NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Insurgés de Veronica Roth
Date france :
2012.11.8
Editeur :
ISBN :
9782092532348

Insurgés

2012
Lecture conseillée à partir de 12 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
7½ h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 7½ h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

6 %20 %33 %46 %60 %73 %87 %
7 h6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Abandonnant une ville à feu et à sang, Tris est en fuite. Grâce à ses facultés de Divergente, elle a réussi à échapper au programme des Érudits qui a manipulé et lancé les soldats Audacieux à l’assaut des Altruistes. En trois jours, Tris a perdu sa faction, ses amis, ses parents. Pourtant, elle n’a pas le droit de baisser les bras. Elle seule peut se dresser face aux Érudits. Avec son frère Caleb et son petit ami Tobias, elle doit trouver des alliés parmi les autres factions, les Fraternels et les Sincères. Mais ceux-ci se montrent méfiants. Or les combats ont repris, et le temps presse...

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Insurgés les ont également appréciés.

Les commentaires :

C’est avec beaucoup de difficulté que je me suis replongée dans l’univers de Tris et Quatre... Peut-être parce que j’ai attendu trop longtemps entre le premier et le deuxième et que je n’étais plus dans cet univers... Mais après quelques pages “d’adaptation”, je me suis retrouvée bloquée dans ce livre, où je n’ai réussi qu’à décrocher uniquement parce que le livre s’achevait. Après la grande simulation du premier tome qui avait pour but de découvrir les Divergents, la ville est en guerre. On retrouve Tris et Quatre plus unis que jamais, parcourant avec (avec grand étonnement) Peter et quelques autres rescapés, et leur destination est celle de la Faction des Fraternels. Quelque chose se trame, et notre couple est bien déterminé à découvrir quoi, même s’ils ne prennent pas les bons chemins et qu’ils se perdent (dans tous les sens du terme) en route, ce couple est bien déterminé à renverser Jeanine. Mais ce n’est pas en restant chez les Fraternels que Tris va découvrir ce qui se trame, alors c’est chez les Sincères qu’ils trouvent ensuite refuge, jusqu’à la prise d’assaut par l’ennemi qui va compliquer bien des choses.... Tris est un personnage fort, tellement magnifique et forte, qu’on ne peut qu’avoir de l’admiration pour ce personnage. Elle fait des erreurs, oui, mais cela ne la rend que plus attachante. Au cours du livre, on apprend encore et toujours plus sur Quatre, sur ce qu’est la Divergence, ainsi que les projets tenus par l’ennemi. Au cours de ce livre, Tris va vraiment en baver ce qui rend ce livre si palpitant !! Le point négatif, je dirais qu’il s’agit de la fin. Bien sur, on en veut toujours plus, mais tout se termine en “badaboum” (pour ne pas spoiler), ce qui fait que je n’ai pas bien compris le final, ainsi que la réaction des gens... Si quelqu’un à comprit, pourrait-il me l’expliquer ? lol Un second tome excellent qui laisse une très grande ouverture sur le 3ème tome, qui risque d’être encore plus mouvementé que ce second tome. VIVEMENT !!
 
Grosse déception pour ce tome 2. Le premier tome avait été pour moi plus qu’un coup de coeur. Je l’avais dévoré. Il m’a fallu plusieurs jours pour venir à bout des quelques 400 pages de ce second tome.

Je n’ai pas vraiment eu de problèmes pour me situer dans l’action car finalement à part les personnages ( merci Wikipédia pour le résumé détaillé ), je n’avais pas oublié l’intrigue ni les lieux. Mais d’entrée de jeu j’ai trouvé le style différent, beaucoup plus sombre, moins passionné. Certes, on retrouve les personnages du début, Tris et Quatre sont toujours là mais ils sont tout à fait différents. Ce qui est arrivé à la fin du premier épisode les a changé mais de manière un peu trop radicale pour moi. je n’ai pas retrouvé les traits de caractères de Tris et Tobias, on a l’impression de les retrouver dix ans après complètement changés alors qu’on reprend la lecture là où on l’avait laissée. Sur le coup , je me suis dit que mon impression était peut être faussée vu que j’ai lu le premier tome il y a longtemps mais en relisant les dernières pages, j’ai pu me rendre compte que je ne me trompais pas du tout. Enfin tout ça n’est qu’une question de perception, peut être ne sera-t-elle pas la même pour un autre lecteur ou une autre lectrice.

Comme je le disais, l’univers passe d’un gris à un noir très sombre. Et je ne crois pas abuser en disant que cette lecture m’a littéralement donné le cafard pendant plusieurs jours. Je le quittais avec une mauvaise impression et je le reprenais avec peu d’enthousiasme en sachant pertinemment que c’est sur cette ligne que se poursuivrait la suite.

On nous annonce que Tris est plus forte, plus déterminée... Ah bon ? Je ne suis pas du tout d’abord car ça, c’est que ce qu’elle était dans le premier opus ! Ici elle passe son temps à s’apitoyer sur son sort, elle ne relève jamais la tête et sa relation avec Quatre en pâtit énormément. D’ailleurs leur relation fait bien plus penser par certains côté (si on fait abstraction des rares moments de tendresse) à une relation qui peut lier un grand frère à une soeur. Il passe son temps à la réprimander comme une enfant, d’ailleurs il ne se cache pas pour dire ouvertement que c’est comme ça qu’il la voit. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Je pensais que Tris serait plus mature, puisqu’elle grandit et qu’il lui arrive tous ces malheurs.

