NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Divergente de Veronica Roth
Date france :
2011.10.5
Editeur :
ISBN :
9782092532300

Divergente

2011
Lecture conseillée à partir de 12 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
10 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 10 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

8 %29 %49 %69 %90 %
9 h7 h5 h3 h1 h
 
 
Dans un Chicago post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions : les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits et les Fraternels. Chacune est consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de créer une civilisation parfaite.
À 16 ans, les adolescents doivent choisir leur faction, pour la vie. Avant de prendre cette décision, ils passent des tests pour connaître la vertu la plus proche de leur personnalité.
Pour Béatrice, issue d’une famille Altruiste, le choix s’annonce plus difficile encore. Ses résultats ne sont pas concluants. Cas rarissime, elle peut choisir entre 3 factions. Pour sa sécurité, elle garde le secret sur sa véritable nature et choisit la faction réputée la plus dangereuse : les Audacieux. Ce qui surprend tout le monde, y compris elle-même. Son choix ne sera pas sans conséquences. Il apportera le chaos mais lui fera aussi découvrir l’amour...

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Divergente les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Dans Divergent, on suit Béatrice dans ce Chicago dystopique et divisé en cinq factions ; les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits, les Fraternels, chacune déterminant le trait de caractère dominant des gens. Béatrice va donc devoir choisir dans quelle faction elle souhaite se diriger. Pas évident, à son âge, de savoir qui l’on est, ou qui l’on veut devenir. De plus, son test d’aptitude se révèle hors-norme : elle est Divergente, ajoutant une pression supplémentaires sur ses épaules, ainsi qu’une belle incompréhension et tout un tas de questions. Comme le dit le résumé, Tris va faire un choix surprenant, autant pour son entourage que pour elle-même, mais au final, ce n’est pas plus mal. Au moins, elle ne se laisse pas influencer, tout comme son frère, par leurs parents. Une fois son choix fait, on suit son initiation - oui parce qu’en plus, vous pouvez échouez à cette initiation dans telle ou telle faction, et vous retrouvez littéralement à la rue - et finalement c’est avec plaisir qu’on suit son parcours, les épreuves qu’elle doit traverser, les relations qu’elle créer. Parce que si avant Béatrice n’avait pas vraiment d’amis, Tris va s’en faire. On retrouvera donc notamment Will et Christina, qui ont choisit la même faction qu’elle, et ensemble, le petit groupe surmontera les rudes épreuves auxquelles ils seront confronté. Mais n’oublions pas Quatre - oui, c’est son prénom -, leur instructeur. En plus d’être tout à fait alléchant (oh, ça va, n’allez pas me dire qu’il ne vous fait pas baver d’envie !), Quatre se révèle être on ne peut plus attachant, compréhensif, et d’un réel soutien pour Tris et les autres. Pour ceux qui me suivent, vous savez sûrement que j’ai une fâcheuse tendance à aimer les méchants de l’histoire, non ? Et bien, pas ici ! C’est incroyable, et très étrange, mais c’est vrai. Peter est détestable à souhait, et sans pitié. Impossible de s’y attacher. Certains d’entre vous - je ne vise personne (a) - trouvent que j’ai parfois du mal avec les héroïnes. C’est pas tout à fait faux, mais ici ça ne convient pas. Tris est une héroïne que je trouve littéralement parfaite. Elle est incroyablement courageuse, et attachante, avec des valeurs morales, un sens de l’humour comme il faut, et j’en passe. Néanmoins, je déplore une trop longue partie de questionnements. Pendant un long moment, on n’en sait pas plus que Tris sur ce qu’est un Divergent, et toutes les autres questions et réponses que cela implique. Ce moment de flou, fut à mes yeux un peu trop long. Bon, bien sûr, on l’oublie rapidement, vu le rythme du récit, mais quand même, ça m’a beaucoup travaillé ! L’intrigue est incroyablement bien ficelé. On se retrouve directement embarquée dans l’aventure, qu’on suit avec grand plaisir. Les rebondissements sont surprenants, on a du mal à deviner où l’auteur va nous emmener, et on ne peut s’empêcher de tressaillir en même temps que Tris et les autres. La fin est vraiment surprenante, et tellement prenante que c’est un véritable supplice d’attendre la sortie du prochain tome ! En tout cas, une chose est sûre, je me languis de pouvoir le lire ! En somme :
Une incroyable dystopie, on ne peut plus entraînante et haletante ! La fin est un supplice, tout comme l’attente du prochain tome. Qu’attendez-vous pour la lire ?
 
Ce roman est ma première dystopie. Au départ, j’étais pas sûre d’aimer l’histoire. Je me suis dis que ce qui allait se passer était évident, l’héroïne va choisir d’être divergente et on va nous raconter ses aventures chez les sans-faction. En fait, j’ai été agréablement surprise puisque je ne m’attendais pas au choix qu’allait faire Tris et tout ce qui s’en suivrait. J’ai trouvé que l’idée de l’auteur d’un monde constitué de 5 factions est originale, on ne peut s’empêcher de se demander laquelle on choisirait, et on se rends vite compte qu’il est impossible de faire un choix, c’est beaucoup trop réducteur, une personne ne se limite pas à un seul trait de caractère. J’ai trouvé sympa le fait d’en apprendre d’avantage sur la faction choisie par Tris et j’aurais aimé de la même manière en savoir plus sur les autres factions. L’action était suffisamment présente selon moi et l’intrigue intéressante. Par contre, même si l’origine de la naissance des factions est un peu expliquée, je trouve que cela reste insuffisant. Côté personnages, celui que j’ai le plus détesté c’est Peter (suivi de près par Eric), au début je le trouvais juste prétentieux mais en fait il est pire que ça. Molly est un personnage que j’avais envie de baffer, quelle peste celle-la (il en fallait bien une) et prétentieuse elle aussi. Quant à Al je suis mitigée, il m’a surtout fait pitié. Par contre, j’ai apprécié Christina et Will, on sent que Tris peut compter sur leur soutien. Puis, il y a Four que j’ai plutôt apprécié lui aussi, on se rends vite compte qu’il sera un soutien pour elle (et inversement) et on comprends vite qu’une romance va naître entre eux mais celle-ci ne prends pas le pas sur l’histoire. J’ai bien aimé la mère de Tris aussi qui a un rôle non négligeable dans cette histoire. Enfin, il y a Tris elle même que j’ai beaucoup apprécié. On la voit évoluer, mûrir (quoique sur certains passages elle a un côté très ado qui ressort mais bon elle a 16 ans...). Par contre, j’ai quand même trouvé qu’elle s’adaptait un peu vite à la faction choisie, dès le départ elle est à l’aise. Enfin, j’ai trouvé dommage que son évolution passe obligatoirement par la disparition de certains personnages. Globalement, j’ai apprécié cette lecture même si certains choix de l’auteur sont discutables. J’ai lu que certains reprochaient au livre de ressembler à Hunger Games, j’ai pas trouvé mais bon je n’ai vu que le film c’est peut être insuffisant pour vraiment comparer (puis j’ai pas vraiment envie de comparer en fait). Je lirais surement la suite car j’espère en savoir plus sur les autres factions et je me demande ce qui va se passer par la suite pour les différents personnages et ce que le monde créé par l’auteur va devenir.
 
