NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Allégeance de Veronica Roth
Date france :
2014.05.12
Titre origine :
Allegiant
Traducteur :
Anne Delcourt
Editeur :
ISBN :
9782092532324

Allégeance

2014
Lecture conseillée à partir de 12 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
7½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 7½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

7 %20 %34 %47 %60 %73 %87 %
7 h6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s’échapper. Le monde qu’ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu’on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d’une expérience censée sauver l’humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l’humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ?

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Allégeance les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Et oui seulement un petit 7/10 parce que j’ai été déçue par cette fin!!! Autant j’ai adoré les deux premiers autant là, c’était trop... On retombe dans le même schéma que le tome 2 à savoir les GP contre les GD au lieu des sans-faction (ou même des factions contre les divergents), et là ça faisait trop pour moi! Et je m’attendais tellement à cette fin pour Tris... Aucun suspense, on y était préparé depuis le début du tome 1... Par contre j’ai été plus que touchée par Tobias! J’ai apprécié être dans sa tête, savoir ce qu’il ressentait, vivre tous ces dilemmes avec lui... Et j’avoue, j’ai failli pleurer au moment où il s’est tondu les cheveux (je n’en dis pas plus, ce qui l’ont lu savent de quoi je parle!). C’est grâce à lui que ma note n’est pas plus basse que ça :)
 
Attention, risque de spoilers si vous n’avez pas lu les tomes précédents ! Ayant adoré les deux tomes précédents, le tome un était un coup de coeur et le deuxième n’en était pas très loin, ce troisième tome est une petite déception pour moi ! Malgré la fin que j’ai aimée, elle n’a pas réussi à effacer mon malaise durant une bonne partie de ma lecture… Suite à la grande révélation à la fin du tome 2, on retrouve Tris et Tobias, séparés l’un de l’autre, elle en tant que détenue et lui aux côtés d’Evelyn. Contrairement au tome précédent où Tris m’avait vraiment tapé sur le système, dans celui-ci, on échange les rôles et c’est Tobias qui m’a un peu énervée pendant une petite partie de ma lecture en prenant des décisions parfois trop peu réfléchies. J’ai bien appréciée Tris dans ce tome, elle est de plus en plus forte, courageuse et logique, elle ne refait pas les mêmes erreurs que par le passé. A nouveau, on retrouve Christina, Caleb, Peter, Uriah. Ce sont des personnages secondaires qui ont une grande importance. Je me suis attachée à eux encore plus dans ce tome-ci, on en apprend un peu plus sur leur personnalité, ils sont plus développés. On fait également la connaissance de nouveaux intervenants comme Matthew et Nitta, qui sont des personnages complexes et déterminés. Du côté des personnages, rien à redire ! C’est du côté de l’histoire que ça se gâte et que j’ai été déçue… On ne retrouve plus du tout la même dynamique que j’avais adoré dans les deux premiers volets. Comme dit dans le résumé, notre petit groupe d’héros franchit la clôture et découvre le monde qui existe dehors. A partir de là et jusqu’à la fin, j’ai été complètement paumée et je déteste cette sensation lorsque je lis ! J’avais du mal à faire le lien entre ce tome-ci et les autres, je ne retrouvais pas tout ce qui m’avait tant plu avant. On prend connaissance d’un nouveau monde, de nouveaux éléments. J’ai eu la même sensation que les protagonistes lorsqu’ils prennent conscience qu’il existe quelque chose de plus grand et de plus importante que ce qu’ils ont toujours connu, lorsqu’ils se rendent compte de leur petitesse dans le monde. Et j’ai détesté cette sensation ! J’aurai vraiment préféré qu’ils ne sortent pas de leur ville et qu’ils y restent en essayant de régler les problèmes. Je sais que ce n’est pas si facile à faire mais j’aurai apprécié ma lecture beaucoup plus. Cette impression d’être dans le flou total ne m’a pas conquise du tout. Pour ce qui est de la fin, elle relève un peu le niveau. Je sais que beaucoup ont été déçu par cette fin mais pas moi. Je m’y attendais un peu à vrai dire et ça ne m’a pas choquée plus que ça. Je la trouve belle et elle me convient. Cependant, elle n’a pas réussi à effacer mon avis sur cet ultime tome. Un tome qui n’est pas du tout à l’image de ses précédents selon moi. Bref, vous l’aurez compris, j’ai été déstabilisée par le dernier tome de cette saga que j’apprécie tant et je comprends pourquoi beaucoup de personnes ont un peu de mal à le lire. C’est vraiment dommage car les premiers tomes sont extra !
 
