NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
La vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern
Date france :
2005
Titre origine :
Where rainbows end
Traducteur :
Nicole Hibert
Editeur :
ISBN :
9782226167149

La vie est un arc-en-ciel

2005
6½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 6½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

4 %20 %36 %52 %68 %84 %
6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Sur les bancs de l’école, Rosie et Alex s’étaient juré de ne jamais se séparer. Leur existence bascule pourtant le jour où le jeune garçon déménage avec ses parents aux États-Unis. Cet éloignement forcé sera le premier d’une longue série d’imprévus, comme seule la vie sait en réserver, et les deux “amis” devront apprendre à y faire face. Au fil de leur correspondance, les non-dits et les rendez-vous manqués se devinent... Serait-il possible qu’au plus profond d’eux-mêmes, Rosie et Alex pensent toujours à leur vieux serment ? Mais si parler d’amour est une chose, trouver le moment opportun, dans une vie qui les dépasse, en est une autre...
Un roman pertinent et tendre, où les aléas de la vie et les devoirs qu’elle impose sont, comme souvent, autant d’obstacles pour (re)connaître l’amour !

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé La vie est un arc-en-ciel les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Un véritable coup de cœur, en ce qui me concerne. Impossible à refermer.
C’est le quatrième roman de Cecelia Ahern que je lis, ce qui est assez rare pour le faire remarquer, et prouve mon attachement à cet auteur.
Encore une fois, je trouve que la traduction française du titre dessert le roman, voilà pourquoi je vous ai mis son illustration en anglais.
Qu’y-a-il au bout de cet arc-en-ciel interminable que nous font parcourir Rosie Dunne et Alex Stewart ? Vous en avez bien sûr une petite idée. Mais ce que vous ne savez pas, c’est que j’ai retenu mon souffle à des moments clés, que j’ai pleuré comme un bébé, que j’ai follement espéré, me suis énervée, ai aimé Rosie, Alex et Katie comme des membres de ma famille, détesté cordialement Betthany la cochonne, Brian le pleurnichard, Machin, Sally, et la vie.
Cette lecture m’a bouleversée. Je voudrais trouver les mots justes pour vous donner envie de le lire, parce qu’il en vaut mille fois la peine.
Certes, à première vue, c’est une romance comme il peut y en avoir des milliers sur nos rayonnages. Cependant sa construction épistolaire le démarque. Tandis que la force de ses personnages et l’amour sous toutes ses formes (amical, fraternel, maternel, paternel, passionné) qui s’en dégage ne peut qu’auréoler ce livre, sur son étagère de librairie, et vous crier de le lire.
Des petits mots écrits en classe sur des papiers volants, aux invitations aux anniversaires, aux mariages, aux enterrements, en passant par les lettres d’amour inachevées, les cartes postales, les cartes de voeux, les tchats furtifs au travail, les mails, les correspondances entre amis, famille, enfants, tout est soigneusement conservé par Rosie et Alex. On n’en perd pas une miette. C’est à la fois frustrant, parce que leurs années défilent sans qu’on ait toutes les données, et que cette forme d’écriture nous tient quand même beaucoup à l’écart des personnages. En même temps c’est plus prudent, vu la force d’implication que m’a procurée cette histoire, je n’ose imaginer dans quel état j’en serais sortie si j’avais pu me fondre totalement dans la tête des personnages. Et puis c’est brillant aussi, parce que la vie c’est ça, furtif comme un arc-en-ciel.
Suivez cette équipe de bras cassés au plus mauvais timing jamais constaté, parce que leur amitié, leur amour, leur force de caractère vous transporteront dans un autre monde le temps d’une lecture émotionnellement passionnante. 
Quand on est enfant, on est persuadé de pouvoir faire tout ce dont on a envie, aller où l’on veut. Il n’y’a aucune limite. On s’attend à ce que l’impossible se réalise, on croit à la magie. En grandissant, on perd cette belle innocence. La réalité de l’existence se met en travers du chemin, et on réalise qu’on ne peut pas tout faire, ni tout avoir; qu’il faut se contenter de moins.
Pourquoi cessons-nous de croire en nous-même? Pourquoi laissons-nous le concret, les chiffres, tout ce qui n’est pas notre rêve, diriger nos vies?
A présent, je retrouve ce que je suis. Rien n’est impossible Alex. Tout était là, simplement je ne tendais pas suffisamment le bras.
Sakalivres/Vanessa
www.sakalivres.com
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2019