NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Les cendres de l'oubli de Carina Rozenfeld
Date origine :
2012.10.8
Editeur :
ISBN :
9782221133415

Les cendres de l'oubli

2012
5 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 5 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

3 %22 %42 %61 %81 %
5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l’oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s’unir dans un amour pur et éternel…
Depuis l’origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L’être fabuleux est constitué de deux âmes sœurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s’aimer pour reformer l’oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d’éloigner les menaces qui pèsent sur l’humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l’oubli de leurs vies antérieures les empêche d’être réunis…
Aujourd’hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d’université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu’à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s’ils la connaissaient depuis toujours…
Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S’ouvriront alors les portes d’une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Les cendres de l'oubli les ont également appréciés.

Les commentaires :

le titre m’avait beaucoup intriguée et j’avais envie d’en savoir plus et franchement je n’ai pas été déçue mais pas du tout. L’auteure a su nous faire glisser dans son monde dans lequel j’irai sans hésitation retrouver Eidan... No comment lol Anaïa est une jeune fille de 18 ans étudiante en art et lettres. Elle quitte Paris direction le sud de la France pour aller vivre dans le mas qui appartenait à ses grands-parents. Elle s’habitue bien à sa nouvelle vie malgré le manque de ses amis Juliette et Simon dont elle est secrètement amoureuse. Et oui Anaïa est une grande timide, réservée et très discrète, elle n’a d’ailleurs jamais eu de petit copain et recherche l’homme parfait dont elle pense avoir trouvé en Simon. Bref ça c’était avant de faire ces étranges cauchemars...Elle est le bois de ses grands-parents, elle retrouve cette vieille tour qu’elle avait oubliée, elle le sait, elle le sent. Elle va enfin trouver ce qu’elle cherche mais quoi ? Tous ce qu’elle peut voir c’est cette silhouette un homme dont un halo de lumière jaillit autour de lui. Dans ses bras elle se sent apaisée en sécurité c’est lui qu’elle recherche, elle a cette sensation de le connaître depuis longtemps. Qui est-il ? Pourquoi l’attend-t-il ? Anaïa va aussi faire la connaissance de Eidan et Enry deux garçons totalement opposés. Eidan: Mystérieux, sombre avec ses yeux noirs corbeau, il est très peu bavard, se comporte bizarrement et semble torturé. Il la met vraiment mal à l’aise mais elle va vite s’apercevoir qu’ils ont quelque chose en commun “la musique”. Enry : Avec lui au contraire elle se sent en sécurité son regard bleu azur la rassure et l’apaise, elle va d’ailleurs lui donner le surnom de Thor car elle trouve qu’il ressemble à un dieu nordique. Mais ses changements de comportements va vite la stabiliser. Elle n’est pas vraiment attirée par eux et pourtant ils l’intrigue surtout qu’ils semblent bien la connaître ce qui la perturbe. Toutes ses questions demeurent sans réponses, il faut qu’elle “se souvienne”. Tous les deux lui avoueront leur amour. Elle fera d’ailleurs un choix mais sera-t-il le bon et quels seront les conséquences. Si vous souhaitez le savoir lancez-vous dans cette lecture agréable à lire. Tous ce que j’ai à vous dire c’est que les apparences sont parfois trompeuses.
 
