NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
La pâle lumière des ténèbres de Erik L'Homme
Date france :
2010.10.14
Editeur :
ISBN :
9782070634682

La pâle lumière des ténèbres

2010
Lecture conseillée à partir de 12 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
2 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 2 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

9 %55 %
2 h1 h
 
 
Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Bon, mais depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l’adresse ultra secrète de l’Association. L’organisation a repéré chez lui des aptitudes certaines pour la magie et lui a proposé de devenir agent stagiaire. Et les stages de l’Association ne se déroulent pas vraiment autour de la photocopieuse !
Armé d’une bombe lacrymogène au jus d’ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue. Attention au retour du jet d’ail !

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé La pâle lumière des ténèbres les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Roman pour jeune ado, plutôt bien écrit, au style fluide et agréable. A conseiller.
Dernier lu : Fleur de tonnerre de Jean Teulé
Objectif 2012: 100 (0% atteint)
 
Ce tome inaugural fut un gros coup de cœur, et je le relis très régulièrement, avec grand plaisir, que ce soit pour rire (on trouve toujours de nouvelles références auxquelles on n’avait pas pensé à la lecture précédente), pour l’aventure, bien menée et au suspens bien dosé, ou pour l’écriture et ses magnifiques jeux de mots, où l’on sent que l’auteur s’est fait plaisir à manier les mots et l’humour : ce style presque jubilatoire laisse une saveur bien agréable une fois le roman achevé, et qui invite donc à la relecture immodérée.
 
Après avoir lu un certain nombre d’avis, je me lance dans le premier tome d’A comme Association que je finis en une journée !! (en même temps il n’y a que 154 pages...) Jasper est un agent stagiaire de l’Association, il est sorcier et on ne peut pas dire que suivre un règlement soit son fort ce qui l’entraîne malgré lui dans des situations plutôt délicates... Oui, mon petit résumé donne envie mais attendez un peu que je finisse ! J’ai beaucoup aimé l’histoire, la trame, les jeux de mots “pourris” (le retour du jet d’ail m’a fait beaucoup rire). Par contre j’ai moins apprécié les passages descriptifs des sorts avec la langue elfique puis sa version oralisée puis la traduction qui rendait les choses un peu lourdes.... Beaucoup de références dans ce roman m’ont fait sourire. Il y a une réelle volonté de l’auteur de nous embarquer dans son livre avec le récit à la première personne.
 
J’ai lu ce livre très vite.
Commencé hier soir à 19h, fini à 23h
D’un côté avec 119 pages... Ce livre est bourré d’action.
Il se passe toujours quelque chose qui fait que tu peux pas lâcher ton livre.
Tu veux toujours savoir la suite.
Mais c’est pas de l’action “stressante” qui te fait dire “OMG, qu’est ce qu’il va lui arriver” plutôt du genre “Oh punaise, il le fait exprès au moins^^”. Et en plus d’être bourré d’action, il est aussi très drôle.
J’ai pas pu m’empêcher de rigoler pendant tout le livre.
C’est Jasper, ce garçon qui fait partie de l’Association et qui pourtant est très maladroit (Parce que pour glisser dans une crotte de chien faut vraiment le faire ^^) et qui est peureux mais c’est ce que le rend super attachant. Il est aussi un grand amateur des jeux de mots pourris.
Comme par exemple “Filler à l’angle et à l’aise” où il faut comprendre “Filer à l’Anglaise”.
Et franchement, c’est tellement pourris que t’arrive même à en rigoler. Dans ce livre, j’ai retrouvé tout ce qui fait un bon livre.
De l’action et de l’humour.
D’où le coup de coeur.
J’ai été déçus d’une chose.
Ne pas l’avoir ouvert avant.
 
