NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
La douce empoisonneuse de Arto Paasilinna
Date france :
2001
Titre origine :
Suloinen myrkynkeitaja
Date origine :
1988
Traducteur :
Anne Colin du Terrail
Editeur :
Collection :
ISBN :
9782207250921
ASIN :
B00OPLPKHS

La douce empoisonneuse

2001
3½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 3½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

13 %42 %71 %
3 h2 h1 h
 
 
Une maisonnette rouge flanquée d’un petit sauna en bois gris, non loin d’Helsinki. Linnea, la douce veuve du colonel Ravaska, mène une existence paisible à soigner ses violettes et son chat. Pourtant chaque mois, le jour où elle touche sa pension, un trio maudit, conduit par son neveu, s’invite sous son toit pour la détrousser. Lorsque ses visiteurs ne se contentent plus de sa maigre retraite et exigent un testament à leur avantage, c’en est trop. Elle est résolue à en finir. Comprenez: à se suicider. Mais, surprise, concocter un poison mortel se révèle une activité beaucoup plus passionnante que tricoter. Et les noirs desseins de Linnea, par une suite précipitée d’événements cocasses, se retournent en sa faveur, tandis que ses ennemis...
Génie du comique de situation, Arto Paasilinna récidive avec une vieille dame tranquille candidate au suicide. “Arsenic et vieilles dentelles” trempé dans l’aquavit, les rocambolesques aventures de la colonelle sont l’occasion de revisiter l’univers à la fois brut, drôle et loufoque du grand écrivain finlandais.

Les commentaires :

 
A travers ce livre j’ai pu un peu découvrir l’histoire de la Finlande que je ne connaissais pas du tout. Pour chaque personnage rencontré on a un petit récapitulatif de son existence et c’est parfois un peu long je trouve. L’écriture ne m’a pas beaucoup plu car on sent qu’entre le finlandais et le français il y a un monde et que la traduction ne permet pas d’avoir une lecture assez fluide à mon goût, j’ai trouvé que ça accroché un peu parfois. Ça reste un petit détail, parce qu’en comparaison avec 1Q84, ça se lit bien. Une histoire sympathique, mais moins rocambolesque que je le pensais et quelques longueurs tout de même. Je le recommande à tout ceux qui veulent lire un livre finlandais et à tout ceux qui place la barre du rire moins haute que moi.
Mon blog : Un livre peut en cacher un autre
Dernier livre lu : Celle qui a tous les dons de M.R. Carey
Mon objectif pour l'année : 100 (0% atteint)
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2021