Avec Divergent, Veronica Roth propose un roman dans l’air du temps, servi par une intrigue efficace et plaisante à lire, proposant des personnages bien dessinés. S’il n’a pas été un franc coup de coeur, j’ai beaucoup apprécié la lecture de ce roman fringant, et c’est avec plaisir que je me procurerai la suite.
Ce livre a été un énorme coup de coeur lorsque je l’ai lu fin 2011, et encore aujourd’hui, il reste gravé dans ma mémoire. Beatrice à 16 ans, vit avec ses parents dans la faction des Altruistes (personne qui fait primer le bien des autres avant le leur, et qui restent dans l’ombre). Bientôt, elle va devoir passer des tests et choisir dans quelle faction elle voudra vivre. Ce qu’elle veut, c’est être libre. Elle ne sent pas Altruiste, et sait que lors de l’initiation, elle choisira une autre faction. Ce qu’elle fait. Seulement, lors de ses tests, Beatrice n’a pas la faculté de pouvoir être dans une ou deux factions... non. Beatrice est Divergente, elle a le choix entre toutes les factions. Si cela s’apprend, elle pourrait être exécutée froidement par le gouvernement... Elle est donc en danger. Beatrice est une protagoniste comme on en voit peu... Elle est intelligente, réfléchie même si parfois elle fait des erreurs, elle n’est en aucun cas stupide et n’est guidée que par sa foi. C’est un personnage auquel on s’attache rapidement, et chaque émotion qui passent au travers elle, nous atteignent nous aussi. Veronica Roth a su, pour ma part, me bouleverser par de simples mots. Elle n’hésite pas à décrire de sanglants spectacles pour nous bouleverser et à nous décrire des scènes d’amour poignantes et passionnantes. Car oui, la romance n’est tout de même pas oubliée. La rencontre avec Quatre se fait rapidement puisqu’il fait partie de sa faction et plus encore, devient son “mentor”. Beatrice découvrira alors ce qu’est de tomber amoureuse et tout le monde peut se reconnaître dans ce tournant de sa vie. Mais bien plus qu’un petit ami, elle va découvrir ce que c’est que de pouvoir compter sur quelqu’un d’autre, surtout alors qu’elle est en danger... Ce livre est tout simplement exceptionnel ! Fort en émotion, en montée d’adrénaline, en suspens, en romance, en TOUT ! Ce livre est captivant, et rend complètement accro.
 
Divergent, c’est l’histoire de Tris qui habite dans un pays diviser en 5 factions :
les Altruistes, les Sincères, les Audacieux, les Fraternels, les Erudits
Le jour de leur 16 ans chaque enfant passe un test pour savoir qu’elle faction lui conviens le mieux.
Mais le test de Béatrice ce passe mal.
Elle est Divergente et choisi la faction des Audacieux.
Commençons par les personnages.
Ils sont très bien rechercher.
Aucun n’est inutile a l’histoire.
Comme tout le monde, j’ai beaucoup aimer Tris.
Au départ, elle apparaît comme une jeune fille “fragile”, si je puis dire, et inoffensive.
Mais au fur et a mesure elle devient de plus en plus forte.
J’ai beaucoup aimé Quatre.
Tris et lui sont trop choux avec les petits piques qu’ils se lancent a tort et a travers.
Au fur et a mesure leur histoire évolue est deviens de plus en plus cute. Passons a l’histoire.
L’histoire est très bien écrite, surtout pour une jeune auteure de 22 ans.
J’aimerais vous dire, comme tout le monde, que dès qu’on est dans l’histoire on arrive plus a lâcher le livre, mais ce serais vous mentir.
J’ai poser mon livre de nombreuses fois.
Pourtant c’est le genre de livre ou on est toujours en haleine.
 
Tout d’abord l’histoire. Le tout se déroule dans notre monde, dans un futur pas si lointain. Forcément, le monde est ravagé suite à nos erreurs passées et le système démocratique a bien changé. Les bases sont placées très rapidement et on apprend plus de choses sur ce monde au fur et à mesure du récit. Le monde est donc divisé en 5 factions différents dans lesquelles les comportements changent du tout au tout. J’ai trouvé cela assez hallucinant comment les personnalités sont manipulés dans chacune des factions de manière à entrer dans un moule, être bien formaté, une belle bande de moutons. Des moutons avec des idéaux mais des moutons tout de même. On apprend pas mal de choses sur seulement deux des factions et j’ai réellement hâte d’en savoir plus. La faction choisie par Tris. J’ai adoré suivre l’initiation de Tris dans un milieu qu’elle ne connait absolument pas et qu’elle découvre au fil du temps. Suivre ses hésitations, ses doutes concernant son choix et particulièrement les difficultés qu’elle éprouve à changer son comportement ou justement à ne plus se retenir d’être elle même. Les descriptions sont bien fournies et on a qu’une seule envie, se rendre sur place pour découvrir tous ces endroits incroyables, ces dirigeants et ses personnages hauts en couleurs. Les personnages. Les personnages en règle générale sont très fouillés. Il n’y a pas plusieurs options, soit on les adore soit on les déteste. Mais dans tous les cas, on est pris dans leurs aventures au point de ne plus pouvoir les lâcher. Leurs sentiments sont bien développés et on se surprend à ressentir la même chose que certains d’entre eux. J’ai adoré suivre les évolutions amicales et amoureuses de notre héroïne qui nous prennent au cœur et on se met à vouloir lui hurler des indices pour qu’elle comprenne enfin certaines choses. Cela m’a beaucoup amusé. Le final. Un final tout en rebondissement. Les événements s’enchainent à une vitesse folle et on aime ca. Je me suis retrouvée happée par le suspens et par les défis que devaient surmonter Tris. J’ai tout simplement adoré la fin même si l’auteur nous réserve de sacrés surprises quant au devenir de certains de nos protagonistes. Je n’ai qu’une chose à dire: FONCEZ! Cette dystopie est vraiment prenante et le suspens haletant. Je souhaite vraiment lire la suite et je pense le faire très rapidement.
 
Une lecture très très agréable, où je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Il y a toujours quelque chose à découvrir, à apprendre, à savourer... L’écriture est fluide, on tourne les pages sans même s’en rendre compte. L’histoire est convaincante et pourrait paraître réaliste. Difficile de reposer ce livre une fois commencé, il vaudrait mieux préparer quelques heures de libres avant ! On entre dans un monde époustouflant, entraînant et surprenant.
 
une très bonne histoire, pleine d’action. dans la lignée de Hunger Games mais avec une intrigue différente. a lire !
 
