NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier
Date france :
2011.11.10
Editeur :
ISBN :
9782265094307

Demain j'arrête !

2011
6 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 6 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

16 %33 %49 %66 %83 %
5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Demain j'arrête ! les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Premier livre lu pour le prix et premier Coup de Coeur !!! Une histoire magnifique tellement proche de chacun de nous... Je m’explique : Julie est banquière mais elle n’aime pas son travail et voilà que Ric débarque dans son immeuble et ce qui l’attire en premier c’est son nom... il s’appelle M. Patatras... (oui moi aussi j’ai ri...) Julie est un peu cinglée et Ric très mystérieux mais c’est ce qui fait tout le charme de l’histoire... C’est un roman qui m’a arraché des larmes soit de joie soit de tristesse, qui m’a fait rire (au point que l’homme me demandait : encore ce livre?) et puis si je devais vous convaincre de le lire je vous dirai qu’une chose: 350 pages en 1 jour... je n’ai pas réussi à le lâcher...
 
Moi aussi j’ai adoré.
Julie et son attitude décalée, ses pensées qu’elle n’ose avouer. Ses amies tarées, sa façon de chambouler sa vie, bref, un bon bol d’air frais...
 
Superbe, un petit bijou de tendresse, d’amour, d’amitié et d’humour. Un mélange entre Amélie Poulain et Odette Toulemonde qui fait rire et donne chaud au coeur. Une histoire toute simple, avec des personnages tellement proches et vivants, qu’on les rencontre tous dans nos vies un jour ou l’autre. Bien écrit, tout en fines touches qui montrent un sens aigu de l’observation, surtout en ce qui concerne la pensée féminine ;-)
C’est comme manger un bonbon sûr, ça pique, ça fait briller les yeux, ça donne chaud à la bouche et à l’âme, ça rappelle plein de souvenirs et on a tout de suite envie d’en prendre un deuxième. A lire pour le plaisir  :-)
 
Un livre remplit d’humour (j’ai même eu plusieurs fou rire pendant la lecture), mais aussi de sagesse car certaines pensées ou citations des personnages (et de l’auteur dans ses remerciements) nous invitent la réflexion. J’ai passé un très agréable moment avec ce livre et j’en ressort avec une énergie renouvelée. Et finalement je vais peut-être faire comme Julie : oser faire les choses afin d’atteindre mes objectifs.
 
Ce roman est un roman destiné à un public féminin principalement. On y découvre une Julie, presque la trentaine, vivant seule, entourée d’amis, et qui tombe amoureuse de son voisin. Elle va imaginer tous les scénarios possible à partir de détails totalement insignifiants. Son esprit tortueux va la mener à changer de métier et devenir une ursupatrice d’identité, uniquement dans le but de plaire et de créer une relation avec Ric, le voisin.
Avant de commencer ce roman, j’avais lu quelques critiques faisant état d’un auteur masculin ayant découvert le Graal au point que quelques lectrices doutaient réellement de la véracité de la biographie de l’auteur - ce n’est pas possible, un homme n’aurait pas pu écrire ça. Ce Graal, c’est tout simplement la compréhension de l’esprit et de l’intellectuel féminin. Le labyrinthe émotionnel des femmes serait retranscrit dans ces pages. En lisant ce roman, en effet, le personnage principal adopte réellement des comportements et des pensées alambiquées pour arriver à découvrir une vérité qui est tout sauf celles qu’elle a pu s’imaginer. Si l’esprit des femmes est aussi tordu, ça fait peur et je suis assez fier alors d’être un homme, et le terme obsession gagne tout son sens lorsqu’il s’agit du relevé de détails pour arriver à créer une histoire derrière... bon passons. Pour ma part, le personnage principal m’a paru complétement décalé et parfois bizarre, et même si l’auteur a pu comprendre ce fonctionnement, l’humour, lui, est typiquement masculin. Vous ne trouverez jamais, mais j’ai bien dit jamais, ou plutôt écrit jamais, mais jamais, de jeté de tête en arrière suivi d’un rire vengeur, dans un roman écrit par une femme.
Même si l’écriture est fluide et facile à lire, l’histoire tend à s’enliser trop souvent avant de repartir à nouveau. C’est assez fatigant à la fin, car l’auteur a tendance à s’embourber de temps à autre. L’histoire, quant à elle, bien que déroutante par l’imagination débordante du personnage, est assez prévisible et tout est bien qui finit bien d’ailleurs. Rien de méchant ni de fantastique, c’est même un peu enfantin. On retiendra la morale de l’histoire qui est bien plus profonde et que l’auteur nous fait ressentir en quelques lignes seulement dans ces remerciements. Oups, au moins je vous aurait épargné la lecture du roman en allant directement lire les trois dernières pages.
En somme, beaucoup de tapage pour pas grand-chose.
J’adoré ce roman, vous voyez la couverture assez loufoque, bah vous la comprendrez de plus en plus tout au long de la lecture, même jusqu’à la fin.
il est marrant de voir de la Chick-lit si on peut dire comme ça, écrit par un homme, mais je dirai que ça réussi bien au livre.
c’est vraiment très drôle toutes les situations, les réflexions de Julie. les personnages sont donc très attachant aussi.
Ce roman est très bien organisé, dès le début l’auteur sait déjà où il va, c’est pourquoi il nous tiens jusqu’à la fin pour le dénouement qui nous surprend.
les remerciement à la fin, sont bien différent des autres, on en apprend sur l’auteur, il fait un petit paragraphe par personne qui est très sympa, très sentimental aussi, donc vous l’aurez compris j’ai adoré ce roman vivement la suite en poche.
Le monde des spatchounes
 
