NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Vérité Première de Dawn Cook
Date france :
2010.06
Editeur :
ISBN :
9782811203436

Vérité Première

2010
9 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 9 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

10 %21 %32 %44 %55 %66 %77 %89 %
8 h7 h6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
«Tous les ingrédients qui font un bon livre à mes yeux. » Patricia Briggs. Alissa ne croyait pas à la magie. Son père lui parlait d’une Forteresse légendaire, où des Gardiens apprenaient la magie auprès de Maîtres énigmatiques… mais ce n’étaient que des histoires, rien de plus. Pourtant, maintenant que son père est mort, sa mère est convaincue qu’Alissa a hérité de ses dons magiques, et qu’elle doit se rendre dans le seul lieu où ses talents se révéleront : la mystérieuse Forteresse ! Mais le voyage ne sera pas solitaire, car Alissa rencontre un musicien ambulant qui détient une carte dont elle a grand besoin pour arriver à destination avant que les neiges l’en empêchent. Elle n’est pas sûre de pouvoir se fier à ce garçon, mais elle n’a pas le choix, si elle veut mettre la main sur le grimoire de pouvoir : la Vérité Première...

Les commentaires :

 
Concernant l’histoire, on suit donc Alissa, une jeune fille hors-norme en tout sens, vivant seule avec sa mère et son faucon. Il faut savoir que dans ce monde, il existe deux peuples vivant dans des lieux bien distinct. Il y a d’abord le peuple des plaines, et celui des contrefort. Étrangement, ils ne se mélangent pas. Sauf les parents d’Alissa, qui, de ce fait, est étiquette comme “métisse”. Mais ce n’est pas tout. Le père de la demoiselle avait tendance à lui raconter de drôles d’histoires concernant la magie. Et voilà que sa mère la met au pied du mur et l’oblige à accomplir un long voyage pour se rendre à la Forteresse, où son père était Gardien. Contrainte, la demoiselle va donc entreprendre ce long périple en quête d’un lieu qu’elle est sûre de ne pas retrouver, puisqu’inexistant à ses yeux. Mais lors de cette odyssée, la demoiselle va rencontré un jeune ménestrel, Strell, qui lui tiendra compagnie. Commençons par le style. Je dois dire que ça se lit bien, sans accrochages. J’ai d’ailleurs adoré (comme bien souvent) l’alternance des points de vues selon les chapitres. On suit en général pendant deux chapitres le même personnage, et parfois il y a un petit retour en arrière lors du changement de point de vue, histoire qu’on puisse connaître le sentiment dudit personnage quant à la situation. Je ne sais pas si c’est très clair, mais en gros, le lecteur est toujours au courant de tout, ou presque. Enfin bref ! C’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé, car on s’attache beaucoup plus aux personnages, et on les suit véritablement tout au long de leur aventure. Pendant que l’un faisait ceci, l’autre faisait cela, et je trouve que cette idée était bonne. Au niveau des personnages. Alissa est plutôt sympathique, même si elle a la fâcheuse tendance d’ouvrir sa bouche pour dire la première chose qui lui passe par la tête, bonne comme mauvaise. Elle a donc tendance à ne pas toujours réfléchir avant d’agir, et se révèle finalement être une petit bombe à retardement, dont le lecteur s’attend à tout moment à son explosion. Mais en plus, la demoiselle est têtue comme une mule. Remarquez, on suit ses aventures avec plaisir. En ce qui concerne Strell, je dois dire que je l’ai préféré à l’héroïne. Il est de nature beaucoup plus calme, voire carrément pas bavard en fait. Je trouve qu’il dégageait quelque chose de serein (malgré son histoire). Je ne saurais trop vous expliquer plus amplement la chose. Mais lui aussi à son petit caractère, soyons clair. Il n’est pas non plus très facile à vivre. Comme quoi, ces deux là se sont bien trouvés pour faire ce long voyage à deux ! Et puis, il y a Bailic, le grand méchant (pas si grand que ça) de l’histoire. Vous savez peut-être que je suis une grande fan des méchants, non ? Si ce n’est pas le cas, vous venez de l’apprendre. Mais Bailic n’est, à mes yeux, pas un vrai méchant. Je n’ai pas adhéré du tout au personnage (pour une fois). Je le trouve vraiment bête, stupide, naïf, et pas franchement menaçant ni inquiétant. J’ai d’ailleurs été dérangé par sa relation avec les deux acolytes, qui, selon moi, était plutôt du grand n’importe quoi. Pas du tout convaincue par ce personnage, mais bon. L’histoire en elle-même est plutôt sympa, quoique longue. Plus de 500 pages pour une histoire qui finalement se passe tout en douceur. Un peu trop peut-être. En ce qui concerne la magie, je dois dire que je n’ai pas tout compris quant à son utilisation. Là, je reste dans le flou, et je ne visualise absolument pas la chose, même si, l’idée de base est plutôt sympathique et originale. Au début de l’histoire, pendant peut-être même la moitié, on retrouve Alissa et Strell lors de leur voyage. Rien d’excitant, de transcendant ou de dangereux de leur arrivera vraiment. C’est pourquoi, j’ai trouvé que c’était relativement long, même si je reconnais que certains passages ont leur importance quant à la relation des deux personnages ou à la suite des évènements. Il n’empêche que ce premier tome est une graaaaaaaande introduction, et que l’action n’est clairement pas au rendez-vous. Si comme moi, vous vous attendiez à une odyssée bourrée d’embûches, une quête ardue, et un combat dangereux, vous serez sans doute déçu. Ici, tout se passe en douceur. Voilà tout. En somme :
Amateurs d’action, passez votre chemin. Ici, tout est en douceur, en finesse et en négociation. Assez divertissant néanmoins, mais bien loin de ce à quoi je m’attendais.
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2020