NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
La partition d'Abrielle de Carina Rozenfeld
Date france :
2014.02.13
Editeur :
Collection :
ISBN :
9782221140383

La partition d'Abrielle

2014
Lecture conseillée à partir de 15 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
6 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 6 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

18 %34 %51 %67 %84 %
5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Vous pensiez être au paradis ?
Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise... Un mur infranchissable.
Il vous faudra d’abord vivre en enfer :
Article 1 : Tout contact physique, toute marque d’amour sont proscrits.
Article 2 : Il est interdit de chanter, d’écouter ou de faire de la musique.
Article 3 : Quiconque se livrera à ces activités illicites sera mis à mort.
Vous n’êtes personne. vous apprendrez à obéir.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé La partition d'Abrielle les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Un roman qui exige une introspection de notre part, il nous fait réfléchir sur notre rapport aux autres que nous jugeons bien trop souvent sans les connaitre. Mais aussi sur l’importance de notre droit à s’exprimer librement et à choisir notre voie. Abrielle, 16 ans, vit dans un village où il est interdit de chanter, pourtant la nature lui apporte sans cesse de nouvelles mélodies et celles-ci ne demandent qu’à être partager. Elle lutte depuis ses 4 ans pour ne plus laisser échapper un seul son car, ayant eu le malheur de fredonner, elle est considérer comme une réminiscente. Elle pourrait remettre en cause l’équilibre du village simplement en s’exprimant librement, mais les hauts dignitaires du village veillent au grain et vont tout faire pour qu’elle ne puisse pas causer de tort à la communauté. Abrielle n’a plus le choix, elle doit fuir malgré le mur qui empêche tout départ de l’Anneau et la redoutable forêt de mangrove, dont les légendes disent que personnes n’est jamais revenu. Sa et Ca sont des Neutres, ils ne sont ni hommes ni femmes. Ils vivent ainsi jusqu’à la cérémonie où ils recevront une injection qui les fera devenir homme ou femme selon le choix auquel ils ont réfléchi toute leur vie. Dans la ville où ils vivent, les sentiments sont interdits ainsi que tout contact entre ses membres. Pourtant, ils vont apprendre à s’aimer et braver les interdits en se touchant et en s’embrassant. Alors qu’ils ne savent pas encore si l’autre sera homme ou femme, leur amour est plus fort que tout, si quelqu’un les surprends c’est la mort qui les attendra. Le roman est divisé en deux parties, la première se concentre sur Abrielle et la seconde sur Sa et Ca et sur leur rencontre avec la jeune fille. L’auteur nous fait voyager dans un univers original et passionnant, l’on découvre deux communautés de l’Anneau très différentes et pourtant si semblable avec leurs règles ancestrales, leurs interdictions et leurs dangers. Les personnages sont attachants, l’écriture fluide et poétique, les sujets abordés sont dans l’ère du temps et l’auteur nous questionne d’un bout à l’autre du roman.
http://my-literary-world.overblog.com/
 
Comme j’avais adoré Phaenix, c’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’écriture de Carina Rozenfeld. La Symphonie des Abysses est un livre merveilleux qui vous emporte très loin et vous emprisonne dans son univers. Ce livre n’est pas passé loin du coup de coeur, j’ai beaucoup aimé ! L’histoire est divisée en trois parties selon moi, on a d’abord l’histoire d’Abrielle, puis celle de Sa et Ca et pour finir on suit les trois personnages en même temps. J’ai aimé chacune de ses parties, j’ai apprécié découvrir ces personnages si différents des autres, si complexes et tellement purs, tellement touchants. Je n’ai eu aucun problème à me laisser emporter par la plume de Carina Rozenfeld. J’ai trouvé l’écriture très mélodieuse et très douce. Dans chaque partie, on en apprend plus sur la façon de vivre des différents personnages et sur leur propre histoire. Plus on apprend à les connaître et moins on peut se passer d’eux. Le règlement de chaque village est très strict et différent des autres. Dans celui d’Abrielle, chacun a une tâche à accomplir et la réalise sans s’écarter de la monotonie. Abrielle étouffe dans ce monde et sous la menace, elle s’enfuit. Abrielle est une héroïne à laquelle on ne peut que s’attacher, elle est forte, courageuse, intelligente, sensible et douce à la fois. Son caractère est bien trempé et elle ne se laisse pas faire. J’ai adoré me plonger dans l’histoire mélodieuse d’Abrielle. La narration est partagée, on a donc un petit aperçu de ce que pense les personnes qui l’entourent, telles que sa mère Abela, Branden (qui est quelqu’un d’horrible et de complètement tordu), etc. Ce sont des petits éléments qui complète le récit. On découvre ensuite deux nouveaux personnages : Sa et Ca. J’ai été conquise !! Quelle histoire merveilleuse, pleine de sentiments tellement profonds, tellement touchants. J’ai aimé la partie avec Abrielle, mais ces deux nouveaux intervenants m’ont complètement fait rêver. Leur quotidien est très différent de celui d’Abrielle. Sa et Ca sont ce qu’on appelle des Neutres, à leur dix-huit ans, on leur permet de choisir s’ils seront un homme ou une femme. D’un ilel (il-elle), ils passeront à un “il” ou une “elle”. Dans leur monde, il est interdit de se toucher ou d’éprouver le moindre sentiment. Or Sa et Ca s’aiment. Ils s’aiment d’un amour magnifique et magique. Rien que d’y repenser, j’en ai les larmes aux yeux tellement j’ai été emportée et touchée. Ils s’aiment pour ce qu’ilels sont vraiment, pour leur âme et non pour leur physique. Je trouve juste dommage que dans le livre on avait déjà leur nom définitif dans l’en-tête, j’aurai aimé les découvrir au moment venu, mais ce n’est qu’un minuscule détail et qui n’entache pas la lecture. La dernière partie où les trois protagonistes se rencontrent est très intéressante aussi. Chacun ignorant l’existence d’autres personnes qu’eux découvre qu’ils ne sont pas seuls, qu’ils en sont pas les seuls à être particulier. Cette partie est plus courte mais laisse imaginer l’aventure qui sera présente dans le second tome. Bref, l’histoire que nous présente Carina Rozenfeld est unique en son genre, sa plume est toujours aussi envoûtante. J’ai adoré et j’ai été transportée par tous ses sentiments si beaux. Un livre très agréable, très mélodieux que l’on ne peut qu’apprécier et se laisser emporter. Une très belle lecture, un univers particulier et une fin qui donne envie d’en savoir encore plus.
 
