NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Hunger Games de Suzanne Collins
Date france :
2009.10.1
Titre origine :
Hunger Games
Date origine :
2008.09.14
Editeur :
ISBN :
9782266182690

Hunger Games

2009
Lecture conseillée à partir de 13 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
7 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 7 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

13 %27 %42 %56 %71 %85 %
6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem une société reconstruite sur les ruines des États-Unis deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l’épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé... Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l’antenne. La jeune fille avoue elle aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d’un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim...

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Hunger Games les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Hunger Games, c’est LE phénomène, nous sommes d’accord. On entends beaucoup parler de la saga dû à la prochaine sortie du film, et je me suis enfin décidée à la lire. Il faut dire que le résumé est alléchant et à vraiment tout pour plaire. Ça change de ce qu’on peut voir d’habitude, et c’est bien joué, ça, c’est sûr. D’ailleurs, je l’ai même prêté hier à ma cousine pour qu’elle s’y mette, elle aussi, vu que c’est à mon avis, un livre qu’il faut absolument avoir lu, et qui en vaut le détour. Je précise que ce ne fut pas un coup de coeur, pour une seule et unique raison, qui concerne l’âge conseillé pour lire ce roman. La cruauté est présente tout au long du livre, implicite ou explicite, et cela peut choquer certaines personnes. J’ai moi-même été choquée par l’une d’entre elle, c’est pour dire. C’est donc le gros bémol que j’ai trouvé. Le concept en lui-même, l’idée de ces Jeux de la Faim organisés par la Capitole, et obligatoirement regardés par le reste de la population, les Etats-Unis dystopiques, les Douze districts, et tout ça, c’est vraiment bien trouvé. C’est la première fois que je découvre un livre dystopique - si je ne m’abuse - et franchement j’adore, et j’adhère. Ici, on se laisse rapidement emporter par l’histoire, mais on se retrouve aussi confronté à cette réflexion implicite, à cette cruauté permanente, et à ce jeu de vie ou de mort dans l’arène. C’est bien envoûtant en tout cas, et on se laisse simplement prendre par le récit. Les pages tournent sans qu’on ne s’en rende compte, et une fois les jeux commencés, on ne peux tout simplement plus lâché ce livre. Niveau personnage, je vous le dis tout de suite, je n’aime pas Katniss. Oui oui, c’est étrange, c’est incroyable, et tutti quanti, mais non, elle ne m’emballe pas. Pourquoi ? Et bien, c’est très simple, elle m’exaspère dans sa façon de se comporter. Elle joue beaucoup trop. Dans les jeux, elle fait ce qu’on attends d’elle, ne cherche pas plus loin, et joue avec tout le monde. Je veux bien qu’il s’agisse d’un jeu de vie ou de mort comme je n’arrête pas de l’écrire, mais il y a tout de même des limites... Elle joue avec le feu, et surtout avec Peeta, tout ça, pour s’attirer les bonnes grâces des sponsors. Il me semble que Jess avait déjà souligné ce point, et je ne peux qu’être d’accord avec elle. Tout au long du roman, je me suis demandée quand elle était sincère, quand est-ce qu’elle faisait quelque chose sans attendre un quelconque retour. Je dois tout de même souligné son courage, de se proposer pour participer aux jeux à la place de sa petite soeur - même si c’était un peu gros que ce soit tombé sur elle, alors que son nom n’était inscrit que pour la première année. Mais venons-en à Peeta, qui est l’un de mes personnages préférés. Pas mal de monde ont, si je ne m’abuse, eut bien du mal à le cerner. Étrangement, moi non. Peeta est un personnage sincère et simple, et je l’ai senti dès le début, lorsque Katniss nous en parle pour la première fois. Dès ce moment, j’ai su à quoi m’attendre avec lui, malgré les doutes que nous inflige l’auteur par la suite. Et puis, il y a Cinna, ce styliste qui a choisit de représenter le district douze et qui fait des merveilles de ces dix doigts, sans compter qu’il est très rassurant, et qu’il donne de bons conseils. Et Rue alors, cette jeune fille qui est très débrouillarde, et qui n’hésite pas à venir en aide à Katniss ! Sans oublier Cato. Oui, j’aime les “méchants” et j’assume à cent pour cent. Cato, c’est le guerrier par excellence, j’ai envie de dire, même s’il n’est pas forcément toujours très malin. Mais voilà, qui d’autre que lui aurait pu être le concurrent parfait, le rivale pour faire face à Katniss ? Personne. Niveau narration, je regrette de n’avoir retrouvé que le point de vue de Katniss. Personnellement, j’aurais aimé avoir celui de Peeta, celui de Cato, celui de Rue, et d’autres concurrents. Je trouve que cela aurait été beaucoup plus intéressant que l’unique point de vue de Katniss, mais peut-être n’est-ce du qu’au fait qu’elle m’a agacé ? Allez savoir. J’ai par contre beaucoup aimé le fait de retrouver certains souvenirs de Katniss dans le récit. C’est quelque chose que j’apprécie tout particulièrement. Je trouve aussi dommage que l’on ne retrouve pas Prim, la soeur de Katniss, leur mère, où encore Gale à la fin. En parlant de celle-ci, je l’ai d’ailleurs trouvé un peu brute. J’aurais aimé une fin plus développée, une fin qui va jusqu’au bout, si j’ose dire. Malgré tout ces points, pas toujours très positifs d’ailleurs, je dois dire que j’ai vraiment adoré ce premier tome. Bon, vu l’engouement qu’a suscité le roman, j’étais bien obligée de nuancer mes propos, non ? En somme : mais qu’attendez-vous pour le lire ?!
 