Et voilà, j’ai terminé le dernier tome de la trilogie Divergente. Cette saga a une fin totalement inattendu, en tout je ne m’attendais pas du tout à une telle fin ! J’ai bien imaginé tout au long de ma lecture plusieurs possibilités pour Tris et Quatre, mais j’étais bien loin du compte... Je pense que beaucoup de personnes pourront être déçu... pour ma part surprise mais pas déçus, cette fin change beaucoup des fin habituelle de saga. Sinon dans ce livre, nous avons des chapitres du point du vue de Tris et des chapitres du point de vue de Quatre. C’est bien de connaître ce que ressens Quatre et ne pas le deviner à travers Tris. Par contre c’est assez confus, car malgré le fait qu’avant chaque chapitre on nous indique qu’elle point de vue est abordé, je me mélangeais un peu les pinceaux et finissait toujours par me demande avec quel personnage j’étais. Mise à part cette petite confusion, c’est plutôt bien de vivre l’histoire à travers les deux personnages. J’essaye toujours de parler un peu de l’histoire dans mes avis, mais là je ne dirai rien, de peur de trop en dire. Vous avez les quatrièmes de couvertures des livres, et quelques éléments sur mes avis écrits pour le tome 1 et le tome 2. Je vous dirai juste que ce livre est riche en révélations et en émotions ! 
Cristy, capitaine du Navire dévoreur de livres
Je ne m’attendais pas vraiment à un troisième tome aussi, Riche ? Plaisant ? Surprenant ? Je n’ai malheureusement pas fait de chroniques pour le premier et deuxième tome, je vous pris de m’excusez... Laissez-moi vous donnez un cours résumé : Tome 1 : Dans un monde post-apocalyptique, la société est divisée en cinq factions, chacune consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de former une civilisation parfaite : les Altruistes, les Sincères, les Audacieux, les Fraternels, les Erudits. A 16 ans, chaque adolescent doit choisir sa faction, pour la vie. Le jour du choix, Béatrice comprend qu’elle est différente : elle est divergente. Elle hésite entre rester avec sa famille et être elle-même, mais elle ne peut choisir les deux. Alors, elle prend une décision qui surprend tout le monde, elle se rend chez les audacieux… Alors qu’elle tente de survivre aux violents combats de l’initiation, Béatrice, qui a changé de nom pour Tris, fait la connaissance du mystérieux Tobias, un jeune homme parfois fascinant, parfois frustrant, qui semble lui aussi cacher un secret… Elle développe une forte attirance pour lui et découvre aussi que, sous sa façade de perfection, leur monde couve une guerre civile. Son secret pourrait bien être la seule chose qui puisse sauver ceux qu’elle aime… ou la détruire. Tome 2 : Abandonnant une ville à feu et à sang, Tris est en fuite. Grâce à ses facultés de Divergente, elle a réussi à échapper au programme des Érudits qui a manipulé et lancé les soldats Audacieux à l’assaut des Altruistes. En trois jours, Tris a perdu sa faction, ses amis, ses parents. Pourtant, elle n’a pas le droit de baisser les bras. Elle seule peut se dresser face aux Érudits. Avec son frère Caleb et son petit ami Tobias, elle doit trouver des alliés parmi les autres factions, les Fraternels et les Sincères. Mais ceux-ci se montrent méfiants. Or les combats ont repris, et le temps presse...   A la fin du deuxième tome, nous nous arrêtons sur une vidéo que Tris et ses amis ont découverts chez les érudits; une femme du nom d’Edith Prior qui explique qu’un autre monde se trouve derrière les barrières de la ville, et que leurs vies dans Chicago n’étaient enfaite qu’une sorte d’expérience. Les factions ont été décimées et le contrôle de la ville est porté par les sans-factions menés par leur chef: Evelyn la mère de Tobias. Je me suis évidemment demandé qui était Edith Prior ? Qui avait manigancé une t-elle expérience ? Pourquoi ? Qui avait-il à l’extérieur de la ville ? Toutes ses questions ont eu des réponses, mais surtout dans la première partie du livre. C’était comme un bloque d’informations dit un peu trop rapidement à mon goût, je me suis donc ennuyer une majeure partie du livre. Néanmoins, d’autres réponses très intéressante m’ont plu. Pourquoi y avait-il des divergents ? Pourquoi et surtout comment étaient-ils différents des autres ? J’ai compris qu’en fait ce n’était pas les divergents qui étaient déficients, mais le contraires !  Le personnage de Tris ne m’a pas satisfaite dans ce tome. Dans les deux premiers livres, je la voyais comme courageuse, étant prête à tous pour les personnes qu’elle aimait - mourir même - et surtout forte. Dans ce troisième bouquin, elle m’a paru peste et miss je sais tout, je contrôle tout. Peut-être est-ce dû au faite que nous la rencontrons de l’extérieur étant donné que le livre est basé sur les deux points de vus de Quatre et d’elle. Néanmoins, je l’ai trouvé bien moins intéressante... Quand à Quatre - alias Tobias -, de l’intérieur, nous découvrons un personnage bien différent de l’extérieur. Ses pensées face à Tris, face aux évènements était très intéressantes et surtout utiles dans la description de son personnage. Sa relation avec Tris était un peu moins pimentée que dans le premier tome, peut-être le fait que nous connaissons ses " mystères " ont un peu calmé mes sentiments ! Je l’ai quand même trouvé plus vivant et instructif.  Je me suis aussi beaucoup attaché à Christina, Uriah, Cara, et même Peter et Caleb dans ce tome ! La seconde partie était bien plus passionnante étant donner que nous n’avions plus à apprendre à découvrir de nouveaux personnages car beaucoup ont été présenté dans la première partie. L’action était aussi plus présente, les scènes bien moins rapides ! Et le dénouement final... Et bien ! Quel choc ! Je ne dévoilerais pas la fin, même pour les prévenus de Spoiler, car l’ayant connu avant de lire le livre, j’ai été un peu déçu... Si je ne la connaissais pas, je pense que j’aurais encore plus pleuré, ce qui veut beaucoup dire puisque j’ai quand même inondé mon oreiller...  Un seul conseil: Lancez-vous, ce livre en vaut plus la peine que ce que vous pensez !
 