J’ai beaucoup aimé ce roman tout d’abord. En raison de problèmes personnels, j’ai beaucoup eu du mal à lire cette semaine ce qui ne veut pas dire que ce livre est mauvais bien au contraire, c’est juste moi. Nous avons donc deux parties, presque trois qui se détachent. Première partie : Abrielle et l’interdiction du chant, de la musique. Alors, je ne sais pas si vous savez mais ma deuxième passion avec la lecture, c’est la musique et le chant avec l’option musique de mon lycée etc.. enfin bref, je ne peux absolument pas concevoir un monde sans musique. Toujours est-il qu’à part cela, les habitants du village d’Abrielle vivent assez normalement, évidemment ce n’est pas notre société, c’est un roman de dystopie et donc d’anticipation donc heureusement que ces gens ne vivent pas tout à fait normalement dans leur vie de tous les jours, excepter l’interdiction de la musique et du chant. Abrielle dans cette interdiction va devenir un peu “folle”, pour elle, elle ne peut pas s’exprimer et un jour après un événement très regrettable, elle et sa mère décident qu’il faut mieux qu’elle parte et commence son petit voyage... Deuxième partie : Sa et Ca, de la ville des Désex et oui vous pouvez le comprendre comme vous le comprenez, et l’interdiction de l’amour et du toucher physique, c’est la partie avec laquelle j’ai eu plus de mal. Ici nous avons une société avec les mêmes règles que le village d’Abrielle mais mise en pratique de différente manière, c’est à dire qu’ils font certaines choses que chez Abrielle, ils ne font pas ou inversement. Dans cette ville ne naissent que des “Neutres”, ils sont formés en laboratoire et on leur enlève leur chromosome X ou Y, une fois adulte, il doivent faire le choix de ce qu’ils veulent être, homme ou femme et on leur injecte un produit qui les fait devenir ce qu’ils veulent.
Le problème majeur de cette partie c’est les “iel” “euls” “lea” etc.. ce sont les articles “neutre” crée pour que cela puisse concorder avec la nature de ces Neutres, sauf que, pour moi en tout cas, ça allait bien au moment mais j’ai eu beaucoup de mal, parce que mon cerveau arrivait pas à analyser surtout que cela ne se voit pas sur moi, je suis plutôt bonne élève, je lis “beaucoup” mais j’ai une petite forme de dyslexie et je peux vous assurer qu’au bout d’un moment je n’arrivais plus à lire ces “mots"^^ Troisième partie : l’histoire commune Heureusement qu’il y a cette troisième partie, autrement on se demanderait trop où l’on va^^
Bref c’est juste la continuité et c’est très bien.  La plume de l’auteur est belle, fluide, compréhensible (sauf pour les “iel” etc..^^), agréable, ce que j’avais déjà constaté dans la trilogie La Quête des Livres Mondes que j’avais vraiment apprécier et donc il faut que je commence à lire la suite La Quête des Pierres de Luet. Vous l’aurez compris malgré quelque défauts, heureusement que rien n’est parfait, c’est un bon voir même très bon roman pour ma part!
leslivresdedidine.blogspot.fr
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2022