NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
La délicatesse de David Foenkinos
Date france :
2009
Editeur :

La délicatesse

2009
3 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 3 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

30 %65 %
2 h1 h
 
 
« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
- Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité. »

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé La délicatesse les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Ce petit livre que voilà, qui dès sa sortie a fait pas mal entendre parmi de lui, m’attendait depuis un moment. Je précise que je l’ai lu dans le cas de la lecture commune, même si vous le verrez en fin d’article. Je remercie donc beL de l’avoir organisée, et de m’avoir ainsi permis de le sortir de ma PAL. Autant vous le dire de suite, ce petit livre fut un coup de coeur de mon côté. En le lisant, et même après l’avoir fini, j’en étais encore toute chamboulée, et me posait mille et une questions. Mon esprit était obnubilé par ce petit bijou, et c’est ce que j’appelle un vrai coup de coeur. Trêve de badinage, voici les points importants. Risque de spoiler, par contre. Tout d’abord, la quatrième de couverture, avec un résumé plus qu’intriguant, et une situation vraiment amusante et originale. Avec ce résumé, on ne peut qu’apprécier la plume de l’auteur, qui est incroyablement fine et délicate - c’est le mot approprié, vous ne trouvez pas ? Une fois ouvert, on se rends compte que c’est vrai, que la quatrième de couverture n’était pas un appât, et que la plume de David Foenkinos est véritablement envoûtante. Un vrai plaisir de ce côté là. Le roman en lui-même est vraiment intense, prenant et bouleversant, et ce, dès les premières pages. Par la suite, on ne peut que le décrire en un mot : délicat. Au niveau des personnages, Nathalie et son mari, François, sont vraiment touchants. On les suit au début, et on se laisse emporter par leur histoire d’amour, par leur authenticité, et leurs petites attentions mutuelles. Je dois dire que j’ai particulièrement aimé la scène de la demande en mariage. Je ne vous en dis pas plus, mais que c’est mignon, et surtout original ! Mais ce que j’ai vraiment le plus aimé dans leur couple, c’était sans conteste, leur rencontre, dont un bout figure en quatrième de couverture. Bien sûr, on sait que les choses vont vite mal tournées, et c’est vraiment horrible, autant pour Nathalie, que pour le lecteur. Je vais être honnête avec vous, à ce moment, je me suis dit “Qu’est-ce que je fais, je continue ou pas ?” parce que ça m’a rappelé Ps : i love you, qui est un livre que j’aime par-dessus tout, et qu’en général, je suis fâchée si la femme finit par refaire sa vie avec un autre homme. Oui, je sais, je suis sadique en fait, mais à mes yeux, un décès ce n’est pas une rupture, et du coup, mon esprit - fleur-bleue ? - a tendance à ce dire qu’elles ne doivent pas s’en remettre, qu’elles doivent continuer leurs vies, bien sûr, mais sans un autre homme auprès d’elle, et avec leur époux décédé dans le coeur. Voilà. Mais j’ai pourtant continué, parce que rien n’était sûr, au final, et que Nathalie m’a beaucoup touchée et attendrie. Au final, comme on peut s’en douter, elle ne va pas s’en remettre de suite, mais grâce au temps, qui guérit bien souvent des blessures. Parlons maintenant de Markus, qui est quand même un personnage relativement étrange. Il n’est ni beau ni laid, il n’a pas confiance en lui, il est discret, maladroit, et j’en passe. Pourtant, c’est lui, lui qui va toucher Nathalie, qui elle à tout pour plaire. Vous vous doutez bien, vu ce que j’ai écrit plus haut, qu’au début, je ne l’ai pas adoré, tout comme chaque personnage masculin du roman, qui était susceptible de se mettre avec Nathalie. Mais, petit à petit, nous devons Nathalie, et nous nous laissons, nous aussi attendrir par ce bonhomme. D’ailleurs, Markus va évoluer avec la jeune femme, et c’est un point que j’ai beaucoup aimé, vous savez, quand l’autre vous fait grandir, vous embelli, et tout ça. Au final, une histoire simple, sans prise de tête, et incroyablement délicate. C’est vraiment le seul mot qui convient à ce roman, et le titre est rudement bien choisis en fin de compte ! En somme : un petit bijou de tendresse, de délicatesse, d’émotions, de non-dits, etc.
 