bonjour, je dois dire que j’ai été déçue a la lecture car on m’avait parler de ce livre comme un livre très drôle du début a la fin, je l’ai trouvé plus subtil. il m’a fait pensé au journal de Bridget Jones. c’est un de ces romans qui n’ont l’air de rien a la lecture mais qui finalement vous marque. a la fermeture du livre j’avais l’impression de quitter une amie, Julie. bref je vous le recommande, et n’oubliez pas méfiez vous des chats.
 
Alors sachez que ce livre est un Coup de Coeur. Et oui, dès les premières lignes, il est entré dans cette catégorie. Je dois vous avouer que j’avais du mal à imaginer que l’auteur est un homme car dans la peau de notre Julie, je me voyais.

Dès les premières pages, les premières catastrophe arrivent et on ne peut pas s’empêcher de sourire, de rire même ! De se dire “naaaaaan quand même pas !” et SI ! L’histoire d’amour entre Julie et Ric est très mignonne, très marrante. Je pense même que l’obsession de Julie devient NOTRE obsession, on veut savoir plus, on devient même amoureuse de lui en étant Julie.

Je dois dire aussi que j’ai verser quelques larmes, notamment pour madame Roudan et sur la fin du livre qui m’a foutu un vrai claque, car c’est une vrai morale qu’on a à la fin de l’histoire. Ce n’était pas des larmes de tristesse, ni de rire, j’ai eu des larmes car j’ai trouver vraiment ce livre beau, le message qu’il nous fait passer, les réflexions qu’au final on en tire... et la moral sur la vie. Pour moi, oui, il y a une moral, celle de profiter de la vie, de l’amour, des gens qu’on aime au maximum.
Dernier livre Lu : (aucun)
 
Je dois reconnaître que je suis d’accord avec Julie, l’héroïne de Demain j’arrête : le bonnet péruvien est décidément un accessoire qui ne va à personne. Si en plus, vous le combinez à une paire de lunettes qui vous fait ressembler à une grosse mouche coiffée d’un couvre-chef douteux, et que vous suivez, pour aider votre meilleure amie, un beau jogger aux allures d’espion-terroriste-voleur de haut vol au volant d’une voiture qui a du mal à ralentir sous peine de devoir la pousser, vous avez les ingrédients de ce roman qui va vous arracher des rires gênants si vous vous trouvez dans un lieu public ou que votre conjoint essaye désespérément de dormir… Attendez-vous à devoir vous justifier ! Même si j’ai préféré Complètement Cramé, Demain j’arrête est indéniablement une lecture qui fait du bien. Tout y est donc, l’humour évidemment, les beaux sentiments, une belle écriture… Gilles Legardinier est très doué pour ce type de roman, et fait preuve dans celui-ci d’une sensibilité toute féminine pour se glisser dans la peau de Julie alors qu’elle nous raconte la pire chose qu’elle a pu faire. Sensibilité, certes, mais sans moquerie. Cela va même plus loin, le pire de ce que l’on serait même capable de faire pour l’autre acquiert même des lettres de noblesses chez Gilles Legardinier. Ce qui aurait été tourné en dérision, pour ne pas dire ridiculisé par d’autres, semble tout à fait normal chez lui. Vous coincer la main dans la boîte à lettres de votre nouveau voisin alors que vous essayez de voir quel type de courrier il reçoit ? Normal… Bidouiller votre ordinateur pour que ledit voisin vienne le réparer, et que cela finisse en catastrophe nucléaire (ou presque !) ? Eh bien quoi ? Et j’en passe… Parce qu’il faut bien le dire, Julie, ça aurait pu être moi, ou vous. Julie, c’est ce que nous sommes au fond de nous, les inhibitions en moins. Julie ose. Elle vit, et assume. Un bon roman avec des accents de liberté pour lutter contre la tristesse de notre hiver. Mais surtout, un bon roman pour se réconcilier avec le genre humain tant il donne envie de côtoyer ses personnages. Et promis, je n’achèterai pas de bonnet péruvien, même si ça tient chaud aux oreilles !
 
