NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Esclave des sens de Nalini Singh
Date france :
2011.11.18
Titre origine :
Slave to sensation
Date origine :
2006.09.5
Editeur :
ISBN :
9782811206260

Esclave des sens

2011
6½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 6½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

6 %22 %38 %53 %69 %84 %
6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Dans un monde où les émotions sont interdites, les Psys punissent toute forme de désir. Sascha Duncan fait exception à la règle. Lucas Hunter est un métamorphe avide de sensations. Il est bien décidé à trouver le meurtrier qui a tué sa compagne de meute. Sascha sera son ticket d’entrée...
Il découvrira vite que cette Psy en apparence froide comme la glace est capable d’éprouver des émotions... et qu’elle fascine l’animal en lui. Pris au milieu de leurs deux univers en conflit, Lucas et Sascha doivent jouer leurs rôles... ou tout sacrifier pour goûter au plaisir interdit.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Esclave des sens les ont également appréciés.

Les commentaires :

Je trouve que ce premier tome est un mélange entre de la dystopie et de la Bit-Lit, mais pour jeune adulte, et j’ai trouvé cela original ! Sasha est une Psi, une humaine avec des dons psychiques, de personnalité froide, et dénuée d’émotions, sans peur, sans joie et sans amour... Ou presque. C’est uniquement la carapace qu’elle met et ce, depuis qu’elle est petite, uniquement pour ressembler à tous les autres Psi, et pour ne pas montrer qu’elle a une défaillance mentale... Les barrières qu’elle a instaurées, vont tout simplement sauter une par une lorsqu’elle rencontre le sexy et charmant Lucas, un changeling - appelé autrement Garou - dont les deux espèces se tolèrent mais où la guerre n’est pas loin d’éclater. Et lorsqu’ils découvrent qu’un tueur en série qui tue des changeling femelles est un Psi, Sascha devra choisir son camp... Malgré que la fin soit très prévisible, j’ai eu quand même quelques surprises. Le livre est très bien écrit, on a toujours envie de savoir ce qu’il ce passe ensuite... L’écriture est fluide, le livre ce lit bien vite, c’est un très bon premier tome, pour passer un agréable moment !
 
L’histoire. Ce tome étant un premier tome, l’auteur doit nous placer le contexte et donc nous expliquer ce que sont les Psys et les Changeling. Les Psys sont considérés comme des êtres dépourvus d’émotions, de sentiments, de simples robots. Alors que les Changeling sont plus décrits comme des animaux sauvages, fougueux et imprévisibles. Romance paranormale oblige, nous suivons donc un membre de chaque espèce qui vont être attirés l’un par l’autre. 
L’entrée en matière de l’intrigue, de l’univers et des personnages est très bien ficelée. L’auteur nous glisse des informations de manière subtile et efficace. J’ai beaucoup aimé le style d’écriture et le rythme du roman. L’intrigue “policière” avec ce meurtrier est prenante et on a aucune idée de qui cela peut être avant bien les trois quart du tome. Les événements s’enchaînent rapidement mais ont un sens et du coup on est transporté par l’histoire avec une facilité qui m’a étonnée.
Pourtant habituée à lire de la Bit-lit, ce roman m’a donné envie d’en lire plus et particulièrement de cet auteur. Les personnages. Comme je le disais, on suit deux espèces bien différentes qui évoluent dans un même monde. Les Psys sont froids, distants, robotisés. J’ai été assez surprise par le comportement qu’ont ces gens entre eux. La distance qu’ils instaurent et cela même au cœur de leur famille. Une espèce on ne peut plus égocentrique et nombriliste. Or certains sont l’exception qui confirme la régle et on découvre avec plaisir Sascha, une héroïne pleine de doutes, de peurs et tellement novice dans certains domaines que c’en est rigolo. J’ai apprécié son caractère, ses réactions car le tout est cohérent. Nous nous identifions ainsi rapidement à elle.
Que dire des Changeling. Plusieurs espèces en causes, les léopards et les loups. Comme souvent ils sont drôles, joueurs, chaleureux et attendrissants. J’ai aimé avoir un panel de personnages bien différents, bien décrits. Cela rend le tout bien plus crédible. Lucas est un macho invétéré mais bon, on ne peut pas lui reprocher ^^. La romance. Niveau romance, on se retrouve dans un classique du type “je t’aime, moi non plus”. Les personnages hésitent, se cherchent et forcément se trouvent. J’ai apprécié que les scènes érotiques interviennent plutôt en milieu de roman et pas tout à la fin comme c’est souvent le cas. Elles sont sacrément détaillées donc ceux qui n’aiment pas lire ce genre de littérature, je ne conseille pas. En conclusion. Pour ma part, j’ai juste adoré ! Je l’ai dévoré en un jour et j’en redemande. Simple mais efficace, un style qui me plait beaucoup. Je conseille vivement :D
 
