NousLisons.fr

Liste des livres

Traité de la réforme de l'entendement de Baruch Spinoza
1670
Baruch Spinoza
Philosophie
1½ h
Spinoza occupe une place à part dans l’histoire de la pensée. Peu d’œuvres auront été aussi aimées et haïes que la sienne : elle n’a cessé d’être admirée et vilipendée, scrutée et ignorée en même temps. Lui-même fut vénéré comme un sage - modèle d’humanité, de douceur, de réflexion, d’humilité - et pourchassé comme un diable menaçant l’ordre établi.
Fables de Jean de La Fontaine
1694
Jean de La Fontaine
Littérature
10 h
Une tortue, un corbeau, un lièvre, une fourmi, un lion, et même un pot au lait : autant de figures familières qui peuplent, parmi tant d’autres, notre imaginaire, resurgissent régulièrement, et que nous devons toutes au fabuleux talent de Monsieur de La Fontaine. Il est le prince des poètes, lui qui a su transformer une tradition un peu rigide, celle de la fable, en un art exceptionnel, qui charme l’oreille tout en réjouissant l’esprit, réveille les bois, anime les animaux et parvient à toucher tous les hommes. Moralité : on aurait tort de ne pas se replonger dans la lecture des Fables, qui ravissent les enfants et enchantent les adultes ! Leur pertinence impertinente est sans doute à l’origine de leur succès ininterrompu : qu’on les récite, comme à l’école, qu’on se les répète pour soi seulement ou qu’on se les “mette en bouche”, comme le fit avec un bonheur évident le comédien Fabrice Luchini, on ne résiste pas au petit plaisir d’une fable.
 
 
Coup de théâtre au Dauphin de Ngaio Marsh
2002
Roderick Alleyn (24)
Ngaio Marsh
Policier
5½ h
Un mystérieux mécène offre à Peregrine Jay le Théâtre du Dauphin et un gant ayant appartenu à Shakespeare. Inspiré par l’objet, Peregrine achève un mois plus tard l’écriture de sa nouvelle pièce au titre on ne peut plus évocateur : Le Gant. Dès sa sortie, c’est un énorme succès. Mais, coup de théâtre un meurtre se produit et le gant est volé.
Ce coup de théâtre est aussi le mot de la fin, puisque, avec cette enquête, Roderick Alleyn nous tire sa révérence. Son auteur et lui-même auront ainsi bien mérité et leur gloire et leurs succès, car, ainsi qu’on l’a dit et souvent répété, ces livres sont à mettre au même rang que ceux d’Agatha Christie et de Dorothy L. Sayers au panthéon des « reines du crime ».
Robinson Crusoe de Daniel Defoe
1719
Daniel Defoe
Aventure
7 h
Robinson quitte l’Angleterre en 1652 pour naviguer, contre la volonté de ses parents. Le navire est arraisonné par des pirates et Crusoé devient l’esclave d’un Maure. Il parvient à s’échapper sur un bateau et ne doit son salut qu’à un navire portugais qui passe au large de la côte ouest de l’Afrique. Arrivé au Brésil, Crusoé devient le propriétaire d’une plantation. Il se joint à une expédition partie à la recherche d’esclaves africains, mais il est naufragé sur une île. Tous ses compagnons étant morts, il parvient à récupérer des armes et des outils dans l’épave. Il se construit une habitation et confectionne un calendrier en faisant des entailles dans un morceau de bois. Il chasse et cultive le blé. Il apprend à fabriquer de la poterie et élève des chèvres. Il lit la Bible et rien ne lui manque, si ce n’est la compagnie des hommes...
 
 
Voyage à Lilliput de Jonathan Swift
1727
Les Voyages de Gulliver (1)
Jonathan Swift
Littérature
2½ h
La première vision que nous avons de Lilliput nous parvient à travers le corps de Gulliver, fixé au sol par de nombreuses ligatures, parcouru de drôles de créatures et percé par de bien désagréables fléchettes. Gulliver est ainsi cet être sensible dont parlent les philosophes du XVIIIe siècle, qui cherche à comprendre le monde à partir des perceptions que lui apportent ses sens. Mais Gulliver ne se contente pas d’observations physiques. Si Swift s’amuse de toutes les cocasseries matérielles que provoque l’arrivée d’un géant, l’analyse se fait aussi plus sérieuse. Gulliver, par le danger initial qu’il crée, l’avantage militaire qu’il représente ensuite et le problème qu’il pose au bout du compte, permet la révélation des pratiques d’une bien petite Cour.
Le Voyage à Lilliput permet une observation fort nette de l’homme et de son monde, affinée par l’optique éclairante de l’imaginaire poétique.
Réflexions sur l'esclavage des nègres de Nicolas de Condorcet
1781
Nicolas de Condorcet
Philosophie
1½ h
Publiées sous un pseudonyme en 1781 et rééditées à la veille de la Révolution, les Réflexions sur l’esclavage des nègres de Condorcet sont à ce jour le seul texte qu’un philosophe ait consacré de façon exclusive à l’esclavage. Ce livre de réflexion s’interroge sur les préjugés qui s’opposent à l’abolition de l’esclavage, et sur la meilleure méthode pour les combattre. Mais c’est aussi bien entendu un livre de dénonciation et de combat, au nom des lumières, pour lutter contre l’influence des intérêts esclavagistes dans l’opinion française, préparer cette dernière à l’abolition de l’esclavage des noirs et convaincre un législateur “éclairé”. Avec le recul, les limites de la pensée de Condorcet sont certes évidentes : il n’est lui-même pas exempt de préjugés à l’encontre des noirs esclaves, ne pense pas leur émancipation comme une entrée dans la citoyenneté, et ne se préoccupe pas sérieusement de leur éducation ou de leur situation économique. Pourtant, ces Réflexions sont bien un texte pionnier, sans doute le premier manifeste abolitionniste écrit en France. C’est aux hommes du XIXe siècle et pour une part aux esclaves eux-mêmes que reviendra le mérite de franchir le pas.
Esquisse d'un tableau historique des progrès de l'esprit humain de Nicolas de Condorcet
1795
Nicolas de Condorcet
Philosophie
4½ h
Pour faire le tour du sujet, un recueil d’articles approfondis rédigés par une équipe de professeurs sur chacune des oeuvres au programme.
Comme chaque année, et depuis près de 25 ans, nous consacrons un ouvrage de la collection “Analyses & Réflexions” à chacune des oeuvres au programme des classes préparatoires scientifiques. Ces ouvrages, pour être destinés aux élèves des classes préparatoires scientifiques, n’en sont pas moins utiles à d’autres étudiants, car de nombreux professeurs de classes préparatoires, mais aussi des universitaires et des personnalités venues d’autres horizons (recherche, théâtre, cinéma, peinture) collaborent à cette collection.
La multiplicité des approches du texte et la problématique des oeuvres permet d’en apprécier la modernité, et de faire découvrir à des étudiants non littéraires des textes classiques qui, sans cela, seraient restés incompris voire inconnus.
Raisons et sentiments de Jane Austen
1979
Jane Austen
Littérature
10 h
Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgeoisie locale étriquée et à l’hypocrisie feutrée. L’aînée, Elinor, a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s’éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de cœur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu’au jour où Willoughby disparaît... Publié en 1811, Raison et sentiments est considéré comme le premier grand roman anglais du XIXe siècle. L’avant-propos d’Hélène Seyrès permet de replacer dans son contexte ce classique de la littérature, dont l’auteur a influencé nombre d’écrivains majeurs, tels Henry James, Virginia Woolf ou Katherine Mansfield.
 
 
Orgueil et Préjugés de Jane Austen
1813
Jane Austen
Littérature
3½ h
Pour les Anglaises du XIXe siècle, hors du mariage, point de salut ! Romanesques en diable, les démêlés de la caustique Elizabeth Bennett et du vaniteux Mr Darcy n’ont pas pris une ride ! Mais il faut parfois savoir renoncer à son orgueil. Et accepter la tombée des masques pour voir clair dans la nuit. Un classique universel, drôle et émouvant.
 
 
Melmoth - L'Homme Errant de Charles Robert Maturin
1820
Charles Robert Maturin
Littérature
11 h
On ne raconte pas Melmoth : on ne raconte pas un labyrinthe. Construit en abîme selon un vertigineux emboîtage de récits, il brosse avec fureur, six cents pages durant, la vie d’un “héros” possédé par le mal, pour qui le temps n’existe pas. On en sort sans voix. Roman, mais aussi bien recueil kaléidoscopique de fictions savamment mêlées, le livre nous entraîne en divers pays à diverses époques - en particulier dans l’Espagne de l’Inquisition, dont le révérend Maturin laisse un portrait terrifiant qu’auraient pu signer Sade ou Goya. Toujours le lecteur se trouve pris au dépourvu, dans les lacs d’un imaginaire où l’on ne peut que perdre pied, chaque chapitre creusant un peu plus l’escalier de l’enfer.
Le rouge et le noir de  Stendhal
1830
Stendhal
Littérature
12 h
Au rouge des armes, Julien Sorel préfèrera le noir des ordres. Au cours de son ascension sociale, deux femmes se singularisent, comme pour figurer les deux penchants de son caractère : Madame de Rênal - le rêve, l’aspiration à un bonheur pur et simple - et Mathilde de La Mole - l’énergie, l’action brillante et fébrile. A ces composantes stendhaliennes (conception de la vie qui dépasse la stratégie narrative pour s’étendre à l’existence de l’auteur) correspondent deux facettes stylistiques : la sobriété et la restriction du champ de vision.
 
 
Double assassinat dans la rue Morgue de Edgar Allan Poe
1856
Edgar Allan Poe
Policier
½ h
Marie Roget ? Oh ! une jeune fille bien sage ! Comment ? Sauvagement assassinée, dites-vous ? Mais par qui et pourquoi ? Et Mme L’Espanaye et sa fille, la discrétion même ! Jamais une histoire... jusqu’à ce qu’elles soient retrouvées mutilées par un atroce meurtrier ! Quelle terrifiante idée ! On a tenté de cacher le pauvre corps de Mlle L’Espanaye dans le conduit d’une cheminée ! Comment un être humain peut-il brusquement devenir une bête sanguinaire ? Pour seuls indices : cris, ombres et vêtements tachés de sang ! Des meurtres qui vont donner du fil à retordre à M. Dupin et à son compagnon ! Edgar Allan Poe nous entraîne dans des enquêtes à faire pâlir d’horreur. Un conseil, ce soir, n’éteignez pas la lumière... on ne sait jamais.
 
 
Les Mystères de Paris de Eugène Sue
1843
Les Mystères de Paris (1)
Eugène Sue
Roman Histo
8 h
« Il y a dans Les Mystères de Paris une énergie sauvage : celle d’une cohorte de personnages maléfiques, malfrats hideux comme la Chouette, Tortillard, le Maître d’école ou Bras-Rouge, criminels du grand monde comme le comte de Saint-Remy, monstres hypocrites comme le notaire Jacques Ferrand. Eugène Sue n’est pas avare de noirceur. Mais il y a aussi une sauvagerie du Bien, celle de Rodolphe, prince mélancolique venu à Paris à la recherche de sa fille perdue, impitoyable avec les méchants qu’il punit au mépris des lois. On doit à sa cruauté quelques-unes des scènes les plus stupéfiantes du roman. Cette cruauté contraste avec la pureté morale de Fleur-de-Marie, comme avec la face solaire de Rodolphe, providence de tous les malheureux honnêtes dont il croise le chemin.
Le roman exprime dans son ensemble une quête assoiffée de régénération morale de la société, par l’amélioration des mécanismes préventifs et répressifs ainsi que par l’invention de mécanismes d’incitation au Bien qui doivent récompenser publiquement les actions exemplaires. »
 
 
Les Mystères de Paris de Eugène Sue
1843
Les Mystères de Paris (2)
Eugène Sue
Roman Histo
8½ h
« Il y a dans Les Mystères de Paris une énergie sauvage : celle d’une cohorte de personnages maléfiques, malfrats hideux comme la Chouette, Tortillard, le Maître d’école ou Bras-Rouge, criminels du grand monde comme le comte de Saint-Remy, monstres hypocrites comme le notaire Jacques Ferrand. Eugène Sue n’est pas avare de noirceur. Mais il y a aussi une sauvagerie du Bien, celle de Rodolphe, prince mélancolique venu à Paris à la recherche de sa fille perdue, impitoyable avec les méchants qu’il punit au mépris des lois. On doit à sa cruauté quelques-unes des scènes les plus stupéfiantes du roman. Cette cruauté contraste avec la pureté morale de Fleur-de-Marie, comme avec la face solaire de Rodolphe, providence de tous les malheureux honnêtes dont il croise le chemin.
Le roman exprime dans son ensemble une quête assoiffée de régénération morale de la société, par l’amélioration des mécanismes préventifs et répressifs ainsi que par l’invention de mécanismes d’incitation au Bien qui doivent récompenser publiquement les actions exemplaires. »
 
 
Les Mystères de Paris de Eugène Sue
1843
Les Mystères de Paris (3)
Eugène Sue
Roman Histo
8 h
« Il y a dans Les Mystères de Paris une énergie sauvage : celle d’une cohorte de personnages maléfiques, malfrats hideux comme la Chouette, Tortillard, le Maître d’école ou Bras-Rouge, criminels du grand monde comme le comte de Saint-Remy, monstres hypocrites comme le notaire Jacques Ferrand. Eugène Sue n’est pas avare de noirceur. Mais il y a aussi une sauvagerie du Bien, celle de Rodolphe, prince mélancolique venu à Paris à la recherche de sa fille perdue, impitoyable avec les méchants qu’il punit au mépris des lois. On doit à sa cruauté quelques-unes des scènes les plus stupéfiantes du roman. Cette cruauté contraste avec la pureté morale de Fleur-de-Marie, comme avec la face solaire de Rodolphe, providence de tous les malheureux honnêtes dont il croise le chemin.
Le roman exprime dans son ensemble une quête assoiffée de régénération morale de la société, par l’amélioration des mécanismes préventifs et répressifs ainsi que par l’invention de mécanismes d’incitation au Bien qui doivent récompenser publiquement les actions exemplaires. »
 
 
Les Mystères de Paris de Eugène Sue
1843
Les Mystères de Paris (4)
Eugène Sue
Roman Histo
7½ h
« Il y a dans Les Mystères de Paris une énergie sauvage : celle d’une cohorte de personnages maléfiques, malfrats hideux comme la Chouette, Tortillard, le Maître d’école ou Bras-Rouge, criminels du grand monde comme le comte de Saint-Remy, monstres hypocrites comme le notaire Jacques Ferrand. Eugène Sue n’est pas avare de noirceur. Mais il y a aussi une sauvagerie du Bien, celle de Rodolphe, prince mélancolique venu à Paris à la recherche de sa fille perdue, impitoyable avec les méchants qu’il punit au mépris des lois. On doit à sa cruauté quelques-unes des scènes les plus stupéfiantes du roman. Cette cruauté contraste avec la pureté morale de Fleur-de-Marie, comme avec la face solaire de Rodolphe, providence de tous les malheureux honnêtes dont il croise le chemin.
Le roman exprime dans son ensemble une quête assoiffée de régénération morale de la société, par l’amélioration des mécanismes préventifs et répressifs ainsi que par l’invention de mécanismes d’incitation au Bien qui doivent récompenser publiquement les actions exemplaires. »
 
 
Les Mystères de Paris de Eugène Sue
1843
Les Mystères de Paris (5)
Eugène Sue
Roman Histo
7 h
« Il y a dans Les Mystères de Paris une énergie sauvage : celle d’une cohorte de personnages maléfiques, malfrats hideux comme la Chouette, Tortillard, le Maître d’école ou Bras-Rouge, criminels du grand monde comme le comte de Saint-Remy, monstres hypocrites comme le notaire Jacques Ferrand. Eugène Sue n’est pas avare de noirceur. Mais il y a aussi une sauvagerie du Bien, celle de Rodolphe, prince mélancolique venu à Paris à la recherche de sa fille perdue, impitoyable avec les méchants qu’il punit au mépris des lois. On doit à sa cruauté quelques-unes des scènes les plus stupéfiantes du roman. Cette cruauté contraste avec la pureté morale de Fleur-de-Marie, comme avec la face solaire de Rodolphe, providence de tous les malheureux honnêtes dont il croise le chemin.
Le roman exprime dans son ensemble une quête assoiffée de régénération morale de la société, par l’amélioration des mécanismes préventifs et répressifs ainsi que par l’invention de mécanismes d’incitation au Bien qui doivent récompenser publiquement les actions exemplaires. »
 
 
Les trois Mousquetaires de Alexandre Dumas
1844
Alexandre Dumas
Roman Histo
18 h
Aux trois gentilshommes mousquetaires Athos, Porthos et Aramis, toujours prêts à en découdre avec les gardes du Cardinal de Richelieu, s’associe le jeune gascon d’Artagnan fraîchement débarqué de sa province avec pour ambition de servir le roi Louis XIII.
Engagé dans le corps des mousquetaires, d’Artagnan s’éprend de l’angélique Constance Bonacieux.
En lutte contre la duplicité et l’intrigue politique, les quatre compagnons trouveront en face d’eux une jeune anglaise démoniaque et très belle, Milady, la redoutable espionne du Cardinal.
D’Artagnan seul échappe à ses agents. Mais rapportera-t-il à temps à la Reine de France, Anne d’Autriche, les ferrets qu’elle a remis à son amant, le duc de Buckingham?
Chef-d’oeuvre d’Alexandre Dumas et modèle de roman historique, “Les trois mousquetaires” demeure un des livres les plus lus dans le monde entier.
 
 
Vingt ans après de Alexandre Dumas
1845
Alexandre Dumas
Roman Histo
21 h
Vingt ans après, ils courent, chevauchent et ferraillent toujours, sur les routes de France ou d’Angleterre. Leurs bras, comme leurs langues, n’ont rien perdu de cette vigueur étincelante qui les faisait déplacer les montagnes et réussir l’impossible. Leur amitié, dans les moments critiques, ressoude leurs quatre lames comme limailles autour d’un seul aimant. Mais les temps ont bien changé. Aramis sert ses duchesses, Athos ne songe qu’à son fils, Porthos à son titre et d’Artagnan s’est attaché à un Mazarin que tout le monde abandonne. C’est le règne de l’individualisme bourgeois que Dumas dénonce, et l’élan brisé de la jeunesse, de ses espoirs, qu’il évoque avec une tendre nostalgie. Les montagnes, cette fois, ne bougent plus. Le ciel s’est assombri. Et si les dialogues claquent toujours, dans ces pages ferventes et enflammées, ils s’épuisent aussi, bien souvent, contre le mur de l’irrémédiable. Cette fragilité avouée, ce demi-renoncement, grandissent Dumas et nous le rendent plus proche encore.
 
 
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
1847
Emily Brontë
Littérature
9 h
Les Hauts de Hurle-vent sont des terres situées au sommet d’une colline et balayées par les vents du nord. La famille Earnshaw y vivait, heureuse, jusqu’à ce qu’en 1771, M. Earnshaw adopte un jeune bohémien de 6 ans, Heathcliff. Ce dernier va attirer le malheur sur cette famille.
Dès le début, Hindley, le fils de Earnshaw éprouve une profonde haine pour cet intrus. À la mort de son vieux bienfaiteur, Heathcliff doit subir la rancœur de Hindley, devenu maître du domaine. Humilié par sa condition subalterne, Heathcliff, qui pourtant aime passionnément Catherine, la sœur de Hindley, jure de se venger. Sa fureur est décuplée lorsque Catherine, au tempérament aussi passionné que le sien, épouse le riche Edgar Linton…
 
 
Le Vicomte de Bragelonne de Alexandre Dumas
1848
Le Vicomte de Bragelonne (1)
Alexandre Dumas
Roman Histo
17 h
Au mois de mai 1660, le vicomte de Bragelonne arrive au château de Blois, porteur d’une lettre annonçant à Monsieur, le frère de Louis XIII, l’arrivée de Louis XIV et de la cour. La nuit suivante, un homme se présente au monarque : c’est Charles II, le roi d’Angleterre, dépouillé de son royaume, qui vient demander au roi de France de l’argent ou des hommes afin de reconquérir sa couronne. Mazarin refuse. Sur le chemin du retour, Charles II rend visite à Athos qui lui propose son aide...
Publié de 1847 à 1850, Le Vicomte de Bragelonne achève la trilogie ouverte par Les Trois Mousquetaires et poursuivie avec Vingt ans après. Mais ce troisième volet est placé sous le signe du désenchantement et de la mélancolie : les repères dont disposaient les mousquetaires pour régler leur action vacillent dans un monde qui a changé.
 
 
La case de l'oncle Tom de Harriet Beecher Stowe
1852
Harriet Beecher Stowe
Aventure
12 h
Dans du Kentucky, au XIXe siècle. Mr Shelby est un riche propriétaire terrien. Chez lui, les esclaves sont traités avec bonté. Mais à la suite de mauvaises affaires, il doit vendre le meilleur et le plus fidèle d’entre eux, le vieux Tom. Tom, qui s’est résigné à quitter sa famille, rencontre la jeune Evangeline Saint-Clare, qui incite son père à l’acheter. Un intermède heureux dans sa vie, mais qui sera de courte durée car il va être vendu à nouveau...
 
 
Bartleby le Scribe de Herman Melville
1856
Herman Melville
Littérature étrangère
1½ h
Le narrateur est un homme de loi de Wall Street, qui engage dans son étude un dénommé Bartleby pour un travail de « scribe », c’est-à-dire qu’il recopie des textes. Au fil du temps cet être qui s’est d’abord montré travailleur, consciencieux, lisse, ne parlant à personne, révèle une autre part de sa personnalité : il refuse certains travaux que lui demande son patron. Il ne les refuse pas ouvertement, il dit simplement qu’il « préférerait ne pas » les faire, et ne les fait pas. Et cette phrase revient alors systématiquement dans sa bouche : « I would prefer not to », traduite en français par « je ne préférerais pas », ou « je préférerais ne pas » ou encore « j’aimerais mieux pas ». Peu à peu, Bartleby cesse complètement de travailler, mais aussi de sortir de l’étude où il dort. Il ne mange rien d’autre que des biscuits au gingembre, et refuse même son renvoi par son employeur.
Walden ou la vie dans les bois de Henry David Thoreau
1854
Henry David Thoreau
Littérature américaine
8 h
Le roman raconte la vie que Thoreau a passée dans une cabane pendant deux ans, deux mois et deux jours, dans la forêt appartenant à son ami et mentor Ralph Waldo Emerson, jouxtant l’étang de Walden (Walden Pond), non loin de ses amis et de sa famille qui résidaient à Concord, dans le Massachusetts. Walden est écrit de telle façon que le séjour semble durer un an seulement. La narration suit les changements de saisons et Thoreau présente ses pensées, observations et spéculations. Il dévoile également comment, au contact de l’élément naturel, l’individu peut se renouveler et se métamorphoser, prendre conscience enfin de la nécessité de fondre toute action et toute éthique sur le rythme des éléments. Walden n’est ni un roman ni une véritable autobiographie, ni un journal naturaliste. Sa dimension critique à l’encontre du monde occidental en fait un véritable pamphlet. La part de l’imagination est conséquente et Thoreau consacre de nombreuses scènes à décrire l’étang de Walden mais aussi les animaux et la façon dont les gens le considèrent suite à son isolement, tout en dégageant des conclusions philosophiques. Ces longs passages concernant la nature appartiennent à la tradition transcendantaliste et appellent à refondre l’éthique. Plus d’un siècle plus tard, Walden reste une œuvre phare de la littérature américaine et l’ouvrage fondateur du genre littéraire du nature writing. La pensée écologiste moderne voit également en Walden le roman du retour à la nature et de la conscience environnementale. Les observations et spéculations de Thoreau font en effet de la nature, dans le récit, un protagoniste à part entière. Walden est enfin la lente introspection de Thoreau, le fil directeur d’une recherche du sens dans un monde de plus en plus marqué par l’industrialisation et la transformation de l’espace.
 
 
Nord et Sud de Elizabeth Gaskell
2005
Elizabeth Gaskell
Roman Histo
13 h
C’est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l’héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l’Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l’Eglise et déracine sa famille pour s’installer dans une ville du Nord. Margaret va devoir s’adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s’éveille à travers les liens qu’elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports difficiles qui l’opposent à leur patron, John Thornton. En même temps qu’un étonnant portrait de femme dans l’Angleterre du milieu du XIXe siècle, Elizabeth Gaskell brosse ici une de ces larges fresques dont les romanciers victoriens ont le secret.
 
 
Madame Bovary de Gustave Flaubert
1856
Gustave Flaubert
Littérature
10 h
C’est l’histoire d’une femme mal mariée, de son médiocre époux, de ses amants égoïstes et vains, de ses rêves, de ses chimères, de sa mort. C’est l’histoire d’une province étroite, dévote et bourgeoise. C’est, aussi, l’histoire du roman français. Rien, dans ce tableau, n’avait de quoi choquer la société du Second Empire. Mais, inexorable comme une tragédie, flamboyant comme un drame, mordant comme une comédie, le livre s’était donné une arme redoutable : le style. Pour ce vrai crime, Flaubert se retrouva en correctionnelle. Aucun roman n’est innocent : celui-là moins qu’un autre. Lire Madame Bovary, au XXIe siècle, c’est affronter le scandale que représente une oeuvre aussi sincère qu’impérieuse. Dans chacune de ses phrases, Flaubert a versé une dose de cet arsenic dont Emma Bovary s’empoisonne : c’est un livre offensif, corrosif, dont l’ironie outrage toutes nos valeurs, et la littérature même, qui ne s’en est jamais vraiment remise.
 
 
La Vie sans principe de Henry David Thoreau
1863
Henry David Thoreau
Littérature étrangère
½ h
« Pouvoir regarder le soleil se lever ou se coucher chaque jour, afin de nous relier à un phénomène universel, préserverait notre santé pour toujours. »
Auteur de La Désobéissance civile, Henry David Thoreau prolonge sa pensée séditieuse dans La Vie sans principe (1863). Prenant l’exemple de sa propre vie, il montre que les besoins matériels et les contingences quotidiennes sont dérisoires et qu’ils constituent une entrave à l’épanouissement de l’esprit. En exaltant l’individualisme et une certaine forme d’oisiveté dans la communion avec la nature, Thoreau nous invite à explorer les « provinces de l’imagination ».
Fantômes de Ivan Sergeyevich Tourgueniev
1863
Ivan Sergeyevich Tourgueniev
Littérature étrangère
½ h
Lorsqu’un spectre tombe amoureux, les nuits de l’heureux élu changent singulièrement... Emporté dans les bras de son amante fantôme à travers les paysages d’une Russie onirique, il survole les plaines et les étangs, les forêts froides du passé et du présent, inquiet mais conquis par les pouvoirs de sa mystérieuse ravisseuse. Qui est-elle, et pourquoi l’avoir choisi lui plutôt qu’un autre ?
Ivan Tourgueniev est un écrivain russe né en 1818. Son roman « Fantômes » est resté une pièce rare de sa bibliographie.
 
 
Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll
1865
Alice (1)
Lewis Carroll
Fantastique
2 h
Alice au pays des merveilles est une œuvre de littérature enfantine écrite par Charles Lutwidge Dodgson, sous le pseudonyme de Lewis Carroll. Le livre foisonne d’allusions satiriques aux amis de l’écrivain et aux leçons que les écoliers britanniques devaient mémoriser à l’époque. Le pays des merveilles, tel qu’il est décrit dans le conte, joue sans cesse avec la logique.
 
