NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
La communauté de l'Anneau de J.R.R. Tolkien
Date france :
1972
Titre origine :
Lord of the Ring
Date origine :
1954
Traducteur :
Francis Ledoux
Editeur :
ISBN :
2266154117

La communauté de l'Anneau

1972
13 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 13 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

6 %22 %38 %53 %69 %84 %92 %
12 h10 h8 h6 h4 h2 h1 h
 
 
Aux temps reculés qu’évoque le récit, la Terre est peuplée d’innombrables créatures étranges. Les Hobbits, apparentés à l’Homme, mais proches également des Elfes et des Nains, vivent en paix au nord-ouest de l’Ancien Monde, dans la Comté. Paix précaire et menacée, cependant, depuis que Bilbon Sacquet a dérobé au monstre Gollum l’Anneau de Puissance jadis forgé par Sauron de Mordor. Car cet anneau est doté d’un pouvoir immense et maléfique. Il permet à son détenteur de se rendre invisible et lui confère une autorité sans limites sur les possesseurs des autres Anneaux. Bref, il fait de lui le Maître du Monde. C’est pourquoi Sauron s’est juré de reconquérir l’Anneau par tous les moyens. Déjà ses Cavaliers Noirs rôdent aux frontières de la Comté.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé La communauté de l'Anneau les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
La première fois que j’ai lu cette histoire épique, j’avais 15-16 ans. Grande lectrice et pourvoyeuse de culture, ma mère m’avait offert la trilogie quelques années plus tôt, sans savoir à quel point elle venait de mettre entre mes mains l’une des révélations littéraires de ma jeunesse. Aujourd’hui aurait d’ailleurs été son anniversaire ; la coïncidence de ma relecture avec cet évènement est fortuite mais me permet une dédicace personnelle assez magique qui traversera, je l’espère, l’espace et le temps.
Dix-huit ans plus tard, j’avais une envie furieuse de la relire. Comme un besoin. Allez savoir pourquoi.
Ce livre est un monument de la littérature contemporaine. Qu’on l’aime ou non, son héritage a imprégné la conscience collective et créé des références pérennes.
Retrouver les personnages est un plaisir. La traduction, elle, a pris un sacré coup de vieux. Une impression intéressante car j’avais souvenir que le texte vieilli apportait un charme indéniable au récit homérique. Vingt ans, ce n’est pas rien en traduction et en évolution du langage ; et visiblement ce qui ne m’a pas gênée à l’époque (alors que j’étais quand même pas très âgée et avais certainement un vocabulaire plus limité) s’est révélé quelque peu problématique aujourd’hui.
Cette expérience décrite, il faut convenir qu’on a affaire à un monde immensément grand, un univers complet et détaillé colossal. Il peut être ardu de suivre toutes les lignées du passé et ce qu’elles ont fait, mais ces passages descriptifs de la genèse de la Terre du Milieu n’empêchent en rien la compréhension de l’action.
Il y a des longueurs, oh ça oui. Et il faut vraiment attendre presque 200 pages de l’édition poche pour enfin parvenir au récit bien connu et entraînant que tout le monde connaît, ou du moins dont tout le monde a entendu parler (les films de Peter Jackson ont bien aidé à la démocratisation de l’histoire dans son ensemble) et qui en a souvent rebuté plus d’un (combien ont abandonné à cause de Tom Bombadil ?). Parfois on se demande pourquoi l’auteur a pris la peine de perdre des pages et des pages sur un aspect presque improductif pour le récit.
Il y a des chansons aussi, qui pour ma part ralentissent sans grand intérêt l’action mais que les fans pure souche trouveront essentielles au folklore.
Mais c’est unique. Ce livre est une légende. C’est l’une des rares épopées à lire au moins une fois dans sa vie. Quand on s’attache un peu à poursuivre, on est embarqué dans une aventure extraordinaire qui restera à jamais gravée dans nos mémoires de lecteurs.
http://livriotheque.free.fr/
http://www.facebook.com/malivriotheque
https://www.youtube.com/channel/UC3O1fss1MLBb5l_M85Z809A
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2019