Quant à l’action , je me suis retrouvée paumée plus d’une fois. On est toujours en attente d’un changement alors qu’elle est surtout fondée sur les rapports entre les factions et les décisions des personnages. Comme toujours je n’en dis pas beaucoup sur l’action de peur d’en dire trop. Bon point cependant, la fin qui laisse présager une suite peut être meilleure que celle ci.

Vous l’aurez compris je crois, belle déception pour ce roman que j’ai tant attendu. Le premier tome a été une révélation et c’était peut être ça le problème, j’en attendais trop. Je pense malgré tout qu’il pourra plaire à beaucoup de monde si vous ne vous êtes pas fait le schéma du second tome dans votre tète comme je l’ai fait ... Je voyais une Tris déterminée, une relation tumultueuse, une action à vous couper le souffle alors forcément, je ne peux m’en prendre qu’à moi même !

Rassurez vous, de nombreux avis sont positifs sur la toile et si on regarde les notes sur amazon le second tome a de meilleurs résultats que le premier ( c’est en tout cas ce que j’ai vu avant de le commencer ) alors pas de panique, chaque avis est différent.
 
Bof. Il se passe des trucs mais j’ai trouvé ça mou et sans beaucoup d’intérêt. J’espère que la suite sera meilleur, mais ce ne sera pas une lecture prioritaire !
 
L’histoire. On commence ce second opus directement où l’on s’était arrêté dans le premier, dans le train après leur fuite du siège des Audacieux. Comme on s’en douté, le tome réside plus dans la bataille et non la survie. Le premier été concentré sur la lutte de Tris pour devenir membre des Audacieux, alors que ce second volet insiste plus sur la rébellion, savoir qui sont nos alliés, nos ennemis et quels sont leurs points faibles. Un tome résolument plus développé au niveau du comportement humain. On est plongé dans les tourments des personnages et on se prend vite au jeu. J’ai apprécié découvrir d’autres facettes des factions, on découvre ainsi les Érudits et les Fraternels d’un œil nouveau, avec des points de vues différents et l’on se rend vite compte que tout n’est pas si blanc ou noir. Les évènements peu compréhensibles du tome un s’avèrent être décisifs pour le second tome. L’auteur nous tient en haleine avec des révélations de plus en plus étonnantes. On veut en savoir plus, toujours plus. Les personnages. J’ai aimé retrouvé Tris et Quatre ainsi que leur petite bande de copains. Mais j’ai encore plus apprécié leur maturité. J’ai trouvé les personnages bien plus poussés que dans le premier opus. Ils ont grandis, sont plus tourmentés, plus indécis et surtout n’ont confiance en personne. J’ai trouvé leurs réactions plus humaines et plus logiques. Ils se rendent compte des conséquences de leurs décisions et y réfléchissent d’avantage. On apprend également à connaitre de nouveau personnages (Fraternel, Érudits et Sincères). Il y a tellement de personnalités différentes, de mode de vie différents, c’est un panel de personnages très fournis et bien choisis par l’auteur. Petite surprise au passage, les sans-faction ! On les pensait ignobles, sales et inhumains, l’auteur nous prouve pourtant qu’ils sont nécessaires et bien plus importants que prévus. On découvre un peu plus le passé de Quatre, sa famille et ses motivations. Et cela entraîne bien entendu, plus de questions. J’ai apprécié voir une Tris torturée par ses actions, devoir vivre avec ce qu’elle a fait, assumer ses gestes et paroles. Sa relation avec Quatre en prend un coup, la confiance n’est plus là et j’ai trouvé le tout bien plus crédible. Leur histoire monde d’un cran et je ne vais pas m’en plaindre. Le final. Oh mon dieu quel final ! J’ai tellement hâte de savoir ce qui vient ensuite. L’auteur gère extrêmement bien le suspens et nous donne des informations au compte gouttes, ce qui nous fait languir un final époustouflant. Un dernier volet prévu pour l’automne 2013, que je ne manquerais pas d’acquérir ^^.
 
Enfin la suite!!!!!!!!!!!!!!!! Ce tome est fidèle au premier, rapide, haletant, prenant ! Beaucoup d’actions toujours mais aussi plus de sentiments. On plonge dans les ressentis de Tris, de Tobias, on comprend certains comportements, on creuse la psychologie de nos héros. Le plan politique est lui aussi enrichi, plus complexe peut-être, avec des traîtres, de faux méchants, de vrais gentils et de grandes révélations! La fin est surprenante même si on s’attendait à quelque chose dans le genre....La réalité rejoindrait-elle la fiction?? A ce niveau là de la saga , j’ai le même ressenti qu’en lisant Hunger Games.... on est peut-être pas si loin de ces bouquins ....notre société est certainement aussi embrigadée, aussi pervertie que dans ces sagas: victimes, bourreaux, sacrifiés et petit peuple, au fond, c’est pareil !
 
Contrairement à ce que j’ai pu lire, j’ai préféré Divergente à Hunger Games. Ici, il y a une véritable romance qui manque dans Hunger Games.
Tris se retrouve à se cacher de sa véritable nature et elle ne sait même pas pourquoi. On lui a simplement dit que c’était dangereux. Heureusement, elle va rencontrer Quatre, qui malgré son caractère dur d’instructeur, se révèle être son meilleur atout dans sa quête de la vérité.
On les laisse dans une situation chagrine à la fin de ce tome mais je suis sûre qu’à eux deux, ils vont s’en sortir.
 
