NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Complètement cramé de Gilles Legardinier
Date origine :
2012.10.18
Editeur :
ISBN :
9782823801606

Complètement cramé

2012
6 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 6 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

13 %30 %48 %65 %83 %
5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme. En débarquant au domaine de Beauvillier, là où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement…
Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d’en finir va être obligé de tout recommencer…
Après une première comédie qui a surpris, touché et enthousiasmé lecteurs et libraires, Gilles Legardinier revient avec cette aventure humaine pleine de folie, d’émotion et d’humour qui parlera à beaucoup de monde, quel que soit l’âge…

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Complètement cramé les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Voilà après plusieurs semaines de pause forcée, je me suis replongée dans ce roman et on peut dire que j’ai eu du mal... J’avais adoré le livre Demain, j’arrête ! du même auteur et je dois avouer que je partais donc très positive face à celui-ci et là patatras... Alors ce livre c’est l’histoire d’Andrew Blake, anglais, qui s’ennuie dans son entreprise et qui se rend en France pour devenir majordome et oublier ses soucis de soixantenaire.... Il y rencontre Madame, Odile, Manon et Philippe et s’il y a une chose qu’il faut retenir du caractère de M Blake c’est “qu’il parle comme un livre” et se mêle de tout... Jusque là tout va bien et ça aurait pu me plaire mais il y a, à mon gout, trop de longueur... Après ce qui fait que je suis mitigée c’est que Gilles Legardinier a tout de même par son écriture réussit à me faire pleurer et pour ça je le remercie, des livres aussi beaux sont rares....
 
Avec “Complètement cramé !”, je m’attendais à lire un roman dans la même veine que “Demain j’arrête !” et bien j’ai plutôt été surprise. Avec ce deuxième roman dans le registre comédie, Gilles Legardinier a réussi à se renouveler.
Certes ce livre recèle de dialogues cocasses, mais il est surtout rempli d’émotions.
Au fil des pages, on partage la vie quotidienne d’Andrew le majordome, Nathalie la maîtresse de maison, Odile la cuisinière, Manon la femme de ménage et Philippe le régisseur du domaine de Beauvillier.
Leur point commun, c’est que chacun vit dans une certaine solitude. Mais l’arrivée d’Andrew au domaine va tout changer. Un roman pleins d’émotions et de sagesse qui nous fait voir la vie différemment
 
Complètement Cramé, c’est indéniablement un livre complètement barré ! Mais qu’est-ce que cela fait du bien ! J’ai tourné la dernière page avec regrets, c’était déjà fini… Et pourtant, ce n’était pas gagné. Andrew, sexagénaire anglais, avait tout pour me déplaire, sérieux, âgé, homme d’affaires implacable, qui a laissé sa fille mettre un océan entre d’eux… C’est vraiment le type de personnage qui me fait tourner les talons. Mais non, très vite, ce portrait peu flatteur est oublié, et l’on découvre un homme meurtri, sensible, profondément gentil et soucieux des autres. Et que dire de Philippe et sa serviette qu’il noue autour de son cou, aux techniques de lecture inhabituelles, d’Odile et de son chat au palais de connaisseur, de la douce Manon, ou encore de Madame, qui cache bien des blessures derrière sa carapace ? Les joutes verbales entre les personnages sont savoureuses, le choc des cultures entre Andrew, notre british et Philippe ou Odile sont aussi succulentes que la cuisine d’Odile, les jeux de mots sont drôles, les situations parfois complètement loufoques (l’épisode du vélo et de la poêle à frire va rester gravé dans mon cerveau !) mais jamais ridicules, et ce roman transpire de bons sentiments. Parce que Complètement Cramé, c’est avant, tout des gens qui ont souffert, mais qui redécouvrent les autres. C’est finalement, avec une simplicité qu’il n’était pas aisé de maintenir, une belle leçon de vie qu’on nous donne…  On devrait le prescrire contre la déprime, parce que tout au long de ma lecture, exit la grisaille de novembre, le soleil était entré dans la pièce.
 