 
Amours secrètes d'un gentleman de Edward Sellon
1865
Edward Sellon
Littérature
18
1 h
« Ayant “vécu tous les jours de ma vie”, comme on dit, tu penses bien que je ne puis plus renouveler les exploits d’autrefois, mais quelques jeunes filles, qui passent pour les cousines de Phœbé et de Chloé, servent à nos amusements ; la vue de leurs vierges beautés ramène parfois dans mes veines un frisson de plaisir. De temps à autre je retrouve encore en l’honneur de Phœbé et de Chloé un peu de ma vigueur passée. […]  Maintenant, cher lecteur, il ne me reste qu’à te souhaiter de l’avoir raide et dur jusqu’à tes cheveux blancs et à t’adresser mon plus affectueux adieu. »
C’est ainsi que le “gentleman” conclut les voluptueuses confessions de ses amours libertines, après avoir avec force détails retracé toute une vie de plaisirs, dans ce roman publié en 1865. 
Le joueur de Fyodor Mikhailovich Dostoyevsky
1866
Fyodor Mikhailovich Dostoyevsky
Littérature étrangère
2½ h
Le jeu brûle tout. Il est la passion. Il est le rêve.
L’enfer et la démesure. Le révélateur des abîmes de l’âme et l’ignoble concentré de la comédie bourgeoise. Il est l’argent!
Autour de ses tapis, le général déchu se fait l’esclave du marquis et attend le décès de la richissime Baboulinka, sa tante. Hypothèques... Héritages...
Intrigues... Corruption morale sur fond de bonnes manières. Qui donc résistera à ce tourbillon de folie?
Dans ce désordre furieux, Alexis succombe à son tour au cancer du jeu. Le jeune précepteur veut séduire l’intraitable Pauline, belle-fille de son employeur. Il est pauvre et doit devenir riche. Il veut surprendre et se tuerait pour ça.
Sur Roulettenbourg, ville d’eau paisible, souffle le vent du gâchis. Une tempête frénétique emportant les derniers fétus d’une vieille Europe en lambeaux..
 
 
Le Meneur de loups de Alexandre Dumas
1868
Alexandre Dumas
Fantastique
5½ h
Une fois par an, le diable se réincarne sur terre sous la forme d’un loup noir. Durant ce jour fatidique, son enveloppe mortelle le rend vulnérable. C’est pourquoi, en cette année 1780, lorsque le diable se trouve pourchassé par la meute du seigneur Jean, dans les environs d’Haramont, il va chercher refuge dans la cabane d’un pauvre sabotier nommé Thibault. La première surprise passée, Thibault décide d’accepter un pacte avec le diable. A chaque fois qu’il souhaitera du mal à quelqu’un, son voeu sera exaucé...
Un beau roman fantastique, où Dumas a mis beaucoup de lui-même.
 
 
Monsieur Lecoq de Emile Gaboriau
1869
Emile Gaboriau
Policier
17 h
Le précurseur, français, de Sherlock Holmes... Un crime odieux a été commis dans un infâme bouge parisien baptisé La Poivrière. Après une longue filature, l’inspecteur Lecoq arrête un saltimbanque prétendant s’appeler Mai. Le policier se demande alors si ce curieux individu ne pourrait être le duc de Sairmeuse, mêlé à une ancienne et ténébreuse affaire. L’enquête nous entraîne à rebrousse-temps vers le théâtre d’un complot entre deux familles et aux sources d’une énigme passionnante qui s’impose par l’analyse psychologique et la dimension historique.
 
 
De l'autre côté du miroir de Lewis Carroll
1871
Alice (2)
Lewis Carroll
Fantastique
2½ h
Alice, qui s’ennuie, s’endort dans un fauteuil et rêve qu’elle passe de l’autre côté du miroir du salon.
Le monde du miroir est à la fois la campagne anglaise, un échiquier, et le monde à l’envers, où il faut courir très vite pour rester sur place. Alice y croise des pièces d’échecs (reine, cavalier) et des personnages de la culture enfantine de l’époque victorienne.
On retrouve dans ce roman le mélange de poésie, d’humour et de non-sens qui fait le charme de Lewis Carroll. Il vaut mieux connaître les règles de base du jeu d’échecs pour apprécier toutes les subtilités du roman.
 
 
Une ville flottante de Jules Verne
1871
Jules Verne
Aventure
2½ h
« Plus qu’un vaisseau, c’est une ville flottante. Si le Great Eastern n’est pas seulement une machine nautique, si c’est un microcosme, un observateur ne s’étonnera pas d’y rencontrer tous les instincts, tous les ridicules, toutes les passions des hommes. »
Les rumeurs vont bon train quand on franchit le pont du Great Eastern : des cabines jusqu’aux cales, il est question d’inquiétantes disparitions...
Un des capitaines aurait péri noyé, un passager se serait égaré dans les profondeurs du navire, un mécanicien aurait même été soudé dans la boîte à vapeur ! Hypnotisé par la démesure du bâtiment, le narrateur embarque à son bord pour une traversée qui réserve bien des surprises.
 
 
La Fortune des Rougon de Emile Zola
1871
Rougon-Macquart (1)
Emile Zola
Littérature
9 h
Dans la petite ville provençale de Plassans, au lendemain du coup d’État d’où va naître le Second Empire, deux adolescents, Miette et Silvère, se mêlent aux insurgés. Leur histoire d’amour comme le soulèvement des républicains traversent le roman, mais au-delà d’eux, c’est aussi la naissance d’une famille qui se trouve évoquée : les Rougon en même temps que les Macquart dont la double lignée, légitime et bâtarde, descend de la grand-mère de Silvère, Tante Dide. Et entre Pierre Rougon et son demi-frère Antoine Macquart, la lutte rapidement va s’ouvrir.
Premier roman de la longue série des Rougon-Macquart, La Fortune des Rougon que Zola fait paraître en 1871 est bien le roman des origines. Au moment où s’installe le régime impérial que l’écrivain pourfend, c’est ici que commence la patiente conquête du pouvoir et de l’argent, une lente ascension familiale qui doit faire oublier les commencements sordides, dans la misère et dans le crime. « Votre comédie est tragique », écrit Hugo juste après avoir lu le livre : « Vous avez le dessin ferme, la couleur franche, le relief, la vérité, la vie. Continuez ces études profondes. »
 
 
La Curée de Emile Zola
1872
Rougon-Macquart (2)
Emile Zola
Littérature
7½ h
La curée désigne en vénerie la part de la dépouille animale que l’on réserve aux chiens après le trépas de la bête. C’est ici, dans ce deuxième tome des Rougon-Macquart, la ruée servile vers les richesses du Second Empire dont chacun veut sa part, dans une succession d’images saisissantes : une clique d’aventuriers attablés à la France et distribuant les miettes, Paris souillée, éventrée et bientôt vautrée, complice de sa fête, “l’orgie des appétits et des ambitions”, la satiété et l’inassouvissement, la double fièvre de l’or et de la chair.
 
 
Le Ventre de Paris de Emile Zola
1873
Rougon-Macquart (3)
Emile Zola
Littérature
7½ h
Florent est un naufragé de la vie, rêveur impénitent, insouciant, arrêté par erreur au lendemain du 2 décembre et conduit au bagne de Cayenne. Il parvient à s’évader, gagne Paris et retrouve son demi-frère, Quenu, charcutier aux Halles nouvellement construites, formidable ventre de Paris. Sur les conseils de Quenu et de sa belle-soeur, la sublime odalisque Lisa, il prend en charge un poste d’inspecteur au pavillon de la marée. Plongé dans l’abondance des victuailles, il est repris par un idéal de justice et de partage. Un idéal qui pourrait cependant le renvoyer une nouvelle fois à Cayenne... Troisième volume des Rougon-Macquart, Le Ventre de Paris, publié en 1873, jette un regard sans concession sur le Second Empire, partagé entre les fripouilles et les profiteurs, l’injustice pour les uns, la misère pour les autres. Remarquable fiction romanesque, c’est aussi un tableau de la capitale, où Zola, tel un impressionniste, à coups de petites touches, se fait le peintre de la modernité. On y trouve une histoire de Paris, du Second Empire, des notes relatives au fonctionnement de la police et surtout le décor somptueux des Halles, depuis son architecture en fer et en verre jusqu’à ces évocations superbes d’étalages de fruits et légumes, de viandes et poissons en toutes saisons. Autant d’évocations qui sont de véritables natures mortes, et qui n’en laissent pas moins flotter, au fil des pages, quelques parfums délicieux.
 
 
Les Diaboliques de Jules Amédée Barbey D'aurevilly
1874
Jules Amédée Barbey D'aurevilly
Littérature
6½ h
Le projet de ce recueil de nouvelles devait s’intituler à l’origine Ricochets de conversation. Il fallut cependant près de vingt-cinq ans à Barbey pour le voir paraître puisqu’il y travaillait déjà en 1850 lorsqu’il fit paraître Le dessous de cartes d’une partie de whist dans le journal La Mode dans un feuilleton en trois parties, La Revue des deux Mondes l’ayant refusé. Barbey revint en Normandie à la faveur des événements de la Commune et l’acheva en 1873. Liste des nouvelles :
* Le rideau cramoisi
* Le plus bel amour de Don Juan
* Le bonheur dans le crime
* Le dessous de cartes d’une partie de whist
* A un dîner d’athées
* La vengeance d’une femme
 
 
Oeuvres complètes de Comtesse De Ségur
1874
Comtesse De Ségur
Jeunesse
6
90 h
L’œuvre de la comtesse de Ségur reste encore très prisée par les lecteurs d’aujourd’hui. Car s’il est vrai que les exagérations et les clichés sont nombreux, le but de la comtesse était d’instruire en distrayant. Le lecteur découvrira aussi une œuvre moins connu, « La Santé des Enfants », un recueil pédiatrique dont de nombreux conseils pourront s’avérer bien utiles.
La comtesse de Ségur a dû se battre contre la censure. Encore aujourd’hui, certains éditeurs, suppriment des chapitres entiers de son œuvre. Nous considérons qu’une œuvre doit respecter son auteur et nous faisons confiance à l’intelligence du lecteur, si jeune soit-il, pour comprendre que les livres ont été écrit à une autre époque et dans un autre contexte.
Cette édition originale regroupe les oeuvres complètes de la comtesse.
- Nouveaux Contes de Fées pour les petits enfants, regroupant les 5 contes : Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-MinonLe Bon Petit HenriHistoire de la princesse Rosette, La petite souris grise et Ourson
- Les Malheurs de Sophie
- Les Petites Filles Modèles
- Les Vacances
- Mémoires d’un âne
- Pauvre Blaise
- La Soeur de Gribouille
- Les Bons Enfants
- Les Deux Nigauds
- L’Auberge de l’ange gardien
- Le Général Dourakine
- François le Bossu
- Un Bon Petit Diable
- Comédies et Proverbes
- Jean qui grogne et Jean qui rit
- La Fortune de Gaspard
- Quel Amour d’Enfant!
- Le Mauvais Génie
- Diloy le Chemineau
- Après la Pluie, le Beau Temps
- La Santé des Enfants
- Livre de Messe des petits Enfants
- L’Evangile d’une grand-mère
- Les Actes des Apôtres
- Lettres de la Comtesse de Ségur
- Lettre d’une grand-mère
- Biographie de la Comtesse de Ségur
La conquête de Plassans de Emile Zola
1874
Rougon-Macquart (4)
Emile Zola
Littérature
8 h
« Dormez sur vos deux oreilles, disait Flaubert à Zola inquiet, c’est une œuvre, votre bouquin, fort, très fort, râblé, bien portant. »
Il s’agissait de ce quatrième volet des Rougon-Macquart, histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire. C’est la conquête d’une ville légitimiste, en réalité Aix, la ville natale de Zola, par un prêtre bonapartiste qui subjugue les femmes, la belle société, la jeunesse et le clergé. Au milieu des intrigues mesquines ou cocasses des “honnêtes gens”, ce prêtre ambitieux et sans scrupule, véritable Satan, va conduire les héros, dans un déchaînement de violence, à la folie et à la mort.
 
 
La Faute de l'abbé Mouret de Emile Zola
1875
Rougon-Macquart (5)
Emile Zola
Littérature
8 h
Serge Mouret est le prêtre d’un village pauvre, quelque part sur les plateaux désolés et brûlés du Midi de la France. Barricadé dans sa petite église, muré dans les certitudes émerveillées de sa foi, assujetti avec ravissement au rituel de sa fonction et aux horaires maniaques que lui impose sa vieille servante, il vit plus en ermite qu’en prêtre. A la suite d’une maladie, suivie d’une amnésie, il découvre dans un grand parc, le Paradou, à la fois l’amour de la femme et la luxuriance du monde. Une seconde naissance, que suivra un nouvel exil loin du jardin d’Eden.
Avec cette réécriture naturaliste de la Genèse, avec ce dialogue de l’ombre et du soleil, des forces de vie et des forces de mort, du végétal et du minéral, Zola écrit certainement l’un des livres les plus riches, stylistiquement et symboliquement, de sa série des Rougon-Macquart.
 
 
Les aventures de Tom Sawyer de Mark Twain
1876
Mark Twain
Littérature
9
6 h
Tom Sawyer est un petit garçon d’une dizaine d’années qui vit sur les bords du Mississippi et adore l’école... buissonnière. Avec sa bande de copains et aussi pour les beaux yeux de la jolie petite Becky, il invente mille bêtises et se retrouve plongé dans de vraies aventures, parfois dangereuses mais immanquablement drôles. Il découvre la vie et ses lecteurs avec lui.
Tom Sawyer a fait rêver des générations d’enfants et son succès ne se dément pas. Même si l’histoire se passe aux États-Unis et à la fin du siècle dernier, ce personnage est parfaitement universel et intemporel. Il incarne la liberté, l’amour de l’aventure, l’appétit de vivre.
 
 
Son Excellence Eugène Rougon de Emile Zola
1876
Rougon-Macquart (6)
Emile Zola
Littérature
9 h
Le roman nous propose une vision sans complaisance du monde politicien d’alors, facilement transposable à la réalité d’aujourd’hui : trafics aux élections, luttes d’influence, imbrication du monde des affaires dans le politique, liens étroits de la presse officielle avec le pouvoir etc. Eugène Rougon y apparaît comme un homme dévoré par l’appétit de pouvoir (trait héréditaire des Rougon), n’ayant que mépris pour ses collaborateurs. Sa seule faiblesse : il a peur des femmes et son comportement avec elles est particulièrement maladroit. D’où ses mésaventures avec Clorinde Balbi et son écartement temporaire du pouvoir.
 
 
L'Assommoir de Emile Zola
1877
Rougon-Macquart (7)
Emile Zola
Littérature
11 h
Qu’est-ce qui nous fascine dans la vie « simple et tranquille » de Gervaise Macquart ? Pourquoi le destin de cette petite blanchisseuse montée de Provence à Paris nous touche-t-il tant aujourd’hui encore? Que nous disent les exclus du quartier de la Goutte-d’Or version Second Empire? L’existence douloureuse de Gervaise est avant tout une passion où s’expriment une intense volonté de vivre, une générosité sans faille, un sens aigu de l’intimité comme de la fête. Et tant pis si, la fatalité aidant, divers « assommoirs » - un accident de travail, l’alcool, les « autres », la faim - ont finalement raison d’elle et des siens. Gervaise aura parcouru une glorieuse trajectoire dans sa déchéance même.
Relisons L’Assommoir, cette « passion de Gervaise », cet étonnant chef-d’oeuvre, avec des yeux neufs.
 
 
L'hôtel hanté de Wilkie Collins
1878
Wilkie Collins
Littérature étrangère
4 h
Fiancée humiliée, veuve manipulatrice et soumise évoluant dans une famille en apparence respectueuse des usages de la haute société victorienne... Qui est vraiment la comtesse Narona ? Une intrigante prête à tout pour toucher une prime d’assurance sur la vie de son époux, ou bien la victime de craintes superstitieuses sur laquelle le destin semble s’acharner ?
Entre Londres et Venise, Collins campe des personnages aux facettes multiples et complexes qui seront, consciemment ou non, les complices d’une mort naturelle qui ne tardera pas à se révéler suspecte.
 
 
Une page d'amour de Emile Zola
1878
Rougon-Macquart (8)
Emile Zola
Littérature
7 h
« “Henri, je vous en supplie... Laissez-moi...” Mais il lui avait saisi les poignets, il l’attirait lentement, comme pour la vaincre tout de suite d’un baiser. L’amour grandi en lui pendant des mois, endormi plus tard par la rupture de leur intimité, éclatait d’autant plus violent, qu’il commençait à oublier Hélène. Tout le sang de son cœur montait à ses joues ; et elle se débattait, en lui voyant cette face ardente, qu’elle reconnaissait et qui l’effrayait. Déjà deux fois il l’avait regardée avec ces regards fous. » 
 
 
Les quatre filles du docteur Marsch de Louisa May Alcott
1880
Louisa May Alcott
Jeunesse
13
6½ h
Extrait : «  Vous continuerez de jouer la comédie aussi longtemps que vous mettrez avec plaisir une robe blanche à queue et des bijoux de papier doré. Vous êtes notre meilleure actrice, Meg, et tout sera fini si vous nous abandonnez, dit Jo. Nous devrions répéter ce soir quelques passages de notre pièce. Allons, Amy, venez reprendre la scène de l’évanouissement ; vous ferez bien de l’étudier, car vous êtes raide comme un piquet. »
 
 
Nana de Emile Zola
1880
Rougon-Macquart (9)
Emile Zola
Littérature
9½ h
Nana est le roman neuvième de la série les Rougon-Macquart, traitant du thème de la prostitution féminine à travers le parcours d’une courtisane dont les charmes ont affolé les plus hauts dignitaires du Second Empire. L’histoire commence en 1868. Le personnage de Nana a été notamment inspiré à Zola par Blanche Dantigny.
Extrait : Les places ne manquaient pas, elle était assez connue ; mais elle serait restée chez madame, même dans la gêne, parce qu’elle croyait à l’avenir de madame. Et elle finit par préciser ses conseils. Quand on était jeune, on faisait des bêtises. Cette fois, il fallait ouvrir l’œil, car les hommes ne songeaient qu’à la plaisanterie. Oh ! il allait en arriver ! Madame n’aurait qu’un mot à dire pour calmer ses créanciers et pour trouver l’argent dont elle avait besoin.
 
 
Le gai savoir de Friedrich Nietzsche
1882
Friedrich Nietzsche
Philosophie
6 h
Interroger le fanatisme de la vérité qui gouverne la philosophie, reconnaître la vie seule pour source de toute valeur, l’indépendance pour la vertu suprême du philosophe, et rechercher une réconciliation inédite de l’art et de la science : tel est pour Nietzsche le sens du gai savoir, de l’idée provençale de “gaya scienza”, cette unité du troubadour, du chevalier et de l’esprit libre par laquelle cette magnifique culture ancienne des Provençaux se distingue de toutes les cultures équivoques. Unité de l’amor fati et de la philosophie de Dionysos, le gai savoir est la philosophie du oui à la vie, engendrée par la reconnaissance et l’acquiescement, qui culmine dans la pensée de l’éternel retour, présentée ici pour la première fois. Le Gai Savoir, publié en 1882, réédité et augmenté en 1887, constitue donc le prélude de Ainsi parlait Zarathoustra. « Je mets au rang des choses que je n’oublierai pas le fait qu’on m’a envoyé pour ce livre du “gai saber” plus de félicitations que pour tous les autres réunis. »
Pot-bouille de Emile Zola
1882
Rougon-Macquart (10)
Emile Zola
Littérature
9 h
Pot-Bouille est le dixième roman de la série les Rougon-Macquart. Le mot pot-bouille désignait au xixe siècle en langage familier la cuisine ordinaire des ménages, en gros synonyme de popote. Mais il n’est pas question ici de cuisine, sinon au sens figuré : Zola veut en effet nous montrer l’envers du décor d’un grand immeuble parisien où, derrière un luxe de façade, vivent des familles bourgeoises dont le comportement quotidien est aussi peu ragoûtant qu’un médiocre brouet, un pot-bouille.
 
 
L'Île au trésor de Robert Louis Stevenson
1883
Robert Louis Stevenson
Aventure
8
5 h
Le héros de cette histoire est Jim Hawkins, fils d’un tenancier d’auberge dans un port anglais, sur la côte ouest de l’Angleterre au XVIIIe siècle. Le principal client de cette auberge se trouve être un vieux marin, nommé Billy Bones, sur lequel pèse une obscure menace. Celle-ci se précise lorsqu’un mystérieux aveugle lui remet « la tache noire », qui annonce la mort dans le monde des pirates. Le même jour, Billy, ivrogne impénitent, meurt. En ouvrant sa malle, Jim et sa mère découvrent une carte sur laquelle est indiquée la cachette d’un fabuleux trésor que la bande du capitaine Flint a enfoui dans une île déserte…
 
 
Une étude en rouge de Arthur Conan Doyle
1903
Sherlock Holmes (1)
Arthur Conan Doyle
Policier
2½ h
Au n°3 de Lauriston Gardens près de Londres, dans une maison vide, un homme est trouvé mort.
Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce. Sur le mur, griffonnée à la hâte, une inscription : “Rache !”. Vengeance ! Vingt ans plus tôt, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par des mormons sanguinaires chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestrée dans le harem du fils de l’Ancien.
Quel lien entre ces deux événements aussi insolites que tragiques ? Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dérouler. Une intrigue toute en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître...
 
 
Derniers Contes de Edgar Allan Poe
1887
Edgar Allan Poe
Littérature étrangère
4 h
La vie d’Edgar Allan Poe n’est plus à raconter : ses derniers traducteurs français, s’inspirant des travaux définitifs de son nouvel éditeur J.H. Ingram, l’ont éloquemment vengé des calomnies trop facilement acceptées sur la foi de son ami et exécuteur testamentaire, Rufus Griswold. En dépit de ses mensonges, Edgar Poe reste pour nous et restera pour la postérité, de plus en plus admiratrice de son génie, ce que l’a si bien défini Baudelaire. Liste des contes :
- Le Duc de l’Omelette (1832)
- Le Mille et deuxième conte de Shéhérazade (1845)
- Mellonta Tauta (1849)
- Comment s’écrit un article à la Blackwood (1838)
- La Filouterie considérée comme science exacte (1843)
- L’Homme d’affaires (1840)
- L’Ensevelissement prématuré (1844)
- Bon-Bon (1832)
- La Cryptographie (1841)
- Du principe poétique (1850)
- Quelques secrets de la prison du magazine (1845)
 
 
Le fantome de Canterville de Oscar Wilde
1995
Oscar Wilde
Jeunesse
6
2 h
Un ministre américain et sa famille achètent à Lord Canterville son château et tout ce qu’il contient... fantôme compris. Mais la famille Otis n’a vraiment pas peur des fantômes. Alors, lorsqu’un spectre qui a l’habitude de terroriser tout le monde se trouve confronté à deux jumeaux qui ne pensent qu’à lui jouer de mauvais tours, il est plus que déconcerté.
Humour anglais au programme ! Oscar Wilde s’en donne à coeur joie en décrivant les malheurs d’un spectre qui ne sait que faire pour effrayer une famille qui lui offre de l’huile pour lubrifier ses chaînes : le bruit empêche tout le monde de dormir ! Dans le registre du rire grinçant, le deuxième conte, Le Crime de Lord Arthur Savile, narre les mésaventures d’un homme à qui l’on a prédit, en lisant dans les lignes de sa main, qu’il allait commettre un crime. Du coup, il se sent obligé de tuer quelqu’un, pour se délivrer de cette malédiction. Et l’on termine avec une courte histoire mettant en scène un millionnaire modèle. Ces trois contes très drôles, écrits à la fin du XIXe siècle, comportent donc quelques expressions ou références obscures pour le lecteur d’aujourd’hui, qui sont expliquées en notes.
 
 
Deux Voyages en Asie au XIIIème siècle de Marco Polo
1888
Marco Polo (et Guillaume de Rubruquis)
Récit
6½ h
Marco Polo était un marchand vénitien né le 15 septembre 1254 et mort le 8 janvier 1324 à Venise. Il entra au service de l’empereur mongol Kubilaï Khan et atteignit la Chine en 1275 en parcourant la route de la soie. Il y séjourna pendant 17 ans (1274-1291) et fut employé par l’empereur mongol Kubilaï qui acheva la conquête de la Chine. Celui-ci prit un titre dynastique à la manière chinoise (celui des Yuan) en 1271 sans devenir véritablement un empereur chinois. Marco Polo fut chargé de diverses missions par Kubilaï Khan, tant en Chine que dans des pays de l’océan Indien.
De retour à Venise en 1295, il combattit pour Venise contre Gênes, fut fait prisonnier et dicta dans sa geôle à Rustichello de Pise une narration de ses voyages dans les États de Kubilaï intitulée Le Devisement du monde qui eut un succès considérable.
 
 
Biribi de Georges Darien
1890
Georges Darien
Littérature
5 h
Georges Darien transpose, dans ce roman résolument antimilitariste, une expérience qu’il a lui-même vécue dans un bataillon disciplinaire en Tunisie. Ce fut pour lui un enfer dont il est sorti la rage au coeur, avec la volonté de se venger de ses tortionnaires en racontant tout. Froissard, le personnage principal, est un révolté qui refuse les contraintes, les brimades, l’injustice. Ce livre fit un tel effet qu’il amena la Chambre des députés à réformer les bataillons disciplinaires. Puissance d’une littérature qui prend toujours aux tripes aujourd’hui.
Le signe des quatre de Arthur Conan Doyle
1890
Sherlock Holmes (2)
Arthur Conan Doyle
Policier
3 h
Mary Morton demande à Sherlock Holmes d’enquêter sur son père, officier aux Indes, disparu voilà dix ans, le 3 décembre 1878. Holmes et Watson se rendent avec elle à un mystérieux rendez-vous, où ils apprennent la mort accidentelle du capitaine et l’existence d’un fabuleux trésor qu’il aurait rapporté des Indes. Holmes pressent très vite qu’il s’agit là d’une affaire de vengeance...
 
 
Le Portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde
1890
Oscar Wilde
Littérature étrangère
5½ h
Dorian Gray est un jeune homme d’une très grande beauté. Son ami artiste peintre Basil Hallward est obsédé par cette dernière et en tire toute son inspiration. Sa fascination pour le jeune homme le mène à faire son portrait, qui se révèle être la plus belle œuvre qu’il ait jamais peinte, et qu’il ne souhaite pas exposer : « J’y ai mis trop de moi-même ».
Dorian va faire la connaissance de Lord Henry, dit Harry, un ami de Basil. Conscient de la fascination et de la perversion que ce dernier pourrait avoir pour son idéal de beauté, « cette nature simple et belle », Basil demande à Lord Henry de ne pas tenter de le corrompre. Mais Dorian se laisse séduire par les théories sur la jeunesse et le plaisir de ce nouvel ami qui le révèle à lui-même en le flattant : « Un nouvel hédonisme […] Vous pourriez en être le symbole visible. Avec votre personnalité, il n’y a rien que vous ne puissiez faire ». Va naître dès lors en lui une profonde jalousie à l’égard de son propre portrait peint par Basil Hallward. Il souhaite que le tableau vieillisse à sa place pour que lui, Dorian Gray, garde toujours sa beauté d’adolescent. « Si le tableau pouvait changer tandis que je resterais ce que je suis ! ».
 
 
Les aventures de Sherlock Holmes de Arthur Conan Doyle
1892
Sherlock Holmes (3)
Arthur Conan Doyle
Policier
7½ h
Trois aventures de Sherlock Holmes : «Le bandeau moucheté», «Le pouce de l’ingénieur», «La couronne de béryls» dans une nouvelle traduction signée Stéphanie Benson, également auteur de polars pour adultes et en jeunesse. Avec un lexique en fin d’ouvrage pour les mots compliqués.
 
 
Les mémoires de Sherlock Holmes de Arthur Conan Doyle
1893
Sherlock Holmes (4)
Arthur Conan Doyle
Policier
6½ h
Les mémoires de Sherlock Holmes est un recueil de nouvelles policières avec comme héros Sherlock Holmes écrit par Sir Arthur Conan Doyle entre 1892 et 1893.
 
 
Dracula de Bram Stoker
1897
Bram Stoker
Fantastique
11 h
Écrit sous forme d’extraits de journaux personnels et de lettre, ce roman nous conte les aventures de Jonathan Harker, jeune clerc de notaire envoyé dans une contrée lointaine et mystérieuse, la Transylvanie, pour rencontrer un client étranger, le comte Dracula, qui vient d’acquérir une maison à Londres. Arrivé au château, lieu sinistre et inquiétant, Jonathan se rend vite compte qu’il n’a pas à faire à un client ordinaire... et qu’il est en réalité retenu prisonnier par son hôte...
Inutile de vous en dire plus, chacun sait qui est le terrible comte Dracula, le célèbre vampire... Le pauvre Jonathan, et ses amis, ne sont pas au bout de leurs peines...
 
 
La Bande de la belle Alliette de Eugène Chavette
1898
Eugène Chavette
Policier
4 h
Nous sommes en 1838, à Paris. Le «Vieillard» sort du bagne, déjà serré au plus près par deux agents de la Sûreté. Il rejoint une bande de voleurs qui élaborent un coup qu’ils pensent facile et enrichissant. Nos deux agents se joignent à eux, se faisant passer pour des malfrats. Mais la vie réserve parfois de surprises, et ils en auront tous leur comptant...
 