Ce tome a vraiment été le coup cœur. J’ai pu y ressentir toutes les émotions que j’ai d’habitude pour un coup de cœur notamment l’angoisse, l’appréhension, les frissons &je vous avoue qu’il m’a fait pleurer à la fin (je ne pleure jamais donc je vous laisse conclure par vous même). Je m’attendais pas du tout à ça. A partir du chapitre 50, je me suis retrouvée mal, la poitrine serrée &puis je me suis sentie de plus en plus mal au fur et à mesure. Je voulais pas croire à ce qui s’était passé, je me disais c’est juste un effet de suspense mais en fait non pas du tout. Je pense que cette fin peut décevoir certains mais je l’ai trouvée bouleversante &je me rends compte que je me suis vachement attachée aux personnages de Tris &de Quatre surtout. J’ai apprécié la partie “journal” au quelle Tris est confrontée. Ça amène beaucoup de réflexion sur elle même, sur sa famille, pour la suite des événements. Ça amène une touche de légèreté par rapport au climat tendu qui peut régner depuis la découverte du monde extérieur.
De plus, je trouve qu’il y a une forte influence du roman “1984” de George Orwell quand on y réfléchit bien. Les factions ont toujours été contrôlées, il y a toujours eu des caméras dans chaque faction. Mais on ne sait jamais demander pourquoi elles étaient vraiment là ! Et si, le vrai problème n’était pas celui de Jeanine Matthews ? Et si tout ça n’était qu’un mensonge ? En fait, il y a toujours eu un “big brother” pour surveiller et voir tout ce qui se passait. La suite des évènements dans ce tome ne fait que confirmer cette impression de “big brother is watching you”. Mais à vrai dire on n’a jamais su qui il était &quel était son but ultime. Dans ce tome, on va découvrir au fil du temps toutes les réponses aux questions que l’on s’est posées durant les 2 premiers tomes. Je pense que ce dernier tome est le plus surprenant car on découvre un monde que l’on aurait pas du tout imaginé &qui nous amène encore plus a la réflexion.
En tout cas, ce qui est sûr c’est que si vous n’avez pas lu cette trilogie, je vous recommande fortement de la lire car c’est vraiment un bijou. Elle apporte autant humainement que émotionnellement
 