Ce qu’il raconte… Arrivé à un âge où presque tout ceux qu’il aime sont loin ou disparus, Andrew Blake n’a même plus le coeur à orchestrer ses blagues légendaires avec son vieux complice Richard; Sur un coup de tête, il décide de quitter la direction de sa petite entreprise anglaise pour de faire engager comme majordome en France, pays où il avait rencontré sa femme. La-bas, personne ne sait qui il est vraiment, et cela lui va très bien. mais, en débarquant au domaine de Beauvilliers, rien ne se passe comme prévu… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps ; Odile, la cuisinière et son caractère aussi explosif que ses petits secrets ; Manon, jeune femme de ménage perdue ; Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, et même l’impressionnant Méphisto, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui croyait sa vie derrière lui va être obligé de tout recommencer. Mon avis sur tout… ou presque tout… J’attendais avec hâte sa sortie en petit format…. mais c’était sans compter une douce et agréable soirée chez ma copine Jackie….qui, au détour de conversations diverses et variées… m’a avoué qu’elle étant en possession de CE livre, LE livre !!!! Plus besoin d’attendre et hop hop hop, aussitôt in my bag ! Génial !!! Attaqué lundi matin… terminé jeudi soir et v’lan, pas de quartier ! je suis une dingue moi !!!! Cela se passe de commentaire non ? bon tout de même, les personnages sont attachants, idem pour Méphisto le chat…. (j’adore), j’ai encore rigolé dans le RER…. et j’aurai voulu qu’il dure encore… et encore un ti peu tellement il est chouette ce bouquin. Merci Jackie !
 
Je voulais absolument découvrir cet auteur dont tout le monde parle et qui m’a été fortement conseillé par ma mère ! Ce n’est pas le genre de livre qu’elle aime lire d’habitude donc je me suis lancée les yeux fermés (ou presque), tout comme elle ! Andrew est un personnage très attachant et on ne s’en lasse pas. Dès les premières pages, j’ai cerné tout de suite le personnage et j’étais sûre que je ne m’ennuierais pas avec lui comme compagnie.[...] Ce livre est complètement génial ! Je lirais, bien évidemment, un autre roman de Gilles Legardinier dont j’espère être tout autant sous le charme.
 
Après avoir lu Demain j’arrête, c’est sans hésiter que je me suis plongée dans Complètement cramé écrit par Gilles Legardinier.  J’y ai retrouvé avec plaisir toute la légèreté mélangée au suspense caractéristique de Gilles Legardinier. Il a su nous offrir un casting de personnages charmants et uniques, chacun au passé plus ou moins difficile. Andrew Blake étant le lien entre tous ces personnages et l’individu qui va toutes les réunir pour ne faire qu’une grande famille. On y retrouve l’humour de Gilles Legardinier, présenté ici dans ce roman par le biais de notre protagoniste Andrew Blake : un humour so british donc que nous rencontrons.  Petit bémol, certaines situations sont alambiquées et ne passent pas, contrairement à dans Demain j’arrête où les situations étaient également assez cocasses, mais acceptables et rendaient un effet humoristiques. La lecture n’en reste pas fraîche et divertissante !
Retrouvez toutes mes critiques sur mon blog.
 
L’histoire est très sympa, drôle et émouvante à la fois, et l’on retrouve bien là, la patte de l’auteur! Cependant, j’ai trouvé ce roman peut être un peu long, moins dynamique que ce dont l’auteur nous habitue... Moins de suspens également, mais c’est l’histoire qui veut ça. Attention, je ne me suis pas ennuyée, mais je l’ai moins dévoré...
Néanmoins, cela reste une bon roman, qui rappel des valeurs fondamentales de la vie comme l’humilité, la générosité, l’amitié, le partage, l’entraide... C’est une roman sur la vie! Je reste donc fan et archi fan de Mr Legardinier.
Pour en savoir plus sur mes lectures, retrouvez moi sur lucie-lovelivewithbooks@blogspot.fr
 
Avec un titre tel que Complètement cramé je m’attendais à ce que Gilles Legardinier nous entraîne dans une histoire déjantée. Les quelques quiproquos et autres rebondissements n’y suffisent pas. Cependant, c’est un roman agréable à lire et très divertissant. Je m’y suis plongée avec plaisir. La fin heureuse est pressentie mais cela ne gâche en rien la lecture de ce livre réjouissant et léger. Les personnages sont attachants. La plume de l’auteur souffre parfois d’images attendues et peut être un tantinet caricaturales comme : La porte du présent ouvrait un boulevard au passé, ou encore : s’il avait été un jeune guépard, Blake lui aurait sauté au visage pour le déchiqueter, mais il était un vieux lion. Mais il y a pour contrebalancer cet écueil nombre de jolis passages, à l’image de celui dans lequel Nathalie demande à Blake s’il aimait son épouse : Je sais juste que ma vie était plus belle quand elle était là….Quand j’étais fort, c’est pour elle que j‘avais envie d’accomplir. Quand j’étais faible, c’est grâce à elle que je réussissais à continuer d’avancer.
Complètement cramé est un bon divertissement, qui comme un chocolat bon marché s’apprécie sur le moment, sans pour autant avoir la saveur inoubliable de ceux de la Maison du Chocolat.
 