Cette aventure, à la manière de Battle Royale, ne surprend pas vraiment dans son déroulement, dans l’ensemble assez classique (en effet, on ne doute pas une seule seconde de l’issue du combat).
Le final parvient à donner un second souffle au roman qui menaçait de s’effondrer. Juste assez pour avoir envie de savoir comment le second tome évolue.
 
C’est bien simple : j’ai lu le livre en une journée ! Impossible de me détacher de Katniss et de son combat. Dans la foulée, j’attaque le tome 2
Amica Le Mans
Tatiana/Accrobiblio
30 ans de lecture, ça laisse des traces ...
 
Ce roman est un vrai coup de coeur mais je pense que ça n’étonnera personne. Si vous hésitez encore à le lire, n’hésitez plus ! On est plongé dans un monde attachant et oppressant à la fois. Un magnifique roman.
 
Dire que j’ai adoré serait un pale reflet de la réalité !! je me suis laissée complétement embarquer par l’histoire, par l’adrénaline du jeu, par l’urgence de vivre de Katniss. C’est une héroïne extra, une jeune fille dont on ne soupçonne pas la force, ni la volonté de gagner . La relation avec Peeta est très prenante, surtout lors des jeux, on se doute qu’en dehors, ce sera plus compliqué s’ils survivent.. surtout lorsqu’elle retrouvera Gale .... quels sont ces sentiments pour ces deux garçons???
Je suis en train de chercher le film, qui est l’équivalent du tome 1 . L’avez-vous vu ?? Est-il fidèle au livre???
Si vous n’avez rien vu et rien lu, jetez-vous sur la trilogie!!
 