 
Mort dans l'après-midi de Ernest Hemingway
1900
Ernest Hemingway
Littérature américaine
9 h
La queue du taureau se dressa, sa tête se baissa. Il chargea, et, quand il atteignit Hernandorena, l’homme agenouillé fut enlevé d’un bloc, balancé en l’air comme un paquet, les jambes alors dans toutes les directions, puis retomba à terre... Hernandorena se leva, avec du sable sur son visage blanc, et chercha après son épée et l’étoffe. Quand il se mit debout, je vis, dans la soie lourde et le gris maculé de ses culottes de location, une ouverture nette et profonde par où l’on voyait le fémur à nu depuis la hanche et presque jusqu’au genou.
Rêves oubliés de Stefan Zweig
1900
Stefan Zweig
Littérature allemande
0 h
C’est le premier récit de Zweig, qui avait alors dix-neuf ans. Écrit en 1900 dans un style déjà flamboyant, il contient en germe presque tous les thèmes importants de ses nouvelles futures : l’amour, la passion, le regret, le destin. Dans le jardin d’une belle villa surplombant la mer, un homme et une femme, qui ont été amants dans leur jeunesse, se retrouvent quelques instants, avant la séparation définitive. Confrontation mélancolique des idéaux et des rêves avec l’artifice de la réalité, aussi luxueuse soit-elle.
Amy Foster de Joseph Conrad
2013
Joseph Conrad
Littérature étrangère
1½ h
Amy Foster (1901) a souvent été considéré comme une des oeuvres les plus autobiographiques de Conrad et on y a vu un parallèle avec la situation qu’il vécut lorsqu’il s’arracha à sa Pologne natale pour devenir citoyen britannique. C’est d’abord une histoire de mer, qui raconte avec un réalisme terrifiant les tribulations d’un groupe d’émigrants pauvres poussés par l’espoir d’un eldorado en Amérique. Après le naufrage de son navire, le jeune Yanko devient un véritable paria dans une communauté paysanne anglaise qui voit en lui un fou dangereux.
Le récit reprend le thème conradien de la rencontre entre l’autochtone et l’étranger, le civilisé et le sauvage. Inversant les figures de l’humain et l’inhumain, Conrad montre le “sauvage”, le “fou”, doué d’une humanité profonde qui se brise sur le refus obstiné des fermiers du Kent de reconnaître l’altérité de l’étranger. Sur cette situation désespérante vient se greffer une histoire d’amour qui prend vite la dimension d’une tragédie entre deux êtres que tout sépare.
A la fois tragédie romantique et parabole moderne sur la rencontre de l’autre, Amy Foster est un des textes les plus poignants de toute la littérature anglaise.
 
 
Jeunesse de Joseph Conrad
1902
Joseph Conrad
Littérature étrangère
4 h
Marlowe, vient de prendre son premier poste d’officier sur un cargo chargé de quelques centaines de tonnes de charbon à destination de Bangkok. Le navire connaît toutes les mésaventures possibles, voie d’eau, tempête épouvantable qui lui cause de graves avaries, et entraînent un retard de plusieurs mois de son départ. Enfin, après avoir appareillé pour de bon, on découvre au milieu de l’Océan Indien, que la cargaison a pris feu spontanément...
 
 
Le chien des Baskerville de Arthur Conan Doyle
1902
Sherlock Holmes (5)
Arthur Conan Doyle
Policier
4 h
Des cris lugubres résonnent sur la lande... Et voici que la légende prend corps. Un chien énorme, créature fantomatique et infernale, serait à l’origine de la mort de sir Charles Baskerville. Maudit soit Hugo, l’ancêtre impie et athée, qui provoqua, en son temps, les forces du mal !
Mais Sherlock Holmes ne peut croire à de telles sornettes. Aussi, lorsqu’il dépêche le fidèle Watson auprès de sir Henry, l’héritier nouvellement débarqué d’Amérique, il ne doute pas de mettre rapidement fin à ces spéculations. Pourtant, la mort a frappé plusieurs fois sur la lande. Et le manoir est le théâtre de phénomènes bien étranges... Se peut-il que la malédiction des Baskerville pèse encore ?
 
 
Le retour de Sherlock Holmes de Arthur Conan Doyle
1903
Sherlock Holmes (6)
Arthur Conan Doyle
Policier
7½ h
La Maison vide - L’Entrepreneur de Norwood - Les Hommes dansants - La Cycliste solitaire - L’École du prieuré - Peter le Noir - Charles-Auguste Milverton - Les Six Napoléons - Les Trois Étudiants - Le Pince-Nez en Or - Un trois-quarts a été perdu - Le Manoir de l’abbaye - La Deuxième Tâche.
 
 
L'Appel de la forêt de Jack London
1903
Jack London
Littérature
9
2 h
Un des chefs-d’oeuvre de Jack London, un grand classique de la littérature de jeunesse.
Buck, un croisé de terre-neuve et de colley âgé de 4 ans et demi et pesant 70 kg, appartient à un magistrat de la vallée de Santa Clara (Haute-Californie). Loin d’avoir une « vie de chien », Buck coule une existence heureuse dans la famille du juge Miller. Mais tout bascule le jour où, victime de la traîtrise d’un homme, il se retrouve vendu à un conducteur de traîneau dans le Grand Nord américain. Finie la vie d’aristocrate blasé, Buck va devoir affronter son destin dans un univers glacial et sans pitié, où chaque faute, chaque erreur est sévèrement sanctionnée. Saura-t-il survivre dans ce monde cruel où règne la loi du plus fort? Qu’adviendra-t-il de cet admirable chien le jour où il découvrira, d’abord avec amertume, puis avec un plaisir trouble et instinctif, le goût du sang?
 
 
Force Ennemie de John-Antoine Nau
1903
Goncourt 1903
John-Antoine Nau
SF
5½ h
Un homme se réveille dans un asile d’aliéné. est-il fou ?
Est-ce son cousin qui l’enferma pour l’éloigner de sa femme et s’accaparer sa fortune ?
Qui sont les fous ? Les patients ou les médecins?
Notre homme se croit habité par un esprit d’une autre planète qui le pousse à commettre d’horribles actions.
Il tombe passionnément, follement, désespérément amoureux d’une femme, Irène, internée comme lui dans le même établissement.
Il s’enfuit, elle sort de l’asile, disparaît...
Il court jusqu’au bout du monde pour la retrouver...
Au début du XXe siècle, quelques écrivains désignent ce roman fulgurant qu’est Force ennemie comme le meilleur de l’année et lui décernent le premier des prix Goncourt.
Peut-être était-ce l’un des meilleurs romans du siècle entier.
Par sa force visionnaire, son lyrisme violent et son style révolutionnaire, qui préfigure Céline avec trente ans d’avance.
Parfois férocement cocasse, alternant la noirceur et l’amour fou, voici un chef-d’oeuvre absolu.
La Maternelle de Léon Frapié
1904
Goncourt 1904
Léon Frapié
Littérature
4 h
Rose, issue d’une famille aisée, doit affronter une cruelle réalité après qu’une série de malheurs se soit abattue sur sa famille. Bien qu’elle soit une jeune fille érudite, elle doit se contenter d’un emploi de femme de ménage dans une école maternelle. Se confiant à son journal intime, elle réfléchit sur son nouveau statut, tout en nous faisant part de la vie des enfants au sein de l’école. Elle nous initie ainsi à ce nouveau monde qu’elle s’approprie peu à peu.
 
 
Peter Camenzind de Hermann Hesse
1950
Hermann Hesse
Littérature allemande
3½ h
Parti à la recherche des Pommes d’or, Héraclès rencontre Antée. Ensemble ils luttent et c’est en l’arrachant à la Terre, en le soulevant sur ses épaules qu’Héraclès vient à bout du géant. Hermann Hesse n’a jamais cessé de nous répéter que c’était précisément en nous séparant de la Nature que la société moderne avait fait de nous, pour les besoins de son commerce, des individus fatigués, fragiles, sans ressources, avec une douleur près de l’âme. Rien d’étonnant alors à ce que Freud ait qualifié Peter Camenzind, dès sa parution, de « livre très important à ses yeux ». Jean-Philippe de Tonnac
Premier roman de Hermann Hesse, Peter Camenzind valut à son auteur la gloire et le succès. Tous les thèmes chers au poète s’y retrouvent : sa passion de la nature, sa méfiance à l’égard des hommes et de la société, mais aussi sa nostalgie de l’enfance et de l’innocence perdue.Peter Camenzind est une « initiation à l’envers ». Les déconvenues d’un jeune montagnard qui, ayant abandonné la solitude des sommets pour descendre à la rencontre des hommes, ne découvre que désillusions et déceptions.
Les civilisés de Claude Farrère
1905
Goncourt 1905
Claude Farrère
Littérature
4½ h
Les Civilisés obtinrent le troisième prix Goncourt en 1905, mais ni le grand public ni le lectorat lettré ne savent rien de son auteur Claude Farrère, et du roman. Les Civilisés, ce sont les coloniaux, ceux qui devraient porter le fardeau de l’homme blanc vanté par Kipling : la Civilisation, la leur du moins. La presse retient alors de ce livre qu’en vertu du climat de Saïgon et de Hanoï, qu’en vertu aussi de l’opium, ses héros sont en proie à un renoncement pessimiste, cynique même, aux valeurs traditionnelles : la morale, les lois. Un roman qui, toutefois, à sa sortie fut très controversé. C’est d’ailleurs un bien curieux prix Goncourt que ce roman dans lequel se trouve notamment l’image du livre corrupteur, du roman destructeur d’innocence.
Je suis un chat de Natsume Sôseki
1978
Natsume Sôseki
Littérature étrangère
12 h
Mort en 1916 à quarante-neuf ans, Natsume Sôseki vécut aux confins de la psychose la déchirure dont pâtirent tous les intellectuels nés avec la révolution industrielle, politique et culturelle du Meiji. Formé aux lettres classiques chinoises, au haïku, mais envoyé en Angleterre de 1900 à 1903 pour pouvoir enseigner ensuite la littérature anglaise, il s’imprégna si profondément du ton de Swift, de Sterne et de De Foe que, sans nuire à tout ce qu’il y a de japonais dans Je suis un chat, cette influence nous impose de penser au voyage de Gulliver chez les Houyhnhnms; sans doute aussi d’évoquer Le chat Murr d’Hoffmann. C’est pourquoi le traducteur peut conclure sa préface en affirmant que Je suis un chat «suffit amplement à démentir l’opinion si répandue selon laquelle les Japonais manquent d’humour». Ni Hegel, ni Marx, ni Darwin, qu’il a lus, ne lui ont fait avaler son parapluie.
La gouaille, voire la désinvolture apparente, n’empêchent pas les chapitres de s’organiser, cependant que tous les styles (jargon des savants et du zen, ou argot d’Edo, ancien nom de Tôkyô) se mêlent pour présenter la satire désopilante d’une société en transition, et même en danger de perdition. Kushami-Sôseki se demande parfois s’il n’est pas fou, mais c’est la société d’alors qui devient folle, elle qui déjà enferme en asile ceux qui la jugent. Le chat ne s’y trompe jamais, lui : aucun ridicule n’échappe à ce nyctalope. Alors que peut-être on en devrait pleurer, on rit follement. Si vous voulez comprendre le Japon, identifiez-vous au chat de Sôseki.
 
 
Botchan de Natsume Sôseki
1993
Natsume Sôseki
Littérature japonaise
3½ h
Botchan, le « petit maître » créé en 1906 par Sôseki, est aussi célèbre dans la littérature japonaise que Cosette pour nous, ou Tom Sawyer pour les Américains. Ce jeune professeur frais émoulu de Tokyo, en butte, dans un collège de province, aux tracasseries de ses élèves et aux manœuvres de ses collègues, est le personnage central d’une savoureuse galerie de portraits, d’un conte moral plein de vigueur, où se mêlent le grotesque caustique et une étonnante âpreté de ton.
 
 
Dingley, l'Illustre écrivain de Jérôme Tharaud
1906
Goncourt 1906
Jérôme Tharaud
Littérature
2 h
Le roman met en scène la guerre du Transvaal. D’après Lourdes Rubiales, de l’université de Cadix, le personnage de Dingley, que les auteurs opposent à sa femme d’origine française, est inspiré de Rudyard Kipling, « illustre écrivain » que les Tharaud attaquent très durement en même temps que la politique coloniale anglaise et, plus généralement, l’Angleterre victorienne et l’esprit anglo-saxon. Cela n’empêche pas, par ailleurs, une forme de sympathie pour l’homme de lettres qui trahit, selon l’universitaire, « une sorte de frustration devant l’inexistence, en France, d’un auteur qui puisse lui être comparé ».
La croix de Stefan Zweig
1906
Stefan Zweig
Littérature allemande
½ h
Ce bref récit (1906) ne fut publié qu’une seule fois du vivant de l’auteur. Zweig révèle une fois de plus son attachement pour les êtres en perdition. Durant la guerre d’Espagne menée par Napoléon, un colonel français est blessé dans une escarmouche et laissé pour mort. Lorsqu’il revient à lui, il découvre que ses camarades ont tous été tués et atrocement mutilés. Il s’agit pour lui de survivre dans un pays hostile. Le suspense tient en haleine jusqu’au retournement final.
Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède de Selma Lagerlöf
1912
Selma Lagerlöf
Jeunesse
9
14 h
Pour avoir joué un mauvais tour à un nain, Nils se retrouve à la taille d’un lutin. Il ne peut alors rien faire pour retenir Martin, le jars de la basse-cour familiale, qui veut s’envoler avec les oies sauvages. Tentant le tout pour le tout, Nils s’accroche à son cou... et s’envole pour le plus merveilleux des voyages à travers la Suède...
 
 
Terres lorraines de Emile Moselly
1907
Goncourt 1907
Emile Moselly
Littérature
5 h
Terres lorraines est un roman publié en 1907. Il fut récompensé rétroactivement la même année par le prix Goncourt, en lieu et place du recueil de nouvelles Jean des Brebis ou le livre de la misère du même auteur. Extrait : Celle-là véritablement ressemblait à une demoiselle de la ville, avec son col blanc rabattu, sa robe d’étoffe grise dessinant sa taille souple, ses bandeaux plats séparés par une raie. On voyait bien à la fraîcheur de son teint qu’elle restait à la maison, loin des hâles desséchants et des soleils qui mordent la peau. Sous ses longs cils noirs, son regard avait une douceur soyeuse, une profondeur pensive qui attirait. On n’en savait rien. Mais à la regarder longuement, de toute sa personne s’exhalait un charme qui finissait par vous prendre. Ainsi poussent, dans les haies, des fleurs chétives, maltraitées par les vents, mais dont l’odeur tenace, inoubliable, fait chanter dans notre coeur des rêves infinis de tendresse.
Jean des Brebis ou Le livre de la misère de Emile Moselly
1907
Goncourt 1907
Emile Moselly
Littérature
3 h
Recueil de six nouvelles d’inspiration régionaliste se déroulant en Lorraine, le livre met en scène la vie des plus humbles et des miséreux dans un cadre lorrain, rural et champêtre.
Les titres de ces nouvelles sont : Jean des Brebis, À la belle étoile, Le Revenant, La Mort du bouif, Le Trompion et Cri-Cri.
Le talon de fer de Jack London
1923
Jack London
Littérature américaine
6 h
Le Talon de fer (The Iron Heel) est un roman de Jack London paru en 1908. C’est une contre-utopie sur la montée d’une tyrannie fasciste aux États-Unis. Le Talon de fer décrit une insurrection qui serait arrivée entre 1914 et 1918, et analysée par un observateur du XXVIIe siècle. L’auteur relate le développement de la classe ouvrière nord-américaine et ses combats contre l’oligarchie, à travers le point de vue d’Avis Everhard, jeune fille de famille riche devenue amoureuse d’Ernest, un socialiste qui devient leader des révoltés. Plusieurs éditions de l’ouvrage sont préfacées par une lettre de Léon Trotski, adressée en 1937 à la fille de l’auteur.
Anne, la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery
1908
La saga d'Anne (1)
Lucy Maud Montgomery
Littérature étrangère
8 h
À travers le récit de la vie d’Anne Shirley, une jeune orpheline recueillie par les Cuthbert à Green Gables, Lucy Maud Montgomery nous invite à partager la vie des habitants de l’Ile-du-Prince-Édouard au début du siècle dernier. Personnage attachant, la petite Anne aura tôt fait de séduire son entourage par son courage, sa détermination et sa débrouillardise. Qui ne connait pas Anne Shirley, la délicieuse héroine de la série Anne... la maison aux pignons verts, série découverte en France grâce à sa diffusion à la télévision. Les lecteurs retrouveront ici avec bonheur ses désopilantes et inoubliables aventures. Génération après génération, les jeunes et les moins jeunes rêvent, rient et s’émerveillent en suivant fidèlement les péripéties de cette attachante jeune fille aux cheveux roux tressés et aux yeux émeraude.
 
 
Anne d'Avonlea de Lucy Maud Montgomery
1909
La saga d'Anne (2)
Lucy Maud Montgomery
Littérature étrangère
6 h
Quand Matthew Cuthbert, son père adoptif, meurt subitement, Anne renonce à ses études et choisit de rester aux Pignons verts, aux côtés de Marilla. C’est ainsi qu’à seize ans et demi, elle se retrouve institutrice à l’école d’Avonlea. Au cours des deux années qui suivent, Anne se dévoue corps et âme à l’enseignement, et fait partager ses connaissances aux enfants avec la fougue et la passion qui la caractérisent. Et quand les jumeaux Dora et Davy, orphelins eux aussi, arrivent aux Pignons verts, Anne et Marilla voient leur belle sérénité s’évanouir, car les deux garnements vont leur en faire voir de toutes les couleurs. Anne d’Avonlea, c’est le portrait inoubliable d’une jeune fille du début du siècle, impétueuse et espiègle, d’une charmante naïveté, convaincue qu’un jour elle parviendra à changer le monde.
 
 
De Goupil à Margot de Louis Pergaud
1910
Goncourt 1910
Louis Pergaud
Littérature
2½ h
De merveilleux récits animaliers, par l’auteur de la célèbre Guerre des boutons. On ne peut oublier Goupil, ce renard qu’un braconnier a affublé d’un grelot fatal, ou le calvaire de la pie Margot tombée entre les mains des hommes. Liste des nouvelles :
La Tragique Aventure de Goupil
Le Viol Souterrain
L’Horrible Délivrance
La Fin de Fuseline
La Conspiration du Murger
Le Fatal Étonnement de Guerriot
L’Évasion de la mort
La Captivité de Margot
Monsieur des Lourdines de Alphonse de Châteaubriant
1911
Goncourt 1911
Alphonse de Châteaubriant
Littérature
3 h
La pourpre des noisetiers, le safran des érables, les châtaigniers et les hêtres aux branches alourdies de pluie... L’odeur des champignons, si proche de celles de l’arbre et de la terre...
Cette forêt poitevine dont il a parcouru les sentiers pendant si longtemps, Monsieur des Lourdines en sera-t-il chassé, par la folie de son fils ?
La guerre du feu de J.-H. Rosny Aîné
1911
J.-H. Rosny Aîné
Roman Histo
4 h
L’époque : la préhistoire.
Le lieu : les marais, les cavernes, les forêts.
Les héros : la tribu des Oulhamr.
Leur but : survivre.  La Guerre du feu est un roman d’aventures de J.-H. Rosny Aîné, pseudonyme de Joseph-Henri Boex (1856 - 1940), ayant pour cadre la Préhistoire.
Une tribu d’hommes préhistoriques, les Oulhamrs, vit dans la peur de perdre son bien le plus précieux, le feu, qui facilite la vie des hommes mais qui les rend aussi esclaves de son entretien. En effet, la tribu sait conserver les braises et les flammes animées, mais elle ne sait pas faire naître le feu. Celui-ci constitue donc un trésor qui doit être surveillé. Il est conservé dans des cages gardées par quatre femmes et deux guerriers jour et nuit.
Un jour, lors d’une guerre avec une autre tribu, les précieuses cages sont détruites. C’est une grande catastrophe pour les Oulhamrs. Livrés à la nuit, ils sont condamnés à mourir de froid et de maladie ou à se faire manger par les bêtes sauvages. Le chef décide de fuir avec sa tribu.
Celui qui reviendra avec le feu, promet le chef, gagnera le commandement de la tribu tout entière. Il pourra également épouser la nièce du chef, Gammla.
Cette œuvre lui vaudra un immense succès. Elle bénéficiera notamment de 2 adaptations cinématographiques, dont celle rendue célèbre par le réalisateur Jean-Jacques Annaud en 1981.
 
 
Brûlant secret de Stefan Zweig
1911
Stefan Zweig
Littérature allemande
5 h
Dans Brûlant secret, qui donne son titre à ce recueil de nouvelles (1938), un homme et une femme vivent une idylle contrariée par le fils de cette dernière. On saura aussi ce que découvre un dandy désoeuvré à la recherche de lui-même (la Nuit fantastique). Zweig se fait analyste des consciences et peintre d’un monde qui a sombré.
Les ailes brisées de Khalil Gibran
1912
Khalil Gibran
Essai
1½ h
La première Ève avait entraîné Adam hors du Paradis de sa propre volonté. Par sa douceur et son amour, Selma me fit entrer avec empressement dans un paradis de vertu et de pure affection. Mais ce qui est arrivé au premier homme m’est arrivé aussi, et l’épée ardente qui le chassa de l’Eden ressemblait à celle dont le tranchant éclatant m’épouvanta et me força à renoncer à mon amour sans que j’aie désobéi à aucun ordre ni goûté le fruit de l’arbre défendu. Aujourd’hui, alors que tant d’années se sont écoulées, il ne me reste de ce beau rêve que de pénibles souvenirs qui battent autour de moi comme des ailes invisibles, qui emplissent de tristesse le tréfonds de mon coeur et qui me font monter les larmes aux yeux. Et ma belle Selma bien-aimée est morte. Et rien ne demeure pour m’en souvenir que mon coeur brisé et une tombe entourée de cyprès. Cette tombe et ce coeur, c’est tout ce qui reste pour porter témoignage de Selma.
La Mort à Venise de Thomas Mann
1912
Thomas Mann
Littérature étrangère
2 h
Gustav Ascbhenbach, écrivain allemand renommé, est pris par une envie soudaine de voyage. Il a toujours mené une vie bien rangée, consacrée entièrement à son art et n’a pas pris le temps dans sa jeunesse de voyager. Il est veuf et vit avec un domestique. Ses vacances, il a l’habitude de les passer à la montagne et s’y adonne à sa seule passion: l’écriture. Sa vie est réglée comme une horloge et assez monotone. Ses pas vont d’abord le conduire sur une île de l’Adriatique, près de la côte d’Istrie, mais l’atmosphère morose et le mauvais temps qui s’installe lui font quitter assez précipitamment l’île pour Venise. Venise, Aschenbach y a ses habitudes, habitudes qui vont être bouleversées par sa rencontre avec Tadzio, un adolescent appartenant à une famille de la noblesse polonaise...
Filles de la pluie de André Savignon
1912
Goncourt 1912
André Savignon
Littérature
3½ h
André Savignon séjourna à Ouessant en 1911. A son retour, il écrivit ce roman, en réalité une succession de récits, chacun d’entre eux consacré à une Ouessantine. Les îliennes, surnommées les filles de la pluie, à la vie rude, y sont décrites comme ayant des moeurs très libres, aimant les hommes mais ne s’y attachant guère... Bien sûr, ce tableau ne plut pas vraiment, non seulement aux intéressées mais aussi aux Bretons ! Ce qui n’empêcha pas André Savignon de recevoir le Prix Goncourt 1912... Il n’en reste pas moins que Filles de la pluie est une description passionnante de la vie à Ouessant au début du 20e siècle.
Le Peuple de la Mer de Marc Elder
1913
Goncourt 1913
Marc Elder
Littérature
4 h
Le Peuple de la Mer de Marc Elder valut au jeune auteur (29 ans à l’époque) le Prix Goncourt 1913, aux dépends d’Alain Fournier et de Marcel Proust. C’est un ensemble de 3 chroniques : la Barque, la Femme, la Mer, qui racontent la vie des habitants du village de l’Herbaudière, sur l’île de Noirmoutier. L’auteur y décrit les destins qui s’entrecroisent de marins, de pêcheurs ou de gardiens de Phares... Extrait : Coup sur coup, il lui avait fait trois enfants, parce qu’il faut des bras pour manœuvrer les barques et qu’un mousse de plus dans la famille c’est un étranger de moins à entretenir à bord. Car les pêcheurs procréent surtout par intérêt, comme les bourgeois s’en gardent pour la même cause, et non pas tant, selon la commune croyance, à cause des ivresses qui les culbutent, dans une poussée de rut, sur leurs femmes maîtrisées.
La guerre des boutons de Louis Pergaud
1913
Louis Pergaud
Littérature
9
4½ h
Cela fait des générations que les enfants de deux villages voisins, ceux de Longueverne et de Velrans, se font la guerre. Une histoire de tradition sans doute, pour une guerre qui, bien qu’enfantine, n’en reste pas moins d’un grand sérieux. Moins sanglante que celle des adultes bien sûr, mais tout aussi dangereuse pour l’amour-propre de ceux qui, prisonniers, se retrouvent à la merci de leurs ennemis ! En effet, le butin de guerre des deux armées est constitué des boutons et lacets, attributs indispensables sans lesquels les malheureux tombés aux mains de l’ennemi se voient obligés de s’enfuir tout nus, et même parfois copieusement fessés !
De batailles perdues en revanches, cette guerre épique et truculente rythme la vie des enfants de ces deux villages, menée par des personnages hauts en couleur comme Lebrac, Petit Gibus, Grand Gibus, La Crique ou Camus. On ne peut s’empêcher de rire à certaines des ruses inventées par ces jeunes stratèges mais aussi de s’apitoyer sur le sort des pauvres victimes. Certaines des expressions sont crues comme l’a voulu l’auteur et comme il le précise : J’ai voulu faire un livre sain, qui fût à la fois gaulois, épique et rabelaisien ; un livre où coulât la sève, la vie, l’enthousiasme... Aussi n’ai-je point craint l’expression crue, à condition qu’elle fût savoureuse, ni le geste leste, pourvu qu’il fût épique.
 
 
Du côté de chez Swann de Marcel Proust
1913
A la recherche du temps perdu (1)
Marcel Proust
Littérature
11 h
Alors que le narrateur a pris désormais l’habitude de s’endormir tard, le livre s’ouvre sur un premier souvenir : «  Longtemps, je me suis couché de bonne heure. » Mais la pensée qu’il était temps de chercher le sommeil le réveillait bientôt, et tandis qu’il attendait de se rendormir, il passait la plus grande partie de la nuit à se rappeler la vie de son enfance à Combray - une vie dont il va nous offrir le récit.
Dès ce premier volume de la Recherche que Proust fait paraître en 1913, bien des personnages de son grand roman apparaissent, en particulier Charles Swann : c’est du côté de sa propriété que s’orientent souvent les promenades de Combray, et c’est de son amour pour Odette de Crécy que nous lisons ensuite le récit. Swann, plus tard, donnera au héros le désir d’aller à Balbec, et, au moment de commencer à écrire, le narrateur du Temps retrouvé nous reconduira de son côté encore lorsqu’il confiera : «  La matière de mon expérience, laquelle serait la matière de mon livre, me venait de Swann. »
 
 
Les copains de Jules Romains
1913
Jules Romains
Littérature
2 h
Approche-toi. Tire un peu sur les manches, et sur le col. Ça va. Je te fais officier de la Légion d’honneur. Ne me remercie pas ! Tout le monde en ferait autant à ma place... Comme tu es assez grand, assez maigre, et que tu as le nez rouge, que ton faciès présente quelque chose à la fois de bilieux et d’alcoolique, tu seras mon attaché militaire. Quel grade veux-tu ? Colonel ? Tu es un peu jeune ! Commandant ! Je t’appellerai « Commandant ! » Tu m’appelleras : « Monsieur le Ministre ! » Entendu ? Rompez !...
La vallée de la peur de Arthur Conan Doyle
1915
Sherlock Holmes (7)
Arthur Conan Doyle
Policier
4 h
Sherlock Holmes vient à peine de déchiffrer un message codé le prévenant qu’un certain Douglas, de Birlstone Manor House, est en danger, qu’il apprend par l’inspecteur MacDonald de Scotland Yard que Douglas vient d’être sauvagement assassiné.
Grâce au signataire du message, Sherlock Holmes sait que, derrière cette affaire, se trouve son ennemi juré : le professeur Moriarty, criminel génial et machiavélique. Accompagné de son fidèle Watson, Holmes se précipite à Birlstone?
Par la richesse de son intrigue et de son action, La Vallée de la peur, où l’on voit Sherlock Holmes se mesurer avec Moriarty, adversaire en tous points à sa hauteur, est sans doute le meilleur roman de Conan Doyle.
 