En bonne continuité du premier, on y trouve de l’amour, de la haine, de la trahison, des complots en tout genre, de lourds secrets, de nouveaux clans... On n’est jamais au bout de nos surprises ! L’attente du troisième tome va être difficile vu la fin que nous offre celui-ci... Il va juste être énorme !
La divergence prend une place très importante dans ce tome. On la ressentait déjà dans le premier mais Tris commençait seulement à comprendre certaines choses... Dans ce deuxième tome, tout est bien en place et cette particularité est bien plus imposante. Toutes les factions sont aussi beaucoup mises en avant, par rapport au premier tome. Ici, on touche un peu à tout grâce aux Divergent et aux factions qui éclatent peu à peu... Cette saga reste un coup de coeur pour moi et si ce deuxième tome n’est qu’un mini coup de coeur, c’est uniquement à cause du manque d’introduction qui nous permettrait de se rappeler plus facilement les événements du premier tome.
 
Après avoir adoré le tome 1 de Divergent, je me suis précipitée sur le tome 2 que j’ai dévoré avec la même passion. Nous reprenons le récit la ou nous l’avons quitté et les personnages n’ont pas une minute de répit. La force de ce tome est que nous découvrons enfin toutes les factions, leurs coutumes, leurs différences. Cela nous permet d’approfondir l’univers mis en place par l’auteure. Nous découvrons les leaders de chaque faction et leur rôle à jouer dans le futur. Nous retrouvons Tris, différente du tome 1. Les drames passés l’ont chamboulés, traumatisés, enragés et j’ai aimé ses réactions et comportements qui selon moi vont toujours avec son caractère. Malgré son côté tête brulée, je fonce avant de réfléchir, et certaines de ces décisions que je ne cautionne pas, j’aime toujours ce personnage fort et si fragile à la fois. Quatre est moins présent dans ce tome malheureusement et lui aussi change au fur et à mesure des événements. Mais les évolutions des personnages, principaux comme secondaires, sont toutes réalistes, sincères et jamais forcées. La romance ne prend jamais le dessus, n’est jamais niaise, et nous traversons toutes sortes d’émotions en compagnie des personnages. Le suspens est toujours présent dans ce tome, avec des trahisons, des rapprochements, des morts inattendus. Mais le récit a pris une tournure bien plus sombre et violente, qui colle au climat de guerre qui se propage. Ce ne fut pas pour me déplaire, c’est justement cette tension et les drames qui l’accompagnent qui force à ne plus lâcher ce livre, tellement l’envie de savoir ce qui va se passer est forte. Et des choses, il s’en passe. La fin de ce tome répond à de nombreuses questions et en apportent de nouvelles. Une information importante à été révélée qui change toute notre perspective de l’histoire, et celle des personnages, et qui annonce une suite explosive.
 
J’ai entamé ce deuxième tome directement après le premier et je dois avouer qu’il vaut mieux avoir encore à l’esprit le tome précédent pour être sûr de retrouver ses repères et de tout comprendre car on entre directement dans le vif du sujet, l’histoire reprend directement après les événements finaux du premier tome. Tris, Quatre, Caleb, Marcus et Peter trouvent refuge chez les Fraternels. Les interrogations et le mystère reviennent très rapidement dans le récit. On se pose des tonnes de questions: Qui cache des informations capitales? Dans quel but? Quel serait leur impact si elles venaient à être dévoilées? Tout dès le départ promet un deuxième tome plein d’action.   J’avais beaucoup de craintes concernant ce deuxième tome étant donné le succès mitigé que le premier a eu avec moi, j’espérais vraiment que l’histoire entre Tris et Quatre, bien que très agréable à suivre, ne viendrai pas empiéter ni ne prendrai trop de place dans l’intrigue. Et je dois avouer que le dosage était très bien réalisé. Ce tome est plus sombre que le précédent, les personnages risquent leur vie à chaque instant et chaque choix est décisif pour leur survie. Les révélations et rebondissements sont au rendez-vous dès les 100 premières pages. Les questionnements sont multiples et encore plus nombreux que ceux du premier tome. L’action est elle aussi très bien présente dès le début cependant elle ralentit un peu à la moitié du roman car les personnages trouver un plan et tacher de répondre à certaines questions et l’intrigue se concentre plus sur la relation entre Tris et Tobias. On en apprend de plus en plus sur les Divergents et ces révélations sont très intéressantes et intrigantes. L’héroïne est plus mature que dans le tome précédent, elle est courageuse et défend ses valeurs et ses idées avec ferveur. Comme le premier tome, celui ci est riche en émotions très bien transmises par l’auteur, les morts sont multiples et la violence est très présente. L’action est réellement le point central de ce roman (comme pour le premier tome), en effet, à aucun moment on ne s’ennuie, le lecteur est toujours totalement happé dans le récit et le roman se lit tout seul.
L’univers est encore plus approfondi et on apprend toujours plus sur les factions et l’univers en lui même. C’est une lecture vraiment très rapide et rafraîchissante, cela découle de l’écriture de l’auteur qui est vraiment très simple et accessible aux plus jeunes. Cependant, comme pour le premier tome, cette écriture m’a gênée dans ma lecture car elle est peut être trop simple à mon goût. Les phrases sont courtes et simples et permettent une lecture facile aux jeunes lecteurs. Bien que l’écriture soit trop simple pour moi, l’histoire en elle même est vraiment très bien et je pense qu’elle peut plaire à beaucoup de monde.  La fin par contre m’a totalement enthousiasmée, elle est vraiment inattendue même si j’avais la puce à l’oreille grâce aux indices semés par l’auteur. Beaucoup de bonnes choses arrivent mais aussi beaucoup de mauvaises. Jusqu’à la dernière ligne, l’auteur retourne la situation et c’est vraiment très intriguant. Cette fin est crue et dure mais néanmoins positive et nécessaire, c’est vraiment une fin en apothéose qui donne très envie de connaître le dénouement final de la trilogie. J’ai vraiment été très enthousiasmée par cette fin superbe.  Les personnages sont fidèles à eux mêmes. Caleb, Susan, Lynn,...sont des personnages secondaires très attachants et intéressants avec un vrai rôle à jouer dans l’histoire. Quatre est un personnage torturé par son passé mais toujours aussi attachant, il est protecteur et aimant et j’ai adoré cet aspect de sa personnalité. Tris est celle qui évolue le plus par rapport au premier livre, elle est plus sombre et torturée dans ce tome. Je me suis beaucoup plus attachée à elle et j’ai vraiment aimé suivre son évolution qui est très intéressante, elle est sensible, courageuse et vraiment très attachante, un très bon personnage principal.  "J’ai découvert que les gens sont constitués de multiples couches de secrets. On croit les connaître, les comprendre mais leurs motivations nous restent toujours cachées, enfouies au fond de leur cœur. On ne peut jamais savoir qui ils sont vraiment. Mais on peut parfois décider de leur faire confiance." Ce tome voit apparaître aussi de nouveaux personnages très intéressants et intrigants dans le récit comme Evelyn par exemple, à vous de découvrir de qui il s’agit. Les relations entre les personnages sont toujours d’une très bonne qualités et sont même un peu plus complexes que dans le tome précédent ce qui est très appréciable. Les +: les personnages et les relations entre eux, l’univers superbe, l’action qui ne s’arrête jamais
Les -: l’écriture qui m’a encore une fois gênée   En conclusion, un tome dans la continuité du premier, dans ses bons comme ses moins bons aspects. Des personnages que j’aime de plus en plus et qui ont su me toucher chacun différemment, une action très présente qui happe le lecteur dans le récit, des rebondissements et des révélations à foison plus intrigants les uns que les autres. Mais malgré tout, une écriture toujours trop simple pour moi et qui m’a gênée la plupart du temps. Ce deuxième tome reste cependant très bon et la fin est juste sublime, un énorme cliffhanger qui ne peut que nous frustrer (dans le bon sens) et nous donne très envie de vite découvrir le troisième et dernier tome.
 