J’ai adoré!! C’est un bouquin dans la lignée d’Hunger Games, c’est d’ailleurs en fouinant quoi lire dans le même genre que j’ai trouvé celui-ci. Un monde réduit à quelques modes de pensées uniques qui cohabitent, une jeune fille qui va bouleverser l’ordre établi par sa seule façon d’être, une histoire d’amour qui n’aurait pas du arriver, une guerre en préparation,... Il y a énormément d’actions, on ne s’ennuie pas une minute! Je n’ose pas trop en raconter, de peur de gâcher votre plaisir, car Oui, c’est certain, vous allez y prendre un grand plaisir!!! J’attend urgemment la sortie du tome 2 en novembre... pour le troisième volet de la trilogie, je sens que ça sera vraiment très long d’attendre! Si vous avez aimé Hunger Games, vous allez vous régaler!
 
Après avoir fini Hunger Games, deux amies m’ont fortement conseillé de lire Divergent qui pour elles, correspond au digne successeur de cette saga. J’ai écouté leurs conseils et réussi à le trouver dans ma médiathèque. Toutefois, mon engouement s’est atténué lorsque j’ai vu que ce livre était rangé dans le rayon jeunesse alors que les Hunger Games sont rangés dans le rayon adulte. Je l’ai quand même emprunté et j’ai bien fait car il est vraiment super. En le lisant, on se rend compte que l’auteur est jeune mais malgré son jeune âge, elle a réussi à écrire une histoire très intéressante et surprenante. Mon personnage préféré est celui de Trish : je me suis très facilement identifiée à elle et je comprend fortement les choix qu’elle a fait. Quatre aussi est un personnage très intéressant : il peut être dure comme il peut être attentionné. Pour conclure, je dirai que Veronica Roth a réussi a créer des personnages profonds mais aussi à montrer la partie corrompue de l’humanité. 
 
Ce roman m’attire depuis sa sortie en France. A l’époque je venais de découvrir Hunger Games, que j’ai adoré, et les dystopies commençaient à devenir de plus en plus populaires. Et aujourd’hui je me demande pourquoi je ne l’ai pas lu plus tôt ?? Car oui Divergent est un de mes gros coups de cœurs de cette année 2013. Ce roman m’a complétement plongé dans son univers au point d’y penser encore une fois le livre posé, de me demander dans la journée ce qu’il se passait ensuite, de n’avoir qu’une envie : continuer à lire.  Nous suivons donc Beatrice qui arrive à l’âge de 16 ans. Comme tout le monde, elle va devoir choisir la faction dans laquelle elle passera le reste de sa vie. Je n’ai pas du tout été spoilé sur ce roman, ce qui fait que je ne savais même pas quelle faction Beatrice allait choisir, le suspens était la pour moi dès les premières pages. Je ne savais pas non plus en quoi allait consister la trame de ce premier tome. En effet, pour être intégré dans une faction, il faut passer une initiation, si elle est réussie l’adolescent rejoint officiellement la faction, si non il devient un sans-faction et sera à la rue. Et c’est cela que nous allons suivre avec Beatrice, son initiation dans la faction qu’elle a choisie. Et ce n’est pas de tout repos.  Beatrice, devenue Tris, fait de nouvelles connaissances notamment Al, Christina, Peter et Will qui passent l’initiation avec elle. Puis Quatre, leur formateur. Ce que j’aime avec ce livre c’est que tous les personnages sont fouillés, complexes et intéressants. Personne n’est bon ou mauvais, ils ont tous de multiples facettes, et notamment Tris, le personnage principal. Je l’ai adoré, elle est forte et déterminée. Nous faisons rapidement la connaissance de Quatre, le personnage masculin principal du roman. C’est un personnage très complexe et mystérieux, fort et calme à la fois et surtout très charismatique, je suis sous le charme. L’histoire est palpitante, jamais ennuyante, et les pages se tournent à la vitesse de l’éclair.  Vous l’avez compris, je suis envoutée par Divergent. Ce livre contient tout ce que j’aime : un univers dystopique recherché et original, des personnages nuancés, de l’action, de la romance (sans triangle amoureux, précisons-le car ça fait du bien !), du suspens, des rebondissements, des drames... Bref, tout pour être immergé dans l’histoire. Le premier tome à peine terminé que j’ai sauté sur le deuxième.Ce roman est une valeur sûre en matière de dystopie et je conseille à tous les accro du genre de se ruer dessus, si ce n’est pas déjà fait.
 
Ma note : 4/5 Dystopie Post-apocalyptique.
Signe particulier : véritable “page-turner"! L’ancien monde a couru à sa perte, en témoignent les immeubles abandonnés et les rues désertes. Afin de ne pas retomber dans les anciens travers de l’humanité, la société survivante décide, en tout bien tout honneur, de s’organiser en factions. Chacune prône une qualité particulière, et selon votre personnalité, vous appartiendrez à l’une ou l’autre. Lors de leur naissance, les jeunes restent dans leur faction d’origine jusqu’au jour de leur 16 ans. A cet âge, ils se soumettent à un test d’aptitude qui leur révélera la faction pour laquelle ils ont le plus d’affinité. Ceux restant dans leur faction d’origine (les plus nombreux) sont les “natifs”, et ceux qui en changent sont appelés “transferts”. Mais le résultat du test ne tient pas lieu d’obligation, il ne sert qu’à guider le choix et chacun est libre d’aller où il veut. Mais personne ne doit oublier : “la faction avant la famille”. Changer de faction c’est aussi accepter de ne plus voir ses proches pour se consacrer exclusivement à ses nouveaux camarades. A 16 ans, les jeunes peuvent donc se répartir selon les 5 factions suivantes : les Sincères qui privilégient l’honnêteté et blâment la duplicité, les Altruistes qui se vouent au don de soi et exècrent l’égoïsme, les Audacieux qui prônent le courage et ne tolèrent pas la lâcheté, les Erudits qui ne supportent pas l’ignorance et rassemblent les connaissances et les Fraternels qui condamnent l’agressivité et vivent de gentillesse. C’est dans ce monde que Béatrice atteint ses 16 ans, et comme tous les autres, va passer le test d’aptitude. Mais les résultats du test ne sont pas concluant... Pas concluant? elle ne comprend pas. Aucune faction ne ressort en priorité. Pourtant l’évaluatrice en charge de son test cache les résultats et annonce à Béatrice qu’elle est Divergente. Béatrice ne sait pas ce qu’est être Divergente mais elle retient la leçon : cacher son statut à tout le monde pour sa propre sécurité.
Elle est donc un peu abandonnée à elle-même pour son choix... Quelle faction choisir? Car sous son air utopique la faction Altruiste pèse à la jeune femme. Son choix se portera donc sur les Audacieux et leur courage. Les Audacieux, qu’elle observait sauter des trains en marche pour le plaisir... Béatrice, qui se fera désormais appeler Tris va donc atterrir dans sa nouvelle faction avec quelques autres transferts, dont Will, Al et Christina, qui deviendront ses camarades. Elle fera aussi plus ample connaissance avec l’un de ses instructeurs, au surnom spécial de Quatre. Mais la vie et les valeurs des Audacieux vont se révéler être bien différents du manifeste de base... De déboires en mésaventures, Tris va suivre son initiation au sein d’un clan pas très clément et va apprendre à ressortir son caractère... impitoyable. Imprévisible, le personnage de Tris est attachant, complexe. Malgré son courage et sa détermination, son altruisme est toujours à fleur de peau... Pas de doute elle est Divergente! Quatre est lui aussi un personnage central du roman, un guide pour Tris et plus encore. Ce personnage est lui aussi travaillé et tout en nuances. L’auteure nous mène solidement dans cette histoire, nous amenant beaucoup de questions où il faudra attendre la fin pour en trouver les réponses... Ce tome 1 nous fait principalement suivre l’initiation de Tris et son intégration dans sa nouvelle faction avec tous les dangers que cela implique. Elle cachera son statut de Divergente qui restera flou jusqu’à la fin du roman. Ce premier tome appelle vraiment le second, car il nous a fait découvrir le nouveau monde de Tris, le “polissage” de son caractère, et nous donne envie de savoir ce que va devenir la jeune fille.
Une fin de tome saisissante, une lecture rapide car très prenante, des événements inattendus, que demander de plus? Un livre destiné à un public mixte, ici pas de mièvrerie ni de sentimentalisme (malgré des moments durs dans la vie de Tris), mais action et survie au rendez-vous. Divergente est un excellent livre, qui en plus de présenter une histoire originale et sans temps mort, pose une réflexion sur la condition humaine, et ce à quoi nous sommes prêts pour le pouvoir. Sur des règles basées sur le bien-être collectif, détournées par profit. Mais pas de prise de tête, laissez-vous embarquer dans le train avec Tris, et suivez son rythme!!!
www.limaginarium.fr, site de chroniques de lectures de l'imaginaire.
 
