NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Red Queen de Victoria Aveyard
Date france :
2015.03.11
Titre origine :
Red queen
Traducteur :
Alice Delarbre
Editeur :
ISBN :
9782702440810

Red Queen

2015
Lecture conseillée à partir de 13 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
8½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 8½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

4 %16 %28 %40 %52 %64 %76 %88 %
8 h7 h6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Red Queen les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
19/20
Coup de coeur  Pilotis est une ville qui ne fait pas exception à la règle. La hiérarchie y est la même que partout ailleurs. Si votre sang est rouge, vous êtes pauvre, esclave et au service de ceux qui ont eu la chance de naître avec un sang couleur argent coulant dans leurs veines. Vénérés, traités comme des rois où qu’ils soient et possédant des pouvoirs hors du commun, les Argents sont le gratin de la société et dirigent celle-ci d’une main de fer.
Mare Barrow a plusieurs défauts: elle est Rouge, insouciante et c’est une voleuse hors pair. Mais quand on mène sa vie comme elle le fait, il ne faut pas s’étonner de s’attirer quelques ennuis en chemin. Et cette fois, Mare s’est plongée dans les problèmes jusqu’au cou. Après s’être “donnée en spectacle” de manière totalement inattendue sous le regard interloqué de la haute société Argent, Mare doit faire face à sa toute nouvelle condition et aux nombreux problèmes que celle-ci soulève.
Entre mystères, complots, royauté, amour et guerre, la vie de Mare va changer à jamais....  Je dois avouer que si j’ai en premier lieu été attirée par ce roman, c’est grâce à sa sublime couverture et son titre qui donnent envie d’en savoir plus. Et à la lecture du résumé, je savais déjà que j’allais adoré ce roman. Et il s’est avéré que j’avais eu tort.... je ne l’ai pas aimé, j’ai eu un véritable coup de coeur, un coup de foudre pour ce premier tome. On pourrait se dire qu’il s’agit là d’une énième dystopie young adult, ce serait une grave erreur. Car Red Queen possède d’énormes qualités qui dépassent de beaucoup les standards de la dystopie young adult. Grâce à son intrigue extrêmement bien ficelée, ses personnages attachants et mystérieux, son rythme ultra addictif, mais aussi grâce à la sublime plume de l’auteur, Red Queen ravira à coup sûr un très large public.  La première chose qui m’a frappée dès le tout premier chapitre de ce roman, c’est la magnifique plume de l’auteur. Fluide, facile à lire, entrainante et très addictive, elle possède tous les atouts nécessaires à une excellente lecture et bien plus encore. Car contrairement à tout roman young adult classique, Victoria Aveyard nous livre ici une plume complexe, descriptive à souhait; adieu les phrases courtes et les descriptions trop vites expédiées. L’auteur prend le temps de décrire les lieux, d’approfondir les personnages, de complexifier leurs émotions, sans pour autant casser le rythme de son récit; au contraire, cela permet de se sentir toujours plus immergé dans le récit aux côtés des personnages. J’ai été complètement et immédiatement charmée, envoûtée par la plume de Victoria Aveyard. Elle porte réellement son récit, elle le rend encore plus prenant et je pense que l’écriture de l’auteur joue vraiment un très grand rôle dans le coup de coeur que j’ai eu pour ce roman.  Les premiers chapitres, servant de mise en place à l’univers créé par l’auteur, sont vraiment extrêmement bien maîtrisés. Tout y est pensé pour capter immédiatement l’attention du lecteur et lui donner envie d’en découvrir toujours plus. L’univers installé dans ce premier tome est fascinant, un vrai régal à découvrir et il est très facile de s’y immerger complètement dès les premières pages. Nous découvrons les lois, les us et coutumes qui régissent ce monde, les différences entre les Rouges et les Argents.... Tout cela est extrêmement bien expliqué et très bien intégré dans le récit pour ne pas freiner son avancée. Seul bémol selon moi de ce côté-là: l’absence d’explications concernant l’apparition de cette différence de sang, quelles en sont les origines? Comment les Argents ont-ils pris le pouvoir? Mais cela sera peut-être plus développé dans le prochain tome. Malgré ça, l’univers est néanmoins très bien exploité et ce fut un réel plaisir à lire. J’ai été complètement captivée par cet univers riche et complexe, plein de découvertes, de mystères, de lutte pour le pouvoir et d’autres aspects tous aussi prenants et palpitants portés par des personnages qui ne laissent pas indifférents.  Victoria Aveyard ne se contente pas de nous faire vivre une sublime et palpitante aventure, elle nous la fait découvrir à travers un personnage principal vraiment épatant, accompagné d’autres personnages tous très importants. Chacun possède une psychologie, un rôle et une importance propre. Chacun possède ses secrets, ses mystères et ses failles. Tous complexifiés, réfléchis et approfondis au fil du récit, ils sont une part vraiment très importante et très positive du récit.