Un roman idéal pour se vider l’esprit, se changer les idées, tant l’histoire est simplissime (voire un peu trop creuse à mon goût) et le style sans difficulté aucune. A emmener en vacances, à la plage, ou à offrir!
 
J’ai trouvé l’histoire et les personnages plutôt touchants et je me suis très vite attachée au personnage de Nathalie. Sa façon d’appréhender l’amour avec des cicatrices m’a beaucoup plu ; tout comme le fait de s’affirmer en tant que femme dans son travail, voire même en tant que femme libre (cf. la fin du bouquin donc je ne dévoilerai rien). Néanmoins, j’ai eu très peur au début. En effet, l’histoire commence comme une histoire d’amour hyper classique où l’on s’ennuie, parce qu’elle sent « le vu, le re-vu et le re-re-vu ». Je comprends donc les polémiques que « La délicatesse » a suscité chez ses lecteurs. Le sujet en lui-même reste d’ailleurs hyper classique. Et puis, tout bascule après le surprenant baiser que donne Nathalie à Markus. Tout comme Nathalie, le lecteur est interloqué par la folie de son geste et reste suspendu à la plume de l’auteur pour en savoir plus. Ce baiser marque le début d’une histoire singulière entre deux personnages radicalement différents. On aurait presque envie d’y croire « pour de vrai », à cette histoire. Et pourtant, dans la réalité, je connais peu de bombes sexuelles perchées sur des talons qui ont embrassé sans raison des hommes au physique plutôt ingrat..  Il fallait bien un livre pour souligner la singularité de ce geste. J’ai également apprécié les petites notes de l’auteur entre deux chapitres qui ajoutent un ton décalé, une originalité au bouquin qui ne m’a pas dérangé outre mesure.  C’est un livre qui se lit très rapidement et pour lequel l’auteur a adopté un style tout en douceur, en finesse et en délicatesse.. A savourer avec plaisir un dimanche de pluie avec un café et une bonne pâtisserie..
MademoiselleChristelle
 
Je viens de finir ce roman conseillé par une connaissance qui suit aussi ma page Facebook. Je dois avouer que mon avis est assez étrange sur ce livre. Je m’explique : J’ai adoré l’histoire en elle-même : Nathalie folle amoureuse de son mari qui décède brutalement. J’ai même eu la sensation que c’était à moi que ça arrivait tellement c’est bien écrit. Et pourtant quelque chose m’a empêché de bien entrer dans l’histoire. Ce quelque chose c’est ce grand nombre de paragraphes dont certains parfois n’apportent rien. Un exemple? Nathalie aime lire donc l’une des digressions porte sur ses 3 livres préférés... Ces coupures m’ont beaucoup gênée. Et pourtant j’ai adoré retrouver toutes ces références littéraires glissées dans le texte!! Je n’ai qu’une hâte: voir l’adaptation cinématographique!! Encore une chose : ne lisez pas la quatrième de couverture!!! Elle en dit trop!!!
 
L’avis d’Elsa Mon histoire avec le livre : j’ai vu la bande-annonce du film en fin d’année 2011 et j’ai vu que le film était une adaptation du livre. Comme j’adore Audrey Tautou, j’ai voulu connaître “La délicatesse”.

