NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Le Visage de Satan de Florent Marotta
Date france :
2015.11.24
Editeur :
ISBN :
9782372580151

Le Visage de Satan

2015
8 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 8 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

13 %25 %38 %50 %63 %75 %88 %
7 h6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce. L’endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées. Puis un râle d’agonie s’étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre. L’homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher. Son visage n’était que souffrance, rictus d’agonie et d’abomination. « Faites que je meure », implora-t-il en silence.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Le Visage de Satan les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Un résumé sombre d’où la noirceur n’a pas su s’écouler, n’a pas su être distillée. Voilà ce qui m’a attiré lorsque j’ai été voir la fiche de ce livre. La noirceur. C’est en remerciant chaleureusement Taurnada que je vais vous livre mon avis sur ce livre des ténèbres.  Tout d’abord, j’ai subi quelques frissons car cette histoire satanique est très bien et très sombrement documentée. Nous plongeons dans l’univers de cette tradition alors que pour la plupart d’entre nous, nous n’y connaissons rien et pourtant, nous ne sommes pas dépaysés face à cette ignorance ou interloqués par des propos auxquels nous n’osons croire tellement qu’ils nous semblent irrationnels. Nous avons un univers inconnu qui nous est très bien expliqué par un auteur qui s’est informé et cette explication ne prend pas trop d’espace au détriment de l’histoire en elle-même. Beaucoup d’auteurs s’escriment parfois de trop à vouloir bien expliquer le monde qu’ils mettent en place en faveur de la lassitude du lecteur, ce qui n’est pas le cas ici. L’information distillée à travers les pages nous donne envie d’en connaître plus sur ces rites antireligieux. Je suis le genre de lecteur qui ne vérifie pas les références citées dans un livre car j’ai un compromis indirect avec l’auteur. Je m’explique. Lorsque je lis un livre, je veux bien croire aux propos tenus par le narrateur tant que ceux-ci ont l’air véritables. Si je ressens en plus des frissons, cela veut dire que ces informations ont été distillées très judicieusement de la part de l’auteur pour qu’elles nous touchent dans nos émotions et seules des informations qui nous semblaient réalistes pouvaient me faire cet effet-là. C’est un peu comme un baiser. Si vous en recevez un, vous êtes normalement content. En tout cas, je le suis. Cela est recevoir des informations réalistes. Quand elles sont judicieusement placées, c’est comme recevoir le baiser de la fille que vous aimez. Vous serez alors dans la félicité la plus totale.
Ensuite, outres ces frissonnantes informations, nous avons la possibilité d’observer la quête psychologique du personnage principal. Nous avons déjà une quête physique avec l’enquête de notre héros mais nous avons également un combat psychologique époustouflant que nous pouvons observer le long de ces centaines de pages. Nous voyons son mal enraciné dans son sombre passé, son cœur détruit et nous allons voir les conséquences qu’a cette enquête sur son côté psychique. J’ai trouvé que cela était vraiment intéressant d’analyser les changements chez cet individu car en premier lieu, ils étaient très bien expliqués et comme les informations, n’empiétaient pas sur l’histoire. Ensuite, on voyait que les changements affrontaient celui du protagoniste, on le sentait dans toutes les fibres de nos corps. Ce n’étaient pas de simples mots que nous lisions sur une page ou un écran, c’était bien plus que ça, c’était une force supérieure. Nous avions la force satanique dans la quête physique et là, c’est une force blanche, c’est son contraire, une force pure, délavée de tout crime qui combat ceux du cœur de notre héros. C’est un peu comme apaiser un ouragan ou une tornade humaine. Nous savons qu’à tout moment, nous pouvons perdre la vie, que c’est pratiquement impossible de l’arrêter et que seuls des mots justes peuvent l’apaiser. Or, nous n’avons pas ces mots mais nous suivons les traces du héros et nous sommes en quelque sorte, rassurés qu’il arrive à changer mais surtout émerveillés par la cause de ce changement que nous prenons comme un acte divin.
Pour terminer par une explication plus concrète, j’ai apprécié ce livre pour son intrigue bien ficelée. Avant de vous l’expliquer davantage, je vais vous donner ses caractéristiques. Nous avons une distribution goutte-à-goutte des informations ce qui enrichit la sphère policière de ce roman et accroit notre intérêt d’élucider ce roman et donc de nous jeter sur les informations délivrées. Nous avons aussi un cadre géographique déjà existant qui nous donne un sentiment d’authentification, de réalité du récit, ce qui nous donne envie de croire que cette histoire est réelle et donc nos sentiments vis-à-vis de cette enquête sont impressionnants. Enfin, dernière caractéristique donnant un effet de réalité à ce roman est son cadre temporel. Décembre 2012. A quelques jours de la fin du monde. Nous pouvons aisément comprendre que certaines personnes, sur une large population, croyaient en ces foutaises et vivaient donc dans un sentiment de folie ou d’excitation. Dès lors, nous avons déjà l’entrée de ces composantes dans la recette de l’intrigue de ce livre. Ajoutons-y quelques juteux retournements de situation émerveillant notre esprit de lecteur et impressionnés par la maîtrise de l’écriture de l’auteur. Quelques pincées de sentiments dans les relations des personnages, que ce soient de sombres ou tendres émotions pour rendre ce récit humain. Enfin, fermez-les yeux, serrez les poings et soyez emportés dans le tourbillon qu’est le Visage de Satan.  En conclusion, je recommande ce livre à tous les amateurs de thrillers qui n’ont aucun problème de lire des histoires plus paranormales. 
Les lectures de Kevin
http://leslecturesdekevin.blogspot.be/
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2017