J’ai été un peu moins emballé qu’avec le premier tome, mais les rebondissements sont perpétuels. J’ai donc suivi la suite des évènements avec attention et envie, mais quand même pas de folie (l’envie). L’aventure se poursuit avec Tris, Tobias, Caleb, Marcus et plein d’autres (on y serait encore si je devais tous les citer). Les rebondissements sont successifs, on a pas le temps de souffler et heureusement car on a l’impression de tourner en rond parfois. On pourrait presque résumé ce tome en une seule phrase “Les personnages visitent le siège de toutes factions avec à chaque fois l’ombre moqueuse de la méchante Jeanine qui fait “Mouahaha !” “. J’exagère un peu, car non Jeanine ne contrôle pas toutes les factions ! Mais nos héros errent un peu de faction en faction avec les méchants à leur trousse et la pesanteur que ça peut mettre sur leurs petites personnes d’être traqué. Et tout ça, c’est parfois un peu long à suivre, moins intéressant que de suivre l’initiation de Tris chez les Audacieux je trouve. Ce livre est dans la même lignée que le premier, donc il m’a plu. Mais j’ai été un peu moins emballé car Tris m’a un peu énervé. Personnellement, je trouve qu’elle ment trop tout le temps et à tout le monde, dans des situations où ça n’en vaut pas le coup, je me demande encore comment Tobias fait pour rester avec elle. J’ai aimé ce tome, mais à cause des aspects de caractère du personnage principal et l’impression parfois de tourner en rond je me suis un peu langui par moment.
Mon blog : Un livre peut en cacher un autre
Dernier livre lu : Everything, Everything de Nicola Yoon
Mon objectif pour l'année : 100 (0% atteint)
 
