NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Cellulaire de Stephen King
Date france :
2009.04
Titre origine :
Cell
Date origine :
2006
Traducteur :
William-Olivier Desmond
Editeur :

Cellulaire

2009
Lecture conseillée à partir de 16 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
10 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 10 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

4 %23 %42 %62 %81 %90 %
10 h8 h6 h4 h2 h1 h
 
 
Et s’il y avait de bonnes raisons pour que cellulaire rime avec enfer ?
1er octobre. Dieu trône au paradis, le marché des changes est stable, les avions à peu près à l’heure et Clayton Riddell, un auteur de bandes dessinées, sur un petit nuage. Il vient de décrocher un contrat et l’avenir lui sourit. Mais en quelque seconde, tout bascule dans l’horreur. La cause ?
Un phénomène de destruction que déclenche le téléphone portable. Tous les portables… Et qui va plonger le monde dans le chaos, le carnage et les ténèbres.
C’est bien dans les affres de la destruction du monde contemporain par les outils de ce même monde que Stephen King nous plonge ici, dans un récit au rythme effroyable qui ne laisse aucun répit au lecteur avant de le conduire au paroxysme de la terreur. Pourtant, malgré l’apocalypse, Cellulaire nous fait rencontrer des personnages attachants, notamment ceux d’adolescents adeptes de la culture informatique qui séduiront de très nombreux lecteurs.

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Cellulaire les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
Lu dans le cadre du challenge Livra’deux pour PAL’addict, avec comme binôme pour cette édition Sophie qui a choisi de lire “Ce qu’il nous pas pu nous prendre”, un livre que j’avais beaucoup aimé, Cellulaire sort des genres normaux, que l’on voit tous les jours dans la littérature. En effet, c’est l’apocalypse, l’horreur absolue, mais très franchement je ne peux rien vous dire sur le contenu, ça dévoilerais trop l’intrigue. Mais au niveau de l’écriture, j’ai beaucoup aimé l’écriture de Stephen King, qui dans Dôme était pour moi trop long et descriptif (d’ailleurs Dôme t.2 est toujours en pause). Dans Cellulaire, on retrouve ce coté-ci au début pour introduire les éléments déclencheurs, c’est un peu le passage obligé de tout livre, mais après l’action monte crescendo et il y a vraiment de l’action tout le temps ou presque. Vous avez donc compris, j’ai donc beaucoup aimé Cellulaire, mais parce que oui il y a un “mais” autrement c’est pas drôle, vous connaissez mon aversion pour les fins ouvertes, surtout quand elles sont très (trop?) ouvertes, genre celle de la trilogie Delirium, je ne suis pas allergique aux fins ouvertes, parce que ça peut-être très bien, mais là c’est pas possible, c’est pas que c’est une fin ouverte, c’est que c’est même pas une fin du tout, on a vraiment l’impression que l’auteur an avait marre et à décider qu’il arrêtais là ce roman, ce dont je suis sur que c’est fait exprès et pas du tout parce que l’auteur en avait marre, mais du coup c’est encore plus frustrant! Je vais arrêter parce qu’autrement le paragraphe du “moins” fera 25 lignes mais bon je pense que vous avez compris^^
leslivresdedidine.blogspot.fr
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2020