NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Oh... de Philippe Djian
Date france :
2012.08.22
Editeur :
Collection :
ISBN :
9782070122141

Oh...

2012
4 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 4 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

22 %48 %74 %
3 h2 h1 h
 
 
Quelques semaines avant Noël, Michèle se réveille sur le sol de sa maison, violée. De l’agresseur, elle ne garde aucun souvenir. Pourtant, elle sent bien qu’il est là, qu’il rode toujours…
Sans le savoir, elle est en train de glisser dans une spirale où les souvenirs, le sexe et la mort se court-circuitent à si vive allure, qu’elle risque à tout moment de s’y perdre.

Les commentaires :

 
Tout commence quand Michèle se fait violer. Au fil des pages, le lecteur va suivre son histoire, son après viol, et ses déboires. Michèle n’a pas loin de la cinquantaine, et est divorcée de Richard pour cause de disputes, encore que leur relation aujourd’hui est assez particulière. Quant à Vincent, son fils, il a le don de se mettre dans une situation bien délicate. Sans oubli sa mère qui la bassine au sujet de son père en prison. Michèle doit vivre son après viol tout en continuant normalement sa vie et continuer à travailler normalement en compagnie de sa meilleure amie Anna. Voilà ! Mon tout premier Djian lu. Et j’en ressors assez surprise. Tout d’abord concernant le style de l’auteur. Il n’y a pas de chapitres, encore qu’il soit assez court, mais cela m’a posé problème. J’aime pouvoir m’arrêter facilement, sans perdre du temps la fois suivante à chercher à quel endroit je m’étais arrêtée. Encore que les paragraphes font en général l’affaire. Sauf qu’ici, il n’y en a pas non plus. C’est assez dérangeant pour s’y retrouver lors d’une pause, et pas franchement agréable à l’œil. Mais qui plus est, il est franchement difficile de s’y retrouver sans ces fameux paragraphes au niveau des actions. Pas évident de tout suivre, mais bon, je m’y suis habituée par la suite. En ce qui concerne sa plume, j’ai bien aimé sa façon d’écrire, personnellement.  Niveau personnages, Michèle est assez secrète. Au début, elle ne parle à personne de son viol, même si elle se confie un peu plus par la suite. Elle garde tout pour elle, et intériorise beaucoup les choses. Michèle a également un amant, un proche d’une personne très chère à son cœur, qui plus est. Mais c’est une femme attachante, que j’ai aimé suivre. Elle doit affronter plus d’un problème et arrive tout de même à gérer le tout d’une façon assez remarquable. En ce qui concerne Richard, son ex-mari, je dois avouer que je suis assez mitigée. Il peut tout aussi bien être adorable qu’un véritable goujat. Remarquez, Vincent n’est pas mieux. Non seulement il se fourre dans une histoire on ne peut plus compliquée, mais en plus il est souvent grossier avec sa mère. Anna, la meilleure amie de Michèle est plutôt touchante et gentille. Elle m’a bien plu, en fait. Le roman en lui-même est très entraînant. On se surprend à rapidement tourner les pages pour savoir comment l’histoire continue et surtout comment tout ceci va se terminer. Je l’ai trouvé vraiment intéressant, même si un peu malsain (disons surtout qu’une relation en particulier l’est). J’ai bien aimé la vision des deux facettes d’une même personnalité. Autant pour Michèle que pour d’autres personnages. Il y a toujours « l’ange » et le « démon » en nous, si j’ose dire. Bref, voir les différentes facettes des gens m’a bien plu. Qui plus est, ça donne à réfléchir. Jusqu’où connait-on les autres ? Jusqu’où se connait-on soi-même ? Tout comme j’ai trouvé intéressant que Michèle n’ait eu que des rapports conflictuels avec les hommes. Son père est en prison et elle l’a rayé de sa vie, elle se dispute souvent avec son ex-mari. Son fils et elle n’ont pas la même vision des choses, son amant l’a fait chanter… Bref, tout ceci peut expliquer certaines choses que je ne peux malheureusement pas vous dévoiler sous peine de vous spoiler.  En somme : Plutôt intéressant, et assez perturbant.
 
"oh” est un roman qui se lit bien et vite, qui dérange, qui interpelle plus d’une fois, c’est le moins que l’on puisse dire ! C’est l’histoire d’une quinquagénaire, de ses relations avec sa mère de 70 ans cougar et provocante, son père incarcéré depuis qu’elle est enfant qu’elle déteste, son fils jeune adulte dont les choix de vie l’horripilent, son ex-mari qui ne peut s’empêcher de veiller sur elle de loin tout en tentant de refaire sa vie, sa liaison passable avec le mari de sa meilleure amie et enfin ses rapports ambigus avec son voisin Patrick... Michelle est une femme que l’on n’affectionne pas particulièrement, elle est de ces femmes dont il vaut mieux être l’amie que l’ennemie... quoique !!! Femme de caractère et castratrice, elle mène son petit monde à sa guise, insatisfaite de toutes ses relations sans pouvoir y renoncer et n’assume pas tant que ça ces actes... J’ai été surprise qu’un homme puisse écrire aussi finement sur la psychologie féminine et dresser ce portrait d’une femme si torturée qu’elle en devient autodestructrice... Évidemment tout est tellement poussé à l’extrême que l’on est à la limite de la caricature mais Djian arrive a faire prendre des vessies pour des lanternes au lecteur et l’emmener avec lui sonder les profondeurs et la noirceur de l’âme de cette femme perpétuellement insatisfaite.
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2017