 
Anne quitte son île de Lucy Maud Montgomery
1915
La saga d'Anne (3)
Lucy Maud Montgomery
Littérature étrangère
5½ h
Anne Shirley a maintenant dix-huit ans. Après avoir enseigné à l’école d’Avonlea, elle réalise enfin son vieux rêve de poursuivre des études universitaires. Elle quitte l’Île-du-Prince-Édouard pour aller, pleine d’appréhension, étudier à l’Université de Redmond, en Nouvelle-Écosse, en compagnie de son amie Priscilla, de Charlie Sloane et, surtout, de Gilbert Blythe! Dans ce troisième épisode, de nouveaux personnages attachants entrent en scène, de nouvelles amitiés se nouent, d’anciennes se transforment, d’autres s’éclipsent à tout jamais. L’amour se présente à Anne, mais saura-t-elle le reconnaître ? Saura-t-elle faire la différence entre rêve et réalité ?
La maison et le monde de Rabindranath Tagore
1915
Rabindranath Tagore
Littérature étrangère
4½ h
Publié pour la première fois en 1915, ce beau roman de Rabindranath Tagore, prix Nobel de littérature, a pour cadre le Bengale du début du XXe siècle où sévissent de graves troubles. Récit à trois voix qui se croisent et se répondent, histoire d’amour centrée sur un bouleversant portrait de femme, ce livre, où se heurtent la tradition et la modernité, est aujourd’hui encore étonnamment moderne, au point d’avoir inspiré au grand cinéaste indien Satyajit Ray l’un de ses plus grands films, La Maison et le Monde.
 
 
Bienvenue a Blandings de P.G. Wodehouse
2016
Blandings Castle (1)
P.G. Wodehouse
Littérature étrangère
4½ h
Dans la splendide propriété de Blandings, la frénésie s’est installée : Mr Peters, qui collectionne les scarabées égyptiens, vient d’être dépouillé d’un de ses précieux spécimens. Mille livres sont offertes à qui mettra la main dessus. Très vite, les candidats se pressent au château, et c’est à qui empochera la récompense… L’aristocratie britannique reste la cible privilégiée de P.G. Wodehouse, passé maître dans la comédie du non-sens et des situations grotesques : dialogues désopilants, rebondissements et quiproquos en tout genre, voilà de quoi entretenir la réputation de l’auteur des aventures du célèbre Jeeves !
Gaspard de René Benjamin
1915
Goncourt 1915
René Benjamin
Littérature
4 h
Depuis les premiers jours d’août 1914, René Benjamin, jeune journaliste mobilisé en Lorraine, tient un carnet de « choses vues ». « Avec de l’eau plein nos chaussures et ma culotte, je me dis encore : il y a une page épatante à faire là-dessus », écrit-il à sa mère.
Dès mars 1915, ses notes fournissent la matière d’un feuilleton que publie Le Journal. Lorsque, après une blessure, Benjamin est rapatrié en Anjou, il décide de tirer de ces croquis un roman mettant en scène un Parisien truculent et hâbleur : Gaspard, qui compte rentrer du front « pour les vendanges », et que nous suivons en campagne, dans le train des blessés ou choyé par de jolies infirmières...
Couronné par le prix Goncourt 1915, le livre connaîtra un vif succès jusqu’à la fin 1916. Il apparaît alors que le conflit va s’éterniser : à Gaspard succéderont des oeuvres plus noires : Le Feu de Barbusse, Ceux de 14 de Genevoix, Les Croix de bois de Dorgelès.
Gaspard est sans doute le premier roman inspiré par la mobilisation et par l’euphorie de l’été 1914, que caractérisaient « deux traits : l’élan charmant de cette race qui courut au feu ; puis la criminelle incurie de la plupart de ceux qui nous menèrent : politiques ou officiers. C’est le double sujet de mon livre, qui est un livre triste. On y rit ? Rien n’est plus triste que le rire dans le drame. »
Le Feu de Henri Barbusse
1916
Goncourt 1916
Henri Barbusse
Littérature
7½ h
Voici, relaté par un combattant de première ligne, le quotidien des poilus dans les tranchées : c’est l’horreur absolue. Premier roman de guerre, Le Feu bouleverse tous les codes romanesques. Comment redonner la parole à ces combattants ?
Henri Barbusse invente un genre, façonne une nouvelle langue et soulève de grandes questions, d’amère actualité. Pourquoi la guerre ? Est-il possible de l’éradiquer à jamais ? Un siècle après sa parution, Le Feu reste un livre choc.
Son dernier coup d'archet de Arthur Conan Doyle
1917
Sherlock Holmes (8)
Arthur Conan Doyle
Policier
4 h
Chacun sait que lorsque Sir Arthur Conan Doyle voulut faire mourir son héros, de désarroi et la colère de ses admirateurs furent tels qu’il dut s’arranger pour le ressusciter... Qu’on se rassure : le “dernier coup d’archet” que donne ici le plus célèbre violoniste de la littérature Policière - également opiomane, botaniste, criminologue le laisse en parfaite condition pour de nouvelles enquêtes. Dans les huit nouvelles de ce volume, son extraordinaire aptitude à la déduction imprévisible et raisonnée lui permet de faire la lumière - entre autres - sur les menées d’un dictateur sud-américain, en fuite ou les agissements de la mafia napolitaine à New York, aussi bien que de donner un sérieux coup de main, à la veille de la Première Guerre Mondiale, au contre-espionnage britannique. Comme il se doit, la brume londonienne enveloppe ces affaires ténébreuses, contées par l’indispensable Dr Watson avec l’art de la mise en scène et le sens du suspense qu’ils ont fait du Signe des Quatre ou du chien des Baskerville des classiques de la littérature mondiale.
La flamme au poing de Henry Malherbe
1917
Goncourt 1917
Henry Malherbe
Littérature
1½ h
Récompensé par le Prix Goncourt 1917, pour son livre “La Flamme au Poing” (1917), Henri Malherbe, Lieutenant au 43e R.A.C. a en effet écrit une oeuvre qui vaut surtout pour sa qualité littéraire. Cet objectif avoué l’a libéré de tout devoir d’exactitude, et il est vrai que l’oeuvre s’en ressent. Le style a un peu vieilli, et certains élans, tantôt héroïques et tantôt macabres, sentent un peu la poussière. Mais le lyrisme (Henri Malherbe écrira plus tard des critiques musicales) reste agréable, et certains passages sont vraiment beaux..
Anne dans sa maison de rêve de Lucy Maud Montgomery
2005
La saga d'Anne (5)
Lucy Maud Montgomery
Littérature étrangère
5½ h
Anne Shirley et Gilbert Blythe sont enfin mariés. Ils ont quitté Avonlea pour s’installer à Glen St. Mary, dans un village de pêcheurs où Gilbert pratique la médecine. Ils habitent une petite maison blanche bâtie sur la grève du port. Entourée d’arbres et située près d’un ruisseau, elle ressemble à un véritable rêve pour la jeune Anne. C’est dans cet environnement remarquable - et grâce à l’arrivée de plusieurs nouveaux personnages - que l’inimitable Anne mènera une existence parsemée d’incidents drôles et de moments tragiques. Car la vie se déchaîne toujours autour de cette amoureuse de la nature et des gens !
Caspak, le monde oublié de Edgar Rice Burroughs
1982
Caspak (1)
Edgar Rice Burroughs
SF
5 h
Pendant la Première Guerre Mondiale, Bowen Tyler fils du magnat de l’industrie du même nom est coulé par un sous-marin allemand. L’un de ceux qu’il à construit. Son naufrage le conduira à prendre d’assaut le sous-marin qui l’a coulé. Puis à cause de sabotage, il découvrira l’île mythique de Capronia ou de nombreuse aventure lui arriveront, l’amenant à découvrir l’amour. Il relate son aventure dans un message qu’il confie à la mer. Ce message parviens à Tom Billing secrétaire de son père, compagnon d’étude et ami de Bowen. Celui-ci décide de partir à la recherche de son ami.
Le coq et l'arlequin de Jean Cocteau
1918
Jean Cocteau
Musique
1 h
A la parution du Coq et l’Arlequin en 1918, Jean Cocteau dédie ce texte à Georges Auric, un des jeunes musiciens du « groupe des Six » avec lequel il partage le rejet d’héritages artistiques tels que le debussysme ou le wagnérisme. Dans la préface qu’il rédige en 1978 lors de la réédition du livre, Georges Auric écrit qu’il y retrouve « plusieurs des pensées qui, auprès de Satie, [les] préoccupaient tous, mais exprimées avec une acuité, un “brio” très exactement éblouissants », à propos de Stravinsky notamment, et du Sacre du Printemps que Cocteau considère comme « un chef-d’oeuvre » qui « nous cogne en mesure sur la tête et sur le cœur ».
Au-delà d’une réflexion sur la création musicale, « ces notes autour de la musique apparaissent en même temps comme des notes autour des années où elles étaient rédigées », écrit Georges Auric. « Il me suffit d’en entrouvrir les pages : en marge de chacune, avec le binocle de notre “bon maître” d’Arcueil, avec son rire, ses mauvaises humeur, avec les coulisses de Parade, les exégèses de leur auteur et nos longues discussions, c’est également toute la vie quotidienne d’une époque que je pouvais croire pour toujours abolie qui ressuscite pour moi. »
Civilisation de Georges Duhamel
1918
Goncourt 1918
Georges Duhamel
Littérature
3 h
La guerre, c’est le déferlement stratégique des hommes et des armes sur tel ou tel point du front. Mais c’est aussi le reflux de ces hommes après la bataille, le retour de ceux qui ont pu revenir, un raz-de-marée en sens inverse qui laisse sous les toiles battantes des infirmeries de campagne « une mosaïque de souffrance teinte aux couleurs de la guerre, fange et sang, empuantie des odeurs de la guerre, sueur et pourriture, bruissante des cris, des lamentations, des hoquets qui sont la voix même et la musique de la guerre. »
Alors aux blessés s’offre ce qui se fait de mieux dans le monde moderne, les draps frais, l’infirmerie « blanche comme une laiterie », les pinces brillantes du chirurgien, l’autoclave, le dernier cri du progrès. Mais qu’importe au lieutenant Dauche avec sa balle dans la tête, à Revaud et à leurs compagnons de misère, à ceux dont Georges Duhamel rappelle le courage simple, la bonne humeur, l’endurance? « La civilisation n’est pas dans toute cette pacotille terrible; et, si elle n’est pas dans le coeur de l’homme, eh bien! elle n’est nulle part. » C’est la leçon de ces pages qui font écho à la poignante Vie des martyrs où, une fois de plus, un témoin raconte les cruelles choses vues et vécues pendant la Grande Guerre.
Les croix de bois de Roland Dorgelès
1919
Femina 1919
Roland Dorgelès
Roman Histo
5 h
Les Croix de bois, chef-d’oeuvre de Roland Dorgelès, engagé volontaire, est un témoignage exceptionnel sur la Première Guerre Mondiale. Avec un réalisme parfois terrible mais toujours d’une généreuse humanité, la vie des tranchées nous est décrite dans toute son horreur et aussi sa bouffonnerie, son quotidien et ses moments exceptionnels.
 
 
Demian de Hermann Hesse
1946
Hermann Hesse
Littérature étrangère
3½ h
Histoire de la jeunesse d’Émile Sinclair est le roman d’une adolescence, un roman d’initiation, de formation, et l’un des chefs-d’oeuvre du genre. Demian enseigne à Émile Sinclair à ne pas suivre l’exemple de ses parents, à se révolter pour se trouver, à s’exposer à la fois au divin et au démoniaque, à traverser le chaos pour mériter l’accomplissement de sa destinée propre.
Trois des romans de Hermann Hesse, Demian (chronologiquement le premier), Siddhartha et Le Loup des steppes offrent autant de variations sur le thème de l’étranger qui ne doit pas craindre de se séparer de la société, de « vivre en dehors ».
 
 
La Vallée Arc-en-ciel de Lucy Maud Montgomery
1919
La saga d'Anne (7)
Lucy Maud Montgomery
Littérature étrangère
5½ h
Mère dévouée et heureuse, Anne a conservé tout son charme, sa fraîcheur, son humour. Quant à ses enfants, ils ont hérité de son imagination. Ainsi, Walter, écrivain en herbe, fait découvrir au lecteur les merveilles de la nature et la magie des mots. Et un nouveau personnage entre en scène : Mary Vance, orpheline comme Anne et aussi volubile que l’inoubliable rousse de La Maison aux pignons verts.
Une histoire captivante, des idéaux universels : le respect des autres, de la nature, le goût du travail bien fait. Dans La Vallée Arc-en-ciel, les grandes préoccupations de la vie – l’enfance, l’amour, la famille, la mort – sont abordées avec une fraîcheur peu commune.
A l'ombre des jeunes filles en fleurs de Marcel Proust
1919
A la recherche du temps perdu (2)
Goncourt 1919
Marcel Proust
Littérature
14 h
À l’ombre des jeunes filles en fleurs est le second tome d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust publié en 1919 chez Gallimard. Il reçoit la même année le prix Goncourt.
 
 
Légende d'une vie de Stefan Zweig
2011
Stefan Zweig
Littérature allemande
2 h
Quatre personnages se croisent : Leonore Franck, veuve du célèbre écrivain Karl Amadeus Franck, leur fils Friedrich, Bürstein, le biographe du maître et une mystérieuse femme qui s’avère être l’amour d’enfance du grand écrivain, celle à qui il a écrit des dizaines de pièces enflammées et dédié une pièce de théâtre que tout le monde croyait jusqu’alors perdue. Or cette femme détient les lettres et le manuscrit...
Tout le génie de Zweig est de glisser du vaudeville classique à la pièce métaphysique sur la création. Depuis la mort de l’écrivain, sa veuve, ainsi que le biographe, ont maquillé la réalité. Or quand Bürstein se repent, la légende de l’écrivain s’effondre, mais pour donner naissance à la véritable histoire d’une vie et d’un amour passionné.
Légendes d’une vie est consacrée aux relations d’une famille et de l’œuvre que laisse un grand homme disparu. A-t-elle le droit de tout publier? Doit-elle censurer, couper, rectifier ?
La mystérieuse affaire de Styles de Agatha Christie
1932
Agatha Christie
Policier
4 h
La Mystérieuse affaire de Styles est le premier roman d’Agatha Christie et c’est aussi le premier où apparaît Hercule Poirot, son personnage fétiche.
Pendant la Première Guerre Mondiale, Arthur Hastings, rapatrié en Angleterre, est invité dans la demeure de Styles Court (ou Styles en version abrégée) par son ami John Cavendish, qui lui apprend que sa mère s’est remariée avec un homme beaucoup plus jeune, le mystérieux Alfred Inglethorp. À Styles, tout le monde a l’air de le détester. Sauf évidemment Mrs Inglethorp.
Plus tard, Emily Inglethorp est empoisonnée et les soupçons pèsent sur Alfred Inglethorp. Hercule Poirot, ancien inspecteur de police belge, qui est aussi présent au village de Styles Saint-Mary, est invité par Hastings à résoudre cette affaire. Apparemment, Poirot pense qu’Alfred Inglethorp n’est pas l’assassin et il essaye de le disculper. Mais Poirot a-t-il une idée derrière la tête ?...
 
 
Nêne de Ernest Pérochon
1920
Goncourt 1920
Ernest Pérochon
Littérature
4 h
La jeune Madeleine, dite Nêne, travaille comme domestique chez Michel Cordier, un fermier veuf de 30 ans. En plus de tenir la maison, elle s’occupe des deux enfants, Eulalie et Georges. Elle s’attache peu à peu à eux, allant même jusqu’à dilapider ses économies. Dans une atmosphère oppressante, toujours à la limite du conflit, la situation de Madeleine se dégrade progressivement, d’autant plus que Michel Corbier s’éprend de l’élégante Violette, couturière du village voisin. Nêne s’accroche aux prix de beaucoup de concessions, avant d’être définitivement chassée par Violette devenue Madame Corbier, sans que les enfants ne réagissent.
Excellent portait d’une période de la fin du XIXe siècle, marquée par les récents épisodes des guerres de Vendée, la vie rurale est ici le théâtre d’un drame, alimenté de jalousies, de malveillances et d’affaires de cœur.
Le Côté de Guermantes de Marcel Proust
1920
A la recherche du temps perdu (3)
Marcel Proust
Littérature
15 h
Extrait : « Le pépiement matinal des oiseaux semblait insipide à Françoise. Chaque parole des « bonnes » la faisait sursauter ; incommodée par tous leurs pas, elle s’interrogeait sur eux ; c’est que nous avions déménagé. Certes les domestiques ne remuaient pas moins, dans le « sixième » de notre ancienne demeure ; mais elle les connaissait ; elle avait fait de leurs allées et venues des choses amicales. Maintenant elle portait au silence même une attention douloureuse. »
 
 
Voyages avec ma pipe de Léon Werth
1920
Léon Werth
Littérature
3½ h
Sous les traits du touriste curieux, du réserviste anonyme, du flâneur du dimanche, Léon Werth nous entraîne dans les venelles de villages dédaignés, à la découverte de rochers admirables dans des îles méconnues, dans les recoins magiques de ville très banales. En Bretagne, en Provence, dans les Pyrénées, il pousse des portes et pénètre chez l’habitant. Il se fond dans le décor et devient ainsi le témoin de scènes de la vie quotidienne et le « confesseur » des autochtones. Et l’écrivain nous restitue cela sur le ton de la confidence, avec l’humour féroce et l’ironie gourmande que nous avions déjà rencontrés dans La Maison blanche.
Trois maîtres de Stefan Zweig
1920
Stefan Zweig
Littérature allemande
4 h
Du Joueur d’échecs à Combat avec le démon, l’œuvre entière de Stefan Zweig est fascinée par les grandes aventures de l’esprit humain, qu’elles le mènent vers la pensée, l’absolu, l’idéal ou la folie. C’est de la création romanesque que nous parle ici le grand écrivain autrichien, à travers trois géants du XIXe siècle.
Tous trois ont forgé un univers autonome, portant l’empreinte d’une puissante personnalité, avec ses types humains, ses lois morales, sa métaphysique. Chez Balzac, l’élan créateur exprime une volonté de puissance par rapport à la société ; chez Dostoïevski, l’affirmation d’un destin tendu entre extase et anéantissement ; chez Dickens, l’accord entre un génie individuel et les traditions d’une époque. Chacun incarne ainsi un “type” d’artiste exemplaire.
Pénétration psychologique, admiration passionnée, intime complicité d’un romancier avec ses grands modèles, font de Trois Maîtres un chef-d’œuvre critique inégalé.
Batouala de René Maran
1921
Goncourt 1921
René Maran
Littérature
3½ h
Premier roman nègre écrit par un nègre, en qui Léopold Sédar Senghor voyait un “précurseur de la négritude”, récit d’une violence et d’une modernité extraordinaires, voici la complainte de Batouala, grand chef de tribu, vaillant chasseur et excellent marcheur.
Nous sommes en 1921. A cette époque, personne n’ose douter du bien-fondé du colonialisme, porteur de civilisation et de paix. Une voix pourtant s’élève. Celle de René Maran, auteur antillais (1887-1960), alors fonctionnaire au ministère des Colonies, qui dénonce, dans ce roman précédé d’une terrible préface, les abus de l’administration en Afrique-Equatoriale française et les méfaits de l’impérialisme. Ses propos déclenchent un véritable scandale qui culminera avec le prix Goncourt qui lui sera tout de même décerné la même année. René Maran n’ose-t-il pas écrire :
« Si l’on pouvait savoir de quelle bassesse est faite la vie coloniale, on n’en parlerait plus. Elle avilit peu à peu. Rares sont, même parmi les fonctionnaires, les coloniaux qui cultivent leur esprit. Ils n’ont pas la force de résister à l’ambiance, à l’alcool... Ces excès et d’autres, ignobles, conduisent ceux qui y excellent à la veulerie la plus abjecte. Cette veulerie ne peut qu’inquiéter de la part de ceux qui ont charge de représenter la France. »
Anne Rilla d'Ingleside de Lucy Maud Montgomery
1921
La saga d'Anne (8)
Lucy Maud Montgomery
Littérature étrangère
7 h
Voici le plus grand classique canadien de tous les temps, vendu à plus de 60 millions d’exemplaires, traduit en 40 langues et adapté plusieurs fois pour le cinéma et la télévision. Dans ce huitième roman de la série Anne, les enfants d’Anne et de Gilbert continuent à nous charmer par leur imagination fertile. Rilla se révèle aussi vive d’esprit que sa célèbre mère. Ce volume nous propose aussi des commentaires saisissants sur la Première Guerre Mondiale vue par des enfants... de quoi faire réfléchir ! Sans doute le roman le plus adulte de Lucy Maud Montgomery.
L' homme traqué de Francis Carco
1922
Académie française (roman) 1922
Francis Carco
Littérature
2½ h
Il y avait déjà trois semaines que la police recherchait l’assassin de la rue Saint-Denis...
Lampieur n’avait aucun remords de son crime.
Pourtant une terrible angoisse montait en lui...
Ouvrier boulanger, il travaillait dans la cave et les filles qui remontaient, très tard, la rue Saint-Denis, s’accroupissaient devant le soupirail et jetaient tour à tour une ficelle avec des sous pour avoir un morceau de pain chaud.
Or, la nuit du crime, quand il était revenu, il avait trouvé la ficelle qui pendait, inerte, du soupirail.
Laquelle de ces filles s’était aperçue de son absence et pourquoi ne l’avait-elle pas dénoncé à la police ?
Il n’en pouvait plus ; il fallait qu’il sache...
Exprimant dans une langue forte et riche des sentiments très violents, L’Homme traqué est un des romans les plus émouvants du grand écrivain Francis Carco.
Siddhartha de Hermann Hesse
1975
Hermann Hesse
Littérature allemande
3 h
Siddhartha semble avoir jailli des doigts de Hesse comme une eau limpide coule peu à peu d’un glacier. Car les étapes de la vie de Siddhartha, fils de brahmane et enfant, adulte et vieillard en quête de pureté, sont autant de perles d’un cycle, celui d’une vie apparaissant aussi logiquement fluide qu’un torrent qui, quels que soient ses remous, finit dans la mer de l’accomplissement. De la spiritualité sans limites au matérialisme le plus corrupteur, Siddhartha, tour à tour apprenti brahmane, ascète fuligineux ou commerçant jouisseur, foule un chemin qu’il croit pouvoir choisir.
Mais, création née de la rencontre de l’éducation protestante de Hesse avec les philosophies orientales, notamment le bouddhisme, le chercheur itinérant devra connaître une rédemption toute chrétienne avant d’accéder à la plénitude. Écrivain confirmé (il a 45 ans quand paraît le roman), Hesse accorde son style, une épure généreuse, à la volonté de purification obstinée de son héros. Rendant ainsi son court roman aussi cristallin que les velléités de Siddhartha sont contradictoires, il procure à ses pages une atemporalité expliquant leur succès jamais démenti. Car, même au milieu d’une mer traversée de courants, l’eau du glacier reste claire, la jeunesse occidentale faisant de Siddhartha le miroir transparent et naïf de ses aspirations désordonnées à l’absolu.
 
 
Sodome et Gomorrhe de Marcel Proust
1922
Marcel Proust
Littérature
14 h
Sodome et Gomorrhe est le quatrième volet d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust publié en 2 tomes entre 1922 et 1923 chez Gallimard.
Dans ce roman, le jeune narrateur découvre par hasard que Charlus est homosexuel, lorsqu’il assiste en témoin auditif à ses ébats avec Jupien.
 
 
Les caprices de Miss Bennett de P.G. Wodehouse
1934
P.G. Wodehouse
Littérature étrangère
4½ h
La capricieuse Miss Bennett est promise à un jeune poète romantique, le timide et rougissant Eustache Hignett. Il fait pourtant pâle figure à côté de son cousin, Sam Marlowe, qui immédiatement s’enflamme pour Miss Bennett, lors de la croisière qui les ramène en Angleterre. À bord se trouvent aussi un ancien soupirant, Bream Mortimer, et une jeune exploratrice, Jane Hubbard, qui a tué des éléphants, des alligators et des anthropophages mais perd soudain son sang-froid quand on la demande en mariage.
Tous les ingrédients d’un vaudeville à la Wodehouse se trouvent ainsi réunis et le lecteur est entraîné avec eux dans une ribambelle d’événements aussi imprévus que cocasses.
Une nouvelle démonstration de l’art unique du créateur du génial Jeeves.
Amok de Stefan Zweig
1922
Stefan Zweig
Littérature allemande
3 h
L’amok, en Malaisie,· est celui qui, pris de frénésie sanguinaire, court devant lui, détruisant hommes et choses, sans qu’on puisse rien faire pour le sauver. Le narrateur rencontre sur un paquebot un malheureux en proie à cette forme mystérieuse de démence. Histoire encore d’une folie, d’une passion d’un amour fou, cette fois - que la Lettre d’une inconnue reçue par un romancier à succès. Mais la passion peut faire de l’homme dominateur et méprisant un être humilié et ridiculisé : c’est le thème du troisième de ces récits, La Ruelle au clair de lune.
Mr Brown de Agatha Christie
1932
Agatha Christie
Policier
4 h
C’est toujours après le drame qu’on s’avise qu’un personnage falot a traversé la scène sans que personne lui prête attention.
Et, justement, dans le bureau de Mr Winttington, il y avait un clerc qui se faisait appeler Mr Brown. Mais voilà ! Personne n’était capable de se rappeler quoi que ce fût de Mr Brown. Pas même son visage. La description qu’on donne invariablement de Mr Brown, c’est qu’il ressemble à tout le monde.
 
 
Le Songe de Henry de Montherlant
1922
Alban de Bricoule (3)
Henry de Montherlant
Littérature
5½ h
Ce roman lyrique, le premier de Montherlant - il a été publié en 1922 -, a pour héros Alban de Bricoule, que l’on retrouvera dans Les Bestiaires. Alban, pendant la guerre de 1914-1918, affirme son goût du courage et du sacrifice, son ironie, son égotisme souverain. La guerre n’est pour lui qu’une occasion exaltante de se réaliser. Il lui sacrifie son amour pour Dominique, dont la passion risque de l’amoindrir. Un ordre féminin de la sensibilité et du cœur s’oppose à un ordre mâle, guerrier, et c’est ce dernier qui l’emporte. 
Le crime du golf de Agatha Christie
1932
Agatha Christie
Policier
4 h
Une fois n’est pas coutume, cette enquête d’Hercule Poirot nous mène en France d’où M. Renauld - un monsieur qui semble avoir des moyens - a lancé un S.O.S. impérieux au détective. Une limousine attendra Poirot et son ami Hastings à Calais... Mais à Calais, point de limousine : c’est que M. Renauld a été assassiné dans la nuit. On l’a trouvé lardé de coups de couteau dans le dos, au fond d’une tombe ouverte, creusé dans un terrain de golf...
L’enquête ne sera pas facile : M. Renauld était bien discret sur son passé en Amérique du Sud ; et bien mystérieuses sont les deux femmes qui, aux dires des domestiques, le rencontraient souvent le soir... Mais Poirot est là, furetant partout, à récolter le moindre indice...
 
