NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Barbe-bleue de Amélie Nothomb
Date origine :
2012
Editeur :
ISBN :
9782226242969

Barbe-bleue

2012
1½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 1½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

32 %
1 h
 
 
Saturnine cherche une colocation car vivre sur le canapé du tout petit appartement de sa copine, c’est bien gentil mais ce n’est pas une solution durable. C’est alors qu’elle tombe sur une offre des plus alléchantes : une grande chambre dans un super quartier et pour un loyer des plus modestes. Mais elle n’est pas la seule à postuler forcément. Etrangement, elle est la seule vraie candidate, les autres ayant juste envie de voir l’homme dont les huit précédentes colocataires ont disparu. Et en effet, c’est elle que choisit don Elemirio Nibal y Milcar pour devenir la neuvième colocataire. L’homme est étrange, parle comme dans un livre, ne sort jamais et tel Barbe-Bleue lui donne accès à tout sauf à une seule pièce dans laquelle elle ne devra jamais se rendre. Saturnine va-t-elle reproduire le schéma des huit autres femmes ?
Va-t-elle disparaître à son tour ? Et ces dernières, qu’est-il advenu d’elles ? Dès le début du roman, le suspense est à son comble…

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Barbe-bleue les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Saturnine, jeune femme d’origine belge, cherche un nouvel appartement, car la demoiselle vit actuellement chez son amie, et ce mode de vie commence à lui peser. Elle voit alors l’annonce de don Elemirio Nibal y Milcar qui lui cherche une colocataire. La demoiselle va vite emménager avec don Elemirio sans en savoir plus à son sujet, et notamment sur le destin de ses huit colocataires précédentes. Mais Saturnine n’a pas froid aux yeux, et il lui semble impossible que cet homme ait tuées ces femmes, malgré ce que dit la rumeur. Sans compter qu’elle a vraiment besoin d’un logement, et que celui-ci est juste divin. Comme vous vous en doutez, Amélie Nothomb signe ici une réadaptation (à sa sauce, bien sûr) du fameux conte. Autant vous le dire de suite, je n’ai jamais lu ni eu vent de ce conte, et j’ai donc plongé en terres inconnues. Mais quel plaisir et quelle découverte ! Finalement, je suis bien contente d’avoir commencé par la version de Nothomb, grande dame que j’admire beaucoup.  Le roman est très court, peut-être même un peu trop, car si les romans de l’auteure ont beaux être intéressants, ils se lisent beaucoup trop rapidement et se raccourcissent d’année en année, ce qui est fort dommage.  Le personnage de Saturnine –quand même, où va-t-elle chercher de tels noms ?- est plaisant. La demoiselle est réfléchie, et semble avoir une belle culture générale. Elle est pragmatique et ne passe pas à côté d’un tel logement, malgré les rumeurs. Qui plus est, elle semble plutôt apprécier la compagnie de don Elemirio. Celui-ci, quant à lui, est vraiment très intriguant, et les discussions de ces colocataires sont aussi intéressantes à suivre que troublantes.  Amélie Nothomb entretien le mystère, et ce, jusqu’à la fin. Autrement dit, vous n’aurez les réponses à toutes vos questions qu’à la fin, et quelles réponses, cela dit en passant ! Un livre pleins de mystères, de secrets, de questionnements, de doutes, et surtout de révélations.  En somme : Du grand Nothomb, comme je les aime !
 
Tout d’abord, merci à Oliver, de Price Minister et à l’opération «Les matches de la Rentrée Littéraire» pour cette lecture rafraîchissante et amusante. Le dialogue, puisqu’il s’agit principalement d’un dialogue entre Saturnine et son propriétaire, est digne d’Amélie Nothomb, un peu foufou. Je me suis bien amusée à lire ce livre, qui se lit très vite (170 pages à peine). J’y ai retrouvé Amélie, de «Stupeur et Tremblements» et, pour moi, Saturnine avait à nouveau les traits de Sylvie Testud. Price Minister me demande de noter ce livre, ce qui n’est pas facile et ce que je n’aime pas trop faire. Ma note sera donc de 16/20, pour le bon moment passé.
Amica Le Mans
Tatiana/Accrobiblio
30 ans de lecture, ça laisse des traces ...
 
Vite lu, vite oublié, ... Autant j’aime les grands livres de Nothomb, autant celui-ci est bien petit quand on sait de quoi elle est capable !! L’intrigue aurait pu être bonne, Nothomb avait tout pour faire un beau roman, mais tout est tellement plat....Notre hôte dévoile tout facilement et sans pudeur, la colocatrice devine beaucoup trop vite, elle ne se torture pas, ne LE torture pas, rien n’est ambigu, que c’est dommage!!! Seules les conversations à table m’ont un peu animée mais rien de transcendant!
Allez, Mademoiselle Nothomb, revenez nous avec un roman dont vous avez le talent, bien tordu et bien spectaculaire!
Un bon cru d’Amélie certes, mais pas le meilleur loin de là... mais rien que pour son style truculent, cela vaut la peine de s’y arrêter.
 
Le style de la fameuse femme au chapeau reste inimitable ! L’histoire revisitée, est prenante, comme toujours avec cette auteure. J’ai beau ne pas apprécier l’importance que porte le personnage qui “incarne” Barbe-Bleue à l’or et l’aristocratie, ça ne m’a pas du tout gênée dans le roman alors c’est vraiment très présent, et tout au long ! Saturnine est une jeune femme dans laquelle je me retrouve beaucoup, un tempérament de feu, beaucoup de spontanéité, de franchise ! Je me suis beaucoup attachée à elle. Elle dégage quelque chose de spécial. Au-delà de cette personne, l’histoire est drôlement bien ficelée ! Étonnante même. La fin est assez surprenante, comme souvent d’ailleurs. Dans ce roman, la couleur est reine ! Et pour quelqu’un comme moi, qui joue sans cesse avec, c’est une merveille ! Le roman se lit facilement, très rapidement. Il est agréable et donne du suspens jusqu’aux dernières lignes de la fin !
 
En bref, ce court roman est une très bonne surprise qui fait voler en éclat tous mes a-priori sur l’auteure. À voir maintenant si j’apprécie ses autres écrits ou si c’est la réécriture de conte qui a su me charmer.
Bloggueuse livresque à ses heures perdues... (http://rizdeuxzzz.canalblog.com)
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2022