C’est un livre que j’attendais de lire depuis très longtemps. Dès que je l’ai vu, j’ai eu un coup de foudre pour la couverture que je trouve magnifique. Ce n’est qu’après que j’ai lu le résumé et les avis. Autant vous dire que ma hâte de découvrir cette histoire n’a fait que grandir mais il m’a fallu attendre bien sagement le passage du Père Noël pour que ce livre arrive dans ma PàL. En ouvrant le livre, le lecteur est invité à se connecter à son compte Deezer ou Spotify pour accéder à la playlist du livre. En effet, tout au long du livre, la musique est très présente et des morceaux précis sont cités. Grâce à la playlist de l’auteur, le lecteur a la possibilité tout au long du livre et quand les morceaux se mettent à jouer dans l’histoire, d’écouter en parallèle le morceau en question.
Pour ma part, j’ai joué le jeu du début à la fin en écoutant chaque musique à chaque fois qu’elle est présente dans le livre.
Mais alors, vous allez me dire, quel est l’intérêt et cela change-t-il la lecture? Pour moi, ça a tout changé! Cette manière de lire que j’ai découvert ici a été une véritable révélation.
Cela m’a permis de totalement m’immerger dans l’histoire, j’avais l’impression de ressentir les mêmes sentiments que l’héroïne grâce à l’écho de la musique. Les chansons ne sont pas choisies au hasard et elles jouent un vrai rôle dans la construction de l’histoire. De plus, j’ai énormément apprécié le mélange entre musique classique et musique pop/rock. Les morceaux rock correspondent pas mal à mes goûts personnels, ce qui a été un vrai plus. J’ai aussi découvert des chansons et des artistes que je ne connaissais absolument pas et que j’ai adoré.
Je pense que j’ai vécu ma lecture d’une manière totalement différente que si je m’étais contentée de lire le livre sans musique et ce malgré la retranscription de certaines paroles.
J’ai été complètement chamboulée par cet accord parfait entre littérature et musique. Venons en maintenant à l’histoire et aux personnages. Anaïa déménage avec ses parents dans le Sud de la France car ces derniers ont décidé de quitter la vie parisienne pour créer des chambres d’hôtes dans la maison héritée des grands-parents d’Anaïa. Cette dernière s’apprête à vivre un autre bouleversement: son entrée à la fac. Je me suis beaucoup retrouvée en elle à ce moment là parce que les sentiments décris sont très justes et cela m’a rappelée mes premiers pas dans le monde universitaire. Anaïa a la chance d’y retrouver une amie d’enfance, Garance, qui va s’avérer être une amie précieuse pour Anaïa. J’ai beaucoup aimé ces deux personnages féminins pour lesquels ont ressent immédiatement de la sympathie et auxquels on peut facilement s’identifier.
A la fac, elles vont faire la connaissance de deux garçons dont Eidan, un garçon mystérieux et troublant. Anaïa se sent mal à l’aise en sa présence, sans que l’on comprenne vraiment pourquoi. J’avoue avoir été désarçonnée par la relation entre ces deux personnages parce que d’un côté, on comprend ce qui les lie, et en ce qui me concerne j’aime énormément Eidan et d’un autre côté, j’ai trouvé le ressenti d’Anaïa face à Eidan inexplicable et d’une manière générale j’ai souvent eu du mal à comprendre ses réactions.
Pour ma part, j’ai immédiatement accroché au personnage d’Eidan. On sent une personnalité complexe et une âme sensible qui ne peut laisser indifférent. De plus, cerise sur le gâteau, c’est un musicien accompli et un chanteur dont j’aurais aimé entendre la voix à défaut de me l’imaginer. Je suis désolée pour ce manque l’objectivité mais un garçon qui joue de la guitare et du piano, ça me fait craquer!
J’ai tout de même aimé la relation que Anaïa et Eidan entretiennent avec la musique. Il y a des moments entre eux vraiment magnifiques où musique et émotion se mêlent et c’est ce que j’ai préféré dans l’histoire.  Dans ce premier tome, l’auteur entretien le mystère entourant le passé d’Anaïa et elle nous laisse sur notre faim, c’est le moins que l’on puisse dire. Ce tome n’est qu’une mise en bouche avant d’attaquer les choses sérieuses. C’est du moins ce que j’ai ressenti et ce que j’espère.
En parlant de la fin, je dirais juste qu’elle m’a mise en colère parce que je ne pensais pas Anaïa aussi stupide et aveugle. Anaïa m’a déçue à ce moment là et j’espère que le tome 2 saura me la rendre de nouveau sympathique. Cette fin est tellement frustrante que je n’ai qu’une envie maintenant, lire la suite. Heureusement que l’échéance se rapproche et j’ai vraiment hâte de lire cette suite. Ce premier tome se lit très vite, même en écoutant la musique en parallèle. J’avais l’impression au début que cela me ralentissais mais en réalité je l’ai lu très très rapidement et une fois qu’on a commencé, il est bien difficile de s’arrêter. Inutile donc de préciser que l’écriture est fluide et prenante. L’auteur sait retenir l’attention du lecteur pour ne plus la lâcher.  Vous l’aurez compris, ce livre fut un coup de coeur et j’attends le tome 2 avec grande impatience!
 
Dans ma vie de lectrice (et je peux dire que j’ai lu beaucoup de livres), j’ai rarement été touché par un livre comme je l’ai été par Phaenix. Tout au long de ma lecture, j’ai vécu l’histoire comme si elle se passait devant mes yeux, aussi bien les “rêves” d’Anaia que les moments de concert où Eidan chante. J’ai réellement vécu la lecture de ce livre en imaginant toutes les scènes et je considère que c’est un critère qui fait de Carina Rozenfeld une auteure incontournable. Concernant l’histoire en elle-même, le titre du livre et le résumé nous résume un peu tout, mais on s’en fiche bien car pour une fois, on a droit à une héroïne qui va à la fac et qui n’est pas nunuche. Je vous promets que ça m’a fait du bien de lire un livre où l’héroïne ne tombe pas raide dingue du héros de l’histoire. Au contraire, dans ce livre, l’histoire avec Eidan et Enry est très bizarre, enfin surtout envers Eidan car on a beaucoup de mal à le cerner pendant un long moment. Je dis ça, mais même à la fin, je n’ai toujours pas tout compris le concernant, mais je m’en fou car ce personne est vraiment attachant, attendrissant et diaboliquement tourmenté. Ce tome est vraiment un tome introductif qui met en place l’intrigue principale et les personnages. La fin n’est pas vraiment un suspens, mais elle reste très dure à digérer... enfin surtout à digérer le temps restant avant de lire le tome 2 que j’achèterai dès sa sortie. Donc vous avez bien compris, j’ai été totalement conquise par ce livre et par cette auteure. Et je compte bien en profiter pour lire ses autres livres. Pour conclure, je dirai que cette saga peut faire penser à Damné, celle de Lauren Kate, mais de mon point de vue Phaenix est un milliard de fois supérieur !!!!
 
Cette histoire inspirée du mythe de Psyché et Eros est tout simplement ensorcelante ! L’amour traversant les temps et surmontant tous les obstacles fait rêver même les plus insensibles d’entre nous.
Un coup de coeur magistral !!!
http://my-literary-world.overblog.com/
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2022