Oh my god !
Hiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!
Aaaah c’est pas vrai !
Pardonnez mon hystérie mais ce livre peut rendre n’importe qui complètement dingue !!!
Je suis gazeufzgfkfuhzukfzeiyhfizyeziefhiz !
Bon, je reprend mon souffle ...
C’est partie, hihiii !  Tris (Beatrice) est une Altruiste de seize ans lorsqu’elle passe son test qui définira quelle faction lui correspond le mieux. Mais cela ne se passe pas comme prévue: le résultat n’est pas concluant, elle est Divergente. Qu’est ce que ça signifie ? Tris n’en a aucune idée. Tout ce qu’elle sait c’est qu’il ne faut révéler ce secret à personne. Sous peine d’une mort imminente ... Tris est juste PARFAITE ! C’est le genre d’héroïne à laquelle on s’attache dès les premières lignes ! Elle est le genre de personnage qui nous marque, que l’on n’oublie pas. Elle n’est pas dotée d’une grande force physique et elle est assez petite mais elle a un très fort caractère et je l’admire beaucoup. Je l’adore vraiment, vraiment, vraiment, vraiment... BEAUCOUP !
Quatre (oui, comme le chiffre, ET ALORS ?!!! Hihiii x)) est vraiment génial et je le trouve touchant. Oh la la, il est PARFAIT aussi ! Je ne sais pas comment le décrire autrement ! J’aime beaucoup Al, que j’ai trouvé vraiment touchant lui aussi et j’aime bien Christina et Will.
Je déteste Peter ! Je le DÉ.TES.TE ! Il n’y a rien d’autre à dire.  Plus on avance dans le livre et plus on se rend compte que toutes les factions sont horrible ! Mais je pense que la pire est Altruiste. Ils doivent être généreux mais là, c’est plus que ça ! Ils pourraient mourir pour une personne qu’ils ne connaissent pas. Les Altruistes doivent toujours pensé aux autres avant eux, n’ont pas le droit de poser de question à table, de se regarder dans une glace et vont jusqu’à dire que le suicide est un acte égoïste !
Ma faction préféré est Audacieux. Au début, je voulais que ce système de faction existe pour être l’une d’entre eux. Mais ce n’est plus le cas ! Ce que j’aimais c’est qu’ils s’entraînent au combat (oui, j’avoue j’aime bien la bagarre ! Ha ha !). Ils tirent au pistolet, se batte dans une arène et lance des couteaux (comme Clove dans Hunger Games !!! Wahouuu !). Ils sautent aussi des trains et des toits ! Mais j’avoue que ce qui m’a fait changer d’avis est le combat dans l’arène. Ils se battent jusqu’à ce que l’un d’eux se retrouve KO. Et euh ... Je n’ai pas très envie de me retrouver KO ^^ !
Il y a aussi des simulations dans lesquels il faut affronter nos plus grande peur.
Mais je pense que s’il y aurai vraiment eu ces différente factions j’aurais tout de même choisi Audacieux. Pour Quatre hi hi ! Non, je plaisante (ou pas). Non mais honnêtement je ne sais pas du tout quelle factions j’aurais choisi !  Je suis aussi complètement fane de l’écriture de Veronica Roth ! Je la trouve merveilleuse !  Je suis suuuper contente que le livre va être adapté en film ! Il me semble qu’il est prévu pour avril 2014 !  En bref, ce livre est vraiment une tueriiiiiiiiiiiiiiiie ! Et j’ai trop, trop, trop, trop ... Hâte qu’il sorte au cinéma !!! Aaaah, l’attente est IN.SUP.POR.TABLE ! Bon bah, je n’ai plus qu’à foncé acheter le tome 2 !
 
