NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
L'ordre du jour de Eric Vuillard
Date france :
2017.05.03
Editeur :
ISBN :
9782330081171

L'ordre du jour

2017
1½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 1½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

35 %
1 h
 
 
L’Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d’intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l’Anschluss par l’auteur de Tristesse de la terre et de 14 juillet.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé L'ordre du jour les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Lire à chaud un livre tout juste primé, récompensé par le Graal des prix littéraires français. 15 jours à peine après le couronnement. Un bouquin sorti la même année où on le lit du coup.
Le truc qui m’arrive jamais.
Je me dois toutefois d’être honnête : si on ne me l’avait pas offert, je ne l’aurais certainement pas acheté, et probablement pas lu. Du moins pas avant plusieurs années. Les prix, je fuis. La masse consumériste aussi.
Force était néanmoins de constater que se dressait devant moi l’occasion unique (rare, surtout) de vivre l’expérience de lire l’actualité littéraire toute fraîche dans le feu de l’action.
Bilan : opérer de la sorte ne change pas grand chose, si ce n’est peut-être de se vanter d’être autant à jour dans l’actualité livresque et d’être capable, si vite, de savoir de quoi on parle ou pourquoi tout le monde en fait tout un foin, et de suivre les infos en connaissance de cause.
Le contexte de ma lecture perso ayant maintenant été éclairci, passons maintenant à l’impression.
Ce livre qui n’est pas un roman est fichtrement bien écrit, la plume de Vuillard passe à la fois subtilement et clairement l’Histoire au vitriole. Le contexte est formidablement bien rendu à l’aide de magnifique images, de descriptions de photos comme si on les avait en face de nous, d’une prose impeccable.
L’auteur, grâce à son ouvrage, dévoile les petits détails souvent méconnus du grand public qui ont pourtant conduit aux grands désastres que nous connaissons. On apprécie sa critique rétrospective, ses réflexions intelligentes et bien placées, son regard impitoyable mais juste sur le comportement des protagonistes.
La construction est en elle-même également très ingénieuse mais paraît intuitive pour l’auteur (chapeau bas !), et l’on ne prend conscience, grâce à une argumentation en étapes bien cachées, de nombreux intérêts du livre que vers les deux tiers. L’on comprend sans peine le message d’erreur qui clignote sur l’écran mais que personne ne veut vraiment croire car se sentant vacciné contre la possibilité de réitérer les mêmes monstruosités. Vuillard nous prouve par a + b que l’Histoire se répète, même si elle ne prend pas les mêmes formes, sans nommer réellement d’exemple, mais ceux-ci sont facilement identifiables. Les erreurs, l’Homme continue de les commettre. Quoi qu’il arrive. Quelle que soit la leçon qu’il tire du passé. Il suffit simplement de regarder ce qui se passe partout dans le monde : la remontée de l’extrémisme, le pouvoir aux racistes, l’égalité en berne, l’Humain toujours traité comme moins que rien, la différence comme marque d’anti-appartenance... La liste pourrait s’éterniser.
Vuillard insiste de la même manière sur le pouvoir injuste qui dirige pourtant le monde, la décision d’un seul ou d’à peine quelques têtes qui impacte des milliards de vies. Il montre le jeu politique dans la coulisse, les ambitions démesurées, l’impact de l’égo personnel sur des questions de vie ou de mort, l’intimidation et le bluff comme armes de destruction massive. Il nous démontre aussi le pouvoir de la propagande et le rôle des médias dans le déroulement d’évènements historiques. Plutôt d’actualité, non ?
Ce qu’on apprécie aussi dans ce tout petit ouvrage, c’est les petites phrases des grands et sinistres noms de la Deuxième Guerre mondiale. Leurs réactions, la supputation de leurs pensées et actions. Ainsi que tous les couacs que seuls les chercheurs connaissent. C’est vraiment bien fait, c’est entraînant.
J’ignore qui étaient les concurrents de ce bouquin, de quoi ils retournaient et pourquoi les jurés ont choisi celui-là et pas un autre. Mais ce livre est extrêmement riche. D’une actualité surprenante et foudroyante. Un avertissement à peine voilé. C’est une réussite.
http://livriotheque.free.fr/
http://www.facebook.com/malivriotheque
https://www.youtube.com/channel/UC3O1fss1MLBb5l_M85Z809A
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2018