Waouh. C’est le premier mot qui me viens quand je pense à Divergente. Cette fameuse trilogie qui m’a tant charmé et qu’aujourd’hui je termine avec beaucoup d’émotions et de tristesses. Je ne veux pas quitter cette univers qui m’a accompagné le temps de trois tomes. Pour ne parler que de ce tome ci, ce n’est pas mon préféré. La moitié est plutôt longue et je me suis pas mal ennuyée même si les pages défilées à une vitesse folle. Une nouvelle fois, je ne vais pas vous faire de résumé. Celui au dos du livre saura vous satisfaire. En plus de la lenteur dans la première partie du livre, il y a aussi les passages « scientifiques ». Qu’on se l’avoue, j’en ai compris que la moitié. Les termes étaient très compliqué et je suis quasi sûre que les lecteurs plus jeunes auront du mal à s’y retrouver … En refermant le livre je me suis rendue compte que j’étais très attachée aux personnages et que les quitter m’a foutu les boules. Dans un sens, je voulais vite le terminer pour connaître la fin qui a choqué et/ou dérangé pas mal de personnes mais en même temps c’est le dernier tome et après bah … C’est fini ! On ne retrouvera plus nos petits personnages d’amour. D’ailleurs en parlant d’eux, je l’es ai une nouvelle fois adoré. Leur maturité est grandissante et ça m’a permis de comparer avec le tome 1. L’évolution de Tris est surprenante. Mais ce n’est pas celle qui m’a le plus dérouté, le comportement de Peter m’a beaucoup surprise et émue. Malgré tout le mal qu’il a pu faire, c’est pour moi un de mes personnages préférés. Avoir le choix de changer et accepter, c’est pour moi une très grande preuve de courage et il méritait sa place chez les Audacieux. Encore une fois la relation Tris/Tobias m’a énervé. Depuis le temps qu’ils sont en couple, ils passent leur temps à se prendre la tête ! J’ai envie de dire, profitez ! Vous êtes en pleine guerre !
Mais je comprend pourquoi Veronica Roth à fait ce choix là. Tout au long de sa saga elle n’a pas fait de ses personnages des petits privilégies comme on peut le voir dans la plupart des séries et elle joue son rôle jusque dans les moindres détails. Venons en à la fin, je ne vous spoilerai pas c’est promis. ^^
Quel fin !! J’étais en larmes, encore pire que le tome 2. J’avais un petit pressentiment mais j’étais loin de m’attendre à ce que ça se passe comme ça.
J’ai été tellement bouleversé que j’en ai cauchemardé cette nuit. ^^
Si vous n’avez toujours pas lu ce tome-ci, foncez ! Certes ça sera plus vite fini mais au moins vous serez fixé et vous arrêterez de vous torturer en vous faisait des scénarios les plus délirants les uns que les autres (ça sent le vécu …).
N'hésitez pas à me retrouver sur mon blog: avalanche-de-mots.blogspot.fr
 
Cette lecture fût une vraie souffrance. J’ai eu un sentiment de bonheur indescriptible quand j’ai fini ce livre, je pouvais enfin lire autre chose. Trop de différences séparent le premier et le dernier tome, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose en soi, mais du coup, rien de ce que j’ai aimé dans le tome 1 ne se retrouvent dans le tome 3, aussi bien dans l’environnement des personnages que dans les rebondissements et les actions nombreux dans un cas et inexistants dans l’autre, à croire qu’ils n’ont pas été écrit par la même personne. Je suis déçue. (plus d’infos sur mon blog)
Mon blog : Un livre peut en cacher un autre
Dernier livre lu : Everything, Everything de Nicola Yoon
Mon objectif pour l'année : 100 (0% atteint)
 