Cette chronique peut spoiler, alors attention ! Et voilà ! Second tome de Divergente dévoré ! Hélas, comme le second tome de la Sélection m’a un peu déçue. Mais pourquoi ? Je m’attendais sans doute à mieux, ou un je ne sais quoi que je n’ai pas trouvé dans ce livre là. Pourtant, je l’ai adoré, mais ce n’est pas un coup de coeur ! Déjà, je me suis perdue dans ce tome là. Je ne sais pas si je suis la seule, mais en fait, je crois qu’il me faudrait une sorte de liste mémo avec les noms de tous les personnages, ainsi que qui ils sont, et ce qu’ils ont fait. Car il y a une multitude de personnage, et je dois bien avouer qu’il y en a que je n’arrive pas à différencier : Marlenne et Lynn pour ne citer qu’elles ! Souvent, un personnage débarque, dit son truc, y a une action, et ce n’est que quand l’action est passée depuis trois pages que ça fait tilt dans ma tête bha oui, c’était un ancien novice natif audacieux, ou ha oui, c’est la fille/soeur de machin truc bidule qui a fait ça et ça auparavant. Du coup, ça m’a un peu perdue je dois dire. Autre point : Tris et Quatre. Ces deux là, mon dieu, ils m’ont souvent énerver. Un coup c’est le grand amour, un coup on est à deux doigts de la rupture. Je sais que la vie de couple, surtout dans leurs circonstances, ce n’est pas un long fleuve tranquille, mais bon. La phrase de Tris à un moment résume tellement bien ce que je ressens par rapport à ces deux là qui c’était donné une sorte d’amour éternel. Mais revenons à Tris. Comme elle, j’étais parfois perdue, je ne savais pas de quel côté me ranger, si les Audacieux avaient raisons, ou bien si Jeanine, avec tous ses défauts, n’était pas en fait une personne bien. Et si tous les personnages que l’on semblait connaître, tel que Caleb ou Tori sont-ils vraiment ce qu’ils prétendent être. Car oui, certains trucs qui se passent dans ce livre m’ont fait l’effet d’un coup de point dans le ventre parfois, tout comme à Tris. Je trouve aussi que la dernière partie du roman relève le tout, que je me suis vraiment accrochée, et que j’aime quand Tris prend conscience de qui elle est vraiment, et pourquoi elle fait certaines choses. On sent que son personnage change, qu’elle continue à mûrir et à grandir pour devenir une véritable adulte. Ensuite, j’ai beaucoup aimé dans ce tome que l’ont en apprenne plus sur les autres factions, quelques soient. Le premier tome était surtout accès sur les altruistes et les audacieux, mais ici, on découvre plus les érudits, les sincères et les fraternels. Ce que je trouve très beau, c’est que chaque faction à son propre mode de fonctionnement, sa propre vision du monde. On découvre aussi dans ce tome les sans-faction, qui dans ma tête, ressemblaient aux SDFs que l’on croise tous les jours dans notre société. Ils ont leurs importances, mais je ne suis pas vraiment fan d’eux. Mais ce que j’aime beaucoup, c’est la façon de discuter et de décider des choses chez les fraternels, et je trouve odieux ce qui se passe chez les sincères. Personnellement, je ne pourrais pas. Ce que vis Tris, je ne pourrais même pas en faire 1/10. Ce personnage, même si par moment, je le déteste, je le vénère. Car Tris est tout ce que je ne serais sans doute jamais. Elle est courageuse, elle a la force de passer outre ses peurs et elle n’hésite pas à se sacrifier et se mettre en danger si cela peut aider les autres. Elle est Divergente, et ce qui fait sa force. Et vous, que pensez-vous de ce tome ? Il vous a plût ou plutôt déçus ?
Moi en tout cas, je vous le RECOMMANDE si vous ne l’avez pas encore lu :)
Cywen, jeune fille de 18 ans amoureuse des livres.
 
Je viens tout juste de finir Divergent tome 2 de Veronica Roth, j’écris ma chronique à chaud. Je l’ai complétement dévoré, ce livre est une petite merveille d’addiction qui vous fera succomber et vous emportera dans son univers ! Une truc de dingue je vous le dis ^^ J’avais lu le premier tome il y a quelques années, ça a été un vrai coup de cœur pour cette histoire et pour ces personnages. Je me suis replongée dans l’ambiance grâce au film qui remet bien les idées en place, mais j’avoue avoir eu un peu de mal à resituer certains personnages, comme les autres Audacieux par exemple. On retrouve nos personnages adorés : Tris, Tobias, Christina, Caleb, mais on fait la connaissance de plein d’autres. J’ai adoré Tris par moment et à d’autres, je n’en pouvais plus de ses décisions/réactions sans queue ni tête ! J’avais envie de lui hurler : « non mais tu fais quoi là ?? ». Mais ça s’arrange vers la fin du livre où elle ouvre enfin les yeux. Tobias, quant à lui, est toujours fidèle à lui même. Même si certaines révélations m’ont, à nouveau, surprises mais ça se tient en fait ! Christina était la bouffée d’oxygène qu’il fallait à Tris et j’étais ravie de la revoir. Marcus est encore plus détestable que dans le premier tome. Peter m’a beaucoup plu même si c’était assez prévisible, ça colle bien avec sa personnalité. Quant aux nouveaux personnages, du moins un, je n’ai pas du tout aimé Evelyn. Tobias la suit aveuglément et ça m’a agacée. L’histoire reprend exactement là où on l’avait laissée, pas de « quelques mois plus tard… », et j’ai aimé cette entrée en la matière. On apprend un peu plus de choses sur les différentes factions, on va plus dans les détails que dans le premier livre où on survolait ce point là. Ce deuxième tome est plus sombre et plus angoissant que le premier. Il prend aux tripes, c’est très difficile d’arrêter sa lecture et de ne plus y penser. Une fois fini, je n’avais plus qu’une envie : entamer le dernier tome, et c’est exactement ce que j’ai fait !! Ce que j’ai trouvé extraordinaire dans ce livre, c’est qu’on n’est sûr de rien et on se prend de très grosses gifles par moment. J’ai été surprise, tant agréablement que désagréablement, par certains personnages, par certaines situations. Un grand mystère complète l’histoire et on tourne les pages, désireux d’en apprendre toujours plus. Ce qui est très chouette aussi dans un livre, c’est le moment où l’on comprend le titre qui lui a été donné. Et celui-ci est parfait ! Pour rappel, en anglais, le titre est Insurgent ou Les Insurgés en français. Pour dire un mot sur la fin, elle donne très envie de le lire la suite, c’est prenant à souhait, plein de mystères. Bref, Divergent tome 2 de Veronica Roth est un tome excellent qui ajoute du suspens et des mystères, un vrai page-turner. J’ai hâte de voir le film, pendant ma lecture je me demandais comment ils allaient faire pour filmer telles et telles situations. Un tome extra que je ne peux que vous conseiller si vous avez aimé le tome 1, celui-ci ne pourra que renforcer dans ce sens.
 