 
Le Frère-de-la-Côte de Joseph Conrad
1923
Joseph Conrad
Littérature
6½ h
Conrad ne se résume pas à Lord Jim.
Méconnu, ce superbe roman est le dernier éclat d’un phare de la littérature maritime, le dernier publié du vivant de l’auteur, un génie de l’écriture au sommet de son art. Exceptionnellement, pour un roman de Conrad, l’action se déroule en France, sur la côte de Provence. Dans la droite ligne des héros de Conrad, Joseph Peyrol, vieil écumeur des mers, aspire au repos. Il livrera, sur la presqu’île de Giens, son dernier combat, entre le siège de Toulon et Trafalgar.
Amour et espionnage, guerre et intrigues mêlent leurs trames pour broyer les vies. Juste avant l’avènement de l’Empire, l’action trouve son cadre dans un épisode de la rivalité navale franco-anglaise. Mais, au-delà du beau roman d’aventures, les héros de Conrad, malgré leur force de caractère, leur indépendance, leur capacité à la solitude nous apportent leur vision lucide, parfois mélancolique, de l’inutilité de tout combat face à la destinée. Une leçon d’indomptable énergie et de maîtrise de soi. Joseph Peyrol est un Tom Lingard, ployé sous les ans.
Du pur Conrad.
Le Prophète de Khalil Gibran
1923
Khalil Gibran
Littérature étrangère
1 h
Une langue limpide, des images évocatrices et fortes : à travers l’enseignement d’Al-Mustafa se dessinent quelques-uns des trésors de l’expérience humaine. Rien n’échappe à la leçon du sage, amour, joie, liberté, douleur, connaissance de soi, beauté, couple, passion… La vie la plus intime comme les problèmes les plus quotidiens. Hymne à la vie et à l’épanouissement de soi, le Prophète s’impose désormais comme l’un des textes cultes du XXe siècle.
 
 
Le tchékiste de Vladimir Zazoubrine
1923
Vladimir Zazoubrine
Roman Histo
2 h
Dans une grande ville sibérienne, à la fin de la guerre civile, un responsable de la Tchéka, police du régime bolchévique, accomplit son « travail » de bourreau. Pour servir la Révolution, il participe à l’atroce procédure quotidienne des interrogatoires, des procès sommaires, de l’extermination anonyme.
Cette œuvre de fiction est à tous égards exceptionnelle. Écrite en 1923 par un des jeunes espoirs de la littérature soviétique dans un style d’une densité et d’une violence inouïe, elle fait revivre la Terreur rouge avec une puissance d’évocation jamais lue. On songe à Kafka avec sa terrible machine à condamner et à punir, à Andreï Platonov pour son Tchevengour. Jugé trop « naturaliste » par la rédaction de la revue Les Feux sibériens à laquelle il était destiné, Le tchékiste fut rejeté à l’époque pour des raisons idéologiques. Jamais édité, il paraît enfin aujourd’hui, dans toute sa terrible vérité.
Vladimir Zazoubrine (1895-1937) est un auteur sibérien dont on ne sait quasiment rien, si ce n’est que le manuscrit du Tchékiste (daté de 1923) a été retrouvé bien après son écriture, par Kolesnikovan dans les départements des manuscrits de la Bibliothèque Lénine à Moscou. Il n’a été publié qu’à la fin de l’empire soviétique, en 1990. Zazoubrine était l’un des écrivains préférés de Staline mais il a néanmoins dénoncé la destruction de l’environnement naturel par la politique d’industrialisation soviétique ainsi que la Révolution mangeuse d’hommes.
 
 
L'homme au complet marron de Agatha Christie
1999
Agatha Christie
Policier
3½ h
Londres.
Un homme se tient au bord du quai du métro. Soudain, il recule et tombe sur les rails. Accident ? Suicide ? La police retrouve dans ses poches un permis de visite pour une maison à louer dans la banlieue de Londres. Le corps d’une inconnue est découvert dans une villa déserte. La villa du Moulin.
Coïncidence ? Difficile à admettre ; D’autant qu’en ces deux occasions, un même suspect semble s’être trouvé sur les lieux ; Signalement : grand, bien bâti, bronzé, yeux gris.
Autre détail : l’homme porte un complet marron...
 
 
Les Enquêtes d'Hercule Poirot de Agatha Christie
1968
Agatha Christie
Policier
2½ h
Du fond de son fauteuil où elle se tient très droite tandis que ses mains tricotent, une vieille demoiselle pleine de malice écoute ses amis - un colonel et un haut fonctionnaire de Scotland Yard, tous deux à la retraite, un vieux pasteur et un médecin plein d’expérience, une charmante actrice - raconter treize étranges histoires où glisse l’ombre d’un criminel inconnu. Et toujours miss Marple le découvre, ce criminel, parce que, dit-elle avec modestie, elle a beaucoup observé les petites gens de son village et que la nature humaine est partout la même.  Composition du recueil français :
* L’Aventure de l’Étoile de l’Ouest
* La Tragédie de Marsdon Manor
* L’Aventure de l’appartement bon marché
* Le Mystère de Hunter’s Lodge
* Vol d’un million de dollars de bons
* L’Aventure du tombeau égyptien
* L’Enlèvement du Premier ministre
* Le Crime de Regent’s Court
* L’Énigme du testament de M. Marsh
 
 
Les quatre de Agatha Christie
1933
Agatha Christie
Policier
3½ h
Une enquête sur les Quatre ?
Quels Quatre ? S’agit-il d’un quatuor musical ? Des quatre grands ? Du Pacte à quatre ?
Oh non ! Tout cela ne saurait constituer matière à enquête pour l’illustrissime Hercule Poirot... Et les Quatre en question sont des adversaires à sa mesure : un quatuor criminel ! Une bande de criminels internationaux dont le but n’est rien moins que de s’assurer la domination du monde... Bigre ! Voilà des ennemis comme le célèbre détective n’aurait osé en rêver... Et une rude bataille en perspective !
 
 
Lord Jim de Joseph Conrad
1924
Joseph Conrad
Littérature
9 h
Un jeune officier de marine, le lieutenant Jim, embarque comme second à bord d’un vieux cargo «bon pour la ferraille», le Patna, pour convoyer un groupe de pèlerins vers La Mecque. Dans le brouillard, le Patna heurte une épave. En inspectant la coque, Jim découvre un début de voie d’eau. Pris par la peur, Le capitaine et Jim abandonnent le navire et ses passagers. Mais le Patna ne coule pas... L’attitude de Jim a déclenché un scandale et il est radié à vie. Rongé par le remords, lui qui ne rêvait que de gloire et d’honneur, erre dans les ports, acceptant les travaux les plus humiliants. Une seconde chance lui est cependant offerte par le négociant Stein qui lui confie une mission en Malaisie...
La montagne magique de Thomas Mann
2016
Thomas Mann
Littérature allemande
22 h
Écrite entre 1912 et 1924, La Montagne magique est l’un des romans majeurs du vingtième siècle. Cette œuvre magistrale radiographie une société décadente et ses malades, en explorant les mystères de leur psychisme. Le jeune Hans Castorp rend visite à son cousin dans un luxueux sanatorium de Davos, en Suisse. Piégé par la magie de ce lieu éminemment romanesque, captivé par des discussions de haut vol, il ne parvient pas à repartir. Le jeune Allemand découvre son attirance pour un personnage androgyne et, au mépris du danger, se laisse peu à peu envoûter par cette vie de souffrances, mais aussi d’aventures extrêmes en montagne et de dévergondage, où fermentent des sentiments d’amour et de mort.
Évocation ironique d’une vie lascive en altitude, somme philosophique du magicien des mots, ce vertigineux « roman du temps » retrouve tout son éclat dans une nouvelle traduction qui en restitue l’humour et la force expressive.
 
 
Sanditon de Jane Austen
1925
Jane Austen
Littérature
7 h
En ce début du XIXe siècle où la bonne société anglaise découvre les bienfaits des bains de mer, les Parker se sont mis en tête de faire de la paisible bourgade de Sanditon une station balnéaire à la mode. Invitée dans leur magnifique villa, la jeune Charlotte Heywood va découvrir un monde où, en dépit des apparences « très comme il faut », se déchaînent les intrigues et les passions. Autour de la tyrannique lady Denham et de sa pupille Clara gravitent les demoiselles Beaufort, le ténébreux Henry Brudenall et l’étincelant Sidney Parker, peut-être le véritable meneur de jeu d’une folle ronde des sentiments. Observatrice avisée, Charlotte saura-t-elle demeurer spectatrice ? Le cœur ne va-t-il pas bouleverser les plans de la raison ?
À sa mort en 1817, Jane Austen laissait cette œuvre inachevée. Une romancière d’aujourd’hui a relevé le défi de lui donner un prolongement. Un exercice mené à bien dans la plus remarquable fidélité, avec autant de tact que de brio.
Le secret de Chimneys de Agatha Christie
1933
Agatha Christie
Policier
3½ h
A Londres, un prince déchu sollicite l’appui des Britanniques pour reconquérir son petit royaume des Balkans. À Paris, un de ses anciens ministres meurt en laissant des Mémoires bourrés de révélations explosives sur la famille royale. En Rhodésie, un aventurier sans le sou se voit confier la mission d’apporter à un éditeur londonien ce manuscrit que les services secrets anglais, aussi bien que les opposants au prince, aimeraient intercepter... C’est dans le cadre somptueux du manoir de Chimneys, une vieille demeure seigneuriale, que vont se retrouver les protagonistes de cette ténébreuse affaire. Chimneys, le lieu idéal pour un de ces huis-clos criminels dont la romancière a le secret.
 
 
Voyage en Pologne de Alfred Döblin
2011
Alfred Döblin
Essai
8 h
Le voyage d’écrivain est un genre littéraire inégal, décousu souvent : il peut donner lieu à des mémoires de touriste curieux, aux notes d’un observateur engagé à l’étranger, ou bien à des explorations exotiques À certaines conditions, ce récit devient un document personnel historique et politique de très grand intérêt. Lorsque, par exemple, l’écrivain s’appelle Alfred Döblin, qu’il est l’un des écrivains européens les plus importants du début du XXe siècle, et qu’il quitte Berlin en 1924 pour découvrir la Pologne pendant deux mois. Alerté par des premiers pogroms qui ont lieu en Allemagne, et par la montée de l’antisémitisme, Döblin veut comprendre ce qui se passe en Pologne, quelles y sont les conditions d’existence, comment les gens vivent et ne vivent pas ensemble Mais, en partant pour la Pologne, c’est aussi à la rencontre des Juifs que part Döblin, né dans une famille juive. Il veut connaître qui sont les Juifs de l’Est, eux qui possèdent leur propre langue, leurs rites, leurs coutumes, et sont restés en somme « un peuple », en comparaison avec les communautés qui vivent en Allemagne. Une grande partie de ces pages sont donc consacrées à la visite des quartiers juifs, des écoles et cimetières, à la rencontre des rabbins et des communautés de Varsovie, de Cracovie ou de Vilnius. Döblin, dont l’éducation fut très peu imprégnée de judaïsme, assiste aux rites sans bien les comprendre, tente de saisir la spiritualité étrange des plus orthodoxes, analyse les luttes politiques entre les différents groupes, évoque les conséquences politiques du sionisme. Ce témoignage, qui regarde aussi de face la montée de l’antisémitisme, a évidemment une grande force au regard de ce qui s’apprête à arriver vingt ans plus tard avec l’élimination systématique de la population juive.
 
 
Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
1946
Francis Scott Fitzgerald
Littérature
3½ h
New York, années folles… Dans sa somptueuse demeure de Long Island, Jay Gatsby organise de fastueuses réceptions où les invités se pressent en foule. Mais leur hôte ne cherche à éblouir qu’une seule personne : Daisy Buchanan. Elle est élégante, riche, séduisante, mais elle est la femme d’un héritier millionnaire…
Avec ce texte devenu un classique, Francis Scott Fitzgerald, sur un air de jazz et une coupe de champagne à la main, met à nu le Rêve américain et écrit l’un des plus beaux romans du XXe siècle.
 
 
Raboliot de Maurice Genevoix
1925
Goncourt 1925
Maurice Genevoix
Littérature
4 h
On l’appelle Raboliot parce qu’il ressemble à un lapin de rabouillère (nid de garennes). Braconnier passionné, hardi, sûr de lui et de son adresse, rien ne peut l’empêcher d’obéir à ce besoin de chasse nocturne qui l’empoigne chaque soir. Le gendarme Bourrel, cependant, a failli le prendre sur le fait. Excité par le danger, Raboliot multiplie les imprudences et va jusqu’à narguer ouvertement Bourrel. Dès lors, entre les deux hommes, commence une lutte sans merci. Traqué, Raboliot doit fuir, vivant dans les bois comme un loup. Au bout de trois mois, accablé de solitude, torturé par le désir de revoir sa femme et ses enfants, Raboliot revient chez lui… et c’est le drame. Raboliot est sans doute le plus représentatif des romans que Maurice Genevoix, conteur exceptionnel, consacra à son terroir, la Sologne.
 
 
La prisonnière de Marcel Proust
1925
A la recherche du temps perdu (5)
Marcel Proust
Littérature
11 h
La Prisonnière est le cinquième tome d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust publié en 1925 à titre posthume. Le thème principal de ce volume est l’amour possessif et jaloux qu’éprouve le narrateur pour Albertine. Il la fait surveiller, la soupçonne de liaisons homosexuelles, essaie de la retenir chez lui.
 
 
Les Contes du Whisky de Jean Ray
1925
Jean Ray
Fantastique
2½ h
Histoires noires et diaboliques, histoires de crime et d’horreur, histoires écrites avec de l’iode et de l’alcool, avec du sel et des larmes, avec du soufre et du sang. Histoires incomparables.
Voilà le premier livre de Jean Ray. Les premières lueurs de son extraordinaire univers fantastique y brillent déjà d’un éclat saisissant - et ce n’est pas pour rien peut-être que la critique, en découvrant ce recueil en 1925, a aussitôt rapproché Jean Ray d’Edgar Allan Poe. Depuis, plus personne n’a mis en doute cette comparaison…
 
 
Allez-y, Jeeves de P.G. Wodehouse
1984
Jeeves et Bertie (4)
P.G. Wodehouse
Littérature étrangère
3½ h
Bertie Wooster n’a qu’à se féliciter d’avoir engagé le meilleur valet de chambre possible, une perle rare nommée Jeeves qui, non content d’être aux petits soins pour son maître et de lui choisir ses tenues, le tire de situations difficiles voire inextricables. Il lui évite des unions catastrophiques et jusqu’à la prison. Il faut dire que Bertie est d’une grande naïveté, qu’il n’a pas son pareil pour attirer sur sa tête moult ennuis et qu’il est entouré d’amis et de connaissances assez particuliers.
Enormément d’humour, de légèreté et de situations cocasses dans ce tome des aventures du maître et du valet impayables. Un vrai régal d’esprit et de férocité bâti sur un principe bien rôdé : une saynète par chapitre autour d’un personnage, généralement un fâcheux qui se met dans une mauvaise affaire (cette fois Wodehouse pousse l’audace jusqu’à faire rosser un flic un soir d’ébriété pour redonner le moral à un ami !), un Bertie qui, en voulant arranger les choses, ne fait qu’aggraver la situation et un Jeeves qui, agissant en coulisses, tire les ficelles et arrange tout. Aux limites de la comédie, de la farce et de la commedia del arte.
Du Wodehouse. Unique, amusant, indémodable.
La Peur de Stefan Zweig
1925
Stefan Zweig
Littérature allemande
4 h
Ce recueil de six nouvelles illustre le génie de l’observation de Zweig, son sens magistral de la psychologie. Zweig voulait « résumer le destin d’un individu dans un minimum d’espace et donner dans une nouvelle la substance d’un livre ».
 
 
Le Combat avec le démon de Stefan Zweig
1925
Stefan Zweig
Philosophie
6 h
Kleist, Hôlderlin, Nietzsche : trois destinées fulgurantes et sombres, où les éclairs du génie créateur illuminent des vies brèves, en proie à l’excès, à la démesure, à la folie. Comme il l’a fait dans Trois poètes de leur vie, Stefan Zweig rapproche ici ces figures animées par un même mouvement intérieur. Pour ces errants, à peu près ignorés de leur vivant, la pensée ou la création ne sont pas cette sereine construction d’un idéal d’harmonie et de raison dont Goethe donne l’exemple accompli ; elles ne peuvent naître que dans le corps à corps avec un démon intérieur qui fait d’eux les fils de Dionysos, déchiré par ses chiens. C’est en romancier, grâce à l’intuition et à la fraternité d’âme, que l’auteur d’Amok et du joueur d’échecs, fasciné par les dimensions les plus mystérieuses de l’esprit humain, mène ces évocations, dont bien des pages sont d’inoubliables morceaux littéraires.
Sous le soleil de Satan de Georges Bernanos
1926
Georges Bernanos
Littérature
6 h
L’abbé Donissan, le personnage central du roman, est prêtre dans une humble paroisse de l’Artois. Obsédé par le péché, réfugié dans un ascétisme extrême, il doute de sa vocation. Autour de lui évoluent des êtres souffrants, rongés par le mal. Dont Mouchette, une jeune femme qui semble s’être vouée au vice depuis qu’à seize ans elle s’est donnée au marquis de Cadignan. Lorsque celui-ci, par crainte du scandale, la rejette, elle le tue. Le salut de Mouchette va dès lors incarner pour l’abbé sa lutte contre les forces démoniaques.
Publié en 1926, Sous le soleil de Satan, le premier roman de Georges Bernanos, stupéfia ses premiers lecteurs par son lyrisme, par son extraordinaire puissance imaginative. Un livre violent, enveloppé de ténèbres qui nous raconte l’éternel combat du bien contre le mal.
 
 
Précoce automne de Louis Bromfield
1926
Pulitzer (roman) 1927
Louis Bromfield
Littérature américaine
7 h
Une jeune femme, mariée au dernier rejeton d’une vieille dynastie de la Nouvelle-Angleterre, découvre un assez méchant enfer derrière la façade de respectabilité et de puritanisme de sa nouvelle famille. Lucide mais manquant de ce courage qui permet de dire non, elle accepte sa vie de prisonnière mais fera tout pour que sa fille, parvenue à l’adolescence, échappe au piège des apparences. Un combat plus risqué qu’elle ne l’imagine.
Le meurtre de Roger Ackroyd de Agatha Christie
1971
Agatha Christie
Policier
5 h
Puisqu’il est le médecin du village, Sheppard est l’un des premiers, naturellement, à constater la mort étrange qui frappe successivement M. Ferrars, puis sa veuve, enfin Roger Ackroyd avec lequel elle devait se remarier... Le voici associé à la fascinante enquête que mène, impromptu, un certain Hercule Poirot - “énorme moustache” et “yeux inquisiteurs” - qui passe là sa retraite et “cultive des citrouilles” ! Chacun, à sa manière, semble bien être mêlé à ce mystère ; mais “il n’est pas facile de cacher quelque chose à Hercule Poirot, car il a l’habitude de tout découvrir”.
 
 
Les bestiaires de Henry de Montherlant
1926
Alban de Bricoule (2)
Henry de Montherlant
Littérature
5 h
Dès sa première adolescence, Montherlant s’est enthousiasmé pour les courses de taureaux , découvertes au cours de vacances en Espagne. Il a lui-même pratiqué l’art tauromachique et a reçu en 1925 un assez grave coup de corne. Les Bestiaires - où l’on retrouve le héros du Songe, Alban de Bricoule, rajeuni de quelques années - est l’oeuvre que l’écrivain a tirée de son expérience des taureaux et de sa connaissance de l’Espagne. Dans les corridas, Montherlant ne voit pas seulement une épreuve tragique où l’homme affronte la mort, mais une cérémonie religieuse, un sacrifice sanglant hérité de l’ancienne religion de Mithra.
Les archives de Sherlock Holmes de Arthur Conan Doyle
1927
Sherlock Holmes (9)
Arthur Conan Doyle
Policier
5½ h
La Pierre de Mazarin - Le Problème du pont de Thor - L’Homme qui grimpait - Le Vampire du Sussex - Les Trois Garrideb - L’Illustre client - Les Trois pignons - Le Soldat blanchi - La Crinière du lion - Le Marchand de couleur retiré des affaires - La Pensionnaire voilée - L’Aventure de Shoscombe Old Place.
Thérèse Desqueyroux de François Mauriac
1927
François Mauriac
Littérature
2½ h
Pour éviter le scandale et protéger les intérêts de leur fille, Bernard Desqueyroux, que sa femme Thérèse a tenté d’empoisonner, dépose de telle sorte qu’elle bénéficie d’un non-lieu.
Enfermée dans sa chambre, Thérèse tombe dans une prostration si complète que son mari, effrayé, ne sait plus quelle décision prendre. Doit-il lui rendre sa liberté ?
 
 
Destruction d'un coeur de Stefan Zweig
1927
Stefan Zweig
Littérature allemande
2 h
Avec Maupassant pour modèle, Stefan Zweig s’est attaché, selon ses propres mots, à donner à chacune de ces trois nouvelles toute « la substance d’un livre ».
Dans « Destruction d’un coeur », un vieil homme ne se résout pas à admettre que sa fille devienne adulte. Il se laisse consumer par une jalousie qui, peu à peu, l’isole de ses semblables. Romain Rolland voyait là l’une des « plus lucides tragédies de la vie moderne, de l’éternelle humanité ».
Dans « La gouvernante » et « Le jeu dangereux », c’est encore la cruauté des rapports entre générations - mais aussi l’intelligence immédiate des enfants face aux choses de la vie ou le refus de vieillir - que Stefan Zweig met en scène.
La Confusion des sentiments de Stefan Zweig
1927
Stefan Zweig
Littérature allemande
2 h
Au soir de sa vie, un vieux professeur se souvient de l’aventure qui, plus que les honneurs et la réussite de sa carrière, a marqué sa vie. A dix-neuf ans, il a été fasciné par la personnalité d’un de ses professeurs ; l’admiration et la recherche inconsciente d’un Père font alors naître en lui un sentiment mêlé d’idolâtrie, de soumission et d’un amour presque morbide.
Freud a salué la finesse et la vérité avec lesquelles l’auteur d’Amok et du Joueur d’échecs restituait le trouble d’une passion et le malaise qu’elle engendre chez celui qui en est l’objet.
Paru en 1927, ce récit bref et profond connut un succès fulgurant, en raison de la nouveauté audacieuse du sujet. Il demeure assurément l’un des chefs-d’œuvre du grand écrivain autrichien.
 
 
Le mariage à Lyon de Stefan Zweig
1927
Stefan Zweig
Littérature allemande
½ h
Le texte (1927) s’ouvre sur des scènes de violence révolutionnaire à Lyon, berceau de la contre-révolution. Zweig a toujours été attiré par l’histoire de France de cette période. C’est ainsi qu’il a écrit Fouché et Marie-Antoinette, deux figures antagonistes de cette période. Mais la « grande » histoire est toujours sous-tendue d’histoires de destins individuels qui en sont le sel. La nouvelle prend alors un virage romantique et mélodramatique, avec ses coups de théâtre, ses personnages providentiels et un improbable mariage au seuil de l’échafaud.
Les Très Riches Heures de l'humanité de Stefan Zweig
1927
Stefan Zweig
Historique
4½ h
De même que l’artiste ne crée pas de façon continue, mais lors de rares moments d’inspiration, l’Histoire, selon Zweig, procède par bonds : une succession de faits banals est interrompue de loin en loin par des événements clés. Ce sont ces moments « d’une grande concentration dramatique, porteurs de destin, où une décision capitale se condense en un seul jour, une seule heure et souvent une seule minute », que Zweig a voulu illustrer à travers ces douze récits. Il y narre, et commente à sa manière, des événements aussi divers que la prise de Byzance, la quête de l’Eldorado, la bataille de Waterloo, l’expédition du capitaine Scott au pôle Sud, la pose de la première ligne télégraphique sous l’océan Atlantique, les derniers mois de la vie de Haendel et la genèse du Messie, ou la composition de La Marseillaise par Rouget de Lisle.
En 1939 avait paru, sous le titre Les Heures étoilées de l’humanité, une première édition du recueil de Stefan Zweig. Aux neuf textes traduits à l’époque viennent aujourd’hui s’ajouter trois textes inédits en français, ainsi que la préface originale de l’auteur. Les Très Riches Heures de l’humanité constituent la première édition française intégrale de Sternstunden der Menschheit.
Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig
1927
Stefan Zweig
Littérature allemande
2 h
Scandale dans une pension de famille « comme il faut », sur la Côte d’Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d’un des clients, s’est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n’avait passé là qu’une journée. Seul le narrateur tente de comprendre cette « créature sans moralité », avec l’aide inattendue d’une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle.
Ce récit d’une passion foudroyante, bref et aigu comme les affectionnait l’auteur d’Amok et du Joueur d’échecs, est une de ses plus incontestables réussites.
 
 
Un mois chez les filles de Maryse Choisy
2015
Maryse Choisy
Récit
3 h
En 1928, la jeune journaliste Maryse Choisy décide de mener une enquête sur les milieux de la prostitution parisienne et explore un nouveau genre, le reportage en immersion. Elle se fait passer pour une femme de chambre dans une maison de rendez-vous, se déguise pour entrer dans les dancings de la pègre, devient sous-maîtresse chez Ginette, danseuse de salon dans un bar lesbien, puis s’invite dans un hôtel particulier où de riches Américaines s’offrent de prétendus princes russes. Elle réussit même à s’infiltrer dans le plus illustre des claques parisiens, Le Chabanais.
Personnage célèbre des années folles, fantasque, libre et anticonformiste, Maryse Choisy se révèle une plume drôle, crue, engagée. On pense autant à Albert Londres qu’à Colette en lisant ce texte qui fit scandale et s’arracha alors à plus de 450 000 exemplaires.
La redécouverte d’un livre exceptionnel, une invitation à suivre Maryse Choisy là où vous n’oseriez jamais aller.
 
 
Le train bleu de Agatha Christie
1932
Agatha Christie
Policier
4½ h
Hercule Poirot voulait passer quelques vacances sur la Côte d’Azur. Des vacances ? Pas exactement, car il va devoir déployer les facultés qu’il ne déploie normalement qu’au travail : son art de résoudre les énigmes. En effet, Ruth Kettering, fille du richissime Mr Van Aldin est assassinée durant le voyage, tandis qu’on lui vole ses rubis.
 
 
La proie et  l'ombre de Ranpo Edogawa
1928
Ranpo Edogawa
Policier
2½ h
Dans ce roman très célèbre, subtil jeu de miroirs où le narrateur. Ranpo Edogawa lui-même, cherche à élucider un meurtre commis par un autre auteur de littérature policière, on retrouve - comme dans tous ses romans cette curieuse alchimie entre une intrigue rigoureuse et une narration envoûtante, dans des mises en scène fantastiques et obsessionnelles (fétichisme, voyeurisme, sadisme et perversions sexuelles). « Flânerie au bord du fleuve Edo ». telle est la traduction littérale des idéogrammes utilisés pour composer ce nom de Edogawa Ranpo (anagramme de Edgar Allan Poe), reconnu au Japon comme le maître-fondateur de la littérature policière japonaise (1894-1965).
 
 
Le Masque Gris de Patricia Wentworth
1995
Miss Silver (1)
Patricia Wentworth
Policier
4 h
Les amateurs d’émotions douces, d’intrigues policières que l’on dénoue à l’heure du thé, de longues conversations pleines de finesses, d’atmosphères familiales poliment sulfureuses seront comblés par la lecture de Patricia Wentworth : une charmante dame anglaise née au siècle dernier, et créatrice d’une irrésistible héroïne, Maud Silver, détective à l’esprit vif et aux vêtement surannés. Les clients de Miss Silver se recrutent, bien sûr, dans la meilleure société britannique... C’est tout un monde un rien désuet que l’on découvre dans ces pages où la malice de Miss Silver éclabousse les conventions du genre.
Trois poètes de leur vie de Stefan Zweig
1928
Stefan Zweig
Philosophie
7½ h
Trois poètes de leur vie (1928) est la dernière des trilogies conçues par Stefan Zweig comme éléments des Bâtisseurs du monde, vaste « typologie de l’esprit » consacrée à divers modèles exemplaires de génies créateurs, étudiés selon une «méthode comparative» qui permettra d’accuser les reliefs. Cet ouvrage confronte des écrivains voués comme par nature à l’autobiographie : Stendhal, Casanova et Tolstoï, qui ont fait de leur propre existence leur sujet de prédilection.
Ils ont en commun, entre eux et avec Zweig, d’être des « figures qui passent leur vie à se scruter elles-mêmes ». Ils ont laissé trois autobiographies dont Zweig veut « essayer de fixer la véracité et le mensonge », compte tenu de cette contradiction : seul le poète peut parvenir à la connaissance de soi ; mais, justement, le poète est voué à transformer cette connaissance. La poésie va-t-elle servir la vérité ou la travestir ?
Un homme se penche sur son passé de Maurice Constantin-Weyer
1928
Goncourt 1928
Maurice Constantin-Weyer
Littérature
3½ h
Consacrée par le prix Goncourt de 1928, cette œuvre fascinante constitue l’un des plus importants apports à l’imaginaire occidental des Prairies et de l’Arctique, aux côtés de l’œuvre de Jack London. Alors que le monde des cow-boys libres de l’Ouest se meurt, le héros se tourne vers le Grand Nord, nouvel espace de défi et de liberté, malgré tous les dangers.
L'Année du Jardinier de Karel Capek
1997
Karel Capek
Essai
2 h
Ce livre de Karel Capek, paru à Prague en 1929, est une véritable petite merveille, et non un “pensum” d’horticulture comme son titre pourrait le faire croire. En effet, il suffit de regarder les dessins de Josef Capek — le frère de Karel — qui l’illustrent, pour saisir tout l’humour, la tendresse et l’originalité de l’ouvrage. Fleurs et plantes sont bien présentées avec la rigueur du spécialiste, mais un spécialiste qui est aussi poète : et qui mieux que le poète peut nous faire sentir les fleurs, humer la terre et respirer la beauté d’un jardin ?
Mois par mois, tel un almanach, Karel Capek nous propose de saisir notre jardin à pleines mains, pour en faire notre paradis !
 
