NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Déserteur de Suzanne Winnacker
Date france :
2014.11.13
Titre origine :
Defector
Traducteur :
Frédérique Le Boucher
Editeur :
ISBN :
9782221140376

Déserteur

2014
Lecture conseillée à partir de 13 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
5½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 5½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

7 %26 %44 %63 %81 %
5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Son but : voler votre apparence. Sa mission : découvrir enfin qui elle est. Tessa a accompli sa première mission avec succès : le tueur en série est hors d’état de nuire. Mais la Cellule des aptitudes extraordinaires à laquelle elle appartient doit désormais faire face à une menace autrement plus grave : il existe une armée de Variants rebelles, l’Armée d’Abel, bien décidée à faire tomber la CAE. Entre enlèvements et désertions, le pouvoir est en train de changer de mains. Pire encore, Tessa découvre que sa nouvelle famille, la CAE, l’a gardée dans l’ignorance à grand renfort de mensonges et de silences coupables : si le Commandant la manipule, qu’en est-il de ses amis ? Et surtout, peut-elle encore croire à l’amour d’Alec ? L’heure des choix a sonné, mais dans ce jeu à quitte ou double, Tessa a plus à perdre qu’à gagner...

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Déserteur les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
17,5/20  Après sa première mission, Tessa tente de se relever et de retrouver sa vie au QG de la CAE. Pour cela elle peut compter sur ses amis de la Cellule des Aptitudes Extraordinaires, Holly et Alec. Mais le repos n’est que de courte durée, car l’Armée d’Abel semble bien décidée à mettre la main sur Tessa et sa Variation et pour cela, tous les coups sont permis et ils ne reculeront devant rien. Mais au milieu de ce conflit, comment savoir qui dit la vérité? Tessa va être confrontée à des choix qui la dépasse, dans une guerre de clans où tout semble n’être que faux-semblants et mensonges, réussira-t-elle à prendre les bonnes décisions et à protéger ceux qu’elle aime?  J’ai beaucoup apprécié ma lecture de ce deuxième tome de la trilogie Imposteur, un deuxième tome qui possède vraiment tous les atouts d’un bon tome de transition dans une trilogie: une action bien rythmée mais qui laisse aussi beaucoup de place à beaucoup de révélations. Un tome plein de changements et plein de mystères qui restent encore à résoudre, un tome très dense mais qui se lit toujours aussi vite grâce à la plume de l’auteur et des personnages attachants dont on adore suivre les aventures. Déserteur, c’est vraiment un très bon deuxième tome qui a su comblé mes attentes et qui donne vraiment très envie de découvrir enfin le fin mot de l’histoire.  Déserteur commence presque exactement là où Imposteur a pris fin, juste après la réussite, de la première mission de Tessa, qui l’a opposée à un tueur mais aussi à ses démons. Mais Tess n’est pas au bout de ses aventures. Ce deuxième opus démarre sur les chapeaux de roue, ne laissant ni à Tessa ni au lecteur le temps de reprendre ses esprits. Nous replongeons donc dans cet univers énigmatique et toujours plus secret aux côtés de personnages toujours aussi touchants et attachants. La mise en place est donc très rapide, efficace et très agréable, le rythme est très soutenu et a l’avantage d’être aussi très addictif, de happer le lecteur dès les premières pages, et cette bonne entrée en matière permet au roman de se lire presque d’une seule traite. J’ai vraiment adoré cette mise en place pleine de rebondissements et qui promet une lecture palpitante et un récit très riche.  L’écriture de Susanne Winnacker est totalement adaptée à son récit, mêlant habilement suspense et action au rythme effréné et faisant de ce deuxième tome de la trilogie Imposteur un page-turner qui se dévore plus qu’il ne se lit. La plume est très fluide et très prenante, l’auteur en dit juste assez et omet juste ce qu’il faut pour nous faire saliver d’impatience à l’idée de connaître la suite du récit et enfin lever le voile de ces nombreux mystères. Comme pour le premier tome, l’auteur maîtrise parfaitement les révélations qu’elle nous fait au fil des pages et laisse planer une grande quantité de questionnements tous plus intrigants les uns que les autres. J’adore toujours autant l’écriture de Susanne Winnacker, qui maîtrise très bien tous les aspects de son récit et qui réussit le pari de nous livrer un deuxième tome de transition possédant un très bon rythme sans pour autant oublier de susciter l’intérêt du lecteur avec toujours plus de mystères mais aussi des flashbacks permettant de nous attacher encore plus aux personnages.  Le début du roman est vraiment ultra riche en découvertes et en rebondissements très intéressants. Cela fait énormément progresser l’intrigue tout en gardant une très grande part de mystère, beaucoup de faux-semblants s’immiscent dans les relations entre les personnages et la découverte de certaines vérités blessent énormément nos personnages, surtout Tessa. Après toutes ces révélations de départs, c’est l’heure des choix. On entre donc dans une phase du récit un peu plus axée sur l’action et sur la psychologie de Tessa, sur les questions qu’elle se pose. Si j’ai adoré la première partie du roman, riche en révélations, quoique parfois prévisible, j’ai aussi passé un agréable moment avec la deuxième partie du récit, bien que je l’ai trouvée moins rythmée et peut-être un peu trop longue.  