Dans ce roman dystopique nous suivons Tris dans un monde divisé en 5 factions: les Altruistes, les Sincères, les Audacieux, les Érudits, et les Fraternels, tous reconnaissables à leurs vêtements. Nous découvrons Tris le jour de ses 16 ans, jour où elle passe des tests d’aptitudes, qui doivent l’aider à choisir la faction à laquelle elle veut appartenir pour le reste de sa vie. Cependant, comme le dit le résumé, son test d’aptitudes n’est pas concluant, Tris présente des aptitudes pour 3 factions différentes: Altruistes, Audacieux, et Érudits. Tris doit choisir... Et son choix se porte sur la faction des Audacieux. Débute alors son initiation dans sa nouvelle faction, cette initiation va déterminer une grande partie de sa vie, en effet, le classement à la fin de l’initiation détermine qui sera prioritaire pour choisir un travail et seuls les dix premiers novices du classement deviendront des membres à part entière de la faction, les autres deviendront des sans-faction. L’enjeu de cette initiation est donc énorme pour tous les novices mais particulièrement pour Tris qui doit cacher sa divergence...  La lecture de ce roman fut pour moi en demi-teinte. En effet, j’ai adoré le bouquin et tous les rebondissements que l’auteur a su placer mais je quelque chose m’a freiné et a rendu ma lecture un peu fade. Je pense que la cause de cela est l’écriture de l’auteur, très jeunesse/Young Adult, elle permet de rentrer très facilement dans le récit, de se sentir rapidement proche des personnages et rend se roman très fluide et rapide à lire. Ce pendant, cette écriture m’a un peu gênée de part des descriptions peu existantes et un vocabulaire très simple, ce qui est très bien pour un roman jeunesse/Young Adult mais qui aura peut être pu être un peu plus développée pour que j’apprécie pleinement ma lecture. En tout cas, il est incontestable que ce roman ce lit très facilement et est très plaisant dans le fond que l’auteur a pu lui apporter.  Je découperai ma lecture de ce roman en deux parties séparées à peu près par la moitié du livre.
Dans la première moitié, on découvre avec Tris un nouvel univers et des personnages parfois à l’opposé de son caractère. L’éducation des personnages étant différente selon la faction à laquelle ils ont appartenu, cela donne lieu à des scènes parfois très drôles et intéressantes. Le fonctionnement des différentes factions, leur points communs et différences ainsi que les conflits qui les opposent permettent de deviner que ce tome sera riche en interrogations et en action, car malgré les apparences tout ne se déroule pas comme prévu dans la société de Tris...
La phase d’initiation de Tris occupe une place centrale dans le roman et surtout dans la première partie et c’est quelque chose que j’ai adoré puisque nous découvrons la faction des Audacieux et tout un univers étranger à Tris. On comprends parfaitement les craintes de Tris, décrites par l’auteur, liées à l’initiation et aux différentes étapes de celle-ci, mais aussi le fait qu’elle se cherche et qu’elle a peur de faire les mauvais choix et de ne pas pouvoir cacher sa divergence. Au fur et à mesure que l’on avance dans le récit, l’hostilité entre les novices reflète clairement celle qui agite les factions entre elles et la violence intervient dans le roman. On comprend que la faction des Audacieux est une faction dure et brutale mais certains personnages nous permettent de dire qu’il y a toujours un espoir. Plus on se rapproche du milieu du récit, plus les questionnements deviennent nombreux, les révélations déconcertantes et les rebondissements s’enchaînent et il est impossible de s’ennuyer. Cependant c’est aussi vers cette partie que le personnage de Tris m’a un peu énervée, j’avais parfois l’impression qu’elle trahissait ses amis, heureusement ce sentiment n’a pas duré longtemps. De plus, certains événements semblent sans lien direct avec l’histoire mais servent en fait à s’attacher au personnage de Tris ou encore à comprendre mieux le fonctionnement des factions. Heureusement, la deuxième moitié du roman est beaucoup plus prenante et m’a beaucoup plu. On se rend compte que la menace qui pèse, non seulement, sur Tris, mais aussi sur tous les Divergents et même sur l’équilibre de la société, est bien réelle et plus proche que jamais. L’action est encore plus présente et beaucoup de révélations très intéressantes et troublantes sont très bien intégrées pour piquer l’intérêt du lecteur. L’histoire entre Tris et Quatre est très mignonne et touchante, elle n’empiète pas sur le récit et n’empêche pas l’action d’être très présente. Le roman ne s’appuie pas seulement sur cette relation et c’est un très bon point. Cette deuxième moitié du roman fut celle qui me plu le plus mais comme dans tout le roman, l’écriture m’a semblé très simple et m’a gênée.  Les personnages sont très bien approfondis et ont tous un caractère propre. Caleb, le frère de Tris, est un personnage très compréhensif et attachant, j’ai trouvé dommage qu’on ne le voit pas plus. Christina et Al sont attachants et attendrissant avec leurs failles et leurs faiblesses. Quatre, l’instructeur, paraît dur et froid de prime abord mais on devine une carapace qui peut très vite se fendiller, vers la moitié du roman on s’attache encore plus à ce personnage qu’on découvre doux et protecteur. Tris, est celle qui m’a posé le plus de problèmes, dès le début, je l’ai adoré, forte, courageuse et avec des faiblesses tout à fait compréhensibles, l’évolution de son personnage était très intéressante, puis peu à peu j’ai eu plus de mal à m’identifier à elle, heureusement dans la seconde moitié du roman, tout revient à la normale et je m’attache encore plus à ce personnage haut en couleurs. J’ai adoré les relations entre les personnages qui sont très bien décrites et approfondies.  Les révélations finales nous font prendre conscience de l’ampleur des risques qui pèsent sur la société. Cette fin est riche en action et en émotions, elle nous donne envie de connaître la suite. On a l’impression qu’il y a encore énormément de mystères à élucider et beaucoup de questions restent sans réponses, on devine/espère que le deuxième tome répondra à certaines et qu’il sera à la hauteur de ce premier tome. Les +: l’univers, l’action, les multiples interrogations, les personnages et leurs relations, les révélations surprenantes
Les -: l’écriture que j’ai trouvée trop simple  En conclusion, c’est un premier tome très concluant, avec beaucoup d’action et de superbes révélations et rebondissements qui tiennent en haleine tout au long du roman. Un tome qui allié à la perfection émotion, action, révélation et découvertes. Un tome qui se lit rapidement grâce à une écriture très simple (trop simple?) À conseiller à tous ceux qui ne l’on pas encore lu et surtout aux jeunes.
 
Une magnifique relecture, sublime, qui m’a entraîné de nouveau dans le monde de Tris. Je l’aime vraiment beaucoup, je la trouve si forte, mais à la fois si fragile. Comme une sorte de Katniss, qui évolue dans un autre monde, encore différent. C’est agréable de la suivre, de la voir évoluer, de la voir se faire une place parmi les audacieux, de voir le monde à travers ses yeux, avec ses défauts, ses qualités, et toutes les merveilles qu’il contient. Car oui, malgré tous les défauts de l’univers de Tris, il n’en reste pas pour autant moins beau. Elle le voit différemment, et c’est ça que je trouve magnifique (notamment le moment de la petite virée novices natifs audacieux). Mais Divergente, ce n’est pas que ça. Elle doit faire des choix, sa vie est en danger, mais elle peut changer les choses. Elle est Divergente, elle contrôle ses peurs, et à partir de là, elle devient plus forte. J’aimerais vraiment pouvoir être comme elle dans la vie de tous les jours, à passer outre mes peurs pour grandir et être plus forte. Avoir le courage de surmonter ses peurs. C’est ça aussi d’être audacieuse. Et Tris n’est jamais plus Audacieuse que quand c’es pour les aider les autres, et je l’envie. Vraiment. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais j’ai une sorte de petite vénération pour ce personnage qui m’inspire beaucoup de chose et me donne envie de changer. Après Tris, il y a Quatre. Un personnage complexe que l’on apprends à aimer au fil des pages. Un personnage magnifique et profond comme Tris. Un personnage que l’on ne voit pas souvent dans les romans. Mais peut-être que nous le voyons comme cela à cause de sa relation avec Tris, mais même en retournant le personnage dans tous les sens, je continue à l’aimer. Il est comme Tris, avec ses forces et ses faiblesses, et a sa propre vision de sa faction. J’admire également beaucoup ce personnage. Ensuite, il y a les autres : ceux que l’on va apprécier, comme Christina, Will, Uriah, ou d’autre comme Peter, Molly, Eric et la bande que l’on va hair. On agis comme des mères poules envers Tris et on ne peut s’empecher de vouloir du mal aux personnes haineuses envers elle. Mais bon, cela, c’est peut-être parce que je m’attache trop au personnage sans doute :) Après, on aime ou on aime pas ce livre. Moi je l’ai aimé, pour son scénario, ses personnages, son histoire, et toutes les émotions qu’il nous transmet. Et à tout ceux qui ne l’ont pas encore lu, je le recommande fortement ♥
Cywen, jeune fille de 18 ans amoureuse des livres.
 