J’ai largement préféré ce début de saga à l’autre saga sur les anges du même auteure. Bien sûr, il s’agit toujours de Bit-Lit, mais la saga Psi/Changeling est un pur délice tellement l’histoire est prenante, les personnages attachants et l’univers des Psi très intéressant et facilement compréhensible pour les fans d’oeuvres comme Matrix. Le point fort de cette saga est vraiment son univers qui est très riche et sombre à la fois : on se pose beaucoup de questions sur le projet Silence. Maintenant concernant les personnages, Sascha, malgré le fait qu’elle soit une Psi, est vraiment adorable : on s’attache tout de suite à elle et on a facilement peur que les autres Psi découvrent qu’elle n’est pas comme eux. Ce tome conclut bien leur histoire, car il faut savoir que dans cette saga, chaque tome parlera d’un couple différent, toutefois les personnages qui deviendront principaux dans certains tomes, étaient des personnages secondaires dans d’autres et inversement. Un de mes plus grands plaisirs dans la lecture de ce livre est que lors des scènes de sexe qui sont assez fréquentes (enfin surtout des scènes présentant les préliminaires), l’auteure a compris l’absurdité d’utiliser un langage vulgaire pour parler du désir et de l’acte sexuel en lui-même. Pour conclure, je dirai que je suivrai avec grand plaisir cette saga qui est absolument géniale.
 