Quand on commence ce livre, on retrouve nos personnages exactement là où on les a laissé à la fin du premier tome. Je trouve que ce deuxième tome est très réussit. L’action est présente du début jusqu’à la fin, contrairement au premier, où l’action se déroulait à partir du milieu. J’ai donc été entrainé par les pages, et j’ai eu du mal à m’arracher à ma lecture... On retrouve Tris, toujours égale à elle même, avec des humeurs changeantes... elle prend des risques inconsidérés pour regretter par la suite... on se dit qu’elle est vraiment idiote. Et finalement cette imperfection chez elle fait qu’on s’attache à elle, même si parfois on a envie de la secouer un peu. Quand à Quatre, dans se livre on ne l’aime pas trop car il prend ses distances par rapport à Tris... par peur ? par incompréhension ? Dans ce tome 2, les factions doivent faire face à un conflit, un conflit mener par les Érudits et par une partie des Audacieux. Tris, Quatre et les personnes qui les accompagne, font tout faire pour arrêter les Érudits et apprendre la vérité... la vérité sur eux, la vérité sur ce conflit... une vérité qui peut tout changer ! Je n’en dis pas plus et j’espère ne pas en avoir trop dit, juste assez pour peut-être pour donner envie ! J’ai beaucoup plus apprécié ce tome que le premier. Il m’a tenu en haleine tout le long et en le terminant je n’ai qu’une envie... lire le dernier tome !
Cristy, capitaine du Navire dévoreur de livres
 
Enorme coup de cœur pour ce deuxième tome, je l’ai même préféré au premier :) Sûrement parce qu’on voit beaucoup plus toutes les factions dans ce tome (et même les sans-factions...), on en apprend plus sur la vie de Tris mais aussi sur ses camarades et je me suis encore plus attachée à eux! Par contre je n’ai pas tout saisi de la révélation finale donc j’ai vraiment hâte de découvrir le tome 3 pour en savoir plus :) Cette saga est vraiment géniale, je ne regrette pas de m’être lancée dedans! Moi qui me serait plus orientée vers les Fraternels, finalement non, je les ai trouvé trop neutre à mon goût... Enfin bref, courrez vite le lire!
 
Un second volume à la hauteur du premier ! J’ai été vraiment heureuse de lire cette suite ou l’on est immergé à 100% dans l’histoire. Je pensais que celle-ci serait en dessous du volume 1 mais ce n’est pas le cas car elle est bourrée d’action et de suspens. Le volume 2 s’avale très rapidement car il est addictif et on a vraiment envie d’en savoir plus. Du côté de la lecture, c’est toujours aussi fluide et agréable. L’histoire est toujours assez noire et les meurtres se font toujours nombreux par rapport au volume 1 (il y en a même plus je dirais). Pour ce qui est des nouveaux personnages, je trouve qu’ils sont vraiment intéressant et j’ai beaucoup aimé découvrir d’avantage certains personnages audacieux (je pense en particulier à Uriah). Bon même si j’ai été triste de voir que beaucoup de ceux-ci dont on s’attache petit à petit finissent par mourir... (on n’est pas épargnés je vous le dit !) Autre bonne chose dans le volume : la découverte plus en détail des autres factions et de leurs chefs : Après la lecture de ce tome 2, on comprend beaucoup mieux comment les choses se passent/fonctionnent dans telle ou telle faction (le comportement des habitants, leur fonctionnement et l’environnement dans lequel ils vivent). On découvre aussi un peu plus de choses concernant Tobias/Quatre : son passé familial (avec l’apparition de sa mère et aussi toute l’intrigue autour de son père) et quelques informations concernant sa faction d’origine. Par contre j’ai été choquée des évènements concernant Caleb, le frère de Tris (je sentais peu à peu le truc venir mais j’espérais que ce ne soit pas la cas) et j’ai vraiment peur de voir ce qui va se passer le concernant dans le volume final... Du côté de l’intrigue Christina/Tris/Will, j’ai été heureuse de voir que les choses se sont peu à peu atténuée et que Christina ai réfléchi à la situation (ça m’aurait vraiment ennuyée si elle était passée dans le camp adverse pour se venger de Tris par exemple). Dernière chose, j’ai adoré le passage ou Tris se sacrifie en allant chez les érudits. J’ai trouvé ce passage vraiment intense même si je dois avouer que le choix de Tris n’était pas le plus intelligent... (d’ailleurs dans ce volume elle a des réactions assez étranges face aux évènements car elle n’a envie que d’une chose : rejoindre tous ses proches qui se sont sacrifiés ou sont mort pour ou par elle) Enfin bref, ce volume est un bon tout qui me donne envie de découvrir au plus vite le dernier volume (surtout quand on fini sur un cliffhanger comme ça ou on se doute que l’attention va se porter instinctivement sur l’héroïne) ! Cette saga est vraiment à découvrir si vous aimez les dystopie et je ne peux que vous la conseillée si vous ne l’avez pas encore lue ! Avec ce volume 2, je peux maintenant dire que Veronica Roth est devenue une valeur sure pour moi ! Pour ceux qui pensent que Divergente est un énième Hunger Games, je dirais que chacun à sa touche et que les deux histoires sont complètement différentes tout en étant addictives chacune à leur façon...
 