Tout d’abord, il y a bien évidemment Mare, personnage central de l’histoire. Insouciante, courageuse, pleine de vitalité, d’espoir en la vie, Mare est un personnage vraiment très agréable à suivre. On adore découvrir l’univers Argent avec elle et on aime suivre les intrigue de la cour s’entremêlant. Mare est un personnage qui possède un caractère très approfondi mais aussi de nombreux mystères. L’auteur place de nombreuses interrogations concernant sa condition qui nous donne envie d’en savoir toujours plus à son sujet. En bref, c’est vraiment un personnage très complet, presque humain, que j’ai adoré du début à la fin. Complexe, extrêmement agréable à suivre et nous réservant de nombreuses découvertes, Mare est le personnage central de ce récit, grâce auquel nous en tournons les pages toujours plus rapidement.
Ensuite, il y a les deux princes Argent, Cal et Maven, que tout semble opposer mais qu’une belle complicité unit. Ils sont tous les deux très agréables à découvrir et il devient très vite évident que chacun cache de nombreux secrets. Le petit triangle amoureux qui s’installe ne m’a pas gênée car il est très bien mis en place et ne possède qu’une place secondaire dans le récit. J’ai beaucoup aimé ces deux personnages et leur relation très intéressante à découvrir et j’ai adoré la façon qu’a l’auteur de jouer avec les nerfs du lecteur, de lui retourner le cerveau en tirant admirablement bien les ficelles de son récit, les parts d’ombres de ces deux personnages et les magnifiques découvertes que cela entraîne.
Les personnages secondaires sont néanmoins aussi très intéressants et jouent tous des rôles clés à un moment de l’intrigue. Il y a ceux que l’on apprécie, comme le professeur de Mare, le roi ou encore Kilorn; et ceux que l’on déteste comme les autres prétendantes... enfin surtout une, et la reine.  L’intrigue est on ne peut plus fascinante, mélange parfaitement équilibré entre questionnements, découvertes extraordinaires et scènes d’action extrêmement palpitantes. Le rythme s’accélère toujours plus au fil des pages, happant toujours plus l’attention du lecteur et nous faisant tourner les pages de plus en plus rapidement. À aucun moment, l’auteur ne perd l’intérêt de son lecteur, bien au contraire. L’intrigue est ultra efficace, l’action ne s’essouffle jamais. Les rebondissements, les révélations, les retournements de situation s’enchainent à une vitesse folle. L’auteur fait preuve d’une imagination sans bornes en ce qui concerne son récit et on ne peut qu’adorer. Je me suis complètement laissée emporter par ce récit dès les premières pages et à aucun moment je ne me suis lassée. J’ai été instantanément captivée, du début à la fin, alors déjà rien que pour ça, un grand bravo à l’auteur.  La fin est juste... Wahou! Le plus grand, le plus énorme retournement de situation que j’ai jamais lu. Totalement dans la continuité du récit, j’ai adoré cette fin que je n’avais pas du tout vue venir. Pleine d’action, de rebondissements, de morts, de nouveautés, le cocktail parfait pour donner envie au lecteur de se plonger immédiatement dans la suite, dès que celle-ci sera disponible. Les +: TOUT! Énorme coup de cœur pour ce roman! Jetez-vous dessus!
Les -: ///  Red Queen fut une lecture coup de cœur. Alliant un rythme impeccablement maîtrisé à un univers merveilleusement bien approfondi, nous découvrons aussi des personnages hauts en couleurs et ultra attachants. De plus, l’intrigue est extrêmement riche et l’écriture de l’auteur sublime encore le tout. En somme, tout fut vraiment parfait à mon sens et j’ai extrêmement hâte de pouvoir le jeter sur la suite, que j’attends avec énormément d’impatience après la fin éblouissante que nous a offerte l’auteur. Je ne peux donc que vous conseiller très chaudement de courir acheter ce superbe roman et j’espère que vous l’apprécierez autant que moi.
 
Une dystopie bien entraînante qui ne manque pas de panache !
Retrouvez-moi sur Le Coin de Chupachoops, blog de lecture !
http://chupachoops.canalblog.com/
 
En bref, mon ressenti global est plutôt positif malgré quelques défauts récurrents du genre littéraire. La plume de Victoria Aveyard est captivante et le contexte intéressant et suffisamment développé pour se plonger entièrement dans l’intrigue. Malgré tout, je déplore que la dystopie jeunesse ne se concentre que sur un seul schéma répétitif et peu surprenant sur la durée.
Bloggueuse livresque à ses heures perdues... (http://rizdeuxzzz.canalblog.com)
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2017