Ce qu’il raconte… c’est l’histoire de Julie qui a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ? Mon avis sur tout… ou presque tout… C’est tout à fait ça ! Quand on est une gonzesse, qu’un homme nous plait et qu’il devient notre obsession, nous sommes toutes à faire des trucs stupides. J’ai adoré ce bouquin et me suis surprise à faire de nombreux sourires dans le RER….stupide ! ou prise au jeu comme vous voudrez. Bref, un livre super sympa à usage uniquement féminin. J’ai bien peur que les hommes s’y ennuient un peu. Vraiment très sympa.
 
Demain, j’arrête ! est une très belle découverte. J’avoue qu’il m’est rare de lire ce type de livres mais à force d’en entendre parler et de le voir à chaque fois que je passe acheter des livres, je me suis lancée ! Je partais avec beaucoup de préjugés. Encore une histoire d’amour, avec le risque de retomber dans les mêmes schémas romantiques niais. Et bien, je me suis bien trompée ! M’attendant à, au mieux, un petit instant détente, j’ai dévoré ce livre avec beaucoup de plaisir. Julie, l’héroïne de ce livre, est un personnage plus qu’attachant. Complètement délurée, elle n’hésite pas à se mettre dans des situations plus que loufoques afin de croiser et d’attirer l’attention de son nouveau voisin, Ric. Sans tomber dans le stéréotype de la jeune femme éperdument amoureuse d’un inconnu, Gilles Legardinier a su mettre en avant le côté plus que spontané et incroyablement drôle de Julie. A aucun moment, on ne tombe dans l’exagération, dans le répétitif. Mais il n’y a pas que Julie qui est attachante. En y repensant, j’ai trouvé chaque personnage intéressant à sa manière. Chaque personnage est décrit de manière à ce que l’on puisse cerner sa personnalité en un rien de temps. C’est un peu comme si l’on faisait partie de la bande et qu’on les connaissait depuis toujours. En conclusion, j’en m’en vais de suite rajouter d’autres livres de Gilles Legardinier dans ma Wish List !
 
L’Avis de Laeti Mon histoire avec le livre: Ma soeur me l’a prété ne m’en disant que du bien et comme je voyais toujours ce livre en tête des ventes, j’ai donc voulu le lire. Mes impressions: Et bien je n’ai pas eu le coup de coeur. C’est une lecture légère, drôle, une lecture facile et vacancière. L’histoire part bien, est amusante donc je peux dire que j’ai aimé mais sans plus. Je n’en garderai pas spécialement de souvenirs et je ne le considère pas comme un coup de coeur. Je comprends son succès car les gens ont besoin de légèreté pour s’échapper du quotidien. La lecture a été agréable mais ne m’a pas marqué pour autant.
 
Ce que j’en ai pensé : Mon choix J’ai reçu ce livre à Noël, il était dans ma PAL d’été alors comme prévu je l’ai lu durant cette saison.  La couverture Le rapport ? Ah, si bien sûr, on nous explique tout à la dernière page du roman !

Les personnages
Julie est un sacré énergumène. Elle est drôle, gaffeuse mais tellement drôle ! J’ai adoré son état d’esprit et son caractère ! - Je rigole encore en pensant à ce personnage -. Je ne lui ai trouvé aucun défaut et ses obsessions n’étaient pas pesantes. Certains peuvent l’a trouver compliquée mais je me suis reconnue dans son personnage ! Je me pose toujours des milliers de questions qui peuvent s’avérer inutiles !  Ric est beau, musclé, mystérieux, fort et souvent comparé à un dieu vivant. Il est gentil mais très mystérieux ce qui fait cependant parti de son personnage et de son charme.  L’histoire est géniale ! Elle est banale mais chaque détail alimente cette histoire et la rend encore plus addictive, drôle et originale à la fois !  Mon ressenti Je passé de merveilleux moments en lisant ce livre ! J’ai été captivé du début à la fin ! Chaque personnage m’a plu et était parfait. Cette histoire était en même temps très réaliste et parlait du quotidien de plusieurs personnes mais elle avait une tournure particulière qui faisait justement qu’elle n’était absolument ennuyante ! Ce livre est une perle !  Que dire d’autres ? Je n’ai envie de vous en écrire des tartines j’espère juste que vous comprendrez à quel point ce livre est génial !  Cette lecture est une véritable coup de coeur pas du point de vue affectif mais j’ai passé un moment extrêmement drôle !
[lu]
J’ai en premier lieux été attiré par la couverture loufoque du livre qui me rappelait ma petite Kitty...
Puis je m’aperçois, que ce livre a un succès FOU : # 5 mois d’attente à la bibliothèque !!! # Bref, je l’ai enfin lu...
Je me suis vite attachée au personnage de Julie ; Folle et Déjantée, en quête de l’amour, qui n’a peur de rien et qui est déterminée : une Bridget Jones à la Française... Ce n’est à la base, pas trop mon type de lecture, mais c’est un roman amusant et qui permet un bon moment de détente ! J’ai adoré le dernier chapitre où Gilles Legardinier s’adresse aux lecteurs, ou plutôt lectrice : ça lui donne un côté accessible et j’ai trouvé ça super touchant !
Milou-
 