Après ces surprenantes révélations pour Tessa, la deuxième partie du roman est donc beaucoup plus axée sur ses pensées, ses réflexions, plus psychologique et néanmoins riche en actions. Bien que cette partie soit elle aussi très intéressante à suivre, elle est plus lente et possède un rythme moins soutenu mais nous permet de découvrir plus en profondeur les personnages, de s’attacher à eux et de se poser énormément de questions sur les véritables intentions des deux parties concurrentes. Même si cette deuxième partie possède énormément d’atouts, elle possède aussi quelques inconvénients. Sans vous dévoiler l’intrigue, je trouve néanmoins que bien que l’idée était géniale, elle aurait pu être utilisée un peu moins longtemps dans le récit car, à la longue, cela devient monotone et quelques longueurs apparaissent parfois.  Beaucoup de changements au niveau des personnages. C’est compréhensible étant donné que toutes les amitiés, toutes les relations, ou presque, sont remises en question. Et j’ai beaucoup aimé tous ces changements.
J’ai adoré en découvrir toujours plus concernant le passé et la personnalité de Tessa, à laquelle on s’attache toujours plus. On ne peut que comprendre et partager ses doutes et ses peurs concernant son avenir mais aussi son passé. Susanne Winnacker n’épargne pas ce personnage qui voit toutes ses convictions chamboulées, qui se retrouve seule, ou presque, seule avec ses doutes. Tessa, c’est un personnage ultra attachant que j’ai adoré découvrir un peu plus dans ce deuxième tome grâce à de très intéressants flashbacks et que dont j’ai adoré suivre les péripéties.
Mais Tessa n’est pas le seul personnage a avoir réussi à atteindre mon petit coeur. Dans Déserteur, c’est Devon qui se dévoile et qui se révèle être un personnage ultra touchant, protecteur, prêt à tout pour les personnes qu’il aime, sincère et courageux, juste parfait. Un personnage sur lequel Tessa peut compter et qui ne peut que nous faire craquer. Impossible de ne pas l’aimer, il m’a conquise.
Concernant les autres personnages, j’ai douté de tous, sauf Holly, toujours aussi joyeuse et rafraîchissante. Chaque parole prononcée semble être une invitation au doute, chaque personnage semble en cacher plus qu’il n’en dit, et avons-le, c’est exactement l’un des éléments qui fait que ce roman se dévore en un rien de temps. Les attitudes suspectes des uns et des autres permettent d’installer un doute constant dans l’esprit du lecteur, et cela est vraiment très bien maîtrisé, un seule envie, faire défiler les pages encore plus vite pour découvrir la suite des aventures de nos personnages.  La troisième et dernière partie du roman est aussi bien menée que la première, rythmée et pleine de rebondissements, elle redonne un coup de fouet à l’action comme à l’intrigue et aspire le lecteur dans un tourbillon d’émotions diverses et variées, passant de l’euphorie, à l’inquiétude, de plus en plus oppressante, que l’on ressent pour nos personnages. C’est vraiment une très bonne dernière partie du récit, qui amène très bien une fin palpitante et qui pose plus encore de questions et de mystères. J’ai adoré cette troisième partie, vraiment très intéressante où certains personnages se dévoilent un peu plus mais tout en gardant une grande part de mystère.  La fin est juste gé-ni-ale, dans la veine du roman, pleine de mystères et d’interrogations. Tellement palpitante et prenante qu’on ne peut vouloir qu’une chose: se ruer sur le troisième et ultime tome de la trilogie immédiatement. Une fin vraiment hallucinante qui remet encore en question beaucoup de choses, qui nous chamboule encore le cerveau et qui nous prévient: tout n’est qu’apparence. Une fin parfaite qui laisse le lecteur bouche bée et qui ne peut que donner envie de connaitre enfin le dénouement de cette trilogie pleine de rebondissements. Les +: l’écriture de l’auteur, l’intrigue, le rythme, l’action, les rebondissements, les interrogations, la fin....
Les -: quelques longueurs  Déserteur est vraiment un très bon tome de transition, plein d’action et de rebondissements en tous genres, il se dévore à une vitesse incroyable. Tout est très bien maîtrisé, les révélations se font au compte goutte mais sont vraiment très intéressante et enrichissante pour l’intrigue. L’action et les rebondissements sont géniaux et servent très bien l’intrigue toujours plus épaisse qu’installe Susanne Winnacker. A déplorer peut-être, les quelques longueurs qui s’installent vers le milieu du récit, mais cela est bien vite oublié car la fin imprévisible rend encore une fois tout en question. Plus qu’une seule chose à faire après cette fin: prendre son mal en patience avant de courir acheter le troisième et ultime tome de la trilogie à sa sortie.
 
Mme Winnacker, je veux la suite!! Le truc c’est que vous le savez, il est plus que probable que le troisième tome de cette saga ne sorte jamais. Sauf que non c’est pas possible!! Tessa a du mal à se remettre de sa première mission qui fut éprouvante pour elle, heureusement elle peut compter sur bon nombre de personnes à la CAE, mais quand tout vole en éclats et qu’elle se rend compte que rien n’est vrai; elle ne sait plus qui croire, les méchants sont-ils aussi méchant qu’on le dit? On retrouve tous les bons ingrédient du premier tome, avec plus d’action véritable et d’enjeux en quelque sorte. Ce tome se fini d’une façon, dont on ne sait pas si elle est bien ou non. C’est entre autre pour cela qu’il faut que ce troisième tome arrive ou du moins que l’on sache ce qui arrive à tout ce beau monde. A la base c’était un coup de coeur, que j’ai un peu “rétrogradé” à cause de troisième tome...
leslivresdedidine.blogspot.fr
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2020