NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer
Date origine :
2011.03.23
Editeur :

Quand souffle le vent du nord

2011
3 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 3 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

4 %36 %68 %
3 h2 h1 h
 
 
En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Quand souffle le vent du nord les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Parfois, la littérature moderne nous offre des petits bijoux, comme ça, l’air de rien.... Ceci est un diamant, une merveille, un livre rare et exceptionnel ! QUi a dit que la technologie moderne allait abolir toute forme de romantisme?? Qui a dit qu’internet était la fin des échanges enflammés??? Un roman épistolaire (peut-on parler d’épistolaire concernant des mails... peut-etre faudra-t-il inventer un autre terme?) d’une rare beauté, des dialogues sublimes d’amour courtois, de déclarations à peine voilées, d’amour transcendé par les mots, .... Lisez-le !!! Moi je me jette sur l’ordi pour commander la suite, La septième vague.
Et puis après je sens que je vais relire mes vieux classiques amoureux, genre Amour de perdition, et même pourquoi pas Belle du seigneur...
 
J’ai beaucoup aimé ce livre qui, malgré ses 350 pages, se lit à toute vitesse. Le style épistolaire (auquel je commence à prendre goût) rythme à merveille l’histoire grâce à la brièveté des mails échangés. En effet, je me suis tout de suite “prise au jeu” de cette correspondance : à la fin de chaque mail, on ne peut s’empêcher de lire la réponse de l’autre. Il est vraiment très addictif ! Plus Emmi et Leo apprennent à se connaître, plus le ton des échanges se fait ironique et drôle. Les mails sont souvent mordants mais, derrière, on sent toujours l’affection grandissante qu’ont les deux protagonistes l’un pour l’autre.
Leur histoire est originale et émouvante : alors qu’ils s’entendent si bien par écrit, se rencontrer en chair et en os ne risque-t-il pas de gâcher leur “idylle” ? Cependant, j’ai parfois été un peu agacée car j’avais l’impression qu’à chaque fois qu’Emmi et Leo faisaient un pas en avant, c’était pour en faire deux en arrière. Du coup, l’histoire tourne un peu trop en rond et, à mon avis, le livre aurait mérité à être raccourci.
Je n’ai pas beaucoup accroché au personnage d’Emmi : trop impulsive et un peu immature malgré son âge. Leo, en revanche, est plus posé et c’est ce que j’ai apprécié en lui. Quand à la fin, je l’ai trouvé très belle. Je pense que l’auteur aurait pu se passer d’écrire un second tome car celui-ci se suffisait à lui-même. En conclusion : Ce livre m’a plu pour son histoire d’amour à la fois simple et compliquée, pour son rythme soutenu et sa jolie fin.
 
L’avis d’Elsa Mon histoire avec le livre : Je l’ai acheté dans une librairie d’occasion à Orléans, dans le cadre d’un week-end avec Laëti Mes impressions : L’histoire est originale. On assiste à un échange de mail entre Emmi & Leo. Innocent au départ, pour laisser place à une relation que je qualifierai de particulière ... La phrase que je retiens :
"Ecrire, c’est comme embrasser, mais sans les lèvres. Ecrire, c’est embrasser avec l’esprit”.
 L’avis de Laëti Mon histoire avec le livre : Elsa me l’a prêté car je voulais le lire depuis un petit moment. Cette histoire d’échange de mails m’intriguait fortement!
Mes impressions : J’ai été totalement absorbé par cette histoire de mails, cette relation inqualifiable et originale. Ce livre se lit facilement et j’avais tellement envie de connaître la fin que je ne l’ai pas lâché jusqu’au dénouement. Il est prenant, je le conseille!
 
Un roman atypique parce qu’épistolaire, un genre qui m’a charmée dernièrement avec Une Lettre de vous de Jessica Brockmole. Atypique également puisqu’il s’agit d’une correspondance… par mails et qui plus est accidentelle ! En effet, Emmi Röthner écrit par erreur à un certain Leo Leike pour résilier son abonnement à un magazine. De cette rencontre virtuelle improbable vont naître des échanges encore plus improbables et une relation pour le moins ambiguë. La correspondance occupe une place de plus en plus importante dans la vie des deux protagonistes, aussi bien dans leur vie affective que dans leur emploi du temps. Ils ne savent rien l’un de l’autre et ne veulent rien savoir l’un de l’autre : juste communiquer avec l’autre, cet inconnu virtuel fantasmé. Au fil de leurs conversations, on se demande ce que chacun recherche. On connaît tous les dangers du net, on pense aussi que cet échange paraît trop beau pour qu’il n’y ait pas anguille sous roche ! On brûle donc d’impatience à l’idée qu’Emmi et Léo se rencontrent et se plaisent autant dans la réalité que sur leur écran… Mais les obstacles à leur relation sont nombreux… Une relation qui pose des questions essentielles : peut-on tomber amoureux sans jamais se voir, en n’apercevant qu’une facette de l’autre (celle qu’il veut bien montrer) ? Le physique, l’âge, les goûts ne sont-ils que des détails accessoires ? Et surtout, les histoires d’amour rêvées sont-elles les seules véritables ? On ne s’ennuie pas une seconde en compagnie d’Emmi, sarcastique, pleine d’humour, jalouse, imprévisible. On a envie de rencontrer Léo, charmant, délicat, sensible, en souffrance. Certains messages sont tendres, d’autres s’apparentent à des joutes verbales réjouissantes. Si Léo a toujours eu mes faveurs, Emmi est parfois obsessionnelle et agaçante – cela dit, elle me rappelle quelqu’un… J’admire l’habileté de Daniel Glattauer à toujours relancer le fil de la discussion. Je trouve que l’ensemble sonne juste. A l’image d’une société où il est plus facile de discuter virtuellement qu’avec des êtres de chair et de sang, où on est irrémédiablement attirés par les écrans et tous les possibles qu’ils offrent… 
Le Cottage de Myrtille
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2021