NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Casanova et la femme sans visage de Olivier Barde-Cabuçon
Date france :
2012.02.1
Editeur :
ISBN :
9782330002787

Casanova et la femme sans visage

2012
7 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 7 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

13 %28 %42 %57 %71 %86 %
6 h5 h4 h3 h2 h1 h
Après avoir sauvé Louis XV de la mort lors de l’attentat de Damiens, et malgré son peu de goût pour la monarchie, le jeune Volnay obtient du roi la charge de “commissaire aux morts étranges” dans la police parisienne. Aidé d’un moine aussi savant qu’hérétique et d’une pie qui parle, Volnay apparaît comme le précurseur de la police scientifique, appelé à élucider les meurtres les plus horribles ou les plus inexpliqués de son époque. Epris de justice, c’est aussi un homme au passé chargé de mystère, en révolte contre la société et son monarque qu’il hait profondément. Lorsque, en 1759, le cadavre d’une femme sans visage est retrouvé dans Paris, Volnay doit conduire une enquête sur le fil du rasoir avant que le meurtrier ne frappe de nouveau. Surveillé de près par Sartine, le redoutable chef de la police qui voit d’un mauvais œil ce policier hors-norme, Volnay, aidé à cette occasion par le libertin Casanova en personne et une jeune aristocrate italienne tournée vers les sciences et le progrès, remonte la piste d’un crime qui pourrait impliquer la Pompadour et Louis XV lui-même. Mais entre des alliés incertains et des adversaires redoutables, à qui le commissaire aux morts étranges peut-il se fier ? Des intrigues de la Cour de Versailles à la mystérieuse maison du Parc-aux-Cerfs, Casanova et la femme sans visage restitue avec une stupéfiante justesse, dans l’atmosphère si particulière de l’époque, les étonnants personnages que sont Louis XV, la marquise de Pompadour, Casanova et la figure énigmatique du comte de Saint-Germain, et inaugure une série policière des plus prometteuses.

Les commentaires :

Un roman policier au coeur de la cour de Louis XV, quel changement. Mais, malheureusement, je n’ai pas cru à tout ce que raconte l’auteur. Difficile pour moi d’imaginer qu’un seul homme ai pu imaginer, au 18e siècle, vouloir que la scène de crime ne soit pas polluée. Et la Marquise de Pompadour en mère maquerelle m’a étonné. Mais après tout, pourquoi pas. Ce que j’ai beaucoup aimé, en revanche, c’est la description de la quête de la Pierre Philosophale, capable de changer le plomb en or. Dans un siècle qui ne croit déjà plus en rien, les gens se tournent vers n’importe quel charlatan. Toutes ressemblances avec des faits récents ne seraient que fortuites et involontaires.... Le personnage du moine, plein de mystères, m’a intrigué. En revanche, j’ai trouvé le personnage de Volnay bien fat qui se mesure à Casanova pour les beaux yeux de Chiara ; Chiara qui a eut du mal à trouver sa place dans cette histoire, à mon avis. Pas certaine de continuer la série des enquêtes de ce commissaire aux morts étranges. L’image que je retiendrai : Celle des carosses dans lesquels tout se joue.
Alex-Mot-à-Mots
http://alexmotamots.wordpress.com
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2019