingénu faisant parfois sourire. Ainsi, comme la narratrice, on comprend moyennement ce qui se passe, d’où une frustration pour le lecteur adulte qui, tout naturellement, n’en a presque que faire de tous ces jeux enfantins qui, néanmoins et à défaut d’être intéressants, lui rappellent de manière nostalgique ses jeunes années d’insouciance avec ses amis... La délivrance n’intervient qu’à la deuxième partie, laquelle aborde enfin le procès et l’ambiance marquée sur la famille Finch. Cette deuxième partie sonde enfin et de manière concrète le fond principal de ce roman : on aura beau prouver que le Blanc ment, le Noir sera toujours condamné dans cette contrée raciste. Le parallèle effectué avec Hitler et l’extermination des Juifs, en presque fin d’ouvrage, est en outre saisissant, avec cette enseignante qui est profondément et officiellement choquée du sort des Juifs en Allemagne, mais considère officieusement qu’il faut se débarrasser de tous ces Noirs envahissants. Lee a très justement mis le doigt sur une discrimination égale pourtant non considérée comme telle. Un des passages les plus marquants de ce livre...
Parler là d’une lecture intéressante, instructive, démonstrative et originale ? Oui.
Parler là d’un chef-d’oeuvre ? Non. Mais tout le monde sait que ce roman a bénéficié d’un contexte général très parlant à une époque meurtrie soulevant les questions de l’égalité pour tous...
http://livriotheque.free.fr/
http://www.facebook.com/malivriotheque
https://www.youtube.com/channel/UC3O1fss1MLBb5l_M85Z809A
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2019