La saga Divergente est une saga dont j’avais beaucoup entendu parler, donc j’ai voulu essayer. J’ai beaucoup aimé cette lecture ! Quand je suis arrivée un peu près au milieu du livre, j’ai eu du mal à m’arrêter… je voulais toujours aller plus loin pour connaître la suite. En refermant ce premier tome j’ai évidemment envie de lire le deuxième. Le personnage principal de cette saga s’appelle Béatrice. Au début j’ai été assez étonnée parce dans la quatrième de couverture et dans les avis que j’ai lu, on parlait de Tris. Je ne savais pas du tout que Tris pouvait être un surnom de Béatrice. J’ai appris quelqu’un chose… j’en profite pur faire un petit clin d’œil à une amie qui s’appelle Béatrice : alors on continue à t’appeler Béa ou tu préfère Tris ? (rires) Je ne sais pas si cela est bien utile d’expliquer un peu le roman, je vais le faire pour ceux qui ne connaîtrait pas. Le livre se passe dans une monde post-apocalyptique dans une ville où les personnes sont divisées en 5 factions : Les Altruistes, les Audacieux, les Érudits, les Sincères et les Fraternelles. Chaque faction entretient un mode de vie qui correspond au nom de sa faction. Je vais citer le livre pour expliquer. « Ceux qui condamnaient l’agressivité ont formé les Fraternels. » ; « Ceux qui pointaient du doigt l’ignorance ont donné les Érudits. » ; « Ceux qui blâmaient la duplicité ont composé les Sincères » ; « Ceux qui incriminaient l’égoïsme ont crée les Altruistes » ; « Ceux qui dénonçaient la lâcheté ont constitué les Audacieux ». Ce monde est ainsi divisé pour combattre les mauvais côté des hommes et ainsi les préserver des guerres. Les enfants vivent dans la faction de leur parents jusqu’à 16 ans. Arrivés à cet âge, ils doivent passer un test d’aptitudes qui déterminera quelle faction choisir. Donc le livre commence quand Béatrice a 16 ans et qu’elle passe ce test. A l’issue de celui-ci, elle apprend qu’elle est Divergente et que cela peut la tuer… Pour ne pas se faire découvrir elle va choisir une autre faction que sa faction d’origine et suivre l’initiation qui lui permettra de devenir membre à part entière de cette faction… mais tout ne se passe pas comme prévu. Au début je n’aimais pas trop le personnage de Tris, elle m’énervait un peu. Elle reprochait des choses aux gens qui l’entourent mais elle avait les mêmes faiblesses. Au fur et à mesure de l’histoire, je me suis laissé prendre par l’histoire et est fait abstraction de ce petit détail. Après tout Tris à 16 ans et quand on est adolescent… et bah vous savez quoi (rires). Ce que j’ai aimé par contre, c’est le côté mystérieux sur la Divergence. Tris ne sait pas ce que cela signifie, mais elle prend la menace au sérieux et nous aussi. On découvre au fur et à mesure ce que la Divergence d’une personne implique. Cette saga à son aussi son histoire d’amour entre Tris et Quatre... Bon, je n’en dis pas plus par peur de vous spoiler l’histoire. J’ajouterai juste que c’est une belle découverte. Je vais tout de suite me plonger dans le tome 2.
Cristy, capitaine du Navire dévoreur de livres
 
Enfin un coup de cœur!! Après plusieurs lectures intéressante mais sans plus, j’attendais beaucoup de ce livre qui fait parler de lui depuis très longtemps! Et bien je ne suis pas déçue! En grande fan d’Hunger Games que je suis, un monde tel que celui-ci ne pouvait que me plaire! J’ai beaucoup aimé le personnage de Tris, en conflit perpétuel avec elle-même et je pense que c’est ce qui nous caractérise tous... Au fond nous sommes tous un peu divergent, il est très difficile d’appartenir à une faction et à une seule... Pourtant c’est ce que le système de Tris prétend vouloir faire! Et tout est poussé jusqu’à l’extrême et ça c’est top!! Et le personnage de Quatre est vraiment top! Dès le début j’ai su ce qu’il était, il avait des réactions tellement contradictoires... Je regrette juste que les deux parents de Tris soient morts, elle avait beaucoup de questions à leur poser (notamment à sa mère qui n’était pas une altruiste à la base). J’attends la suite avec impatience! J’ai déjà le tome 2 mais je vais déjà aller voir le film au ciné et je vais lire d’autres livres entre les deux... j’attends aussi la sortie du dernier tome histoire de pas être frustrée!!
 