 
Associés contre le crime - Le crime est notre affaire de Agatha Christie
1975
Agatha Christie
Policier
4½ h
Ce livre est une compilation de “Associés contre le crime” (chapitres 1 à 8) et “Le crime est notre affaire” (chapitres 9 à 15). L’original en anglais compte quinze nouvelles et fut publié en 1929 pour la première fois. Associés contre le crime :
Tommy et Tuppence Beresford, après avoir traversé la période héroïque et combien excitante de la Résistance, s’ennuient quelque peu. Le douillet train-train de la vie quotidienne et leur amour sans orage commencent à leur peser.Tommy et Tuppence rêvent d’aventures exaltantes et, à force d’être souhaitée, l’aventure arrive avec la proposition qui leur est faite de diriger une agence de détectives...C’est là le point de départ d’une série d’entreprises périlleuses et variées dont le sympathique jeune couple se tirera toujours au mieux... Le crime est notre affaire :
Ah ! Pourchasser les criminels... quelle occupation passionnante ! Tommy et Tuppence Beresford, à la tête de leur agence, dont ils sont les seuls membres, partent à chaque fois pleins d’enthousiasme et d’humour. Démasquer les espions et les empoisonneurs, démolir les faux alibis et pourfendre les esprits frappeurs... Ils savent tout faire ! D’ailleurs, ne connaissent-ils pas sur le bout des doigts les exploits de tous les plus grands détectives de romans policiers ? Date de parution 2003 + 1975
 
 
Moustique de Henry de Montherlant
1929
Henry de Montherlant
Littérature
2½ h
L’histoire met en scène un écrivain qui prend à son service un garçon de quatorze ans rencontré dans les rues de Marseille, Vincent, surnommé Moustique, et l’emmène en voyage. Moustique est un personnage plein de fantaisie, débrouillard, qui a aussi sa fierté et son goût de l’indépendance. C’est surtout un conteur merveilleux. « La verve, le bonheur d’expression lui viennent aussi simplement que la respiration. »
Moustique est un roman picaresque, les aventures d’un homme et d’un adolescent entre lesquels il y avait toute la vie dans sa fantaisie. Ce récit de la liberté de vivre et d’agir, Montherlant l’a écrit en 1929 et ne l’a jamais fait publier. Il est paru, pour la première fois, en 1986. 
Colline de Jean Giono
1929
Trilogie de Pan (1)
Jean Giono
Littérature
2 h
Quatre maisons fleuries d’orchis jusque sous les tuiles émergent de blés drus et hauts. C’est entre les collines, là où la chair de la terre se plie en bourrelets gras. Le sainfoin fleuri saigne dessous les oliviers. Les avettes dansent autour des bouleaux gluants de sève douce. Le surplus d’une fontaine chante en deux sources. Elles tombent du roc et le vent les éparpille. Elles pantèlent sous l’herbe, puis s’unissent et coulent sur un lit de jonc. Le vent bourdonne dans les platanes. Ce sont les Bastides Blanches. Un débris de hameau, à mi-chemin entre la plaine où ronfle la vie tumultueuse des batteuses à vapeur et le grand désert lavandier, le pays du vent, à l’ombre froide des monts de Lure. La terre du vent.
 
 
Un de Baumugnes de Jean Giono
1929
Trilogie de Pan (2)
Jean Giono
Littérature
2½ h
Louis, l’ouvrier agricole venu de Marseille, a ensorcelé Angèle, la fille du fermier Clarius. Déshonorée, elle quitte Baumugnes, son village et sa famille, pour suivre cet homme qui va la prostituer. Elle reviendra fille-mère... Sera-t-elle sauvée par l’amour et la miséricorde d’Albin? Celui-ci bravera-t-il le fusil d’un père suicidaire?
 
 
La moisson rouge de Dashiell Hammett
1932
Dashiell Hammett
Policier
4½ h
Depuis quarante ans, Donald Willsson règne en maître absolu sur Personville, petite cité minière du Montana. Pour contrer l’agitation syndicale, il a fait appel à des gangsters qui ont pris le contrôle de la ville. Scandalisé par cette situation, son fils Donald engage un détective, le Continental Op, mais est assassiné peu avant l’arrivée du privé. Celui-ci, après avoir démasqué le meurtrier, décide par loyauté envers son client, de “nettoyer” la ville.
Premier du genre, ce livre, publié d’abord en feuilleton dès 1927, constitue l’archétype du roman noir. Dashiell Hammett impose une nouvelle forme d’écriture objective et traite de la vie sociale avec une extrême violence. Personville - et son alliance entre les hommes de pouvoir et la pègre - est un microcosme des États-Unis à l’époque de la prohibition. Créant un thème repris depuis par de nombreux romanciers, le Continental Op, enquêteur anonyme favori de l’auteur, se retrouve seul contre tous.
Papier tue-mouches de Dashiell Hammett
1929
Dashiell Hammett
Policier
3 h
Il s’agissait d’une affaire de fugue. Les Hambleton essayèrent d’imposer à Sue une conduite décente, mais trop tard. Elle était légalement majeure. Lorsqu’elle décida de les envoyer au diable et de s’enfuir de la maison, rien n’y fit. Son père avait renoncé à tous les espoirs qu’il avait eus de la sauver, mais il ne tenait pas à ce qu’elle s’attirât des ennuis. Il s’adressa donc à la Continental Detective Agency de New York et demanda que fût exercée sur elle une discrète surveillance. Mais Sue semblait douée pour attirer les ennuis... à elle et aux autres.
Sang maudit de Dashiell Hammett
1933
Dashiell Hammett
Policier
4½ h
Le détective anonyme, Continental Op, narrateur de cette histoire, est envoyé par une compagnie d’assurance chez les Leggett qui viennent d’être cambriolés, des diamants ont disparu. Seul témoin : leur fille Gabrielle, jeune femme instable au visage de renard et aux fréquentations douteuses... Si Gabrielle est sa principale suspecte, le détective découvre que le père de celle-ci a lui aussi beaucoup de secrets et que les morts violentes se succèdent autour des Leggett. La jeune Gabrielle, accroc à la morphine, adepte des sectes, quant à elle, est persuadée qu’une malédiction pèse sur sa famille. Dans le San Francisco des années 20, ce qui n’était qu’une simple enquête sur un vol de bijoux devient une course contre la folie.
Alexis ou le Traité du vain combat - Le Coup de Grâce de Marguerite Yourcenar
1929
Marguerite Yourcenar
Littérature
4 h
Comme tous les héros de Marguerite Yourcenar, Alexis s’interroge pour mieux comprendre le monde et mieux se comprendre lui-même. Il cherche à sortir d’une situation fausse qui est l’échec de son mariage. Une longue lettre forme tout le récit où il prend sa femme à témoin du vain combat qu’il a mené contre son penchant naturel et sa vocation véritable.
Alexis est le premier roman de Marguerite Yourcenar et a révélé son grand talent d’écrivain.
Le Coup de Grâce se situe dans les Pays baltes en 1919-1920. Par-delà l’anecdote de la fille qui s’offre et du garçon qui se refuse, le sujet central du roman est avant tout une communauté d’espèce, une solidarité du destin chez deux hommes et une femme soumis aux mêmes dangers.
Joseph Fouché de Stefan Zweig
1929
Stefan Zweig
Bio
6 h
Joseph Fouché (1759-1820) a servi avec zèle la République, le Directoire, le Consulat, l’Empire et la Monarchie. Homme de l’ombre, disciple de Machiavel, Fouché aura survécu à tous les changements de régime sans jamais se départir de cette «absence de convictions» qui fascina Balzac autant que Stefan Zweig. Elève chez les Oratoriens, il devint sous la Révolution un pilleur d’églises. Conventionnel modéré, il vota la mort du roi et participa activement au massacre des Lyonnais royalistes. Ambassadeur du Directoire à Dresde, il cambriola son ambassade. Ministre de la Police, à l’abri derrière ses fiches et ses mouchards, il tint tête à Talleyrand et à Bonaparte. Signataire du premier manifeste sur l’égalité, il meurt richissime, duc d’Otrante et sénateur. Joseph Fouché, c’est l’art du reniement, la grâce du traître. Il n’y a pas de personnalité plus décriée que cet homme politique au sang froid, figure cachée et essentielle de l’Histoire française. Stefan Zweig nous le fait découvrir de magistrale manière, dans un style clair et captivant. À lire comme un bon polar, d’une traite...
Le bouquiniste Mendel de Stefan Zweig
1929
Stefan Zweig
Littérature allemande
½ h
À Vienne, dans les années 20, un homme se réfugie dans un café pour échapper à une averse. Pris d’une impression de déjà-vu, il réalise que bien des années auparavant, alors qu’il effectuait des recherches sur le mesmérisme, il avait fait ici même la connaissance d’un vieux bouquiniste juif russe, Jacob Mendel, qui passait sa vie plongé dans les livres et les catalogues bibliographiques. Véritable encyclopédie vivante, le vieil homme connaissait par coeur le titre, l’auteur, les différentes éditions et les prix de tous les livres publiés. Cherchant à savoir ce qu’était devenu Mendel, il apprend que la police l’a arrêté pendant la guerre en raison de ses origines et qu’il a été enfermé pendant deux ans dans un camp de concentration. À son retour, il avait perdu sa prodigieuse mémoire et était revenu mourir dans ce café où il avait passé trente-cinq ans à cataloguer des livres.
Pour l’auteur, « les livres sont faits pour unir les hommes par-delà la mort et nous défendre contre l’ennemi le plus implacable de toute vie, l’oubli ». Le texte est suivi d’une brève biographie de Stefan Zweig.
 
 
Le voyage dans le passé de Stefan Zweig
1929
Stefan Zweig
Littérature allemande
2 h
Louis, un jeune homme pauvre mû par une « volonté fanatique », tombe amoureux de la femme de son riche bienfaiteur, mais il doit partir au Mexique pour une mission de confiance. La grande guerre éclate. Les retrouvailles du couple n’auront finalement lieu que neuf ans plus tard. Leur amour aura-t-il résisté ?
Les sept cadrans de Agatha Christie
1932
Agatha Christie
Policier
4½ h
La plaisanterie a mal tourné ! De la petite bande de jeunes gens invités à la campagne, Gerry Wade est toujours le dernier à descendre pour le breakfast et les autres décident de le réveiller en fanfare avec huit pendulettes achetées au bazar du village... Mais le lendemain à midi, Gerry dort encore... De son dernier sommeil  : on l’a assassiné avec une forte dose de chloral. Dans la chambre, on ne retrouvera que sept des huit réveils déposés sur le lit. le huitième ? Il a été jeté par la fenêtre...
 
 
Vent d'Est, vent d'Ouest de Pearl Buck
1932
Pearl Buck
Littérature étrangère
3½ h
Kwei-Lan “vient d’être mariée”, sans le connaître, à un jeune homme de sa race mais qui revient d’Europe. Ce Chinois n’est plus un Chinois, il a oublié la loi des ancêtres, il ne reconnaît, ne respecte ni les coutumes ni les rites... Le frère de Kwei-Lan, qui vient de passer trois ans en Amérique, l’héritier mâle, dépositaire du nom et des vertus de la race, annonce son mariage avec une étrangère ; il revient avec elle... A travers les réactions des membres de cette famille de haute condition où l’attachement aux traditions, le culte des ancêtres, l’autorité du père et de la mère n’avaient encore subi aucune atteinte, la grande romancière Pearl Buck nous fait vivre intensément le conflit souvent dramatique entre la jeune et la vieille Chine.
 
 
Black Coffee de Agatha Christie
1930
Agatha Christie
Policier
3½ h
En cette belle matinée de 1934, Hercule Poirot, retiré des affaires, savoure son petit-déjeuner dans son appartement de Mayfair... Mais, lorsque sir Claude Amory appelle au secours le détective, le chocolat crémeux et la brioche dorée ne sont plus qu’un lointain souvenir. Les recherches de ce célèbre savant atomiste suscitent bien des convoitises, y compris dans sa propre maisonnée... Première pièce de théâtre d’Agatha Christie, Black Coffee contient déjà les ingrédients qui feront le charme de ses Œuvres : manoir dans la campagne anglaise, savant en danger, huis-clos oppressant et, surtout, détective aux moustaches inoubliables et aux petites cellules grises mythiques... Charles Osborne, biographe et fin connaisseur de la reine du crime, a su transposer Black Coffee de la scène au roman avec élégance et sans rien lui faire perdre de ses qualités essentielles : mystère, dynamisme et, bien sûr, un humour très british !
 
 
Regain de Jean Giono
1930
Trilogie de Pan (3)
Jean Giono
Littérature
2½ h
Aubignane, petit village près de Manosque, se meurt. Seuls trois fidèles occupent encore ce nid de spectres. Mais l’hiver finit par chasser le vieux forgeron, et la veuve du puisatier disparaît au printemps, avec la promesse qu’elle avait faite à Panturle de lui trouver une femme. Au village, maintenant, ne reste plus que ce chasseur qui devient peu à peu fou de solitude. Une femme viendra, par des chemins presque surnaturels. Et pour elle, Panturle rouvrira la terre jadis féconde, l’ensemencera de blé. Le blé du pain de l’amour, qui annonce au village de nouveaux enfants. Regain ou l’éclatante première manière de Giono : mystique, solaire, animale
 
 
Le faucon de Malte de Dashiell Hammett
1936
Dashiell Hammett
Policier
4 h
Beaucoup auraient remué ciel et terre pour se l’approprier, ce faucon. Certains y avaient déjà laissé leur peau. Le détective Miles Archer lui-même y était resté. Mais son associé, Sam Spade, rusé, tenace, entreprenant jusqu’au cynisme, les manoeuvre comme des enfants. Il esquive même de justesse les pièges que lui tend Brigid O’Saughnessy, la fausse ingénue, et touche au but. Mais saura-t-il tirer profit de cette victoire ?
Dans Le Faucon de Malte, Dashiell Hammett définit ou redéfinit bien des conventions du roman de détective hard-boiled (littéralement “dur à cuire”), généralement assimilé au roman noir en français. Le personnage de Sam Spade n’est pas seulement dur, il est caractérisé par son cynisme et sa vision pleine d’amertume sur le monde qu’il fréquente.
Faute de choix de Patricia Wentworth
2010
Patricia Wentworth
Policier
5 h
Carthew Fairfax est au bout du rouleau. Fauché depuis la mort de son père qui lui a légué ses dettes, licencié et brouillé avec son oncle, le jeune homme peine à régler le loyer de sa modeste pension londonienne. Alors qu’après un énième échec il rentre chez lui, un inconnu lui glisse un billet contenant une offre curieuse, mais alléchante : pour toucher cinq cents livres, il lui suffit d’envoyer un courrier à l’adresse indiquée. Au même moment, sa charmante voisine le supplie de l’aider et de lui prêter cinq cents livres pour éponger une dette... Cart accepte par amitié et répond à l’offre anonyme. Il ne se doute pas encore qu’il a mis le doigt dans un engrenage.
De coups de théâtre en rebondissements, la pièce mortelle se met en place et la terrible machination commence. Mais qui donc a juré sa perte ?
Le mystérieux Mr Quinn de Agatha Christie
1969
Agatha Christie
Policier
2½ h
Vieux gentleman aimable et effacé, Mr Satterthwaite n’a pas son pareil pour dénouer les intrigues et les drames secrets qui se trament dans le monde de la gentry. Il est aidé par Mr Quinn, personnage mystérieux dont les déductions apportent un éclairage toujours inattendu. Ainsi les coupables sont-ils démasqués, les victimes sauvées, les innocents lavés du soupçon... Moins illustre qu’Hercule Poirot ou Miss Marple, Mr Quinn est cependant une des créations les plus singulières d’Agatha Christie. Composition du recueil :
1. L’Arrivée de Mr Quinn - Titre alternatif (revue, 1955) : La Visite de Mr Quinn
2. L’Ombre sur la vitre : - Titre alternatif revue, 1960) : Le Cavalier à sa fenêtre
3. L’Auberge du fou aux clochettes - Titre alternatif (revue, 1955) : Magicien ès meurtre
4. Un signe dans le ciel
5. Un soir à Monte-Carlo
6. L’Homme de la mer
 
 
L'affaire Protheroe de Agatha Christie
1932
Agatha Christie
Policier
4½ h
Un meurtre est commis dans le presbytère de Saint-Mary-Mead où vit la célèbre et observatrice Miss Marple. C’est la personne la plus influente du village qui est retrouvée assassinée: le colonel Protheroe par le pasteur Clément.
Le colonel devait mettre bon ordre dans les comptes de l’église et homme pointilleux, il n’était guère très apprécié ni de sa deuxième femme qui commençait à lui préférer un jeune artiste, ni de sa fille qui voulait de l’argent pour prendre son envol.
Et qui est cette nouvelle habitante de Saint-Mary-Mead chez qui s’est rendu le colonel avant sa mort ? Guidé par Miss Marple et la police, le pasteur Clément va faire la lumière sur toute cette affaire!
 
 
Cinq Heures vingt-cinq de Agatha Christie
2001
Agatha Christie
Policier
4 h
A cinq heures vingt-cinq, une table tournante a annoncé l’assassinat du capitaine Trevelyan, un vieux célibataire misogyne et quelque peu excentrique.
Et ce doit être vers cette heure-là, en effet, selon le médecin qui examine le corps, que le capitaine a été assommé...
Ce n’est toutefois qu’un des mystères que devra affronter l’inspecteur Narracott. Que penser de ces deux dames d’Afrique du Sud, venues tout exprès s’exiler dans cette région de Dartmoor, enneigée par un hiver rigoureux ? De ce neveu et héritier de la victime, qui, le jour même, avait pris pension à l’auberge voisine ? C’est la fiancée de ce dernier, une jeune fille énergique, qui, pour le tirer d’un mauvais pas, va mener sa propre enquête, en collaboration avec un journaliste. Quitte à en remontrer au détective officiel...
 
 
Rroû de Maurice Genevoix
1931
Maurice Genevoix
Littérature
4 h
« Il chante tout bas, ensorcelé de béatitude. Le soir d’automne baigne la ramée d’une égale clarté jaune et rose. L’ombre monte du pied de l’arbre et sa crue gagne de branche en branche. Elle surprend Rroû, pénètre doucement son pelage. Il frissonne tout à coup et s’étire, du bout des pattes à la cime de ses reins. »
Parmi les « livres de nature» de Maurice Genevoix, Rroû occupe une place bien particulière. En apparence, c’est seulement l’histoire d’un chat. En réalité, il s’agit là d’une œuvre aux prolongements multiples, où tous les tons se mêlent et s’harmonisent, où le conteur retrouve le poète.
La clé de verre de Dashiell Hammett
1932
Dashiell Hammett
Policier
4½ h
Le sénateur Ralph Henry est candidat à la mairie. À la veille des élections, son fils est découvert assassiné dans la rue. Des lettres anonymes, puis la presse, accusent l’influent politicien Paul Madvig, principal soutien du sénateur dont il doit épouser la fille Janet. Alors que la guerre reprend entre les gangs pour s’assurer le contrôle de la ville, Ned Beaumont, collaborateur de Madvig, s’efforce d’innocenter son ami.
Publié en 1931, La Clé de verre met en évidence la collusion entre la pègre et les politiciens. Au sein de cet environnement frelaté, évolue le loyal et sensible Beaumont, personnage bien plus complexe que les habituels enquêteurs “durs à cuire”. Il est au centre de toutes les intrigues - policière, politique, amoureuse et psychologique - qui traversent ce livre considéré comme le chef-d’oeuvre de Dashiell Hammett.
Pietr le Letton de Georges Simenon
1931
Maigret (1)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Pietr le Letton arrive à Paris. Nul doute qu’il est là pour réaliser une des colossales escroqueries dont il est coutumier. Le commissaire Maigret, qui a reçu son signalement, le repère à son arrivée en gare du Nord. Il s’apprête à le filer lorsqu’un employé du train l’entraîne vers un compartiment où gît le cadavre d’un homme, parfait sosie du Letton. Mais est-ce bien lui ? Pour en être sûr, le policier retrouve la trace du premier voyageur dans un hôtel parisien. Le soi-disant Letton y a rencontré un comparse avec laquelle il a disparu. La piste semble coupée jusqu’au moment où Maigret trouve un indice qui le mène à Fécamp. La traque continue mais les choses se gâtent lorsqu’on tente de tuer le commissaire.
Le charretier de La Providence de Georges Simenon
1931
Maigret (2)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Des faits le plus minutieusement reconstitués, il ne dégageait rien, sinon que la découverte des deux charretiers de Dizy était pour ainsi dire impossible. Le dimanche - c’était le 4 avril -, la pluie s’était mise à tomber à verse dès trois heures de l’après-midi. A ce moment, il y avait dans le port, au-dessus de l’écluse 14, qui fait la jonction entre la Marne et le canal latéral. deux péniches à moteur avalantes, un bateau de déchargement et une vidange. Un peu avant sept heures, alors que commençait le crépuscule, un bateau-citerne, l’Eco-III, s’était annoncé et avait pénétré dans le sas.
Monsieur Gallet, décédé de Georges Simenon
1931
Maigret (3)
Georges Simenon
Policier
3 h
La toute première prise de contact entre le commissaire Maigret et la mort, avec qui il allait vivre des semaines durant dans la plus déroutante des intimités, eut lieu le 27 juin 1930 en des circonstances à la fois banales, pénibles et inoubliables. Inoubliables surtout parce que, depuis une semaine, la Police Judiciaire recevait note sur note annonçant le passage à Paris du roi d’Espagne pour le 27 et rappelant les mesures à prendre en pareil cas. Or, le directeur de la PJ. était à Prague, où il assistait à un congrès de police scientifique. Le sous-directeur avait été appelé dans sa villa de la côte normande par la maladie d’un de ses gosses. Maigret était le plus ancien des commissaires et devait s’occuper de tout, par une chaleur suffocante, avec des effectifs que les vacances réduisaient au strict minimum. Ce fut encore le 27 juin au petit jour qu’on découvrit, rue Picpus, une mercière assassinée. Bref, à neuf heures du matin, tous les inspecteurs disponibles étaient partis pour la gare du Bois-de-Boulogne, où on attendait le souverain espagnol. Maigret avait fait ouvrir portes et fenêtres et, sous l’action des courants d’air, les portes claquaient, les papiers s’envolaient des tables. A neuf heures et quelques minutes arrivait un télégramme de Nevers : Emile Gallet, voyageur de commerce, domicilié à Saint-Fargeau, Seine-et-Marne, assassiné nuit du 25 au 26, Hôtel de la Loire à Sancerre. Nombreux détails étranges. Prière prévenir famille pour reconnaissance cadavre. Si possible envoyer inspecteur de Paris.
Le pendu de Saint-Pholien de Georges Simenon
1931
Maigret (4)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Personne ne s’aperçut de ce qui se passait. Personne ne se douta que c’était un drame qui se jouait dans la salle d’attente de la petite gare où six voyageurs seulement attendaient, l’air morne, dans une odeur de café, de bière et de limonade. Il était cinq heures de l’après-midi et la nuit tombait. Les lampes avaient été allumées mais, à travers les vitres, on distinguait encore dans la grisaille du quai les fonctionnaires allemands et hollandais, de la douane et du chemin de fer, qui battaient la semelle. Car la gare de Neuschanz est plantée à l’extrême nord de la Hollande, sur la frontière allemande. Une gare sans importance.
Neuschanz est à peine un village. Aucune grande ligne ne passe par là. Il n’y a guère de trains que le matin et le soir, pour les ouvriers allemands qui, attirés par les gros salaires, travaillent dans les usines des Pays-Bas. Et la même cérémonie se reproduit chaque fois. Le train allemand s’arrête à un bout du quai. Le train hollandais attend à l’autre bout.
La tête d'un homme de Georges Simenon
1931
Maigret (5)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Quand une cloche, quelque part, sonna deux coups, le prisonnier était assis sur son lit et deux grandes mains noueuses étreignaient ses genoux repliés. L’espace d’une minute peut-être il resta immobile, comme en suspens, puis soudain, avec un soupir, il étendit ses membres, se dressa dans la cellule, énorme, dégingandé, la tête trop grosse, les bras trop longs, la poitrine creuse. Son visage n’exprimait rien, sinon l’hébétude, ou encore une indifférence inhumaine. Et pourtant, avant de se diriger vers la porte au judas fermé, il tendit le poing dans la direction d’un des murs.
Le chien jaune de Georges Simenon
1931
Maigret (6)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Vendredi 7 novembre. Concarneau est désert. L’horloge lumineuse de la vieille ville, qu’on aperçoit au-dessus des remparts, marque onze heures moins cinq. C’est le plein de la marée et une tempête du sud-ouest fait s’entrechoquer les barques dans le port. Le vent dans les rues, où l’on voit parfois des bouts de papier filer à toute allure au ras du sol. Quai l’Aiguillon, il n’y a pas une lumière. Tout est fermé. Tout le monde dort. Seules les trois fenêtres de l’Amiral, à l’angle de la place et du quai, sont encore éclairées...
 
 
Au Rendez-vous des Terre-Neuvas de Georges Simenon
1931
Maigret (9)
Georges Simenon
Policier
2 h
- Que c’est le meilleur petit gars du pays et que sa maman, qui n’a que lui, est capable d’en mourir. J’ai la certitude, comme tout le monde ici, qu’il est innocent. Mais les marins à qui j’en ai parlé prétendent qu’il sera condamné parce que les tribunaux civils n’ont jamais rien compris aux choses de la mer...
« Fais tout ce que tu pourras, comme si c’était pour toi-même... J’ai appris par les journaux que tu es devenu une haute personnalité de la Police judiciaire... »
C’était un matin de juin ; Mme Maigret, dans l’appartement du boulevard Richard-Lenoir, dont toutes les fenêtres étaient ouvertes, achevait de bourrer de grandes malles d’osier, et Maigret, sans faux col, lisait à mi-voix. « De qui est-ce ? »
- Jorissen... Nous avons été à l’école ensemble... Il est devenu instituteur à Quimper... Dis donc, tu tiens beaucoup à ce que nous passions nos huit jours de vacances en Alsace ?
La danseuse du Gai-Moulin de Georges Simenon
1931
Maigret (10)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Deux jeunes noceurs endettés – un bourgeois désaxé et le fils d’un employé – fréquentent à Liège « Le Gai-Moulin », une boîte de nuit où ils courtisent l’entraîneuse Adèle. A la fin d’une soirée qu’elle a passée, à une table voisine des jeunes gens, en compagnie d’un Levantin arrivé le jour même dans la ville, Delfosse et Chabot se laissent enfermer dans la cave de l’établissement afin de s’emparer de la recette. Dans l’obscurité, ils entraperçoivent ce qu’ils croient être un cadavre, celui du Levantin ; ils prennent la fuite. Le lendemain, émoi dans la presse : le corps d’Ephraïm Graphopoulos, le client de passage, est découvert à l’intérieur d’une manne d’osier abandonnée dans un jardin public. L’enquête aboutit rapidement à l’arrestation des deux jeunes gens. Mais il y a un troisième suspect : un autre client de passage, un Français, également présent au « Gai-Moulin » le soir du meurtre.
Les sables de Windee de Arthur Upfield
1994
Napoléon Bonaparte (2)
Arthur Upfield
Policier
6½ h
L’inspecteur Napoléon Bonaparte, Bony pour les intimes, est moitié blanc, moitié aborigène. Intuitif et méticuleux, il est également rompu aux astuces de la vie dans le bush. Il comprend les subtilités de l’interprétation des rêves, des symboles et autres présages. Dans les enquêtes qu’il fait mener à son héros, Upfield est passé maître dans la description des paysages grandioses de l’Australie (chaque roman se situe dans une région spécifique) et des mœurs rudes de leurs habitants. En plus, l’ami Bony s’avère être un guide idéal pour décortiquer les moeurs, les us et coutumes des gens du bush, qu’ils soient blanc ou aborigènes. Cette histoire a même été prise en exemple par un meurtrier pour maquiller son crime).
 
