NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Le coeur de la terre de Maxime Chattam
Date origine :
2010

Le coeur de la terre

2010
Lecture conseillée à partir de 13 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
7½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 7½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

2 %16 %30 %44 %58 %72 %86 %
7 h6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.
Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Le coeur de la terre les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
MOUAHAHA ! Encore plus d’actions, encore plus de suspens, encore plus de réponses, encore plus de mystères...BREF. Encore plus génial que les deux tomes précédents. L’Alliance des Trois est toujours aussi parfaite, Matt, Tobias et Ambre évoluent à merveille. On ne cesse de s’attacher à eux, on les aime, on les adore. Bref. I’m in loooooove. L’histoire tient ses promesses. On va de surprises en surprises, on ressent une multitude d’émotions et, en plus, on découvre de nouveaux personnages merveilleux. J’ai clairement surkiffé ce tome. Maxime Chattam m’a prouvé une fois de plus qu’il pouvait faire mieux et il le fait si bien qu’on ne peut qu’en redemander.
Cette saga est so fuckin’ awesome. Les dialogues sont tous utiles, il n’y a pas de blablatages surfaits, pas de longueurs, on a pas le temps de s’ennuyer. Les interactions entre les personnages sont de mieux en mieux au fil des tomes, les caractères se peaufinent, les décors changent et l’intrigue est parfaitement ficelé. J’ai adoré le côté plus “adulte” de ce tome qui exploite merveilleusement bien la cité d’Eden. On y découvre une société d’enfants étonnamment mature, qui prend exemple sur l’Ancien Monde tout en ne conservant que les aspects positifs. Les Pans prennent très à cœur leurs responsabilités pour ne pas reproduire les erreurs de leurs parents. C’est juste incroyable de réaliser à quel point - dans un tel contexte effrayant - les adolescents sont arrivés à former une société qui marche, qui est juste et qui sont capables de prendre des décisions lourdes de conséquences. Au final, le contraste est encore présent et marche encore très bien : les Cyniks sont des barbares aveuglés par leur foi inébranlable et leur haine ; les Pans sont les piliers de ce nouveau monde et posent des fondations stables et honnêtes. Maxime Chattam montre ainsi que l’âge de l’innocence n’est pas forcément synonyme de bêtise mais qu’au contraire, la magie de l’espoir peut créer les bases d’une société solide, axée sur le partage et l’utilité de chacun. En gros, c’est une bonne grosse claque dans la gueule comme je les aime parce qu’elle nous rappelle à quel point notre société actuelle est pourrie de l’intérieur. Autre Monde c’est du fantastique, certes, mais le fond moralisateur de cette saga lui donne une dimension réaliste, concrète.
Bon, je dois dire que j’avais deviné depuis longtemps les origines du Raupéroden et de Malronce mais ça n’enlève pas pour autant le charme à l’œuvre. Bien au contraire, on est sur les dents tout au long du livre en attendant la réaction des personnages. Et quelles réactions ! Et puis la fin ! Elle m’a totalement chamboulée. Je m’attendais pas du tout à ce retournement de situation. Finalement ce tome 4 était viscéralement poignant parce que beaucoup plus tranchant, beaucoup plus sombre. On est complètement catapultés dans cet Autre Monde effrayant, où nos héros se raccrochent au peu d’espoir qu’ils ont. Ce tome est intense parce que parfaitement crédible dans la continuité de l’histoire. On passe à un cran au-dessus à chaque livre, les émotions sont de plus en plus vives, les personnages gagnent en complexité. Ce tome était une fin et un début tout en même temps. En résumé, cette saga est définitivement incontournable et vous DEVEZ vous y intéresser si ce n’est pas déjà fait.
 
Ce tome clôture la première trilogie de la saga Autre-monde, et quelle fin!! Cette saga est vraiment un énorme coup de cœur, à chaque livre je suis à fond dedans et je suis triste dès que j’atteins les dernières pages... Nos trois héros ont grandis, et même s’ils sont encore des enfants ils ont déjà des réactions d’adultes responsables. J’aime beaucoup le principe de la Terre qui se déchaine contre ses habitants, étant professionnellement dans le domaine de l’environnement, sa protection me tient vraiment à coeur. Et tout l’imaginaire qui a été mis en place autour de ce cataclysme est plutôt magique!! En parlant de magie, le fait que tous les pans développe une “altération” sorte de pouvoir magique, cela permet de rééquilibrer les forces. En effet, les adultes sont forts et sans pitié tandis que les enfants sont globalement faibles et apeurés.   Bon évidemment il y a quelques petits couac, c’est vrai que les trois personnages principaux arrivent souvent à se sortir de situations impossibles!!
 
(...)Maxime Chattam a réussi une nouvelle fois son pari en m’embarquant dans cette Terre post-apocalyptique où règne une Nature dangereuse et où les êtres humains ne sont que des sauvages. La fin de ce troisième tome peut être considéré à la fois comme une “pause” dans l’histoire et comme le “début” d’un nouveau cycle. Je me pose plus de questions à la fin de ce tome que sur celle des précédents alors qu’il apporte bien plus de réponses. Étrange non ? Du coup, il ne me reste plus qu’à attendre que la médiathèque se procure les 3 volumes suivants afin de pouvoir mettre un point final à ce récit et surtout à savoir si mon “doute” sur la finalité de cette histoire se confirme. Mais ça serait trop simple si tel était le cas !
Reves et Imagines
http://revesetimagines.canalblog.com/
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2017