C’est un phénomène planétaire que des millions de jeunes suivent avec passion. De 11 à 77 ans (parfois même moins, parfois même plus) , la folie Hunger Games à conquis toute la population ! J’ai vu l’adaptation cinématographique de ce premier tome, je l’ai trouvé assez bien réussi. Et puis j’ai eu l’occasion de lire le livre que j’ai trouvé encore mieux ! Ce qu’il y a de drôle avec ce livre, c’est que le phénomène Hunger Games a été l’un de mes sujets de partiels lorsque j’étais en IUT métiers du livre ^^. J’étais destinée à le lire… Tout commence à Panem où l’on découvre le personnage de Katniss. Alors je m’excuse par avance mais je n’aime pas du tout les deux personnages principaux ! Ils m’ont passablement énervé. Pourtant, leurs réactions sont prévisibles, somme toute normales, mais rien à faire… On ne peut pas nier qu’ils font preuve d’une certaine bravoure, qu’ils sont sur de mourir mais… c’est bon, on le sait ! On sait que c’est horrible, qu’ils vont tous s’entre-tuer ce n’est pas la peine de le rappeler à chaque phrase ! Pourtant l’univers est extrêmement bien construit. On découvre avec plaisir cette nouvelle Amérique. On part à la rencontre de tous les districts via les tributs. Le style de l’auteur est complètement prenant. On a du mal à fermer le livre tant que l’on n’a pas lu la fin (même si on s’y attend). La preuve j’ai du le lire en une journée ^^. En résumé, c’est un livre coup de cœur même si il subsiste quelques petites imperfections.
 
Et dire que j’ai failli passer à côté de ce livre, plutôt refroidie par son grand succès auprès du public, heureusement que ce ne fut pas le cas. Mais voilà, un challenge, beaucoup de curiosité, un peu de méfiance et me voici le livre à la main, les premières pages se tournent et... le choc! J’en fais trop ? Oui sûrement, mais quand même... D’abord c’est le sujet qui m’a frappé, je ne m’attendais pas à ça, même en lisant le résumé. Je suis plutôt surprise que ce livre soit classé dans les livres “jeunesse” et accessible à partir de 12 ans selon l’éditeur. Ca n’engage que moi mais je trouve que le sujet est un peu dur pour un public si jeune et surtout demande une certaine maturité pour appréhender certaines aspects de l’histoire.
Le plus choquant pour moi a été d’être aussi captivée par l’histoire, avide de connaitre la suite tout en me disant “quelle horreur”. Dès le début, on se demande où l’on se trouve, en quelle année, que s’est-il passé? Mais l’auteur n’entend pas nous donner les réponses immédiatement et je ne sait d’ailleurs pas encore si elle les donnent par la suite. Elle nous plante là un décor déstabilisant, inconnu, futuriste? avec une société cruelle, malsaine et au milieu, des personnages attachant dont on doute de l’avenir jusqu’au bout.
Le pire étant ce fameux jeu de téléréalité avec une règle simple, survivre ou mourir.
J’ai d’ailleurs trouvé l’“avant jeu” d’un cynisme absolu avec une préparation minutieuse, extravagante avant d’envoyer des adolescents vers une mort certaine.
On assiste à ce combat aussi bien physique que psychologique avec curiosité et engouement mais tout en espérant avoir suffisamment de recul et de réflexion pour ne pas ressembler au type de spectateur apprécié du Capitole.
Ce livre nous fait nous poser beaucoup de questions sur notre société et surtout sur son avenir.  Les personnages dont on ne suit qu’une toute petite partie dans ce tome et surtout l’héroïne, Katniss, sont attachant, leur histoire est plutôt bien développée et j’ai particulièrement apprécié le duo Katniss/Peeta. On se surprend à avoir l’impression d’être perché dans cet arbre avec eux, ou encore ressentir la faim qui tiraille l’estomac. Pour moi le pari est réussi, je me suis totalement immergée dans l’histoire et c’est ce que j’attend d’un bon livre. Le seul reproche que je pourrais faire c’est une fin trop prévisible bien qu’on ne voit pas comment il aurait pu en être autrement mais à côté de ça, l’auteur ne dévoile qu’une partie de ses cartes et on sent que le meilleur reste à venir. Ce que j’espère de tout coeur puisque le tome 2 trône fièrement sur ma table de chevet.  Ce livre a suscité beaucoup de sentiments contradictoires chez moi, une énorme surprise quand au sujet développé et surtout une avidité qui ne sera comblée qu’à la fin des 3 tomes.  Pour toutes ces raisons et plus encore, ce roman fut un coup de coeur (encore!) inattendu.
 