 
Sigmund Freud, La guérison par l'esprit de Stefan Zweig
1932
Stefan Zweig
Psychologie
2½ h
On connaît l’intérêt passionné du romancier Stefan Zweig pour les zones inexplorées et obscures de l’esprit humain. on connaît aussi l’indéfectible et révérencieuse amitié qu’il voua toute sa vie au père de la psychanalyse – Zweig prononça l’éloge funèbre de Freud en 1939. résolument conçu comme une apologie, cet essai, publié en France pour la première fois en 1932 dans le recueil La Guérison par l’esprit, était destiné à prouver aux yeux du monde la valeur et la portée de l’oeuvre de Freud. tout en donnant au lecteur contemporain les clés essentielles sur l’homme et sa théorie, il se double aussi d’une réflexion fondamentale sur les pouvoirs de la pensée et restitue admirablement l’esprit d’une époque, ses réticences, ses doutes et ses espoirs. Ce volume contient l’oraison funèbre « Sur le cercueil de Sigmund Freud ».
La nuit du carrefour de Georges Simenon
1931
Maigret (7)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Quand Maigret, avec un soupir de lassitude, écarta sa chaise du bureau auquel il était accoudé, il y avait exactement dix-sept heures que durait l’interrogatoire de Carl Andersen. On avait vu tour à tour, par les fenêtres ans rideaux, la foule des midinettes et des employés prendre d’assaut, à l’heure de midi, les crémeries de la place Saint-Michel, puis l’animation faiblir, la ruée de six heures vers les métros et les gares, la flânerie de l’apéritif. La Seine s’était enveloppée de buée. Un dernier remorqueur était passé, avec feux verts et rouges, traînant trois péniches. Dernier autobus. Dernier métro. Le cinéma dont on fermait les grilles après avoir rentré les panneaux réclame...
Un crime en Hollande de Georges Simenon
1931
Maigret (8)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Jean Duclos (la trentaine), sociologue français d’origine suisse, est professeur de criminologie à l’Université de Nancy. A l’occasion d’une tournée de conférences aux Pays-Bas, il est amené à se rendre à Delfzijl. Après une soirée donnée en son honneur chez Conrad Popinga (quarante-deux ans), professeur à l’Ecole navale de la ville et ancien capitaine au long cours, son hôte est tué d’une balle de revolver.
Duclos est soupçonné d’être l’assassin et le commissaire Maigret — bien qu’handicapé par son ignorance du néerlandais — est envoyé en Hollande afin d’enquêter sur le meurtre. Certes, Le Français a découvert bien vite l’arme du crime, mais il n’est pas le seul suspect dans cette affaire.
La route au tabac de Erskine Caldwell
1937
Erskine Caldwell
Littérature américaine
4 h
La Route au tabac, récit composé d’épisodes burlesques, tous construits autour du fermier Jeeter Lester et de sa famille. Ada, sa femme, malade, la grand-mère dont personne ne s’occupe, Ella May, la fille nymphomane au bec de lièvre, le fils Dude et la petite soeur âgée de douze ans, déjà mariée au voisin. Le seul fil conducteur du livre est la faim et tous les stratagèmes imaginés par la famille pour tenter de la combler. La réalité décrite par Caldwell, à peine déformée, est une vision du Sud très proche de celle de Faulkner, sur fond de modernisation et d’expropriation du monde rural. Mais, chez lui, l’angoisse est diffuse, non dite, comme si les personnages n’avaient aucune conscience de leur état. Ce qui donne au livre sa grande force et son côté le plus étonnant.
 
 
Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline
1932
Renaudot 1932
Louis-Ferdinand Céline
Littérature
12 h
Le héros métaphysique de Céline est ce petit homme toujours en route, entre Chaplin et Kafka mais plus coriace qu’eux, vous le redécouvrez ici, perplexe, rusé, perdu, ahuri, agressé de partout, bien réveillé quand même, vérifiant sans cesse l’absurdité, la bêtise, la méchanceté universelles dans un monde de cauchemar terrible et drôle. Céline lui-même a comparé son style aux bandes dessinées, aux “comics”. C’était pour dire qu’il allait toujours au vif du sujet, au nerf de la moindre aventure. Ce “Tardi Céline” l’aurait ravi. L’œil traverse le récit comme une plume hallucinée, on voit le déplacement sans espoir mais plus fort, dans son rythme de mots et d’images, que tout désespoir. Il faut relire Céline en le voyant. Tardi lui ouvre l’espace. Le grouillement et la simplicité des épisodes et du jugement qu’il porte se redéploient. Céline a dit la vérité du siècle : ce qui est là est là, irréfutable, débile, monstrueux, rarement dansant ou vivable. Le Voyage recommence. Les éclairs dans la nuit aussi.
La maison du péril de Agatha Christie
2006
Agatha Christie
Policier
3½ h
Un lourd tableau se décroche et tombe à la tête du lit... Un rocher dévale une falaise et s’écrase sur le sentier en contrebas... Les freins d’une voiture lâchent dans une descente... Des accidents malencontreux comme il en survient chaque jour. Ces peccadilles n’intéressent pas l’inégalable Hercule Poirot. A moins que la victime de tels désagréments ne soit toujours la même personne. Poirot n’aime pas les coïncidences de ce genre. Echapper par trois fois à la mort, quelle chance inouïe ! Mais si un autre « accident» devait avoir une fin moins heureuse.
 
 
Le club du mardi continue de Agatha Christie
1982
Agatha Christie
Policier
2½ h
Pourquoi cette dame anglaise comme il faut a-t-elle tué sa demoiselle de compagnie ? Qui a bien pu subtiliser le testament de ce vieux monsieur ? Et si ce n’est pas Mabel qui a empoisonné son mari, alors qui ? Aux petites soirées de Miss Marple, chacun y va d’une histoire étrange dont il a, un jour ou l’autre, été témoin. Mais, comme dans Miss Marple au Club du mardi dont ce recueil de nouvelles est la suite, la vieille demoiselle, impavide dans son fauteuil, dénoue les intrigues les plus confuses avec la même assurance tranquille qu’elle noue les points de son éternel tricot.
 
 
Miss Marple au club du mardi de Agatha Christie
2005
Agatha Christie
Policier
2 h
Du fond de son fauteuil où elle se tient très droite tandis que ses mains tricotent, une vieille demoiselle pleine de malice écoute ses amis - un colonel et un haut fonctionnaire de Scotland Yard, tous deux à la retraite, un vieux pasteur et un médecin plein d’expérience, une charmante actrice - raconter sept étranges histoires dans lesquelles se glisse l’ombre d’un criminel inconnu. Et miss Marple le découvre toujours, ce criminel, parce qu’elle a beaucoup observé les petites gens de son village et que la nature humaine est partout la même dit-elle... Miss Marple est bien trop modeste !
 
 
Aventures de mer de Henry de Monfreid
1994
Henry de Monfreid
Aventure
5 h
Ces Aventures de mer sont la suite chronologique des Secrets de la Mer Rouge. Monfreid qui travaillait pour le compte d’un marchand de perles, devient trafiquant d’armes. Hélas, son voilier se brise sur les côtes d’Arabie. Conspirateurs, personnages louches et surtout les services secrets anglais s’acharnent à sa perte. Mais son étoile veille...
Entre frères de sang de Ernst Haffner
2014
Ernst Haffner
Littérature étrangère
3½ h
Berlin. 1930. L’Allemagne est en pleine dépression économique et sociale. À la suite de la Première Guerre mondiale, des milliers de jeunes se sont retrouvés à la rue. Abandonnés, orphelins, fugueurs… Tous ont vécu la même injustice. Tous ont les mêmes ennemis : le froid, la faim, la police. La maladie souvent. Ensemble cependant ils sont plus forts. Ils sont frères de sang : comme Jonny et sa bande, prêts à en découdre pour survivre dans ce Berlin dont ils ont fait leur territoire.
Ernst Haffner nous plonge au cœur de la misère allemande des années trente avec un réalisme troublant, presque visionnaire.
Auteur entoure de mystère. Ernst Haffner a été journaliste et travailleur social a Berlin dans les années trente, Entre frères de sang a remporté un immense succès en 1932, avant d’être condamné par les nazis et brûlé publiquement lors des autodafés de livres. Réédite quatre-vingt ans après, sa voix a toujours la même force.
 
 
Le Meilleur des mondes de Aldous Huxley
1933
Aldous Huxley
SF
5½ h
Demain, le bonheur sera universel. Et obligatoire !
Dans le meilleur des mondes les fœtus sont « préparés » dans des incubatrices en fonction du rôle qu’on leur destine. Les futurs Alphas, de la caste des élites, reçoivent plus d’oxygène, plus de « pseudo sang ». Quant aux futurs Epsilons, à qui l’on réserve les tâches les plus pénibles, on veille à ne pas développer leurs facultés intellectuelles : un bon ouvrier n’a pas besoin de penser. Dans le meilleur des mondes, un système éducatif qui façonne les esprits comme les corps, une société communautaire qui proscrit l’individualisme, où la cellule familiale ne peut exister. Dans ce meilleur des mondes méthodiquement planifié pour construire les hommes en fonction des besoins, pour contraindre un bonheur artificiel, pour museler les passions et les interrogations, il y aura bien un grain de sable pour s’insérer dans les rouages.
Un récit incontournable écrit en 1931, qui n’a pas fini d’influencer écrivains et cinéastes.
 
 
Fortune Carrée de Joseph Kessel
1932
Joseph Kessel
Aventure
6 h
C’est en 1931 que Kessel entreprit la rédaction de ce qui devait être un de ses plus beaux romans. L’idée de Fortune carrée lui vint sur le plateau volcanique de Sanaa en voyant “le Moscovite” caracoler sur l’étalon de l’imam du Yémen.
Cette histoire virile met en scène deux hommes violents et sans attaches : Hakimoff et Henri de Monfreid, dans un cadre époustouflant de beauté : le Yémen, la mer Rouge, l’Éthiopie-Somalie.
Un récit fulgurant qui s’inspire de la vie du grand voyageur que fut Kessel et de ses rencontres avec de fabuleux personnages Monfreid, mais aussi le sergent Hussein ou encore Gouri, le tueur aux bracelets de peau humaine. Un roman d’aventures épique et vrai.
Le nœud de vipères de François Mauriac
1932
François Mauriac
Littérature
3½ h
Cette chronique d’une famille bordelaise offre coups de théâtre et surprises. Au premier étage de sa propriété, dans une chamble claire et agréable, un vieillard attend la mort. Il l’attend impatiemment, car elle est pour lui une forme de vengeance. Il va pouvoir enfin assouvir quarante ans de rancunes en ne donnant pas d’héritage à sa famille, leur rédigeant une lettre vengeresse, où il peut enfin laisser aller son coeur, “ce noeud de vipère [... ] saturé de leur venin”.
 
 
La Guinguette à deux sous de Georges Simenon
1932
Maigret (11)
Georges Simenon
Policier
2 h
Une fin d’après-midi radieuse. Un soleil presque sirupeux dans les rues paisibles de la Rive Gauche. Et partout, sur les visages, dans les mille bruits familiers de la rue, de la joie de vivre. Il y a des jours ainsi, où l’existence est moins quotidienne et où les passants, sur les trottoirs, les tramways et les autos semblent jouer leur rôle dans une féerie. C’était le 27 juin. Quand Maigret arriva à la poterne de la Santé, le factionnaire attendri regardait un petit chat blanc qui jouait avec le chien de la crémière. Il doit y avoir des jours aussi où les pavés sont plus sonores. Les pas de Maigret résonnèrent dans la cour immense. Au bout d’un couloir, il interrogea un gardien. - Il a appris ?... - Pas encore. Un tour de clef. Un verrou. Une cellule très haute, très propre, et
un homme qui se levait tandis que son visage semblait chercher une expression. - Ça va, Lenoir ? questionna le commissaire.
L'ombre chinoise de Georges Simenon
1932
Maigret (12)
Georges Simenon
Policier
2 h
Il était dix heures du soir. Les grilles du square étaient fermées, la place des Vosges, avec les pistes luisantes des voitures tracées sur l’asphalte et le chant continu des fontaines, les arbres sans feuilles et la découpe monotone sur le ciel des toits tous pareils. Sous les arcades, qui font une ceinture prodigieuse à la place, peu de lumière. A peine trois ou quatre boutiques. Le commissaire Maigret vit une famille qui mangeait dans l’une d’elles, encombrée de couronnes mortuaires en perles. Il essayait de lire les numéros au-dessus des portes, mais à peine avait-il dépassé la boutique aux couronnes qu’une petite personne sortit de l’ombre. - C’est à vous que je viens de téléphoner ? Il devait y avoir longtemps qu’elle guettait. Malgré le froid de novembre, elle n’avait pas passé de manteau sur son tablier. Son nez était rouge, ses yeux inquiets.
L'affaire Saint-Fiacre de Georges Simenon
1932
Maigret (13)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Un grattement timide à la porte ; le bruit d’un objet posé sur le plancher ; une voix furtive : « Il est cinq heures et demie ! Le premier coup de la messe vient de sonner… » Maigret fit grincer le sommier du lit en se soulevant sur les coudes et tandis qu’il regardait avec étonnement la lucarne percée dans le toit en pente, la voix reprit : « Est-ce que vous communiez ? »
Maintenant, le commissaire Maigret était debout, les pieds nus sur le plancher glacial. Il marcha vers la porte qui fermait à l’aide d’une ficelle enroulée à deux clous. Il y eut des pas qui fuyaient, et, quand il fut dans le couloir, il eut juste le temps d’apercevoir une silhouette de femme en camisole et en jupon blanc. Alors il ramassa le broc d’eau chaude que Marie Tatin lui avait apporté, ferma sa porte, chercha un bout de miroir devant lequel se raser.
Maigret chez les Flamands de Georges Simenon
1932
Maigret (14)
Georges Simenon
Policier
2 h
Quand Maigret descendit du train, en gare de Givet, la première personne qu’il vit, juste en face de son compartiment, fut Anna Peeters. à croire qu’elle avait prévu qu’il s’arrêterait à cet endroit du quai exactement ! Elle n’en paraissait pas étonnée, ni fière. Elle était telle qu’il l’avait vue à Paris, telle qu’elle devait être toujours, vêtue d’un tailleur gris fer, les pieds chaussés de noir, chapeautée de telle sorte qu’il était impossible de se souvenir ensuite de la forme ou même de la couleur de son chapeau.
Le Port des brumes de Georges Simenon
1932
Maigret (15)
Georges Simenon
Policier
3 h
Quand on avait quitté Paris, vers trois heures, la foule s’agitait encore dans un frileux soleil d’arrière-saison. Puis, vers Mantes, les lampes du compartiment s’étaient allumées. Dès Evreux, tout était noir dehors. Et maintenant, à travers les vitres où ruisselaient des gouttes de buée, on voyait un épais brouillard qui feutrait d’un halo les lumières de la voie. Bien calé dans son coin, la nuque sur le rebord de la banquette, Maigret, les yeux mi-clos, observait toujours, machinalement, les deux personnages, si différents l’un de l’autre, qu’il avait devant lui. Le capitaine Joris dormait, la perruque de travers sur son fameux crâne, le complet fripé. Et Julie, les deux mains sur son sac en imitation de crocodile, fixait un point quelconque de l’espace, en essayant de garder, malgré sa fatigue, une attitude réfléchie. Joris ! Julie !
Le fou de Bergerac de Georges Simenon
1932
Maigret (16)
Georges Simenon
Policier
2 h
Hasard sur toute la ligne ! La veille, Maigret ne savait pas qu’il allait entreprendre un voyage. C’était pourtant la saison où Paris commençait à lui peser : un mois de mars épicé d’un avant-goût de printemps, avec un soleil clair, pointu, déjà tiède. Mme Maigret était en Alsace pour une quinzaine de jours, auprès de sa sœur qui attendait un bébé. Or, le mercredi matin, le commissaire recevait une lettre d’un collègue de la Police Judiciaire qui avait pris sa retraite deux ans plus tôt et qui s’était installé en Dordogne. … Surtout, si un bon vent t’amène dans la région, ne manque pas de venir passer quelques jours chez moi. J’ai une vieille servante qui n’est contente que quand il y a du monde à la maison. Et la saison du saumon commence…
La servante du passeur de Ernst Wiechert
1970
Ernst Wiechert
Littérature allemande
3½ h
Jürgen Doskocil, le passeur, manœuvre son bac entre les deux rives du fleuve. Les gens des villages ne l’aiment guère et se moquent de sa carrure d’ours… quand ils sont hors de sa portée, car ils ont peur de sa force bien qu’il soit le plus doux des hommes. Ils n’ont pas compris que sous son mutisme de bête sauvage se cache un cœur tendre. Ce qu’il rumine en passant l’eau ou en relevant ses filets est l’image d’un bonheur simple – un champ de blé fertile, un cheval, une femme et des enfants à son foyer.
Aussi sa joie est-elle grande quand Marthe Grotjohann devient sa servante mais, tandis qu’il tisse patiemment à sa manière paisible les liens d’affection qui doivent les unir, quelqu’un va s’acharner contre lui : Mac Lean, le prédicateur mormon qui, sous couleur de recruter des adeptes pour émigrer en Amérique dans « la Ville d’or », convoite – parmi toutes les brebis blanches – la plus belle, Marthe.
La sottise des gens du pays seconde Mac Lean dans le duel qui s’engage, éternelle lutte du Bien et du Mal traitée selon la manière envoûtante d’Ernst Wiechert, dont ce roman est caractéristique.
Marie-Antoinette de Stefan Zweig
1932
Stefan Zweig
Bio
11 h
Le cynisme de la boutade aura beaucoup fait pour la fâcheuse réputation de Marie-Antoinette. Des Parisiens affamés, elle aurait dit : « Ils n’ont pas de pain ? Qu’ils mangent de la brioche ! » Mot très certainement apocryphe, mais révélateur du portrait de femme futile et débauchée qui fut fait de l’« Autrichienne » après la Révolution. Zweig, s’appuyant sur les archives de l’Empire autrichien, retrace avec pénétration l’évolution de cette trop jeune reine de 15 ans, que la faiblesse de Louis XVI va précipiter dans un tourbillon de fêtes avant de la vouer à la guillotine.
Cacao de Jorge Amado
1955
Jorge Amado
Littérature étrangère
2 h
Dans ce roman court, violent et superbe, on trouve déjà l’ébauche de tous les grands thèmes de l’oeuvre de Jorge Amado : le défrichement des terres vierges, l’épopée de leur conquête par le fer et le feu, la prospérité des grands capitalistes, la misère extrême des paysans, la saga d’un monde fécondé par la sueur et le sang des hommes. Ici, il nous raconte, avec comme il le dit lui-même « un minimum de littérature et un maximum d’honnêteté », la vie de Sergipano, jeune paysan exploité, berné, trompé, qui refusera finalement un faux bonheur et une relative aisance matérielle parce qu’il ne veut pas trahir sa classe et préfère partir pour la lutte « le coeur propre et heureux ».
Le Couteau sur la nuque de Agatha Christie
1936
Agatha Christie
Policier
3½ h
Lady Edgware ne supporte pas la contradiction. Et son mari lui donne bien du souci. D’abord, il a un caractère impossible. Ensuite, il refuse de divorcer.
Très ennuyeux... Car lady Edgware a justement l’intention de se remarier. Que faire ? Mais charger Hercule Poirot de la débarrasser du gêneur, bien sûr !
N’est-il pas le grand spécialiste des affaires criminelles ? Lady Edgware aurait tendance à confondre tueur à gages et détective que Poirot n’en serait pas autrement surpris. Mais peu importe, après tout. Puisque le mari a fini par se résigner. Il vient d’avoir la bonne idée de mourir. Assassiné. Contrariant, lord Edgware ? Les femmes sont ingrates...
 
 
Le crime de l'Orient-Express de Agatha Christie
1934
Agatha Christie
Policier
3½ h
Par le plus grand des hasards, Hercule Poirot se trouve dans la voiture de l’Orient-Express - ce train de luxe qui traverse l’Europe - où un crime féroce a été commis. Une des plus difficiles et des plus délicates enquêtes commence pour le fameux détective belge. Autour de ce cadre, trop de suspects, trop d’alibis.
 
 
Pourquoi pas Evans de Agatha Christie
1993
Agatha Christie
Policier
3½ h
En cherchant une balle de golf, le fils du pasteur découvre, au pied des rochers, un individu tombé de la falaise. Avant de passer de vie à trépas, l’homme ne dit qu’une petite phrase : « Pourquoi pas Evans ? » Le tribunal d’enquête, réuni le lendemain, conclut à l’accident. Un accident, c’est vite dit. Qui, dans ce cas, aurait eu intérêt à fourrer, un peu plus tard, huit grains de morphine dans la bière du témoin ? L’amie du garçon, la jeune comtesse Frankie, a son idée là-dessus. Et comme les enfants de l’aristocratie anglaise ont du temps à revendre, elle emploiera le sien à jouer, avec son petit camarade, les détectives amateurs...
 
 
Témoin à charge de Agatha Christie
1977
Agatha Christie
Policier
3½ h
Le beau et désargenté Leonard Vole a-t-il tué la vieille et fortunée miss French, afin d’hériter? Sa femme parviendra-t-elle à le disculper? Bien que le docteur Meynelle ait recommandé à Mrs Harper d’éviter les émotions fortes, celle-ci reçoit un choc lorsqu’elle entend la voix de son défunt époux la rappeler à lui, à travers son nouveau poste de radio. Le jeune Jack Harrington est-il en train de perdre la raison ou fait-il l’objet d’une sombre machination ? A 9 h 25, tous les matins, il est le seul à entendre une femme crier " A l’assassin ! “. Quant au célèbre détective privé Hercule Poirot, à travers ces cinq nouvelles, il va avoir fort à faire : résoudre l’énigme d’un habitué du restaurant " Gallart Endeavour " ; déjouer l’arnaque d’une belle jeune femme ; élucider le meurtre de Valentine Chantry, morte empoisonnée sur l’Ile de Rhodes; comprendre comment le rêve prémonitoire du milliardaire excentrique, Benedict Farley, a pu se réaliser. Et enquêter sur le célèbre mystère du Bahut espagnol.
 
 
La Condition humaine de André Malraux
1933
Goncourt 1933
André Malraux
Littérature
7½ h
« Si toute condition humaine n’est pas renfermée dans ces pages, du moins est-il certain qu’elle ne cesse pas d’y être en question, et si tragiquement, si profondément que le livre se trouve encore accordé par ses accents aux peines les plus lourdes et aux plus grandes souffrances. C’est un sûr gage de son exceptionnelle valeur. [...] La plus grande beauté du livre - et je ne dis rien de l’intensité de certaines descriptions ou de certaines scènes qui appellent l’image de reproduction cinématographique - est dans quelques conversations terriblement lucides au cours desquelles les personnages, haussés au-dessus d’eux-mêmes par l’événement, livrent tout leur secret. C’est là qu’il faut chercher l’esprit de l’œuvre, la définition qu’on peut tirer de notre condition.Nous sommes seuls, d’une solitude que rien ne peut guérir, contre laquelle nous ne cessons pas de lutter. »
Jean Guéhenno.
 
 
Pat de Silver Bush de Lucy Maud Montgomery
1991
Lucy Maud Montgomery
Littérature étrangère
6½ h
Pour rien au monde, la jeune Patricia Gardiner ne voudrait changer ce qui fait la douceur de vivre qu’elle connait au sein de sa famille de Silver Bush, située dans l’Ile-du-Prince-Edouard, au Canada. Mais au fur et à mesure qu’elle grandit, bien des événements se produisent : la naissance d’une petite sœur la maladie de sa mère, la mort d’une amie et la découverte d’un premier amour. Mais une chose reste immuable : la sérénité et le confort de Silver Bush, une demeure avec laquelle Pat entretient des rapports passionnés et complices.
 
 
Dans la dèche à Paris et à Londres de George Orwell
1933
George Orwell
Bio
5 h
Plus d’un bon esprit, à commencer par Henry Miller, juge que Dans la dèche à Paris et à Londres est, avant même 1984 et Hommage à la Catalogne, le plus grand de tous les livres de George Orwell qui écrivait pour sa part : C’est un récit bien banal et j’espère qu’on lui reconnaîtra à tout le moins les mérites qu’on reconnaît d’ordinaire à un journal de voyages. Je puis encore ajouter ceci : Voilà le monde qui vous attend si vous vous trouvez un jour sans le sou. Ce monde, je veux un jour l’explorer plus complètement. J’aimerais connaître des hommes comme Mario, Paddy ou Bill le mendiant non plus au hasard des rencontres, mais intimement. J’aimerais comprendre ce qui se passe réellement dans l’âme des plongeurs, des trimardeurs et des dormeurs de l’Embankment. Car j’ai conscience d’avoir tout au plus soulevé un coin du voile dont se couvre la misère.
Le Chiendent de Raymond Queneau
1933
Deux Magots 1933
Raymond Queneau
Littérature
6 h
Depuis qu’elle avait vu un homme écrasé, vers les cinq heures de l’après-midi, devant la gare du Nord, Mme Cloche était enchantée. Naturellement elle disait qu’elle n’avait jamais vu une chose plus horrible que ça ; et il devait en être ainsi, car le pauvre Potice avait été soigneusement laminé par un autobus. Par une série de hasards soigneusement préparés, elle se trouva assise, vers la même heure, en face du même endroit, à la terrasse d’un café qu’une bienheureuse coïncidence avait justement placé là. Elle commanda une camomille, et patiemment, attendit que la chose se renouvelât.
L'Ecluse n°1 de Georges Simenon
1933
Maigret (18)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Quand on observe des poissons à travers une couche d’eau qui interdit entre eux et nous tout contact, on les voit rester longtemps immobiles, sans raison, puis d’un frémissement de nageoires aller un peu plus loin pour n’y rien faire qu’attendre à nouveau. C’est dans le même calme, comme sans raison aussi, que le tramway 13, le dernier « Bastille/Créteil », traîna ses lumières jaunâtres tout le long du quai des Carrières. Au coin d’une rue, près d’un bec de gaz vert, il fit mine de s’arrêter, mais le receveur agita sa sonnette et le convoi fonça vers Charenton. Derrière lui, le quai restait vide et stagnant comme un paysage du fond de l’eau. A droite, des péniches flottaient sur le canal, avec de la lune tout autour. Un filet d’eau se faufilait par une vanne mal fermée de l’écluse, et c’était le seul bruit sous le ciel encore plus quiet et plus profond qu’un lac.
Le mystère de Listerdale de Agatha Christie
1993
Agatha Christie
Policier
3½ h
Ces douze nouvelles n’appartiennent pas à proprement parler à la littérature policière mais toutes traitent avec brio de situations étranges, ou évoluent autour d’un meurtre. Chacune, dans sa brièveté, est une comédie complète ou un drame, et aucune ne ressemble aux autres, sinon que la plupart, quel que soit le mystère qu’elles distillent, se terminent par un éclat de rire. Ce recueil a déjà été publié précédemment au Masque sous le titre Douze Nouvelles.
 
 
Mr Parker Pyne de Agatha Christie
1992
Agatha Christie
Policier
3 h
« Etes vous heureux ? Dans le cas contraire, consulte Mr Parker Pyne, 17 Richmond Street. »Cette annonce, parue dans le Times attire bien des clients un peu incrédules mais sans aucun doute malheureux. Aux quatre coins du monde, à Delphes, Chiraz ou Londres, Parker Pyne, professeur de bonheur, s’engage à vous faire retrouver l’amour et la joie de vivre. Évidemment, ses tarifs peuvent parfois paraître un peu élevés, mais qui ne risque rien n’a rien, et vous pouvez être sûr que Parker Pyne mettra en oeuvre tous les moyens nécessaires, y compris les mises en scène les plus abracadabrantes...Douze nouvelles insolites d’Agatha Christie, où l’ingéniosité le dispute à l’humour.
 