Des situations cocasses, une tonne d’humour et de bonne humeur, et un rythme plus que mouvementé résument parfaitement cette histoire. J’ai lu ce livre d’une traite. On est tout de suite embarquée dans les aventures de la rigolote mais gaffeuse Julie, et quelque part c’est parce qu’on se reconnaît à travers elle. On a toutes une part de Julie en nous. Ce livre c’est une vraie bouffée d’oxygène, idéal pour se reposer pendant l’été !
A noter que Gilles Legardinier a une plume remarquable. A première vue, on pourrait croire que c’est une femme qui a écrit ce bouquin tellement il nous ressemble.
Retrouvez toutes mes critiques sur mon blog.
 
C’est un roman assez rigolo et qui est facile à lire. J’ai bien aimé les risques que prend Julie pour approcher cet homme. Cela m’a donné envie aussi de découvrir ce que cache Ric dans sa vie. Je me suis attachée aux personnages. L’écriture est agréable et les dialogues sont bien construits. Quand une personne pose une question à Julie, avant sa réponse, on a entre guillemets ce qu’elle pense mais ne dit pas. Il y a un décalage entre ce qu’elle pense et dit. Lire ses pensées est déjà très drôle, Mais on peut se reconnaître dans le fait de ne pas être honnête et ne pas dire exactement ce que l’on pense, et cela est encore plus drôle.
C’est donc un roman à découvrir. Vous ne risquez pas d’être déçu !
 
Je ne cessais de lire des éloges sur ce roman de Gilles Legardinier et puis ce petit chat avec ce bonnet péruvien est bien marrant ! D’ailleurs c’est un très joli clin d’œil au récit. Je dois avouer que le début de ma lecture a été laborieux. Je n’ai réussi à accrocher qu’après le premier quart du roman… Avec le recul, je pense simplement que cela a été dû au fait que je ne lisais pas beaucoup de pages à la fois. Puis un jour, j’ai pris le temps et là j’ai avalé la quasi-totalité de l’ouvrage.
Au final je me suis attachée à Julie, sa maladresse, sa curiosité et ses plans tellement gros qu’ils fonctionnent. Son désir de rencontre avec son mystérieux voisin l’amène dans des situations cocasses. On dirait qu’avec toute cette histoire, elle fait une très grosse remise en question. Elle change de boulot, se rapproche de sa vieille voisine, prend des initiatives et se cache derrière le masque de détective afin de savoir ce que cache le beau Ric. Lors de ses premières conclusions, j’étais perplexe : encore une potiche qui ne voit que le pire ! Mais au final, elle n’avait pas si tort. Sous le comique, c’est une histoire plus dramatique qui se cache.
Les personnages secondaires sont très sympas aussi. Bon, je me suis un peu perdue au milieu de toutes les copines : qui se marrie à un australien, qui s’est faîte refaire les seins, qui a une liaison avec un homme marié, qui fait une dépression… Mais j’ai aimé la simplicité et le côté persévérant de Xavier, le caractère de Mme Bergerot, la gentillesse de Mme Roudan, et Sophie, la meilleure amie prête à entrer dans toutes les combines.
J’ai été très surprise par l’écriture de Gilles Legardinier qui a mit sa plume au service d’une héroïne. C’est simple, marrant et entrainant ! Cet auteur a dû être une femme dans une vie antérieure ! Quelques fois j’ai trouvé les prises de conscience et la description de l’état d’esprit de Julie un peu longues. Ça pourrait entrainer le lecteur à survoler certains paragraphes… Au final, malgré un début laborieux, j’ai apprécié cette lecture. Je dois dire que la fin n’y est pas pour rien. J’ai apprécié le sérieux de la situation comme les moments comiques. Le bon mélange des deux donne un équilibre au récit.
Reves et Imagines
http://revesetimagines.canalblog.com/
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2019