Katniss vit avec sa mère et sa soeur dans le District 12. La vie y est difficile mais Katniss est une chasseuse hors paire et elle prend soin de sa famille. Et puis, le moment des jeux arrivent. Ces jeux n’ont d’autre objectifs que de se faire affronter des enfants entre 12 et 18 ans. Peu de règles, si ce n’est celle de survivre à tout prix. Alors Katniss prend la place de sa petite soeur pour la protéger de cet enfer. Mais qui la protégera elle ? Katniss apprendra en quelques semaines à lutter pour sa survie. Mais elle apprendra sans doute aussi beaucoup plus...  Depuis le temps que j’attendais de découvrir cette série ! Je vous laisse deviner ma joie lorsque j’ai enfin pu l’emprunter à la bibliothèque municipale...
J’avoue qu’avec tout le bien que j’avais entendu de ce bouquin, j’avais paradoxalement peur d’être déçue. Et oui, j’attendais beaucoup de ce bouquin. Peut-être un peu trop me suis-je dis à un moment... Il est vrai que j’avais peur que le livre ne soit pas à la hauteur de mes attentes mais... j’ai eu tord ! Ce livre a non seulement comblé mes attentes mais il a même été au-delà de ce que je pouvais souhaiter.
Dès le début, j’ai été dedans. Je me suis laissée embarquée dans l’histoire de Katniss et j’ai été bien incapable de lâcher le bouquin avant d’avoir tourné la dernière page. Dans ce roman, il y a tout : un rythme soutenu qui tient le lecteur en haleine, une histoire qui se tient, des événements à nous faire frémir mais on en redemande, une juste dose d’émotions.
L’auteure nous entraine avec elle dans ce monde futuriste et nous fait aimer ses personnages dès la première page. A chaque chapitre, on frémit d’horreur en se répétant que tout ceci n’est pas si éloigné de notre propre réalité.
On voit les enfants mourir les uns après les autres et au bout d’un temps, une forme d’insensibilité nous prend, ce qui nous fait frémir davantage. La fin du roman est prévisible, il faut bien le reconnaitre, mais elle est amenée de telle façon qu’une fois encore, nous sommes pris au piège et le souffle nous est coupé jusqu’au dernier instant.
Il ne fait aucun doute que je lirai très prochainement la suite de la trilogie et je vous conseille vivement de ne pas faire comme moi : si vous n’avez pas encore lu ce bouquin, foncez !
 
J’ai mis plusieurs semaines à me décider d’acheter ce livre car j’avais vraiment peur de ne pas accrocher, mais devant faire un achat à France Loisir, j’ai saisi l’occasion pour l’acheter et j’ai bien fait. Ce livre est une pure merveille et un pur cauchemar aussi : l’écriture est fluide, nous donne envie de tourner encore et encore les pages, tandis que l’histoire s’imprègne en nous ainsi que les sentiments qu’elle inspire comme la peur, la crainte, la haine, le dégoût, l’amour. On s’attache rapidement à Katniss et à Peeta et on souffre avec eux, notamment avec Katniss qui ne peut pas se montrer telle qu’elle est et qui doit faire tout pour plaire aux autres afin de sauver sa vie. Plus on tourne les pages, plus on se rend compte que ce livre est une véritable torture psychologique pour les lecteurs car on aimerait tellement voir les choses s’arranger pour eux mais on ne voit pas d’issue de secours. Même la fin qui aurait pu être belle, c’est avéré cruelle et nous laisse vraiment avec l’impression que les happy-end n’existent pas.
 