A comme Association est une série que je voulais découvrir depuis un bon moment, je la voyais sur beaucoup de blogs et elle était fort appréciée. Du coup, j’ai testé avec ce premier tome, qui est tout tout petit en fait ^^ J’ai été surprise de voir que les différents tomes ne sont pas très épais, donc pour une lecture rapide et sympa, c’est parfait ! J’ai bien aimé :) Le personnage principal est Jasper, un jeune homme qui a été recruté par cette mystérieuse association. J’ai adoré Jasper, il a un humour assez particulier et je m’y retrouve bien, la lecture est très agréable et, en plus de ne pas être très épais, le livre se lit bien. Jasper est stagiaire depuis peu dans cette association qui combat les crimes et délits des Anomaux, tels que les vampires, les trolls, les loups-garous, etc. On suit Jasper durant toute la lecture et j’ai trouvé un peu dommage de ne pas en savoir plus sur les autres personnages, comme Ombe par exemple. Mais ce détail n’empêche pas de passer un bon moment et je suis sûre qu’on en saura plus dans les autres tomes de la saga. Dans cette histoire, notre héros principal doit enquêter sur un trafic de drogues un peu particulier car il se déroule chez les vampires. Du coup, notre Jasper doit jongler entre sa vie d’étudiant et sa vie secrète à l’association. Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce livre, c’est le fait que le protagoniste soit “concret”. Je m’explique, Jasper n’a pas une chance démesurée, quand il est dans le pétrin, il est tout seul et ne doit compter que sur ses propres connaissances et talents pour se débrouiller. Il n’y a pas quelqu’un de très chevaleresque qui vient le sauver… (Vous comprenez ce que je veux dire ? ^^) Bref, A comme Association tome 1 : La pâle lumière des ténèbres est un bon premier tome avec un personnage principal attachant et débrouillard. J’ai hâte de lire la suite :)
 
Voilà quelques temps que cette série me faisait de l’œil. J’ai lu et adoré Erik L’Homme et sa saga du Livre des Etoiles. J’ai lu et adoré Pierre Bottero et sa saga sur Ewilan (entre autres). Alors lorsque je m’aperçois que cette saga, dont le titre est révélateur, est non seulement une Association d’éditeurs, mais aussi d’auteurs (de deux grandes plumes françaises), de deux univers si proches et si différents, je n’ai guère d’hésitation à tendre la main pour emporter le premier tome à la maison !
(...)
Dans ce premier tome, on fait connaissance avec Jasper, un ado, en première au lycée, élève moyen, ayant une réputation de has-been, avec pour seuls amis deux jeunes du même genre que lui (teint pâle, habillés de noir, et membres d’un groupe de musique) ! Pourtant, ce garçon mène une double vie, celle d’agent stagiaire au sein de l’Association. Sa mission : remonter une filière de trafic de drogues pour vampire. Ce qui pourrait paraître pour une simple routine s’avèrera être plus compliquée… Mais surtout, il ne faut pas omettre d’ajouter que Jasper est un sorcier ! Un sorcier sacrement doué même ! J’ai retrouvé avec délice la plume d’Erik L’Homme. L’écriture est simple, sans prétention et amusante. Cette touche d’ironie et de fraicheur permet au lecteur de bien se projeter dans le récit raconté par le jeune Jasper. On prend plaisir à suivre ce jeune homme dans cette mission et on découvre un peu Ombe, une jeune fille québécoise, qui sera elle aussi une héroïne de cette saga.
Je n’aime pas le lycée. Enfin, ce n’est pas tout à fait exact. Ce que je n’aime pas, c’est l’obligation d’y aller. Devoir rendre sa vie compatible avec les horaires de l’administration scolaire, voilà qui rapetisse l’exploit du saumon remontant les torrents !
Des millions d’années d’évolution pour en arriver là : se rassembler en troupeau à l’appel d’une sonnerie ! Se couler dans un moule conçu pour tout le monde et donc personne, s’obliger à des efforts surhumains comme se lever avant le soleil et (pire) essayer de ne pas s’endormir pendant le cours de maths, en échange de bonnes notes sur un carnet censé paire aux parents (je parle de ceux des autres)
Reves et Imagines
http://revesetimagines.canalblog.com/
 
Ce premier tome de saga jeunesse m’a beaucoup plu ! J’en entendais énormément parler mais j’avais peur que ce soit trop simple... Finalement, même si l’on sent bien quelques facilités ou quelques détails posés là pour aider le héros, cette lecture est prenante et agréable. L’humour de Jasper est assez spécial, à la limite du lourd et je pense que sur plus de 200 pages, j’aurais fini par m’en lasser. Pour l’instant, les jeux de mots et boutades du garçon me font sourire, à voir sur la longueur... Je suis par contre très surprise des thèmes abordés sous couvert de créatures fantastiques : on commence directement avec une intrigue forte.
Bloggueuse livresque à ses heures perdues... (http://rizdeuxzzz.canalblog.com)
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2017