NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Ce qui nous lie de Samantha Bailly
Date france :
2013.04.19
Editeur :
ISBN :
9782811210304

Ce qui nous lie

2013
Lecture conseillée à partir de 16 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
4 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 4 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

22 %48 %74 %
3 h2 h1 h
 
 
Alice a un don. Elle a la capacité de voir les liens se nouer et se rompre entre les gens. Les attaches lui apparaissent sous forme de fils lumineux, qui tissent une cartographie des relations affectives. Impossible d’expliquer l’origine de ce phénomène. Manifestation surnaturelle ? Hallucination ? La jeune femme a appris à vivre avec dans le plus grand secret. C’est alors qu’elle rencontre Raphaël, son nouveau manager. La voilà qui s’éprend du seul homme dont elle ne peut pas voir les liens.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Ce qui nous lie les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Véritable coup de coeur littéraire, j’avais dévoré Oraisons et, malgré la différence majeure de genre, j’ai tout autant apprécié Ce qui nous lie.

Classé par nécessité dans la collection “Grande Romance” de Milady, je ne qualifierai pas pour autant Ce qui nous lie dans la romance. Bien sûr que le roman en contient mais il est pour moi avant tout une leçon de vie. Sans doute est-ce dû au fait qu’il m’ait touché très personnellement mais j’ai ressenti Ce qui nous lie comme un roman de transition qui nous aide, comme Alice, à passer un cap, à atteindre une certaine maturité. Je suis en effet persuadée que nous avons besoin de quelque chose qui nous aide à avancer, à trouver notre voie comme une boussole et c’est ce que Samantha Bailly a parfaitement retranscris dans ce roman grâce au pouvoir d’Alice. C’est d’ailleurs ce qui fait l’originalité du roman qui ne se contente pas de faire un genre de romance paranormale.  Une fois de plus, la plume de l’auteur me subjugue. Résolument moderne avec des passages de messagerie instantanée, Samantha Bailly est une fois de plus dans le juste et développe avec talent ses personnages et leurs sentiments grâce à la structure du roman qui explore passé, présent et futur. Elle est de ces personnes que je lis patiemment, lentement et attentivement car le talent littéraire m’y contraint naturellement.  Les personnages sont souvent décrits par d’autres critiques comme étant cliché mais je les trouve au contraire très proche de la réalité car ils offrent un éventail de personnalité qu’on croise bien souvent: le bourreau de travail, l’homme à femme, le petit jeune pas très sûr de lui, la collègue qui enchaine les galères et bien sûr, le boss débordant de confiance en soi (heureusement vu que c’est le patron). Au milieu de tout cela, il y a Alice qui réapprend à vivre en société, à lier des relations avec le monde extérieur. J’ai trouvé qu’il était facile de s’identifier à Alice, dont la confiance brisée fait qu’elle a beaucoup de mal à retrouver un sens à la socialisation. Elle est sensible, parfois timide et renfermée, mais aussi déterminée et forte.  Plutôt que Raphaël, c’est Sébastien que j’ai préféré. Si le jeune homme apparait d’abord comme détestable, il parvient très vite à se rendre sympathique en exposant une manière de vivre qu’il revendique mais surtout des vraies valeurs auxquels il est attaché.  Raphaël m’a beaucoup moins séduite. Je l’ai vu comme un homme passif qui ne fait rien pour changer une destinée toute tracée dont il ne veut pas. Malgré une bonne évolution au fil des pages, il m’est restée désagréable, je trouve qu’il lui manque une étincelle, une joie de vivre que j’ai adoré chez Sébastien.

Si la fin peut décevoir certains lecteurs qui aiment que le dénouement soit fixé, je l’ai moi interprété comme une promesse de futur poétique.  En somme, j’ai adoré et le recommande vivement aux âmes sensibles et poétiques qui sauront que l’apprécier.
 
J’ai beaucoup aimé ce livre. Je me suis facilement laissé prendre par l’histoire et je l’ai trouvé apaisante. L’écriture est fluide et a quelque chose de poétique, il y a du vocabulaire et des jolies constructions de phrases. Les chapitres sont découpés en 2 parties: une au présent et une au passé, puis plus tard dans le roman on garde la partie présent mais la partie “passé” sera remplacée par une partie “futur” (ce qui m’a un peu perturbé au début). L’histoire est crédible, on y croit sans se forcer et on intègre vite les paramètres comme quelque chose de naturel. Les personnages sont tous plus différents les uns que les autres. Je me suis vite retrouvée en Alice pour sa manière de voir la vie mais également pour la manière dont elle utilise son don car c’est surement ce que j’aurais fait aussi: démasquer les menteurs et les traîtres. J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Sébastien qui est naturel et joyeux. Enfin, j’ai aimé suivre l’histoire entre John et Alice à laquelle j’avais peur qu’il n’y ai pas de fin et je suis contente qu’il y en ai eu une. Le seul petit bémol, c’est que j’ai trouvé le “mystère” de son passé, pas assez développé, ce qui pour moi, l’a rendu presque inutile dans l’histoire ou du moins dérangeant de par ce manque de précisions. La fin est assez étonnante, ou en tout cas, je ne l’aurais pas imaginée comme ça d’instinct, mais c’est peut-être ce qui fait, en partie, que j’ai aimé le livre.  Au final, ce roman m’a pas mal fait pensé à “La Vie et moi” de Cecelia Ahern que j’ai lu il n’y a pas longtemps. On retrouve ce côté où on suit plutôt la vie et le changement dans la vie de l’héroïne et où la romance et le petit côté paranormal sont plutôt secondaires.
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2021