Certes ce n’est pas de la grande littérature. Certes les phrases sont souvent simples. Certes le vocabulaire n’est pas très varié. Certes le style est maigre.
Mais ce livre est tout simplement addictif.
L’auteur dénonce les tenants de la téléréalité en créant de toutes pièces un jeu mortel, pas si loin des productions déjà diffusées aux Etats-Unis que les CSA français, dans sa grande lucidité (j’espère), nous a épargnées. Suzanne Collins réussit à nous faire prendre conscience, en tant que lecteur, non seulement de l’absurdité, mais surtout de l’horreur de l’existence d’un tel programme. Elle critique par-là même tous les spectateurs qui s’abreuvent de ce genre de programme, tout en basant son récit sur le même principe, nous rendant ainsi addicted à son histoire autant qu’on le serait en regardant les daubes qui avilissent le cerveau mais qui ne pourraient exister s’il nous n’étions pas là, le fameux public, pour les regarder. Le bon vieux cercle vicieux. Le piège se referme alors sur le lecteur, pourtant averti de la perversité d’un tel système. Audacieux et judicieux.
On veut savoir ce qui va advenir de Katniss. Les pages se tournent, nos yeux se ferment, mais il paraît impossible de fermer l’ouvrage car ça y est, nous aimons les personnages, nous espérons avec eux. Telle une maligne araignée, l’auteur m’a capturée dans ses filets, dans lesquels je me suis consciemment jetée.
Laissez-moi résumer mon sentiment en une phrase : je perds du temps en écrivant cette critique donc je vous laisse, je vais aller me ruer sur le tome 2.
http://livriotheque.free.fr/
http://www.facebook.com/malivriotheque
https://www.youtube.com/channel/UC3O1fss1MLBb5l_M85Z809A
 
Pour commencer, ce livre m’a captivé, subjugué. Dès les premières pages, je me suis rendu compte que je ne pourrai pas le lâcher, et c’est vrai. Chaque chapitre ce fini par un petit suspens qui ne donne qu’une envie : continuer. le livre ne souffre d’aucun temps mort, l’action s’enchaîne sans devenir excessive et la violence est la sans être trop massive. On est face à un livre réfléchi, mature et qui nous entraîne et enchaîne dans son histoire. Ce premier tome installe les bases de façon jamais ennuyante, petit à petit au fil des pages. Les personnages sont fouillés et attachants, dans leurs qualités et défauts. Katniss est courageuse, battante, une vrai petite héroïne avec pourtant son lot de défauts. Les deux garçons de l’histoire Peeta et Gale sont aussi intéressants, différents et humains. Ce roman ne se base pas sur la romance, et même si il y a quelques passages romantiques (toujours au service de la trame principale) ils ne prennent pas le dessus et ne sont pas niais. Pour finir, ce livre s’est rapidement imposé à moi, éclipsant les autres, devenant mon favori. Je ne peux que vous conseiller de le lire, ne vous laissez pas porter par son appellation jeunesse, son résumé peut être trop simpliste. Foncez, j’espère que vous n’en serez pas déçu.
 
