NousLisons.fr

Tout pour trouver votre prochaine lecture !

Connexion...
Pseudo :
Passe :
Connexion permanente :
Cocher cette case pour que votre connexion soit conservée même si vous fermez votre navigateur (pendant 3 mois).
Important : Ne la cochez pas si vous êtes plusieurs à utiliser cet ordinateur.
Nouveau passe Créer un compte
Jeux Dons Lecteurs Partenaires Blog
Christine de Stephen King
Date france :
1984.02
Titre origine :
Christine
Date origine :
1983
Traducteur :
Marie Milpois
Editeur :
ISBN :
222601943X

Christine

1984
Lecture conseillée à partir de 16 ans (si l'âge conseillé ne vous semble pas correcte, vous pouvez le signaler avec le triangle jaune, à droite quand vous êtes connectés)
8 h
D'après votre vitesse de lecture (15 000 mots à l'heure), il devrait vous falloir environ 8 h pour lire ce livre.

Temps restant en fonction de l'avancement :

12 %24 %37 %50 %62 %75 %87 %
7 h6 h5 h4 h3 h2 h1 h
 
 
Elle est née mauvaise.
Tout simplement.
Quelque part dans l’enfer d’une chaîne de montage.
Christine, une Plymouth Fury 1958 est possédée par le diable.
Son jeune acquéreur, Arnie, est totalement sous son emprise.
Son ancien propriétaire n’est plus en vie pour le mettre en garde !
Et maintenant, elle fonce tout droit sur la seule rivale en travers de sa route : La petite amie d’Arnie, Leigh.
L’autre femme...

Si vous avez aimé ce livre, ceux-ci peuvent vous plaire : Ces livres vous sont proposés car les lecteurs de NousLisons.fr qui ont aimé Christine les ont également appréciés.

Les commentaires :

 
16,5/20  Ce roman mythique de Stephen King est écrit du point de vue de Dennis, le meilleur ami d’Arnie, quelques années après les événements. Le récit de l’histoire débute dès la rencontre entre Arnie et Christine, c’est le “coup de foudre” pour le jeune homme qui décide de l’acquérir malgré l’interdiction de ses parents et les efforts de Dennis pour l’en dissuader.  Tout d’abord, une chose qui me frappe dans chaque roman de cet auteur, c’est qu’ils vieillissent très bien. Celui-ci, bien que datant de 1983, a toujours un très bon impact, l’écriture n’est pas lourde ni chargée, l’auteur jongle aisément entre action et révélations, toutes deux faisaient augmenter la peur chez le lecteur. Les descriptions sont très belles, on se fond avec facilité dans l’univers et donc dans le roman. Comme d’habitude, Stephen King arrive très bien à installer un sentiment d’angoisse chez le lecteur dès le début du roman grâce à de petites phrases bien tournées et très bien placées qui mettent mal à l’aise le lecteur d’un bout à l’auteur du récit.  Le prologue est très bien écrit et accroche directement l’attention du lecteur par rapport à l’histoire, il pose les bases du récit, intrigue et permet à l’auteur de mettre en relief les personnages forts du roman.
J’ai trouvé que ce roman se découpait en deux moitiés. La première est consacrée à la mise en place des personnages et de leur caractère ainsi que de l’unité créé par l’auteur, elle replace des événements passés troublants/effrayants ainsi que les éléments principaux de l’intrigue. Mais surtout elle permet une montée de l’angoisse au fil des pages et de l’action chez les différents protagonistes et le lecteur. La tension monte crescendo, on sent qu’il va se passer quelque chose sans savoir quand, on est en permanence sur la brèche et le fait que Christine soit malsaine est plus évident à chaque page.  Dès les toutes premières pages, il est impossible de n’a pas comprendre que quelque chose ne va pas puisque le narrateur nous laisse entendre qu’il n’aurait pas dû agir ainsi ou que les choses auraient pu être autrement s’il avait fait telle ou telle chose autrement. Il est donc clair qu’il va se passer quelque chose. Arnie change dès sa rencontre avec Christine, son comportement et son caractère ne sont plus tels qu’ils étaient avant. Christine provoque une grande répulsion chez toutes toutes les personnes qui se retrouvent proches d’elle, sauf chez Arnie chez qui elle provoque admiration et fascination.  Car Arnie est un personnage qui n’a pas eu la vie facile, il est décrit comme étant le souffre-douleur de tout le monde et possédant un physique peu avantageux. Cependant, dès qu’il acquiert Christine, son caractère et son physique changent, il prend confiance en lui, il évolue, change mais il n’est plus le même.... Et cela menace de faire voler en éclat la belle amitié qu’il entretient avec Dennis, mais il y a beaucoup plus en jeu qu’une simple amitié, car des vies sont en danger...
J’ai eu énormément de mal à m’attacher à lui, contrairement à Dennis auquel je me suis très vite attachée, qui m’a touchée avec sa générosité et son intelligence, de même pour Leigh. Et Christine, un personnage pesant et angoissant avec son passé noir, elle est terrifiante et démoniaque jusque dans les rêves des personnages.  L’angoisse monte crescendo, la tension et la peur, parfois la paranoïa même, s’installe avec facilité chez les personnages et chez le lecteur. On se rend vite compte qu’une partie des personnages semble savoir des choses à propos de Christine sans pour autant le raconter, par peur, de ne pas être pris au sérieux, ou d’autre chose?  Les différentes histoires personnelles des personnages qui croisent le chemin de Dennis et Arnie sont très bien imbriquées dans le récit et ne coupent pas l’action, elles permettent de renforcer le sentiment d’insécurité et de malaise créé par l’auteur de manière subtile et entretiennent l’intérêt du lecteur pour l’intrigue.  C’est dans la deuxième moitié du roman que l’action au sens propre commence réellement et est très bien installée par l’auteur qui mène son récit d’une main de maître. L’horreur et la terreur s’installent et montent de façon exponentielle. Morts affreuses et violentes et scènes déroutantes et terrifiantes s’enchaînent à une vitesse folle, il devient impossible de lâcher le roman, il faut absolument connaître la connaître la conclusion de l’histoire le plus vite possible. L’auteur parvient à installer une once d’espoir que tout redevienne comme avant, pour Arnie et les autres personnages.
Les derniers chapitres mettent en place l’opération de la dernière chance, c’est devenu une question de vie ou de mort et promet une fin en apothéose....

Et c’est une fin pleine d’action, de rebondissements et de retournements de situations que nous offre ici Stephen King. Comme très souvent avec cet auteur c’est une fin pleine de mort, une fin ouverte, pleine de doutes et de suspense, qui colle très bien avec le roman et est en accord avec celui-ci, j’en suis totalement satisfaite. Une fin bien travaillée et intéressante. Les + : Dennis, l’écriture, l’intrigue, l’angoisse et la terreur qui montent crescendo, la fin, les rebondissements
Les - : une première partie qui manque peut être un peu d’action  Un très bon roman fantastique/horreur du maître Stephen King, maitrisé des premiers aux dernières pages, avec une très belle écriture et qui ne vous laissera pas de marbre sans pour autant vous empêcher de dormir. Encore une fois très satisfaite pour tous les points cités précédemment, je ne peut que vous le recommander, d’un nombre de pages suffisant pour développer l’intrigue et l’histoire mais sans trop en faire niveau descriptions etc, il ne noye pas le lecteur ni l’action ce qui est grandement apprécié. À lire donc.
Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Accueil Jeux ebooks Gratuits Lecteurs FAQ Partenaires Contact Dons
(c) NousLisons.fr 2012-2020