J’avais hâte de découvrir ce livre étant donné que j’aime beaucoup la saga “Chasseuse de vampires” du même auteur et que j’avais lu de très bonnes critiques sur cette nouvelle histoire de Nalini Singh. Fini les anges et les vampires, l’auteur nous présente ici une nouvelle espèce, les Psis, et les Changelings, qui sont des métamorphes.
Les Psis sont des êtres froids et qui ne ressentent aucune émotion, ni sentiment, tandis que les Changelings sont plutôt du genre tactiles et passionnés. Autant dire qu’on ne peut pas faire plus différents que ça. Et pourtant, Sascha, appartenant à l’espèce des Psis mais différente, et Lucas, chef de meute et panthère quand il se transforme, vont se rencontrer et devoir travailler ensemble. Mais je n’en dis pas plus, à vous de découvrir la suite même si je suis sûre que vous avez une petite idée de la tournure que va prendre cette histoire. J’ai apprécié l’originalité des nouvelles créatures dans cette histoire. Bien que les Psis m’ont beaucoup fait penser aux Visiteurs (oui, vous savez, la série!) le côté lézard en moins bien sûr, c’est la première fois que je les rencontre dans la littérature fantastique et j’ai trouvé l’idée intéressante. Les métamorphes eux ne sont pas nouveaux dans le genre mais l’auteur a su leur apporter sa petite touche personnelle.
Le PsiNet et plus généralement la connexion qui s’établit entre les membres d’une même espèce était une idée très bien trouvée et une fois de plus l’auteur a su créer un univers original.
Néanmoins, on a peu de mal à appréhender la cohabitation entre les humains et ces deux autres espèces et je trouve un peu dommage.  Pour le reste, je suis assez partagée sur ce livre et cela tient essentiellement aux personnages. Le gros hic pour moi est que je n’ai que moyennement accroché au personnage de Sasha et encore moins à celui de Lucas. J’ai eu du mal à m’attacher à Sasha sans vraiment m’expliquer pourquoi. C’est un personnage intéressant mais qui manquait un peu de relief je trouve. Quant à Lucas, c’est typiquement le genre de personnage masculin que je n’affectionne pas. Je l’ai trouvé trop dominant et étouffant. Alors, oui, beaucoup de héros de bit-lit et compagnie ont un caractère semblable mais il y a souvent un moment où l’on se dit qu’il n’est pas que ça et qu’il cache une personnalité bien plus complexe avec des faiblesses. Lucas aussi a ses faiblesses et pourtant, ça n’a pas changé ma vision que j’avais de lui et je ne suis pas arrivée à accrocher avec lui. Ça m’arrive rarement mais j’ai vraiment peu apprécié son personnage.
Du coup, je suis restée assez détachée de leur relation et j’ai eu du mal à adhérer à leur histoire. Sans parler du fait que je trouve que tout arrive trop vite.  Ce livre ne fut pas désagréable à lire car l’auteur a un style fluide et facile à lire et que je le répète j’ai aimé l’univers créé et l’histoire des deux espèces opposées mais du fait de mon détachement par rapport aux deux personnages principaux, j’ai apprécié le livre, mais sans plus.
J’ai lu l’extrait du second tome à la fin et je pense que je lirais la suite étant donné que l’auteur semble passer à d’autres personnages, mais pour l’instant cette saga me laisse un peu perplexe et déçue de ne pas avoir accroché plus que ça.
 
Décidément, Nalini Singh est l’une de mes auteures préférées d’Urban Fantasy. Elle réussit là où la plupart échoue en créant de toutes pièces un univers unique et original. Sa saga Chasseuse de Vampires, dont j’ai lu les deux premiers tomes -, m’avait envoûtée, et me voilà désormais sous le charme de Psi-Changeling. Certains classent cette saga dans la romance paranormale, et c’est à mon avis, un peu réducteur. Certes, s’en est le fil conducteur, mais ce n’est pas que cela.  L’auteure situe les faits dans un futur plus ou moins lointain, où cohabitent trois espèces - les humains, les changeling (métamorphes) et les psis. Dans cet univers, les plus faibles ne sont pas forcément ceux que l’on croit. Les humains et les Changeling ont un point commun, une tare qui les empêche de dominer le monde: les sentiments. En effet, le peuple supérieur absolu, celui que rien ne pourrait contrer, serait, selon eux, celui qui en est dénué. Et c’est au prix d’une sélection impitoyable que les plus faibles - ou les trop différents - ont été éliminés, pour donner naissance au peuple parfait - les Psi, dotés de pouvoir psychiques - du moins en apparence, car rien n’est jamais vraiment parfait.  Et de la rencontre entre un changeling - dominant mais pas macho, meurtri mais pas instable, Lucas est un personnage très attachant - et une psi, naîtra l’amour, et un changement dans l’ordre établi. Nalini Singh nous plonge dans le cœur de cet univers qu’elle a imaginé dans les moindres détails, avec ses connections, ses interactions, ses forces, ses failles, et peint sur la toile cette histoire d’amour née des différences. Ponctuée de scènes sexy, mais jamais vulgaires et jamais gratuites, la fluidité de sa plume m’a entraînée dans cette aventure que je n’ai pu lâchée. Elle a su dessiner un univers complexe, profond, que l’on s’approprie facilement, et qui m’a complètement happée. Je garde encore en mémoire les images des lieux, des personnages tant tout ceci est bien élaboré.
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2018