En bref, une très bonne lecture grâce à une écriture recherchée mais fluide et une intrigue originale mettant en scène des personnages déterminés et travaillés. Une bonne surprise pour un roman jeunesse !
Bloggueuse livresque à ses heures perdues... (http://rizdeuxzzz.canalblog.com)
J’ai lu ce livre il y a maintenant deux ans, et “à l’époque”, je n’en avais jamais entendus parlé. C’était un concours de lecture de lecture qui le proposait, et vus le thème avait l’air plutôt sympas, je l’ai choisis. Bon, dès le début le livre plaît. Le style d’écriture est plutôt simple (ce n’est donc pas lui qui suscite autant d’engouement aujourd’hui...), et le contexte, en plus d’être prometteur, est très original. J’aime beaucoup cette idée de plusieurs Districts, plutôt pauvres, avec un Panem riche, puissant et dangereux mais qui frôle parfois le pathétique, avec ses habitants (un peu à l’image de la société dans laquelle nous sombrons actuellement, n’est-ce pas ?). « Joyeux Hunger Games, et puisse le sort vous être favorable ! “ Et puis, il y a Katniss, la rebelle qui part braconner avec son arc en compagnie d’un ami d’enfance, Gale. Bon, c’est plutôt bien partis, on sait par la quatrième de couverture de Primerose, la soeur de Katniss, va être choisie mais que Katniss prendra sa place (un peu dommage, d’ailleurs, de nous gâcher ainsi la surprise...). Ensuite, on s’attendait à ce que Gale soit choisi mais non, c’est quelqu’un d’inconnu (ou presque) qui est sélectionné. On découvre par la suite que Peeta (c’est son nom) avait donné du pain à Katniss lorsqu’elle n’avait rien à manger, étant petite, ce qui est quand même un symbole. Bref, les voilà tous les deux partis, pauvres jeunes issus de familles plus que modestes, dans un monde immense, riche et qui semble magnifique à première vue. Allez, je ne vais pas vous raconter toute la suite, car niveau action et addictivité, ça augmente largement ! Des passages dans l’arène à couper le souffle tant ils sont beaux, tristes, plein de suspens ou d’horreur, tout en gardant un côté moral qui ne nous lâche pas et nous fait réfléchir sur la société dans laquelle nous vivons. Cependant il y a quelque chose qui ne m’a pas beaucoup plu dans ce livre, c’est la personnalité de Katniss, qui est plutôt étrange. Elle fait souffrir d’un côté Peeta, et d’un autre Gale, son ami de toujours qu’elle semble avoir parfois oublié... Bref, c’est une fille qui ne sait pas choisir, et qui du coup fait mal à tout le monde autour d’elle en ne pensant par moment qu’à sa petite personne. « L’espoir est la seule chose plus forte que la peur. “ Et il y a un petit côté qui m’a assez désagréablement rappellé Twilight (bien que j’ai adoré cette série...), le fait qu’une jeune fille ne sache pas choisir entre deux hommes, ce “triangle amoureux” qu’on voit apparaître de plus en plus souvent dans nos livres. Mais sinon, un tome que j’ai bien aimé sur le coup, et adoré par la suite, un style d’écriture poignant et efficace, un contexte original et qui promet, bref, je vous conseille beaucoup ce premier tome !
Aristed
 
Quand j’ai lu Hunger Games j’avais déjà vu le film, et je trouve que le film représente assez bien le livre, sauf bien sur qu’il manque des scènes qui aide à la compréhension de l’histoire. J’ai beaucoup apprécié ce livre car d’une part le contexte historique est tellement poignant. Je me suis mise à la place des personnages, et la politique m’a révolté. Comment laisser un gouvernement pareil ! Tuer des adolescents voir limite enfants, pour juste montrer au peuple qu’ils ont le pouvoir. Et surtout présenté sous forme de téléréalité. Ensuite, on se retrouve dans les pensées de Katniss, l’héroïne principale. On assiste à une histoire d’amour entre les deux personnages Katniss et Peeta. Tout au long de l’histoire le suspense nous tient en haleine, si cette histoire d’amour est vraie ou fausse juste pour plaire au public.  Les paysages du livre sont fascinants. Ce qui m’a le plus impressionné c’est l’arène. Dans ce livre l’action est de la partie, le but est d’être le vainqueur coûte que coûte. Je trouve que l’action est très bien retranscrite, on est immergé dans les combats. De plus, les intrigues sont bien misent en place, et nous en mettent plein la vu. J’ai dévoré ce tome 1, je le recommande aux lecteurs qui aiment l’amour, l’action, les intrigues, la politique et l’émotion. En gros, je le conseil à tout le monde !
 
Ce livre raconte l’histoire de Katniss Everdeen qui vie dans une société dont la vie est rythmée par un jeu mortel dans lequel des adolescents entre 12 et 18 ans doivent s’entre-tuer dans une arène naturelle. Katniss est sélectionnée pour participé et ce retrouve propulsé dans des entraînements étranges contre des adversaires qui ont soif terrible qui lui permettra de se battre contre l’ennemi, quel qu’il soit... J’ai tout simplement adoré ce livre. Une histoire passionnante, bouleversante et pleine de rebondissements vous attende dans trois tomes tout aussi bien les uns que les autres. Je le déconseille cependant aux personnes fragiles ainsi qu’aux jeunes enfant. A ne pas louper !
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2018