J’ai trouvé ce tome beaucoup plus intéressant que le premier : on entre enfin dans le coeur de l’intrigue. L’action est très présente et les rebondissements s’enchainent sans temps mort. Dans ce tome, la lutte entre factions est au coeur de l’histoire. L’atmosphère est beaucoup plus angoissante même si certains dialogues, notamment entre Uriah et Lynn que j’ai beaucoup appréciés, allègent ce côté sombre.
L’auteure a très bien su décrire, sans excès, la violence engendrée par la prise de pouvoir des Erudits, le massacre des Fraternels et la guerre entre factions qui en résulte.  Veronica Roth a imaginé des personnages complexes qui permettent à son histoire de gagner en crédibilité. Les personnages secondaires sont beaucoup plus travaillés et personne n’est vraiment ce qu’il prétend être (mention spéciale à Peter et Caleb). Aucun d’entre eux n’est à l’abri d’être blessé ou tué. Du coup, cela donne davantage d’épaisseur à l’histoire même si ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver avec tous ces protagonistes qui retournent leur veste pour un oui ou pour un non (parfois au détriment de la crédibilité de l’histoire).  Le personnage de Tris prend davantage de relief et est moins égoïste dans ses choix même si certains d’entre eux sont encore discutables et vont mettre en péril sa relation avec Quatre. On en apprend aussi davantage sur le passé de Tobias alias Quatre, le fils de Marcus. On s’interroge tout au long du roman sur ce qu’est réellement la divergence et sur ce qui se trouve à l’extérieur de la ville des factions. L’auteure répond, en partie, à ces questions à la fin du livre et de manière assez originale. Veronica Roth arrive très bien à ménager le suspense et de nombreux mystères restent encore à éclaircir.  Malgré un premier livre qui ne m’avait pas convaincu, cette saga va en s’améliorant. Ce roman est beaucoup plus mature que le Tome 1 avec une héroïne qui gagne en profondeur ainsi qu’en crédibilité et des personnages secondaires très intéressants. Je suis donc impatiente de lire le dernier tome de cette trilogie dystopique.
 
J’ai déjà évoqué je crois les aspects obsessionnels de mon caractère. Encore une fois, ils se vérifient. Le tome deux est déjà derrière moi, et suis en train de suivre un entraînement psychologique intensif pour attaquer le trois. Que dire de ce tome qui n’ait déjà été dit ? Que c’est une suite très logique et bien menée dans l’évolution des personnages. Tris et son courage - ou son désespoir - en sont le fil conducteur. Elle n’a que 16 ans, et doit grandir vite, bien trop vite pour elle. Que Quatre est toujours Quatre. Sacré personnage qui dispute l’héroïsme à Tris. Et que les autres, beaucoup plus développés que dans le tome 1, doivent apprendre, à leurs dépens parfois, que tout n’est ni blanc, ni noir. L’intrigue est cohérente, et osée. La trame est claire. La langue reste fidèle au tome 1, mais cela m’a moins dérangée, happée par l’histoire que j’étais... Parce que derrière ces mots simplistes pour parler de ce tome, se cache un volcan en éruption d’émotions. J’ai beaucoup souffert, j’ai beaucoup aimé dans ce tome. Et j’ai peur, parce que je sais que la fin sera telle que je la vois se dessiner à l’horizon. Il ne peut en être autrement. Et il va me falloir du courage pour affronter le tome 3...
 
J’ai un problème : je conçois que l’histoire soit à l’origine pour les adolescents (et à fortiori les adolescentes) ; je conçois que les dystopies puissent intéresser un public plus âgé, plus averti ; je conçois qu’un peu de love story ne fasse pas de mal, qu’il aide à teinter de couleurs un monde parfois trop gris.
Mais ce que je ne conçois pas, c’est que la qualité rédactionnelle soit équivalente au niveau d’expression écrite d’un collégien ; que le quotient émotionnel ne surpasse guère la passion hormonale d’une gamine de 12 ans qui glousse à la vue d’un slip ; que le coeur de l’intrigue soit noyé dans des considérations absolument existentielles j’en conviens telles que “il est trop beau, il me regarde, oh mais qu’est-ce que je dois faire ??!!!”.
Niveau vocabulaire ridiculement enfantin, on est servis : “je pose/colle/presse ma bouche contre/sur la sienne” (d’un lyrisme absolu, n’est-il pas ? Et dire que le verbe “s’embrasser” n’a pas été utilisé une seule fois, misère...), “je me regarde dans le miroir. Trop moche.” (oui, les phrases avec des verbes, c’est trop relou quoi !). Quant à l’utilisation de l’inversion sujet-verbe au présent à outrance dans les dialogues, ça fait plus lourdingue qu’autre chose (“pensé-je, murmuré-je, répondé-je, répliqué-je”... agaçant, hein??).
Ne venez pas me sortir que l’auteur était jeune quand elle a écrit, je vous répondrai que Victor Hugo publie ses premiers poèmes à 24 ans et 27 pour “Le Dernier jour d’un condamné”, que Voltaire écrit Oedipe à 23 ans, que Zola nous offre ses premières nouvelles à 24, dois-je continuer ? Cela veut-il dire que le standard d’aujourd’hui, c’est d’écrire comme on parle quand on a 15 ans ?
Mais le pire dans tout ça, c’est de se féliciter que nos jeunes lisent plus qu’avant. Mais si c’est pour prendre exemple sur des productions d’aussi piètre qualité, ne vous étonnez pas de voir vos bambins rendre des rédactions de français aussi nulles qu’une mauvaise blague qui fait un four !!
Mais, me diront certains, il n’y a pas que le style, il y a l’intrigue et le message véhiculé ! Oui, parlons-en de l’intrigue : énormément de temps morts, de l’action qui tarde à venir, des considérations prépubères à la pelle, des allers-retours sans fin entre les factions histoire que les personnages puissent porter des vêtements de toutes les couleurs, une love story aussi plate qu’une planche de bois, avec des hauts et des bas complètement puérils, les tenants d’un secret complètement prévisibles... Quant au message, je l’ai cherché, vraiment. A part la condamnation du génocide via l’anéantissement des Divergents et l’incitation à accepter la différence, ça rame pas mal niveau philosophie. Et en passant, l’héroïne qui cherche son temps à crever et qui le moment venu a finalement peur de passer l’arme à gauche comme piètre traduction de “c’est trop cool la vie” fait très simpliste. Voilà, rien d’autre.
On ne bondit pas, on ne tressaille pas, notre rythme cardiaque ne s’accélère pas et on n’a pas envie de sacrifier sa nuit pour connaître la suite, surtout quand on a un peu d’estime envers soi et la littérature dystopique.
Ça se laisse lire et c’est tout, point barre. Y a nettement mieux, points de suspension...
Alors mobilisons-nous contre ces éditeurs qui cherchent le fric sur le dos de nos gamines de 13 ans ! Contre ces éditeurs qui nous font croire que même les adultes y trouvent leur compte ! Contre leurs exigences littéraires à la baisse !! Contre ces auteurs trop flemmards !! Mobilisons-nous pour l’avenir de la littérature et de nos enfants !!! Aimez cette critique si vous êtes d’accord !!!! (Applause)
http://livriotheque.free.fr/
http://www.facebook.com/malivriotheque
https://www.youtube.com/channel/UC3O1fss1MLBb5l_M85Z809A
 