Mes impressions : Mon premier coup de coeur de l’année 2012. J’ai juste adoré ! L’écriture de David Foenkinos, l’histoire, toute cette douceur ... C’est un livre que je recommande !  La phrase que je retiens : “Au pire moment de la douleur, on pense que la plaie sera toujours vive. Et puis un matin on s’étonne de ne plus ressentir ce poids terrible”. 
L’avis de Laeti Mon histoire avec le livre : Je ne faisais qu’en entendre parler... comme Elsa, il s’est rajouté la vision de la bande-annonce du film qui a alimenté d’autant plus ma curiosité et mon envie de dévorer ce bouquin ! Mes impressions : Que dire... mais que dire de cette merveille... je n’ai pas de mots pour la décrire, tellement que j’ai dévoré ce roman, bu chaque mot... j’ai été tellement transporté dans le monde de Nathalie, j’ai ressenti sa douleur, ses angoisses... et c’est tellement ce que je recherche dans les romans et ce que j’ai parfois du mal à trouver... Nathalie est touchante, courageuse, forte, belle.... Markus est incroyablement beau malgré ce qu’on en dit, romantique, maladroit, drôle... comme je les ai aimé ces personnages !!! Et comme j’ai eu du mal à les quitter une fois le livre terminé !! Heureusement que le film est arrivé après et la magnifique bande son de Emilie Simon, que je ne peux que vous conseiller !!!! Lisez, visionnez et écoutez la Délicatesse, vous ne serez que transporter à votre tour... merci les frères Foenkinos ! L’extrait que je retiens : Ce seront DES extraits pour ma part... "Il y a des gens formidable qu’on rencontre au mauvais moment. Et il y a des gens qui sont formidables parce qu’on les rencontre au bon moment”. "Il faut avoir vécu des années dans le rien pour comprendre comment on peut être subitement effrayé par la possibilité”. "Elle ouvrit la porte, et proposa à Markus de sortir. Ce qu’il fit difficilement. Il était Amstrong sur la Lune. Ce baise était un si grand pas pour son humanité”.  "Elle avançait vers lui... elle était si belle... de cette beauté à mettre des points de suspension partout”.
 
En bref, ce roman est une jolie histoire d’amour mais qui n’a pas prise avec moi. Peut-être à cause de la rapidité de l’histoire, peut-être à cause d’un personnage principal trop spectatrice de sa vie, peut-être à cause d’un style d’écriture dont je n’ai pas l’habitude et qui ne m’a pas transporté... J’ai aimé découvrir la vie des différents protagonistes mais elle ne m’a pas touché.
Bloggueuse livresque à ses heures perdues... (http://rizdeuxzzz.canalblog.com)
 
Résumé : Suite a une rencontre inattendue dans la rue, François et Nathalie font connaissance et tombe éperdument amoureux l’un de l’autre. Ils se marient et commencent à envisager pour leur avenir. Mais un accident qui met fin à la vie de François va faire basculer la vie de Nathalie... Après plusieurs mois de dépression, elle va se rapprocher sans s’en rendre compte de Marcus, collègue de travail, timide mais plein de délicatesse... Avis : C’est la première fois que je lisais un livre qui a si peu d’actions (ce n’est pas une critique mais une constatation). L’auteur se met dans la tête de chaque personnage et décrit précisément sa pensée, en donnant des anecdotes sur sa vie passée... Comme si nous pensions avec le personnage, comme si nous étions en lui. Un chose rare mais qui donne plus de vie à l’histoire car elle donne l’impression que les personnages n’ont pas commencés à vivre au début du roman mais que cela fait longtemps qu’ils attendent de raconter leur vie. Les actions sont résumées de façon claire et concise en quelques phrases bien placées. De petites anecdotes, qui ont plus ou moins de rapport avec les actions en cours, parsèment le livre et ajoutent de l’humour. Même si ne pas le genre de livres que je préfère, La Délicatesse ne m’a pas laissé sur ma fin ! En bref : Un roman drôle et attendrissant où l’on ressent énormément les émotions des personnages, ce qui nous permet de nous plonger plus facilement dans l’histoire.
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2019