Bon je vous avouerais qu’à la base ce roman me tentait mais c’est la sortie imminente du film qui m’a fait le commencer ! Encore une dystopie, genre que j’apprécie beaucoup et j’avais hâte de voir comment l’auteure se débrouillerait (en espérant que ce ne soit pas une copie d’Hunger Games). Au final je l’ai lu & dévoré et je peux vous dire que Divergente est un roman qui a une place bien à lui dans le genre et qu’il faut impérativement le découvrir si ce n’est pas encore fait ! Pour ce qui est de l’histoire on se retrouve avec un monde découpé en 6 factions basées sur les compétences des gens : Altruiste, audacieux, érudit, sincère, fraternel et sans-faction. À 16 ans, tous les jeunes gens doivent passer plusieurs test pour choisir une faction ou ils évolueront dans l’avenir, l’héroïne est donc en âge d’y participer et décide de quitter sa faction d’origine pour une faction beaucoup plus dangereuse : celle des Audacieux. Malgré son choix, elle sait qu’elle est différente, elle est divergente : Son esprit ne pense pas comme l’une des factions, mais comme plusieurs d’entre elle... Tris va donc devoir se faire accepter dans sa nouvelle faction et cacher sa divergence. Le roman nous plonge à 100 à l’heure dans l’histoire de Tris et j’avoue ne pas m’être ennuyée une seule seconde ! À la façon d’Hunger Games, Divergente nous montre un monde découpé en plusieurs partie selon telle ou telle connaissance ou activité mais le traitement est vraiment différent. Au début j’avoue avoir eu un peu de mal à assimiler la chose mais après c’est passé tout seul ! J’ai pris vraiment beaucoup de plaisir à suivre Tris dans son histoire et j’avoue que son caractère fort et son envie de se dépasser m’ont bien plu ! Tout le roman nous plonge dans de l’action ou du suspens et c’est vraiment plaisant car le volume nous tient jusqu’au bout sans temps mort avec une lecture rapide et addictive. Le roman a un côté noir quand on regarde les différents meurtres ou suicides tout au long de l’histoire, mais aussi une romance bien sympathique entre l’héroïne et Quatre (personnage vraiment intéressant d’ailleurs / que se soit par son passé ou sa façon de faire) son instructeur. D’ailleurs pour info, j’ai trouvé la romance tout à fait correcte : ni trop absente ni trop bubble-gum ! J’ai beaucoup aimé aussi les relations entre tous les personnages, les amitiés ou les rivalités naissantes et tous les entraînements pour être intégré à la faction. Bref un bon premier volume qui part plus que bien et qui m’a donné une folle envie de lire le second (que je vais enchainer directement bien entendu !). Concernant le volume en lui même, je dirais que j’ai apprécié l’écriture de l’auteure qui est vraiment facile à lire. Typique des bons ouvrages du genre. Petit bémol par contre concernant le travail de l’éditeur Nathan sur la couverture de la saga ! Il y avait vraiment moyen d’avoir un bon travail sur ces couvertures (comme dans les autres pays) mais l’édition française est sans doute la plus moche visuellement... Si vous cherchez une dystopie bien ficelée, originale dans son traitement et mélangeant action/suspens/romance, ce roman est fait pour vous ! Personnellement j’ai adoré et je vous recommande vivement Divergente !
J’avais vraiment hâte de lire ce roman avec toute la publicité qui avait été faite à sa sortie et après les commentaires enthousiastes de certains lecteurs. Mais pour ma part j’ai franchement été déçue par ce livre ! J’ai vraiment eu beaucoup de mal avec Tris le personnage principal de cette trilogie. Je l’ai trouvé assez antipathique mais surtout très égoïste, ce qui m’a posé problème vu que l’histoire est racontée de son point de vue. Les personnages secondaires sont également assez ambigus (Al en est l’exemple le plus frappant). En effet, si certains aspirants audacieux comme Christina et Will se disent amis avec l’héroïne, la plupart du temps ils semblent davantage ressentir de la jalousie que de l’amitié à son égard.
Si d’autres protagonistes comme Uriah ou Tori apparaissent sympathiques, pour moi, Quatre reste le personnage le plus intéressant et le plus complexe. Son passé va être progressivement dévoilé et on va finalement s’apercevoir qu’il a beaucoup plus de points communs avec Tris qu’il n’y parait. Si le début a vraiment été laborieux à cause de la personnalité de l’héroïne, celle-ci ainsi que l’intrigue s’améliorent sensiblement avec l’arrivée de Quatre et le développement de leur relation.
L’histoire en elle-même est plutôt originale : j’ai beaucoup aimé l’idée des différentes factions qui ont chacune leurs codes et leur propre identité. J’ai donc naturellement préféré la seconde moitié du livre qui met davantage l’accent sur les conflits entre factions et les luttes de pouvoir de leurs leaders. Le style d’écriture est vraiment correct, dans la même veine que Hunger Games : des passages narratifs et des dialogues bien dosés dans un style fluide.  En conclusion, dans un genre similaire, j’ai largement préféré les tomes de Hunger Games et de La Sélection. Mais je pense que cela a plus un rapport avec la personnalité de l’héroïne que je n’ai pas du tout appréciée qu’avec l’histoire en elle-même qui est assez originale comme beaucoup de dystopies. C’est pour cette raison que j’essaierais de lire les deux autres tomes de cette trilogie.
 
Qui disait que Hunger Games, c’était pas de la grande littérature niveau écriture ? Moi ? Ah oui... A côté, on pourrait croire Divergente écrit par un élève de lycée qui a du mal avec les phrases complexes. En même temps, l’auteur a écrit ce récit sur les bancs de la fac, donc c’est presque pareil...! C’est très simplement raconté, pas de chichi littéraire dans cet ouvrage. Il faut alors se laisser porter par l’action, puisque qu’il faut faire l’impasse sur les envolées lyriques.
C’est une histoire intéressante, sans doute moins “choc” que celle des Hunger Games (ne pas les comparer serait mission impossible, vu que les deux histoires sont construites sur le même moule dystopico-teen et font toutes deux les beaux jours de la littérature Young Adult), et beaucoup plus lente. La relation entre Tris et Quatre est assez culcul (mais il faut bien satisfaire les gamines de 13 ans qui rêvent d’aventure et de beaux mecs, quand ceux-ci arrêteront de leur tirer la langue d’ailleurs), a plus de mal à passer avec un public plus âgé. Veronica Roth rajoute par-ci par-là des mini passages pas du tout naturels qui rappellent que Tris est divergente et que visiblement c’est dangereux, un peu comme si l’éditeur lui avait demandé de rajouter ces passages pour bien rappeler qu’il y avait un certain enjeux avec cette histoire. La méchante Jeanine ne fait pas vraiment peur, n’a pas assez de charisme pour une méchante à mon goût. Elle est d’ailleurs très absente du récit, pour une menace... Et puis, il vous fait flipper, vous, ce nom ??
Mais bon, on passe quand même un bon moment, c’est intrigant, ça reste intéressant, et oui, c’est vrai, on aimerait bien connaître la suite, savoir ce qui va arriver... Mais on a quand même vu mieux (pour l’instant) concernant des sociétés futuristes brisées par la guerre et manipulées.
http://livriotheque.free.fr/
http://www.facebook.com/malivriotheque
https://www.youtube.com/channel/UC3O1fss1MLBb5l_M85Z809A
 
