NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Le noeud de la sorcière de Deborah Harkness
Date france :
2014.10.15
Titre origine :
The book of life
Traducteur :
Pascal Loubet
Editeur :
ISBN :
9782360511150

Le noeud de la sorcière

2014
13 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 13 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

3 %18 %33 %48 %63 %78 %93 %
13 h11 h9 h7 h5 h3 h1 h
 
 
La fin très attendue de la trilogie best-seller de Deborah Harkness.
Après avoir voyagé à travers le temps dans L’École de la nuit, le deuxième volet de la série enchanteresse de Deborah Harkness, Diana Bishop et Matthew Clairmont reviennent dans le présent pour affronter d’anciens ennemis et de nouveaux dangers. Dans le domaine ancestral des Clairmont à Sept-Tours, la sorcière et le vampire vont retrouver presque tous les protagonistes du Livre perdu des sortilèges - à une exception près.
Une terrible menace pèse sur leur avenir, et elle ne se dissipera que s’ils parviennent à récupérer les pages manquantes de l’Ashmole 782. Mais ils ne sont pas les seuls engagés dans cette quête et le temps presse, car la grossesse de Diana arrive à son terme. Des vieux châteaux en laboratoires universitaires, s’appuyant sur des savoirs séculaires aussi bien que sur les sciences modernes, depuis les collines de l’Auvergne jusqu’aux palais vénitiens, Diana et Matthew, décidés à protéger leur amour défendu coûte que coûte, finiront par découvrir le secret extraordinaire que les sorcières ont percé voilà des siècles et des siècles.
Avec plus d’un million d’exemplaires vendus aux Etats-Unis, 120 000 exemplaires vendus en France et traduits dans 40 pays, Le Livre perdu des sortilèges et L’Ecole de la nuit ont caracolé dans les listes de best-sellers et ont suscité des critiques dithyrambiques. Le Noeud de la sorcière apporte à cette série superbement écrite une fin qui ravira la légion de fans de Deborah Harkness.         

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Le noeud de la sorcière les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Nous avions quitté Diana enceinte de son mari de vampire, devant apprendre la terrible nouvelle de la mort tragique de sa tante Emily… Ce dernier tome recèle les derniers mystères à élucider. Diana va-t-elle retrouver les pages manquantes du Livre de la Vie, l’Ashmole 782 et que va révéler cet ouvrage désiré par toutes les créatures (vampires, sorciers et démons) ? Comment le couple va–t-il affronter la Congrégation afin de sauver leurs vies mais aussi celles de leurs enfants à naître ? Et qui est ce tueur de vampire qui sévit dans toute l’Europe ? Des questions trouveront leurs réponses, des personnages se révéleront. On s’attache facilement à chacun d’entre eux : Ysabeau qui malgré sa froideur s’avèrera une véritable mère capable de tout pour protéger les siens, Gallowglass le celte protecteur de Diana et neveu de Matthew, Marcus et Phoebe un couple jeune mais déjà solide, Jack qu’on désire protéger malgré sa dangerosité, Baldwin qu’on aime détester mais qu’on apprend à connaître, et tous les autres, nombreux mais indispensables… Un point fort de cette saga c’est la façon dont sont abordées les créatures. En général, lorsqu’on parle de vampire, on se laisse emporter par leur mode de vie et surtout leur goût pour le sang. Ici c’est l’être qui est mis en avant, ses sentiments, cette solidarité dans la famille. Et il en va de même chez les sorciers… C’est le côté humain qui est privilégié !
(...)
Dans ce dernier tome, Diana se révèle. Elle est plus femme, plus épouse, plus mère et son désir de protection est intense. Il augmente au fur et à mesure que son pouvoir de sorcière se développe. Elle prend des initiatives et s’aperçoit des responsabilités énormes qu’elle porte sur ses épaules. Mais au lieu d’en être effrayée, elle les assume du mieux qu’elle peut (du moins au début)… et fera tout pour mettre les siens en sécurité. Matthew aussi se dévoile. Ce que j’aime avec ce personnage c’est son imperfection, l’aspect torturé de sa personne et un peu compliqué à comprendre… Cette trilogie se termine et c’est avec un pincement au cœur que je laisse Diana et Matthew profiter de leur famille et d’un bonheur amplement mérité… malgré toutes les épreuves qu’ils ont traversé, épreuves qui ont laissé leurs cicatrices !
Miriam fit la grimace.
- Allons-y, dit Matthew, avant qu’ils trouvent un autre sujet de dispute.
- Oh, ils ne se disputent pas, dit Gallowglass en nous tenant la porte. Ils flirtent.
- Qu’est ce qui vous fait croire cela ? demandai-je, stupéfaite.
- Chris adore donner des surnoms aux gens. (Il se tourna vers Matthew.) Il vous appelle Wolfman. Comment il appelle Miriam ?
Matthew réfléchit un instant.
- Miriam.
- Et voilà ! fit Gallowglass en souriant jusqu’aux oreilles. (Matthew étouffa un juron.) Ne vous inquiétez pas, mon oncle. Miriam n’a pas fréquenté d’hommes depuis que Bertrand a été tué.
- Miriam… et un humain ? s’étonna Matthew.
- Ça ne débouchera sur rien, le tranquillisa Gallowglass pendant que les portes de l’ascenseur s’ouvraient. Elle brisera le cœur de Chris, évidemment, mais nous ne pourrons rien y faire.
J’étais profondément reconnaissante à Miriam. A présent, Matthew et Gallowglass avaient quelqu’un d’autre dont s’inquiéter en dehors de moi.
- Le pauvre garçon, soupira Gallowglass en appuyant sur le bouton de fermeture. (Il fit craquer ses phalanges alors que nous descendions.) Peut-être que je vais faire un peu de lutte avec lui, en fin de compte. Une bonne dérouillée vous éclaircit toujours les idées.
Quelques jours plus tôt, je m’étais demandé avec angoisse si les vampires survivraient à Yale une fois au milieu des étudiants et des professeurs.
A présent, je me demandais si Yale survivrait aux vampires.
Reves et Imagines
http://revesetimagines.canalblog.com/
 
Je suis contente d’avoir terminé cette trilogie. J’ai beaucoup aimé l’univers très riche de Deborah Harkness avec énormément de détails historiques et scientifiques, beaucoup de travail de recherche puisque c’est un des thèmes principaux des romans. 
Diana et Matthew forment vraiment un couple uni et crédible : la mythologie créée est très bien développée ce qui permet une relation respectueuse et touchante. Les personnages secondaires sont aussi très sympathiques à suivre, notamment Ysabeau et Gallowglass. Ma préférence restera pour le tome 2 où l’intrigue est pour moi la plus intéressante. Ce troisième tome conclut bien la saga même si le début m’a paru un peu long, le temps de remettre tout en place suite aux événements précédents. L’intrigue de l’Ashmole 782 est close mais bizarrement, je ne serais pas contre une suite puisque cette histoire ne met pas fin à la vie personnelle des deux héros et de leurs familles. J’aurais peut-être aimé en savoir plus sur les jumeaux.
Bloggueuse livresque à ses heures perdues... (http://rizdeuxzzz.canalblog.com)
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2020