NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
No et moi de Delphine de Vigan
Date origine :
2007.08.22
Editeur :
ISBN :
9782709628617

No et moi

2007
3½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 3½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

15 %43 %72 %
3 h2 h1 h
 
 
Lou Bertignac a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Les yeux grand ouverts, elle observe les gens, collectionne les mots, se livre à des expériences domestiques et dévore les encyclopédies. Enfant unique d’une famille en déséquilibre, entre une mère brisée et un père champion de la bonne humeur feinte, dans l’obscurité d’un appartement dont les rideaux restent tirés, Lou invente des théories pour apprivoiser le monde.
À la gare d’Austerlitz, elle rencontre No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu’elle. No, son visage fatigué, ses vêtements sales, son silence. No, privée d’amour, rebelle, sauvage. No dont l’errance et la solitude questionnent le monde. Des hommes et des femmes dorment dans la rue, font la queue pour un repas chaud, marchent pour ne pas mourir de froid. « Les choses sont ce qu’elles sont ». Voilà ce dont il faudrait se contenter pour expliquer la violence qui nous entoure. Ce qu’il faudrait admettre.
Mais Lou voudrait que les choses soient autrement. Que la terre change de sens, que la réalité ressemble aux affiches du métro, que chacun trouve sa place. Alors elle décide de sauver No, de lui donner un toit, une famille, se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Envers et contre tous.
Roman d’apprentissage, No et moi est un rêve d’adolescence soumis à l’épreuve du réel. Un regard d’enfant précoce, naïf et lucide, posé sur la misère du monde. Un regard de petite fille grandie trop vite, sombre et fantaisiste. Un regard sur ce qui nous porte et ce qui nous manque, à jamais.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé No et moi les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Très agréable à lire malgré un sujet assez dur, un rythme assez époustouflant, je ne regrette pas du tout. Pourtant ce n’est pas mon type habituel de lecture.
 
J’ai lu ce livre, dans le cadre d’une lecture commune avec Livre-esse. Je suis très contente d’avoir pu tirer ce livre de ma bibliothèque et je dois dire que j’ai été très impressionné ! Je ne m’attendais pas à ça mais je vous avoue qu’il s’agit de mon second coup de coeur du week-end (deux coups de coeur successifs !)

On se retrouve dans la peau de Lou, une jeune fille de 13 ans, une surdouée. Si j’ai bien compris elle a un QI de plus de 160. Elle se retrouve un peu coincé au début car elle doit faire un exposé qu’elle n’a pas envie de faire, alors quand elle choisit son thème c’est un peu au hasard. Il y a aussi Lucas, son ami, enfin au début c’est juste un garçon de la classe, ou plutôt LE garçon de la classe, car pour Lou, il est spécial, il est le seul qui vient lui parler, qui lui dit bonjour. Et enfin il y a No, la jeune SDF, qui précise bien, qu’elle n’est pas une clocharde mais qu’elle change d’endroit ou dormir très souvent. A travers Lou, on voit la vie, sa dureté. Tout au long du livre, j’avais envie de pleurer. J’avais mon coeur qui se serrait très fort. Et quand j’ai eu finit de lire, il me restait un vide... pas que la fin ne m’ai pas plu, c’est juste que je pensais à nos trois personnages et je me suis demandé “et maintenant? qu’est ce qu’ils sont devenus? No? Lou? Lucas?”
Je dois avouer que par moment, dans la “tête” de Lou, on est un peu perdu, elle pense beaucoup, beaucoup trop. Elle part d’une idée pour en arriver à une autre qui n’a rien à voir. Donc par moment on se sent un peu perdu mais tout ça s’estompe vite.

Bref, il s’agit ici, d’un très gros gros gros coup de coeur. Je le conseil vraiment, il est à lire et à relire. Il a été adapté en film donc je pense que je vais essayé de me le procurer.
 