Comme je ne suis pas une lectrice de l’immédiateté, j’ai beaucoup traîné avant de me plonger dans la trilogie Divergente. Et finalement, c’est aussi bien, parce que cela me permet d’enchaîner les tomes sans avoir à subir le supplice de l’attente entre leur publication. Eh oui, que voulez-vous, je me suis prise au jeu de cet univers créé par Veronica Roth. Certains lui ont reproché son manque d’originalité par rapport à Hunger Games. Peut-être... Mais cela fonctionne, cela fonctionne même très bien. Reprenons donc les fondations de ce roman : Tris est une jeune fille de 16 ans en quête de son identité. Elle doit choisir dans quelle faction elle passera le reste de sa vie, et donc indirectement, quelle est la faction qui correspond le mieux à ce qu’elle est. Difficile quand on ne sait pas précisément qui on est. Impossible quand on se rend compte que loin d’être un être ordinaire, on est différent selon les critères de la société. Elle choisit les Audacieux, ces êtres libres en apparence, mais bientôt - l’être humain étant ce qu’il est, maintenant ou dans un futur hypothétique - les conflits éclatent, et l’heure des choix arrive. Chez les Audacieux, sa route croise celle de Quatre, son instructeur... Je vais encore passer pour une midinette, mais c’est bien évidemment le héros idéal. Même si, tout comme Tris d’ailleurs, son physique ne frôle pas la perfection, sa ligne de conduite, sa conception de la vie, en font un être presque parfait, qui vole même la vedette parfois à notre héroïne. Si on ajoute des personnages secondaires bien présents, une action menée tambours battants, nous avons là les points forts de ce tome 1. Le bémol, et malheureusement pas des moindres, touche l’écriture. Je n’ai pas adhéré à ce récit au présent, censé donner du mouvement, mais qui, pour moi, a eu l’effet inverse. Entendons-nous bien, je ne me suis pas ennuyée, loin de là, je me suis même déjà plongée dans le tome 2. Le récit se déroule à un rythme soutenu, frénétique même à certains moments, mais l’écriture aurait gagné à être davantage travaillée. Elle m’a semblé trop simpliste parfois en comparaison avec la complexité de l’histoire. Mais finalement ce n’est peut-être pas si mal car en l’état actuel, j’ai déjà du mal à ne pas laisser cet univers envahir ma tête. Qu’en aurait-il été si je n’avais pas eu ces quelques réserves ?
 
Divergent est une série assez connue et plutôt très bien vue par la blogosphère. Donc, ayant aussi la vue la bande-annonce qui m’a plutôt attirée, je me suis décidée à lire cette série. J’ai donc commencé Divergente il y a quelque temps et j’ai été agréablement surprise. Enfin non, pas surprise, puisque j’avais lu de nombreux avis positifs ! J’ai beaucoup aimé le personnage de Tris complètement différent des autres Audacieux, le choix de la factions m’a un peu fait pensé aux choix de la Robe de Nayel dans Les Âmes Croisées de Pierre Bottero (une minime ressemblance). La description du fonction des factions est intéressante et ma faction préférée est celle des Audacieux. J’ai beaucoup aimé Quatre aussi ^^ comme tout le monde je crois =3
Un très bonne découverte, je me suis immédiatement plongé dans la suite !
SapereAude, Lire est les seul moyen de vivre plusieurs fois...
 
J’ai lu ce livre dans le cadre d’une lecture commune avec Faustine du blog Le monde des Spatchounes. Je suis très contente d’avoir lu ce livre avec elle car nous avons pu échanger nos avis au fur et à mesure de l’avancer du livre, ce qui était pour moi beaucoup moins frustrant.

Dans un monde qui pourrait être notre futur, Tris vit dans une société néanmoins bien différent qui est diviser en cinq faction distinctive : les érudits, les sincères, les altruistes, les fraternels et les audacieux. A 16 ans, elle doit passé un test d’aptitude qui lui permettra de savoir pour laquelle de ses factions elle est faite, cependant, son test n’est pas concluant, elle apprend qu’elle est divergente. Elle doit le garder pour elle car sinon elle serait en danger. Le jour de la cérémonie du choix, elle décide de rejoindre les audacieux qu’elle a toujours regarder de loin - avec le plus grand intérêt – sous le regard de ses parents.

Par la suite, notre Tris va devoir s’intégrer à sa nouvelle faction pendant l’initiation. Elle aura beaucoup d’obstacle à surmonté. J’ai beaucoup aimé l’avancer de l’histoire et l’évolution de Tris, mine de rien arrivé à la fin du livre, elle est complètement différente mais tout ça se fait très progressivement. Au point qu’on a l’impression d’être Tris.
Quatre est un personnage que j’ai aussi beaucoup aimé, bien que parfois il me tapait sur le système.

En tout cas ce premier tome est un coup de cœur et j’ai déjà entamer ET finis le tome 2 dont je vous ferais la chronique très vite.
 
Résumé : Dans un Chicago futuriste, les habitants de la ville sont divisés en 5 factions : les Altruistes, les Audacieux, les Érudits, les Sincères et les Fraternels. Chacune d’entre elle tient un rôle dans la société qui permet de maintenir la paix. A l’âge de 16 ans, tous les adolescents de la ville doivent passer un test qui permettra de définir à quelle faction ils appartiennent. Béatrice Prior, 16 ans, découvre qu’elle est Divergente, ce qui signifie qu’elle n’appartient pas à une faction, mais à plusieurs en même temps. Les Divergents sont dangereux pour la société car on ne peut pas les contrôler. Béatrice va alors se cacher dans la faction des Audacieux et se donnera un nouveau nom : Tris. Elle y rencontrera aussi Quatre, jeune homme de 18 ans qui parait si secret et mystérieux... Avis : Enfin, je vais pouvoir donner mon avis sur Divergente ! J’attendais d’avoir lu les trois tomes pour le faire et maintenant que c’est fait, vous allez pouvoir connaître mon avis sur ce best-seller. Dans ce premier tome, Veronica Roth aborde le thème du changement et de l’évolution. On va pouvoir suivre Tris dans une quête d’elle-même qui la rendra plus forte et plus mature. Elle va passer de gentille petite Altruiste (sa faction d’origine) à une Audacieuse forte et courageuse. Il y aussi une histoire de trouver sa place, car Tris n’était pas à l’aise chez les Altruistes et à du mal à s’adapté au mode de vie des Audacieux, diamétralement opposé à celui des Altruistes. Trop Audacieuse chez les Altruistes, trop Altruiste chez les Audacieux. Contrairement à ce que l’on aurait pu imaginer, le thème de la Divergence de Tris n’est presque pas abordé, sauf à la fin. Elle évolue comme une personne normal tout en portant ce lourd secret. Bien entendue, une petite histoire d’amour s’incruste dans le livre. Même si, pour ce premier tome, leur relation n’a pas grand intérêt, elle le deviendra dans les tomes suivants. (Alerte, Spoilers)Ensuite, Tris, comme dans tout romans qui se respecte, va se détacher de sa famille pour évoluer. La séparation sera brutal lors de son changement de factions mais, à la fin du livre, sera brisé à cause de la mort des parents, ce qui entraînera une recherche de soi et de son identité dans les tomes suivants. Pour finir, une petite anecdote personnelle. J’ai lu le livre après avoir vu le film car c’est ce dernier qui m’a donné envie de lire le roman. Je savais donc tout ce qui allait se passer mais pourtant, le cinéaste et l’auteure n’ont pas du tout eu la même vision de l’histoire et j’ai donc pu découvrir deux points de vu différents. En bref : Le chemin d’une adolescente perdue, évoluant dans un monde inconnu. Un très bon premier tome, qui nous met bien dans l’ambiance du monde de Tris.
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2019