Comme je le disais, j’ai commencé ce deuxième tome assez vite, j’ai beaucoup aimé aussi, la relation entre Quatre et Tris est un peu plus conflictuelle, Tris est aussi assez perturbée par ce qu’il se passe, il faut dire que les enjeux sont bien plus grands que sa propre vie. Entre jeu de confiance et menace sur la population, cela devient exaltant ! On apprend quelque petite chose et c’est plutôt pas mal et surtout la fin. Quelle révélation.
Le petit bémol de ce tome reste néanmoins le comportement de Tris, elle m’a un peu (un tout petit peu) déçue. Une bonne suite tout de même, j’attend le troisième et dernier opus avec impatience !
SapereAude, Lire est les seul moyen de vivre plusieurs fois...
 
Je n’ai pas pu résisté et je me suis jeter sur ce second tome de Divergente. A nouveau nous nous retrouvons plonger avec Tris : chez les fraternels, chez les sincères, chez les audacieux, chez les sans faction et enfin au siège des érudits. Nous voyageons énormément pendant ce tome et nous découvrons de nouveau personnage et des plus importants.

Il y a beaucoup de revirement de situation, on apprend des choses sur certains personnages et franchement OUAH Je ne pensais pas dire ça... mais Peter c’est pas le pire connard qui soit. J’ai aussi été déçu par d’autre personnage, notamment Caleb. Et j’ai été très ému par Christina qui a fait quelque chose que j’ai trouvé merveilleux, même si pour elle s’était très difficile.
Jeanine devient de plus en plus LA femme que j’ai envie d’étriper. J’ai beaucoup aimé la découverte qu’on apprend à la fin du livre et qui me donne encore plus envie de prendre le tome 3 pour le lire tout de suite !

Bref, un avis court, mais je tiens à dire que ce second tome est aussi un coup de cœur.
Dernier livre Lu : (aucun)
 
J’ai vu le film quand j’étais aux balbutiements de la lecture du livre et heureusement!
L’histoire est changé de beaucoup de façons et même si les deux versions sont valables, je n’aurais pas aimé lire le livre puis voir le film je n’aurais pu être que déçue alors que là je suis satisfaite des deux! Nous retrouvons Tris juste après la fin du premier tome (ce qui date de beaucoup de temps pour moi, heureusement que j’avais revu le premier film il n’y a pas longtemps!) et j’ai eu un peu de mal à remettre tout le monde enfin ayant vu le film avant ça a été mais quand j’ai commencé le livre et que je n’avais pas vu le film, j’ai eu du mal et c’est d’ailleurs peut-être pour cela que j’ai regardé le film avant^^
Bref elle soit faire face à bon nombre de problème et contrairement au film il y a une grande tension entre elle et Quatre qui peut tout à fait ce comprendre, c’est bien que pour une fois le couple ne soit pas tout beau tout mignon sans aucun problème.
Beaucoup de choses arrivent pour notre plus grand désir et l’on se demande que va-t-il se passer après?!!
La traduction est toujours très bien réalisé selon mes souvenirs (ça doit faire une semaine que je l’ai fini mais j’ai eu une longue semaine bien rempli, semaine des arts au lycée qui s’est terminée en apothéose sur le concert de l’option musique, dont je fais parti, vendredi mais c’est égal quand on est investi à beaucoup de rangements; on était 7 ça nous as pris 2h30/3h après le concert = mal de dos le lendemain!) et je trouve que cette suite est très cohérente! Vivement la suite!!
leslivresdedidine.blogspot.fr
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2019