Beaucoup (malheureusement) me diront que j’exagère, que je suis injuste, que j’y vais “un peu fort quand même”. Non non, je suis juste objective.
Mon radar aiguisé s’était déjà à l’époque de la sortie allumé à 50km : WARNING! WARNING! LIVRE A EVITER ! La couverture fluo chatoyante et complètement gnangnan à elle seule m’incitait à fuir loin, très loin pour éviter la visible et prévisible casserole. Tout le tapage et le style de l’histoire m’assuraient ce que j’appelle la “qualité Musso/Levy/Pancol”, ce label 100% français qui fait 100% flipper les gens qui aiment la littérature, la vraie.
Pourtant, nombre de personnes autour de moi continuaient de louer cet objet vert perroquet, de m’en vanter les mérites. Alors quand un jour quelqu’un me propose de me le prêter, je finis par céder, peu convaincue, si ce n’est que ma démarche me permettra de confirmer mes a priori.
Eh bien les amis, j’ai eu devant moi mon premier navet de l’année, pas besoin de changer les piles de mon radar, il fonctionne à merveille... Ce livre est (et je vais le dire avec un mot très simple) N-U-L. Des dialogues affligeants de futilité, bourrés de blagues pourries pour nombre d’entre elles carrément filées et recyclées tout au long du récit ; un auteur qui tente de nous apprendre l’anglais au gré de reparties pitoyables avec un humour à deux balles ; une philosophie de supermarché (ah tiens, ça me rappelle que je l’ai vu en gondole à Carrefour) qui n’a absolument rien de novateur.
Quant au récit, on est nettement chez Bisounours Land, avec le majordome qui arrive et règle tous les petits soucis de chacun, comme un sauveur, rembarre les méchants à coups de prise d’otage ridicule et discours moralisateurs, et les personnages adoucis et apaisés qui deviennent une belle et grande famille qui fête Noël comme dans un téléfilm américain mièvre diffusé sur M6 à 13h50 un 23 décembre.
Je reviens sur les dialogues, à couper le souffle tant ils achèvent le peu d’aspect littéraire de l’objet en question que la majorité s’accorde pourtant à qualifier de “frais, gai, plein d’humour, positif”, etc... Certes positif, mais dans un néant littéraire !!
Oui, ce livre est gentillet, pas prise de tête, pour la plage ou les vacances, mais quelle pauvreté intellectuelle ! On me l’avait justement recommandé pour la plage, je ne l’aurais même pas pris aux toilettes. Je n’oserais même pas le proposer en salle d’attente chez le dentiste.
Si vous ne voulez pas pousser des soupirs incessants, navrants et d’agacement comme je l’ai fait, et que comme moi vous refusez la lecture minimaliste, fuyez tout simplement et ne vous posez surtout pas la question de savoir si vous avez manqué quelque chose.
Une amie qui veut du bien à votre temps et vos neurones, tous deux très précieux.
http://livriotheque.free.fr/
http://www.facebook.com/malivriotheque
https://www.youtube.com/channel/UC3O1fss1MLBb5l_M85Z809A
 
Je retrouve avec plaisir la plume de Gilles Legardinier qui m’avait tant plu dans son premier roman « Demain, j’arrête« . Si quelques ficelles sont un peu grosses, si on en voit venir certaines de loin, j’ai tout de même passé un agréable moment en compagnie des habitants du manoir. C’est plein de belle phrases piquées au coin du bon sens, mais cela fait du bien de les lire et de se les redire. Un récit qui ne se prend pas la tête et qui m’a fait osciller entre rires et larmes. L’image que je retiendrai : Celle du manoir servant de décor d’Halloween pour Yanis et ses amis, mais qui entraînera le garde-chasse à l’hôpital suite à sa rencontre avec une poêle à frire. 
Alex-Mot-à-Mots
http://alexmotamots.wordpress.com
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2019