Au final, y a-t-il vraiment de quoi s’extasier/s’exciter ? Ce tome se perd en verbiage explicatif supposément révélateur de secrets ultimes mais qui s’étale fortement en longueurs et surtout de manière très alambiquée, grâce à des couches de révélations successives qui viennent à chaque fois mieux contredire la précédente. J’avoue en avoir parfois perdu mon latin, vu le nombre de personnages, de types de lieux libres ou non, de sérums prêts à être injectés... J’ai eu la sensation que c’était un peu le tome fourre-tout ; celui-ci non plus, ainsi, ne m’a pas passionnée.
On y retrouve tous les tics d’écriture cités dans ma critique du tome 2, avec toutefois en amélioration la présence du verbe “s’embrasser”, preuve que c’est visiblement bien en forgeant qu’on devient forgeron pour l’auteur et/ou la traductrice. Comprendra qui veut...
Notons la double narration, inhabituelle et du coup complètement annonciatrice du devenir de l’un des personnages principaux, que l’on reniflait pourtant déjà à 20 kilomètres. Ce procédé narratif, également utilisé par la maman de Twilight si je ne m’abuse, est loin de convaincre et rajoute au style immature/simpliste de Roth.
Quant à l’histoire, j’ai été assez déçue de la tournure que prennent les évènements. Le cocon du tome 1 se transforme en histoire alambiquée et au final les personnages retournent à une vie “normale” qui n’a rien de glamour (entendre par là “excitant, inhabituel, fictif, intéressant, justifiant un livre”) pour le lecteur. Niveau dystopie de monde ravagé par l’être humain, il y a mieux. Au final l’univers créé dans le tome 1 retombe dans des jeans et baskets plan-plan, sauvé par un pauvre sérum d’oubli pour éviter une énième guerre, foutant complètement à plat le statut de Divergent qui avait encore une bonne part de mystère dans le 2. Bon... Voilà quoi ! Au final, le “différente, déterminée, dangereuse” sur la couverture de l’édition française, on n’y croit plus, on ne sait plus très bien en quoi les Divergents sont dangereux. C’est plutôt le gouvernement qui est dangereux, point.
La fin, oui, est relativement décevante. Je vais vite oublier, je vais prendre le sérum “lecture d’un autre livre pour passer à autre chose” et on n’en parlera plus. Gloups. Hein ? Mais que fais-je sur cette page ??
http://livriotheque.free.fr/
http://www.facebook.com/malivriotheque
https://www.youtube.com/channel/UC3O1fss1MLBb5l_M85Z809A
 
Voilà enfin le dernier tome de cette fabuleuse saga littéraire. Je l’ai fini il y a quelques temps déjà, mais j’ai encore du mal à réaliser que je l’ai fini.
Après que les sans-factions aient pris le pouvoirs avec à leur tête Evelyn Eaton, le commandement tourne à la dictature. Très vite le mouvement des Loyaliste (une groupe de personne souhaitant le retour des factions). Tris décide de les aider ainsi que Quatre, Christina et Uriah. Leurs missions est de quitté la ville et savoir ce qu’il se passe au delà de la frontière.
Très vite, ils découvrent une vérité qu’ils n’auraient peut-être pas souhaité entendre. Que sera leur avenir ? Quel choix faire ? Tant de question dont les réponse arrive au compte goutte.
Côté personnage, j’ai été assez ému par la plupart d’entre eux : même Peter est un peu remonter dans mon estime. Mais le plus dur pour moi a été pour Tris et Uriah. Ils m’ont tout deux fait de la peine. Caleb lui aussi remonté dans mon estime et même si, ce qu’il a fait à Tris est monstrueux, l’amour que lui porte Tris fait réfléchir.
Pour l’écriture, j’ai eu un peu plus de mal au début. Véronica Roth change un peu de style, dans les deux premiers tome nous sommes uniquement dans la vision de Tris. Et dans celui-ci, nous avons les points de vues de Tris et Tobias. Malgré quelques difficulté, j’ai quand même réussit à accrocher.
Par contre, sur la fin, l’auteur a été réellement sadique ! Pourquoi a-t-elle fait ça ? J’en ai pleurer dans mon bain tellement j’étais triste.
 En bref, Divergente est une série vraiment superbe et un réel coup de cœur. J’ai hâte de voir ce que donne les adaptations des tomes 2 et 3 en film.
Dernier livre Lu : (aucun)
 
Le final tant attendu de cette saga. Alors déjà j’ai lu que certains préférerais que tout ne se passe pas comme dans le livre pour la fin dans le film, moi je trouve que ça dénaturerait l’histoire même si cette fin ne m’a pas vraiment réjoui! Enfin nous avons les réponses, elles ne sont malheureusement pas au gout de tous les personnages, dont certains ont risqué leurs vies pour aller les chercher.
Il faut trouver le moyen de refonder cette société! Tous les risques sont permis et même si je n’étais pas surprise parce que je m’étais fait spoilée, je dois dire au moins que l’auteur a pris un risque et que cela est bien amené, même sachant LE truc, je pensais que ça se ferait d’une façon et puis finalement non, un petit espoir que cela soit faux mais malheureusement non! Ce tome fini merveilleusement bien cette saga mais la fin fait que cela n’est pas un coup de coeur, cela dit j’ai hâte de voir tout cela en film!
leslivresdedidine.blogspot.fr
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2019