NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
L'Ecorchée de Donato Carrisi
Date france :
2013.10.16
Titre origine :
L'Ipotesi del male
Traducteur :
Anaïs Bokobza
Editeur :
ISBN :
9782702153888

L'Ecorchée

2013
7 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 7 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

12 %26 %41 %56 %71 %85 %
6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Sept ans après s’être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. L’enquêtrice excelle dans son domaine. Peut-être parce qu’elle est incapable d’éprouver la moindre émotion. Ou peut-être parce qu’elle-même porte dans sa chair la marque des ténèbres.
On a tous ressenti l’envie de s’évanouir dans la nature. De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi.
Or chez certains, cette sensation ne passe pas. Elle leur colle à la peau, les obsède, les dévore et finit par les engloutir. Un jour, ils se volatilisent corps et biens. Nul ne sait pourquoi.
Bientôt, tout le monde les oublie. Sauf Mila. Et puis, soudain, ces disparus réapparaissent pour tuer. Face à eux, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une hypothèse du mal. Mais pour les arrêter, il lui faudra à son tour basculer dans l’ombre.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé L'Ecorchée les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
L’Ecorchée, encore un des ces livres où il ne faut pas trop en dévoiler pour éviter de ruiner l’intrigue aux futurs lecteurs.
Contrairement au Tribunal des âmes où elle n’apparaissait qu’en clin d’oeil, on retrouve bel et bien dans cet opus Mila, l’intrigante héroïne qui ne ressent aucune émotion. Cependant, les affaires du Chuchoteur et de l’Ecorchée sont bien distinctes, et les deux livres peuvent donc être lus indépendamment (même si je conseillerais tout de même la lecture préalable du Chuchoteur, histoire de ne rien louper dans cette suite). 
Dès le début, on retrouve le procédé utilisé par Carrisi dans le Chuchoteur : narration suivant les personnages principaux entrecoupée de courts chapitres mystérieux. Le système est imparable pour garder un suspense constant, et on n’a aucune envie de décrocher en cours de lecture. Quant à l’intrigue, là encore, l’auteur sait ce qu’il fait: riche et originale, rien n’y est laissé au hasard. Les rebondissements sont savamment placés aux moments clés de l’enquête et permettent de conserver une tension constante jusqu’au final, intense et bluffant. 
Là où Carrisi est très fort également, c’est au niveau de la construction des personnages. Mila est une héroïne dure, troublée et troublante, et pourtant, on s’attache à elle, on arrive même à la comprendre. Ce tome en dévoile beaucoup plus sur elle et son histoire, la rendant plus humaine, mais sans tomber dans la surenchère qui pourrait nous détourner de l’intrigue principale. Carrisi a également choisi d’introduire un second protagoniste: Berish, brillant, mais rejeté par ses pairs au sein de la police. Ce duo improbable de marginaux fonctionne sans problème, avec beaucoup de cohérence et de crédibilité. 
Très bonne lecture donc, et pour une fois, une suite à la hauteur de mes espérances. Je ne mettrai qu’un bémol: la fin pourrait laisser présager d’une nouvelle suite. En soi, rien de dramatique, mais la lecture de ce troisième roman de Carrisi laisse transparaître un certain motif, une certaine façon de faire, qui pourrait finir par devenir tout simplement une marque de fabrique. A l’instar de Dan Brown, chez qui tout devient prévisible une fois qu’on a lu un ou deux de ses romans et compris sa façon de faire, si Carrisi continue sur ce chemin, ses romans pourraient devenir bien trop attendus et perdre tout leur intérêt. A surveiller.
From There And Back Again
 
 Certainement le moins bon des trois gros romans de Donato Carrisi (pas encore lu “La donna dei fiori di carta”), même si c’est celui qui a le titre qui claque le plus, et même si je reste une fan inconditionnelle de l’auteur (oui si je le croise un jour, je peux me mettre à crier très fort et très aigu en agitant frénétiquement les avant-bras et/ou perdre tous mes moyens - et tout mon italien - en me transformant en Bernardo dans Zorro tout en ricanant bêtement). Attention, quand je dis “le moins bon”, on est quand même super loin de la déception sur le dernier Läckberg (qui, elle, en est au 7ème de sa série donc elle a un peu des excuses aussi). Ainsi, la suite de “Il suggeritore” est toujours aussi bien écrite (séquence onaniste “j’ai une licence de langue étrangère” : que c’est agréable de lire un roman dans sa langue d’origine et non une traduction, si bonne soit-elle), toujours aussi efficace mais le dénouement de l’enquête est malheureusement bien trop prévisible et le lien avec le méchant éponyme du premier roman est un peu poussive (un peu comme à la fin de certains films où on se dit “c’est bon, on a compris : va y en avoir un 3”), voire arrive légèrement comme un cheveu sur la soupe (c’est qu’elle a un gros karma méchamment pourri la Mila).
(...)
 
C’est avec méfiance que je retrouvais l’agent Mila Vasquez pour ce roman faisant suite au Chuchoteur, roman classé le mois dernier parmi mes plus grosses déceptions je le rappelle.
Étonnamment, j’ai mieux apprécié celui-ci.
Le thème des personnes disparues, m’ayant un peu plus intéressé, était bien développé, qui plus est le personnage de Mila était un brin moins torturé que dans le premier tome.
Ce qui m’a déçu c’est cette manie de l’auteur de toujours fourrer un personnage masculin torturé dans les pattes de Mila Vasquez, comme si elle en avait besoin! Une enquête ne peut-elle être menée correctement par une femme seule???
Le suspense était un peu en dents de scies, mais globalement ce fut une lecture satisfaisante, sans toutefois être vraiment marquante. Un bon roman de gare ou de plage, en somme.
Sakalivres/Vanessa
www.sakalivres.com
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2020