Il est des livres qui vous prennent par la main pour vous envelopper dans une bulle de chaleur. Il est des livres qui vous font rater la cuisson des pommes de terre parce qu’il ne vous reste que dix pages et que vous ne vous sentez pas capable de tenir le repas complet sans être allée au bout (oui, oui, c’est du vécu!). Il est des livres qui font tout oublier, même comment respirer. Dès les premières pages de No et moi, j’ai su que je me trouvais devant un de ces livres, et j’ai su que je n’en sortirais pas indemne. Ce petit ouvrage de rien du tout, acheté d’occasion trois francs six sous allait laisser sa trace, indélébile. Tendre, bouleversant... Mais aussi dur et cruel... Voilà autant d’adjectifs qui pourraient décrire ce roman. Une belle leçon de vie sur le rapport aux autres, sur ces “autres” si différents, en marge de la société, et qui pourtant ont une histoire qui mériterait d’être entendue. Et sur les “autres” comme Lou, dont le cerveau ne fonctionne pas comme celui de la majorité, et que sa différence isole, ou comme Lucas, en échec scolaire, et qui, malgré l’admiration qu’il suscite, est tout aussi seul. C’est l’histoire d’un exposé, d’une rencontre qui va changer leur vie. Et qui m’a transportée de telle façon que je n’ai pas pu faire de pause, et que je l’ai lue sans m’arrêter. C’est l’histoire d’une ado qui ne comprend pas comment le monde tourne, et qui est convaincue qu’un petit quelque chose peut tout changer. C’est une histoire d’amitié, d’amour. Quelle force dans l’écriture ! Quelle beauté dans ce récit ! Et quelle critique dans ces lignes... Un portrait bien laid de notre société, au sein de laquelle brille malgré tout une petite lueur, celle de la solidarité, celle qui dit qu’on ne devrait jamais être seul. Beaucoup ont dit qu’il s’agissait d’un roman pour ado, sans doute à cause de l’âge de protagonistes. Je n’en suis pas sûre. Le sujet est complexe, traité parfois sans détours. Le regard de Lou est lucide, et sa lucidité est parfois douloureuse, laissant le coeur à vif. Je ressens encore ses lacérations. Mais aussi le baume apaisant de son amour. Une trace indélébile je vous disais...
 
No et moi, c’est la rencontre de trois personnes vivant dans la solitude. Il y a tout d’abord Lou intellectuellement précoce mais qui a du mal à tisser des liens avec le monde extérieur. Il y a également No (Nolwen) abandonnée par sa mère qui vit – survit dans les rues. Et puis il y a Lucas, un jeune homme rebelle qui se fait virer de chaque lycée qu’il emprunte. Il vit seul, abandonné par ses parents aussi d’une certaine manière : son père est à l’étranger et sa mère vit avec un autre homme. Trois personnages paumés, qui vont se rencontrer, s’entraider, et s’aimer. 
Facile à lire et on a facilement de l’empathie pour les personnages. On est touché par cette jeune fille qui essaie de s’en sortir tant bien que mal. Lou nous touche également par son innocence et sa volonté de vouloir aider No. Un roman sur l’amitié, sur l’amour mais également sur la dureté de la vie.
Retrouvez toutes mes critiques sur mon blog.
 
Lou, jeune surdouée de 13 ans, vit dans la banlieue parisienne avec sa mère dépressive et son père. En cours, elle doit faire un exposé sur les SDF et plus particulièrement sur les jeunes femmes à la rue. C’est ainsi qu’à la gare, Lou va faire la connaissance de No (Nolwen), jeune SDF, qui va vite devenir bien plus qu’un sujet d’exposé. Tout comme Le monde attend derrière la porte de Pascale Maret, ce n’est pas un roman qui cherche à nous faire rire ou pleurer, c’est un roman qui nous présente une histoire juste sur la pauvreté en France. No, fière et sans scrupules, va se laisser aider par Lou qui va lui trouver un travail et une assistante sociale. Les deux jeunes filles se complètent. L’une cherche un foyer, l’autre une personne à qui se confier, car Lou est une jeune fille assez seule. Chacune peut assouvir son besoin auprès de son amie et c’est cela qui les rapproche. Cependant, leur amitié reste impossible. No n’arrive pas à s’habituer au mode de vie de Lou. Elles ne voient pas les choses de la même façon (No penchant toujours vers le côté négatif) et elles vont finir par s’en rendre compte. Une histoire dure et touchante à la fois, parsemée d’une amourette qui va aider Lou dans cette aventure inattendue.
 
En bref, c’est une très bonne surprise. Ce petit roman de 250 pages aborde un sujet difficile avec une vision des choses très originale qui permet de relativiser. Les personnages sont travaillés et marchent bien entre eux, le message n’en est que plus beau. 
Bloggueuse livresque à ses heures perdues... (http://rizdeuxzzz.canalblog.com)
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2018