NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Rue des Fleurs Muettes de Manou Fuentes
Date france :
2015.03.2
Editeur :
ISBN :
9782370112927

Rue des Fleurs Muettes

2015
3½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 3½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

12 %41 %71 %
3 h2 h1 h
 
 
Roland Vogel est un homme politique influent que la vie a plutôt gâté. Dans le civil, il dirige une entreprise prospère d’import-export en région Île-de-France. Sa passion dévorante pour une jeune femme lui fait perdre la tête, l’amenant à mener une double vie que ni sa femme ni ses proches ne soupçonnent. Lorsqu’un matin au réveil, il retrouve sa jeune amante décédée à ses côtés, les mâchoires d’un terrible étau vont se refermer sur lui, malgré les initiatives un peu folles qu’il va être amené à prendre pour tenter d’échapper au scandale familial et politique, à un maître-chanteur qui le harcèle et aux eaux troubles du milieu proxénète. Après « L’homme qui voulait rester dans son coin », « Habemus Praesidem » et « Miss Smart », Manou Fuentes nous convie avec ce quatrième roman à une aventure sombre et rocambolesque qui fera frissonner le lecteur.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Rue des Fleurs Muettes les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Après une première page “classique”, tout bascule avec une mort inattendue et légèrement compromettante. Et là, classiquement, dans l’affolement, la mauvaise décision est prise. Roland va-t-il arriver à exécuter son plan pour s’en sortir ? Et ce, sans qu’aucun grain de sable ne vienne gripper la belle mécanique qu’il imagine sur le vif ? Pas besoin de spoiler ici. Si tout se déroulait à la perfection il n’y aurait pas d’histoire à raconter ! Il y a toujours un grain de sable, même avec les meilleurs plans ! Et là... dans la précipitation... La prostitution, liée à l’un des grains de sable de ce plan “parfait”, est omniprésente dans ce livre. L’auteur en dresse un portrait sans concession et qui semble réaliste en abordant entre autre la fatalité et les moyens d’en sortir. Pour cela il s’appuie sur un personnage fort en caractère et non dénué d’intelligence qui réussi à tirer partie de la plupart des situations et de pouvoir ainsi rebondir.
Après une erreur de parcours vers la vie rurale qui ressemble au chant des sirènes pour les citadins pris à la gorge, Flora sait gérer ses intérêts par son silence, son personnage qu’elle sait rendre emblématique et les ressources qu’elle arrive à tirer de la prison.
 J’ai trouvé que le chantage aurait pu être mieux géré. Je l’ai trouvé trop étalé dans le temps pour être réaliste. Le maître-chanteur donne trop d’information, trop tôt, et varie peu. Cela pourrait permettre à la victime de contre attaquer au lieu de subir passivement. De toute façon, il n’y a que deux manière de sortir de la boucle infernale du chantage : la diffusion de la vérité ou la mort ! Ne comptez pas sur moi pour vous indiquer l’issu choisi par l’auteur. J’ai cru un moment que tout allait basculer avec la sous location de l’appartement de Sonia...
Mais heureusement pour Roland, et par ricochet pour Flora, Boris sans le savoir coupe cette branche qui nous ramenait vers la situation initiale et en cela permet un dénouement heureux.
 Bref, un bon policier dépassant du cadre en abordant sans honte ni fausse pudeur le milieu de la prostitution. Malgré un chantage qui traîne trop en longueur à mon goût, et un petit manque de naturel dans certains dialogues, j’ai pris plaisir à cette lecture. Les personnages sont un petit peu stéréotypés, mais cela semble voulu pour pouvoir en dégager le cadre et les réflexions relatives à ce milieu. Par ailleurs, j’ai trouvé que l’auteur rendait bien les états d’esprit de ses différents personnages. 
Aujourd’hui, Boris est un garçon apaisé. Il a pris son parti de cette perte. Il a marché en silence sur le chemin de Compostelle, a écouté la nature, observé les oiseaux, dormi à la dure. Ce dépouillement du superflu lui a fait le plus grand bien. À Saint-Jacques, il s’est réconcilié avec la vie. Il a accepté le manque et a trouvé la joie et la paix au bout de la route.
 
Pourquoi ? Elle seule peut le dire. Roland croit deviner le revirement inouï de Flora. Sans doute exploitée, corps et âme depuis de longues années, elle était devenue une chose. Une chose dans ses mains. Sa chose. Avec ce meurtre, elle a cessé d’être quelque chose pour devenir quelqu’un.
 
Dernier livre lu : Vibrations de Pierre Floret
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2017