 
Les Célibataires de Henry de Montherlant
1934
Henry de Montherlant
Littérature
4½ h
M. de Coëtquidan descendit l’étage, et pénétra dans la cuisine. Dans le sucrier, il prit trois sucres, dans un compotier, trois noix ; le tout fut empoché.
Un litre de vin rouge était entamé ; il en mit le goulot à sa bouche, en but la valeur d’un verre, s’essuyant la bouche avec le revers de son veston. Il trempa dans la confiture une cuiller, et s’en fit du bien. Il était en train de laver la cuiller - tout cela dans le plus grand silence - quand, derrière la porte, une voix trémulante cria : - Qui est là ?
Les jeunes filles de Henry de Montherlant
1934
Les jeunes filles (1)
Henry de Montherlant
Littérature
4 h
En se penchant un peu en arrière, il voyait, derrière le dos de Solange, la jeune femme qui était assise à côté d’elle ; adossée dans son fauteuil, elle écoutait, bouche entrouverte et les yeux clos. Elle n’était pas jolie, mais Costals la désirait : 1e parce qu’il trouvait convenable que, dans la même minute où il caressait pour la première fois une jeune personne, il en désirât une autre; 2e parce que, donnant l’apparence du sommeil, il était impossible qu’elle ne levât pas en lui la pensée d’abuser de ce sommeil; 3e parce qu’il lui semblait que, pour éprouver une telle extase d’un phénomène aussi insipide que cette musique, il fallait qu’elle fût détraquée ; or, il n’aimait que les filles saines et simples, comme Solange, c’est pourquoi cela lui était agréable d’avoir envie d’une femme détraquée.
Tendre est la nuit de Francis Scott Fitzgerald
1951
Francis Scott Fitzgerald
Littérature étrangère
8½ h
Tendre est la nuit est l’histoire, largement autobiographique, de la décomposition d’un être fait pour être aimé, trop romantique pour pouvoir résister à son époque, trop tendre, malgré son apparente désinvolture, pour savoir sagement vieillir. C’est plus particulièrement l’histoire de l’amour de Dick et de Nicole, dont nous faisons connaissance à travers les yeux émerveillés d’une jeune actrice qui ne résiste pas au charme de Dick. Ce couple très uni cache un secret. Nicole a été soignée par Dick, médecin psychiatre. L’amour qu’elle a porté à Dick a fait de leur union une nécessité. Un jour viendra pourtant où ils devront se séparer... Mais le lecteur aura vécu avec eux les plus belles années d’une vie de loisir rendue magique par la richesse, les voyages. C’est un extraordinaire témoignage sur la vie d’entre les deux guerres qui nous est offert, un témoignage qui ne va pas sans une douloureuse nostalgie, un livre ensorcelé. Ce roman domine, avec Gatsby le Magnifique, l’oeuvre de Francis Scott Fitzgerald, l’émouvant représentant de la fameuse « génération perdue ».
Dans l'Abîme du Temps de HP Lovecraft
1934
HP Lovecraft
SF
2 h
L’humanité est aux prises avec des êtres surnaturels qui ont été les maîtres de la Terre bien avant l’apparition de l’homme et qui tentent de recouvrer leur suprématie.
 
 
Et vous êtes priés d'assister au meurtre de... de Ngaio Marsh
1984
Roderick Alleyn (1)
Ngaio Marsh
Policier
3½ h
Sir Hubert Handesley est un ancien diplomate passionné par les armes des anciennes civilisations. Son hobby favori, devenu presque un art : l’organisation de réceptions amusantes.
Ce week-end là, l’animation principale est le “jeu de l’Assassin”. À l’insu des autres joueurs, une personne est désignée pour remplir le rôle du meurtrier. Elle doit profiter d’un moment où tout le monde est dispersé pour sonner une cloche ou bien donner un coup de gong. C’est le signal du « meurtre ».
Charles Rankin est découvert mort, le manche du poignard russe pointer comme une petite corne entre ses omoplates : poignard russe dont le propriétaire est le Dr Torakeff.
L’inspecteur principal Alleyn va mener là, sa première enquête sous la plume de Ngaio Marsh
Maigret de Georges Simenon
1934
Maigret (19)
Georges Simenon
Policier
2 h
Avant d’ouvrir les yeux, Maigret fronça les sourcils, comme s’il se fût méfié de cette voix qui venait lui crier tout au fond de son sommeil : Mon oncle !? Les paupières toujours closes, il soupira, tâtonna le drap de lit et comprit qu’il ne rêvait pas, qu’il se passait quelque chose puisque sa main n’avait pas rencontré, là où il eût dû être, le corps chaud de Mme Maigret. Il ouvrit enfin les yeux. La nuit était claire. Mme Maigret, debout près de la fenêtre à petits carreaux, écartait le rideau cependant qu’en bas quelqu’un secouait la porte et que le bruit se répercutait dans toute la maison. Mon oncle ! C’est moi ?
Capitaine Conan de Roger Vercel
1934
Goncourt 1934
Roger Vercel
Roman Histo
4½ h
Arracher à la guerre un de ses masques, dévoiler une âme de guerrier dans sa terrible sincérité, en dépeignant sans hypocrisie ces nettoyeurs des corps francs qui pratiquaient le combat et le meurtre comme un sport de grande classe et rapportaient dans la paix, outre une profonde blessure, le goût tenace de tuer, telle est l’intention première de Roger Vercel. Mais le romancier nous offre également à travers ce récit de guerre et ce témoignage sur la justice militaire, un extraordinaire portrait, celui du capitaine Conan, Breton animé d’une énergie de corsaire, farouche et truculent, qui éveille tout à la fois la pitié, la sympathie et l’horreur.
Au sein de l’œuvre abondante de Roger Vercel, l’un de nos grands romanciers de la mer avec Au large de l’Eden, En dérive ou la trilogie de La Fosse aux vents, Capitaine Conan occupe un place à part. Nourri par l’expérience personnelle de son auteur qui fit la guerre sur le front d’Orient, ce roman, dont le cinéaste Bertrand Tavernier s’est inspiré, a reçu le prix Goncourt en 1934.
Cache-cache avec le diable de Patricia Wentworth
2012
Patricia Wentworth
Policier
5 h
Engagée pour tenir compagnie à une riche héritière de dix-sept ans, Sarah Trent, découvre bien vite que ses tâches ne se limitent pas à jouer au tennis. Très vite, les accidents se succèdent. Quelqu’un veut tuer Ludmilla. À moins qu’elle ne sombre dans la folie ? Quand les jeux les plus anodins se transforment en pièges mortels, une macabre partie de cache-cache s’engage...
Dans le pesant silence de la campagne anglaise, un roman haletant, enlevé et moderne aux délicieux accents hitchcockiens.
La maison du loch de Patricia Wentworth
2012
Patricia Wentworth
Policier
6 h
Glasgow. Un vieil homme très riche, Elias Paulett, est en train de mourir. Il n’a pas de descendant direct, juste une nièce Hilda, qui vit avec lui et que son secrétaire, Gale, drague en espérant bien mettre la main sur le magot une fois ce dernier décédé. Mais Elias brise net ses illusions : il a une autre nièce, avec qui il n’a jamais eu aucun contact et pourtant, c’est bien cette Ann Vernon qui héritera de lui. Ann, qui vit dans une grande pauvreté, décide de devenir dame de compagnie chez une vieille femme de 80 ans, Mrs Halliday, seule avec son fils, James. Ann est engagée, sans se douter que James est de mèche avec Gale. Et que tous deux projettent son assassinat…
La légion de l'espace de Jack Williamson
1958
Ceux de la légion (1)
Jack Williamson
SF
4½ h
Le système solaire est défendu par un corps d’élite : la Légion de l’Espace. Mais cette fois, elle semble dépassée par l’attaque des Méduses, envahisseurs sans pitié venus de l’Étoile de Barnard. L’humanité semble vouée à disparaître. Sa seule chance réside en Aladoree Anthar, la seule à connaître les plans d’AKKA, une arme terrifiante capable d’annihiler les Méduses. John Star, aidé d’Hal Samdu, de Giles Habibula et de Jay Kalam, part donc affronter les dangers de l’espace pour délivrer Aladoree, retenue prisonnière dans le monde natal des envahisseurs. L’avenir de l’espèce humaine en dépend. La Légion de l’Espace, premier tome de la trilogie Ceux de la Légion, est un des chefs-d’œuvre de la science-fiction. Aventures spatiales, humour, héroïsme… Rien ne manque à ce classique, archétype du space opera flamboyant.
Merci, Jeeves de P.G. Wodehouse
1983
Jeeves et Bertie (6)
P.G. Wodehouse
Littérature étrangère
5 h
Bertie, jeune aristocrate oisif, s’est mis en tête d’apprendre à jouer du banjo, ce qui ne convient pas à son valet de chambre Jeeves qui le lui fait savoir et qui lui donne son congé car, pour une fois son maître ne cède pas. Les voisins se plaignant des arpèges discordants tirés de l’instrument, notre apprenti-musicien décide de quitter Londres pour aller s’installer dans une petite maison du domaine d’un ami, nobliau campagnard désargenté, dans laquelle il espère pouvoir exercer sa nouvelle vocation en toute quiétude. Mais voilà qu’apparaissent Stocker, un milliardaire américain aussi acariâtre que mal élevé et sa fille dont Bertie fut autrefois amoureux. Si on ajoute que le cœur de la belle est partagé entre les deux amis, que l’achat du domaine se passe mal, que Bertie se retrouve enfermé dans une cabine de yacht et doit s’en échapper déguisé en musicien noir d’un orchestre de jazz New Orléans et que sa maison brûle, on se rend compte qu’on est embarqué dans une histoire picaresque à nulle autre pareille.
Un tueur sous la pluie de Raymond Chandler
1972
Raymond Chandler
Policier
4 h
Un père adoptif inquiet pour sa fille qu’il voudrait voir rentrée à la maison afin de l’épouser, un inspecteur de la Criminelle suçotant des pastilles à la violette et déléguant les affaires complexes à un détective en marge du système, une gosse shootée trouvée nue dans un fauteuil, un cadavre à ses pieds saignant sur le tapis, des corps qui disparaissent… Tout l’univers du célébrissime Chandler se trouve dans ces trois nouvelles exceptionnelles. Initialement publiées dans le légendaire magazine Black Mask, elles contribueront à créer, en France, le style de la Série Noire et annoncent le personnage de Philip Marlowe. Un classique, cynique et fascinant, fondateur du genre. Contenu :
- Un tueur sous la pluie
- Bay City Blues
- Déniche la fille
ABC contre Poirot de Agatha Christie
1939
Agatha Christie
Policier
4 h
Bien sûr, la retraite a ses charmes... Cependant, Hercule Poirot ne peut s’empêcher, de temps à autre, de reprendre du service. Oh! pas pour n’importe quelle affaire, bien entendu. Un détective aussi célèbre que lui ne se dérangerait pas pour un meurtre ordinaire. Non, Hercule Poirot ne s’intéresse qu’aux crimes les plus déroutants, les plus passionnants, les plus... Bref, à la crème des crimes. Et quelque chose lui dit que cette curieuse lettre signée A.B.C. va l’entraîner dans un mystère suffisamment épineux pour qu’il daigne faire fonctionner ses petites cellules grises. Oui, de toute évidence, A.B.C. fait partie de la crème des assassins... De quoi réjouir la crème des détectives!
 
 
Drame en trois actes de Agatha Christie
1949
Agatha Christie
Policier
4 h
Bizarre, tout de même, ce décès subit du pasteur Babbington, au moment où il vient de tremper les lèvres dans un cocktail... Rien pourtant ne permet de conclure à un meurtre, d’autant que le pasteur était apprécié de tous. Hercule Poirot ne commencera à froncer les sourcils qu’après un deuxième décès, dans des circonstances analogues : celui d’un médecin, Sir Bartholomew Strange, présent lors du premier. Il faudra une troisième disparition pour que le détective commence à deviner un truquage cyniquement organisé pour détourner l’attention des enquêteurs.
 
 
La mort dans les nuages de Agatha Christie
1936
Agatha Christie
Policier
4 h
Comment lancer un dard empoisonné ? Avec une sarbacane, évidemment, comme le font les Indiens d’Amérique du Sud. Mais, si l’on n’a pas de sarbacane sous la main, n’importe quel tube fera l’affaire. Une flûte, par exemple. Ou un fume-cigarette, s’il est assez long. Et même une pipe kurde en terre cuite... pourquoi pas ? Oui, un quelconque tuyau conviendrait... Voilà qui est bien ennuyeux... Parce que, dans ce cas, tous les passagers sont suspects. N’importe qui dans l’avion peut s’être débarrassé de Mme Giselle de cette façon si particulière. Quelle drôle d’idée, tout de même ! Il y a tant d’autres moyens plus discrets de tuer quelqu’un !
L'adieu aux armes de Ernest Hemingway
1935
Ernest Hemingway
Littérature américaine
6 h
Frédéric Henry, jeune Américain volontaire dans les ambulances sur le front d’Italie, pendant la Première Guerre Mondiale, est blessé et s’éprend de son infirmière, Catherine Barkley. Avec Catherine, enceinte, il tente de fuir la guerre et de passer en Suisse, où le destin les attend.
Un des meilleurs romans de guerre.
Un des plus grands romans d’amour.
 
 
Une balle perdue de Joseph Kessel
1935
Joseph Kessel
Littérature
9
2 h
1934. Deux années avant la guerre civile d’Espagne, la Catalogne se soulève : elle voulait être indépendante. L’insurrection sera brève.
Pourtant, après que les patriotes catalans eurent été dispersés, une violente fusillade éclate. Là-haut, sur les toits de Barcelone, quelques francs-tireurs refusent de se rendre… Témoin de cette page d’histoire qui l’a bouleversé, Joseph Kessel raconte ces derniers combats. Son héros : un jeune cireur de chaussures, Alejandro.
L'assassin entre en scène de Ngaio Marsh
1984
Roderick Alleyn (2)
Ngaio Marsh
Policier
4 h
Lorsque Arthur Surbonadier s’écroule sur la scène, tué par une balle à bout portant, les spectateurs retiennent leur souffle. Quel talent ! Jamais des acteurs de théâtre n’ont atteint une telle intensité dramatique. Rien d’étonnant, puisque cette fois, les cartouches ne sont pas à blanc. Le mobile du crime ? Facile, à première vue, d’en trouver plusieurs. Cette crapule de Arthur Surbonadier était détestée par toute la troupe. Vengeance, règlement de compte, jalousie ? Ngaio Marsh donne à l’inspecteur Roderick Alleyn - ce parfait représentant de l’aristocratie britannique - l’occasion de faire une fois encore la preuve de sa perspicacité, comme de son élégance.
La clinique du crime de Ngaio Marsh
1984
Roderick Alleyn (3)
Ngaio Marsh
Policier
4 h
Une ouverture d’enquête ! Faut-il que Lady O’Callaghan émette de sérieux soupçons pour le demander... Certes, son mari, le ministre de l’Intérieur, est mort subitement à la suite d’une banale opération.
Mais après tout, ce sont des choses qui arrivent... L’inspecteur Alleyn, lui, flaire déjà une sombre machination. Les ennemis politiques du défunt ? On ne les compte plus. L’équipe chirurgicale ?
Un étrange huis-clos où les protagonistes, masqués et gantés de blanc, ont de bonnes raisons d’être des assassins en puissance...
On achève bien les chevaux de Horace McCoy
1999
Horace McCoy
Policier
2 h
Gloria et moi avions été prévenus par de vieux routiers que la seule façon de tenir le coup jusqu’au bout dans un marathon de danse, c’était d’utiliser au mieux ces pauses de dix minutes grâce à une méthode précise : apprendre à manger son sandwich tout en se rasant et en se faisant soigner les pieds, apprendre à lire les journaux en dansant, apprendre à dormir sur l’épaule de son ou de sa partenaire ; mais tout cela, c’étaient des trucs de métier qui demandaient de l’entraînement. Au début, nous eûmes beaucoup de peine à nous y mettre, Gloria et moi. Le roman qui a inspiré le film de Sydney Pollack avec Jane Fonda, Michael Sarrazin, Susannah York.
 
 
Tortilla Flat de John Steinbeck
1944
John Steinbeck
Littérature américaine
4 h
- Je vais tout te raconter. J’ai acheté deux gallons de vin et je les ai apportés ici dans le bois, puis je suis allé me promener avec Arabella Gross. J’avais acheté pour elle, à Monterey, une paire de pantalons de soie. Elle les a beaucoup aimés, si roses, si doux. Et puis, je lui ai aussi acheté une petite bouteille de whisky. Un peu plus tard, elle a rencontré des soldats et elle est partie avec eux. - Oh ! la détrousseuse de l’honnête homme !
Les disparus de Saint-Agil de Pierre Véry
1935
Pierre Véry
Policier
9
4 h
Le dortoir de la pension de Saint-Agil. Mathieu, n°95 pour ses amis, ne dort pas. Le surveillant général aux allures d’espion n’est pas en vue : vite, Mathieu gagne la salle des sciences où veille le squelette Martin. C’est là le repaire de la bande des Chiche-Capon dont il fait partie avec le n°22 et le n°7. Tous leurs trésors sont cachés là. Dont un gros cahier témoin de leurs secrets. Alors que Mathieu s’apprête à y inscrire quelques lignes, un léger crissement lui fait dresser la tête, avant de le précipiter vers le dortoir... Le lendemain, le n°95 disparaît, premier des étranges événements qui allaient troubler la calme pension Saint-Agil.
 
 
La pierre et le sabre de Eiji Yoshikawa
2000
Musachi (1)
Eiji Yoshikawa
Roman Histo
19 h
La Pierre et le Sabre est le nom du premier tome du roman japonais Musashi de Eiji Yoshikawa relatant d’une façon largement romancée la vie du célèbre samouraï Musashi Miyamoto.
 
 
La parfaite Lumière de Eiji Yoshikawa
2000
Musachi (2)
Eiji Yoshikawa
Roman Histo
13 h
La Parfaite Lumière est le nom du deuxième tome du roman japonais Musashi de Yoshikawa Eiji relatant d’une façon largement romancée
la vie du célèbre samouraï Musashi Miyamoto.
Cette distinction n’existe pas en japonais, où les deux ouvrages sont sortis en un tome nommé simplement Miyamoto Musashi.
Érasme de Stefan Zweig
1935
Stefan Zweig
Historique
3½ h
A travers la biographie d’Erasme, Zweig évoque la Renaissance et la Réforme, formidables bouleversements dans l’histoire des idées. En 1935, lorsque le livre paraît en France, l’écrivain vit en exil à Londres et voit se profiler sur son pays, l’Autriche, puis sur toute l’Europe, la menace du cataclysme. Cette méditation sur l’humanisme d’Erasme vaincu par le fanatisme de Luther prend alors toute sa force et sa dimension tragique.
Marie Stuart de Stefan Zweig
1935
Stefan Zweig
Bio
8½ h
Reine d’Ecosse à la mort de son père, en 1542, alors qu’elle n’a que six jours et reine de France à dix-sept ans, après son mariage avec François II, Marie Stuart est une des figures les plus romanesques de l’histoire. Veuve en 1560, elle rentre en Ecosse et épouse Lord Darnley, avec qui elle ne s’entend bientôt plus. Elle devient la maîtresse de Bothwell - une liaison qui entraînera sa perte. Lorsque Bothwell assassine Darnley, l’horreur causée dans le pays par ce forfait est si grande que Bothwell est exilé : Marie Stuart doit se réfugier auprès de sa rivale Elisabeth Ire, reine d’Angleterre. Celle-ci la gardera captive vingt ans, jusqu’au jour où, tombant dans le piège d’une conspiration contre la vie d’Elisabeth, la malheureuse Marie est condamnée à mort. Parée de mille grâces par les uns, peinte comme une criminelle par les autres, chacun reconnaît en Marie Stuart une victime, dont l’énergie dans l’épreuve et la fierté devant la mort furent admirables.
Il fallait un esprit libre et l’immense talent de Stefan Zweig pour faire revivre en toute justice la femme et la reine si cruellement unies par le destin. Sans négliger aucun des témoignages ni des travaux qui l’ont précédé, éclairant en grand psychologue les caractères des personnages de ce drame, reconstituant avec une minutieuse exactitude cette époque pleine de bruit et de fureur, Stefan Zweig a réussi pour Marie Stuart à concilier rigueur de scientifique et passion de l’artiste.
L'Exilée de Pearl Buck
1937
Pearl Buck
Bio
5 h
Un jardin américain au cœur d’une cité chinoise sur le bord du fleuve Yangzi Jiang et, dans ce jardin, celle qui l’a créé de ses mains Carie, la femme du pasteur Stone. Pourquoi cette Américaine vit-elle en Chine ? Héritière d’une solide tradition puritaine, elle s’était inquiétée de son goût pour la joie et la beauté et avait décidé de se consacrer aux missions. Quand Andrew, sur le point de partir évangéliser les Chinois, l’a demandée en mariage, elle a accepté avec enthousiasme. Mais, devant la misère des êtres, elle en vient vite à penser que soigner les pauvres importe plus que de les convertir, alors qu’Andrew ne se préoccupe que des âmes. Ce malentendu fondamental conditionne la dure existence de l’exilée à travers les événements qui bouleverseront la Chine. Dans ce livre émouvant, Pearl Buck évoque la vie de sa mère en même temps que sa propre jeunesse.
Adieu, ma jolie de Raymond Chandler
1948
Philip Marlowe (2)
Raymond Chandler
Policier
5½ h
Un bagnard libéré cherche son ancienne amie ; mais quand l’ex-convict mesure deux mètres, pèse cent vingt kilos, s’habille comme un clown, jongle avec les gens comme avec des oranges et que tous les autres personnages sont à l’avenant, les choses peuvent se compliquer... et se compliquent en effet.
Cartes sur table de Agatha Christie
1939
Agatha Christie
Policier
4 h
Mr Shaitana est un bien étrange personnage : une longue figure, une moustache gominée et des sourcils en accents circonflexes accentuent son air de Méphisto. Et Mr Shaitana, véritablement diabolique, s’est plu, à convier à dîner huit hôtes triés sur le volet : quatre spécialistes du crime et quatre autres personnes, à ses dires, des criminels, assez habiles pour ne s’être jamais fait pincer. Mais il ne faut pas trop jouer avec le feu, fût-on le diable ou presque. Au cours de la partie de bridge qui prolongera cette extravagante soirée, le rictus démoniaque de Mr Shaitana s’effacera définitivement. On ne laisse jamais traîner d’armes potentielles en présence d’aussi éminents spécialistes !
 
 
Que ma joie demeure de Jean Giono
1936
Jean Giono
Littérature
8½ h
Que ma joie demeure excède le genre romanesque et confine à la parabole. Bobi, acrobate et saltimbanque, s’installe sur un plateau, en Provence, et offre à tous son gai savoir, sa jeunesse, son goût de l’autre. Ses enseignements vont révolutionner le “travail triste” des paysans... Une vie plus libre commence.
Mort en extase de Ngaio Marsh
1984
Roderick Alleyn (4)
Ngaio Marsh
Policier
5 h
Atterrés, les fidèles du temple de la Flamme Sacrée contemplent le corps inerte de Miss Cara Quayne. Que s’est-il passé ? Pourtant, la cérémonie avait bien commencé. Chacun des adeptes avait bu dans la coupe de vin sacré, avec l’espoir d’entrer enfin en extase... Mais qui sont donc ces gens ? Des mystiques drogués, les victimes d’une énorme mascarade ou des criminels diaboliques ? Autant de questions que se pose notre très élégant et séduisant inspecteur Roderick Alleyn.
Anne au Domaine des Peupliers de Lucy Maud Montgomery
1936
La saga d'Anne (4)
Lucy Maud Montgomery
Littérature étrangère
6½ h
Au Domaine des Peupliers, la nouvelle demeure d’Anne, il y a tante Kate et tante Chatty, deux sympathiques veuves, le chat Dusty Miller, et surtout, Rebecca Dew, une grognonne au coeur d’or dont les réparties font notre joie. Il y a aussi la nature omniprésente, les vacances à Avonlea, avec Marilla, Mme Lynde, les jumeaux... et Gilbert Blythe, dont Anne est séparée et à qui elle écrit fidèlement.
Les Derniers Jours de Raymond Queneau
1936
Raymond Queneau
Littérature
4 h
Les derniers jours, dont la mort constitue le thème dominant, peut se lire comme le roman de la désillusion : les étudiants y vivent presque inconsciemment les derniers jours de leur jeunesse, les vieillards les derniers jours d’une existence marquée par l’échec et, comme le remarque en philosophe averti Alfred, le garçon de café adonné à l’astrologie, seul personnage clairvoyant autour duquel gravite tout ce monde dérisoire qu’il observe à distance, le temps n’est pas loin où la planète cessera elle-même d’exister.
Jeumont, 51 minutes d'arrêt de Georges Simenon
1936
Maigret (20)
Georges Simenon
Policier
½ h
Jeumont, 51 minutes d’arrêt est une nouvelle de Georges Simenon publié en 1944 dans le recueil Les Nouvelles Enquêtes de Maigret. Elle a été écrite à Neuilly-sur-Seine en octobre 1936.
Dans un train venant de Pologne, via l’Allemagne et la Belgique, l’inspecteur Vinchon vient de contrôler les voyageurs d’un compartiment de première classe et d’y découvrir un homme mort. Si le médecin qui l’a examiné n’avait pas déshabillé la victime, on aurait pu croire à une fin naturelle. Or, sous le sein gauche, la marque d’une piqûre se voit difficilement dans le gras de la peau : on lui a enfoncé une aiguille dans le cœur et Vinchon a bien affaire à un meurtre. Date de parution 1944 (écrit en 1936)
L'Affaire du boulevard Beaumarchais de Georges Simenon
1936
Maigret (21)
Georges Simenon
Policier
½ h
Le dimanche de la Toussaint, au soir, Louise est retrouvée morte. Son décès donne tous les signes de l’empoisonnement. Le docteur, précise que Louise a agonisé dans d’atroces convulsions et attribue la mort à l’absorption d’une forte dose de digitaline. Le mari et son amante sont les premiers suspects. Maigret va longuement interroger cette dernière, sœur de la victime. Date de parution 1944 (écrit en 1936)
La Péniche aux deux Pendus de Georges Simenon
1936
Maigret (22)
Georges Simenon
Policier
½ h
Une péniche, “L’Astrolabe”, s’est échouée au Coudray en naviguant sur la Seine. L’éclusier a entendu appeler au secours vers six heures du matin. Une fois le bateau hors de danger, on trouve à l’intérieur, Arthur et Emma Aerts. Ils sont tous deux pendus.
La Péniche aux deux pendus est une nouvelle de Georges Simenon publié en 1944 dans le recueil Les Nouvelles Enquêtes de Maigret. Elle a été écrite à Neuilly-sur-Seine en 1936.
La Fenêtre ouverte de Georges Simenon
1936
Maigret (23)
Georges Simenon
Policier
½ h
Maigret a rendez-vous avec M Laget, patron de la société « Le Commerce Français ». Au même moment, une détonation retendit. Le commissaire se précipite dans le bureau de Laget. Court et gras, le directeur du Commerce Français (un peu plus de cinquante ans) est affalé en arrière sur une chaise, une plaie béante à la tempe droite. Sur le tapis, sous sa main qui pend, un revolver.
Peine de Mort de Georges Simenon
1936
Maigret (24)
Georges Simenon
Policier
0 h
Jehan d’Oulmont, un jeune homme d’une riche famille belge, est accusé du meurtre de son oncle. Pendant son interrogatoire à la PJ, il nie tout. Faute de preuves, on le relâche, mais Maigret le prend en filature. Il le suit jusqu’à Bruxelles, sans le lâcher d’une semelle, comptant sur le fait que le présumé coupable fera un geste qui le trahira...
Des ailes au-dessus du Diamantina de Arthur Upfield
1996
Napoléon Bonaparte (3)
Arthur Upfield
Policier
6 h
Prenez un petit avion rouge, abandonné au milieu d’un lac asséché du Queensland.
Dans l’avion se trouve une jeune fille sans connaissance, que rien ne peut faire sortir de sa léthargie.
Ajoutez des personnages que seule l’Australie peut engendrer : éleveur isolé, médecin volant, as de l’aviation, vieux sage aborigène, et, bien sûr, l’inspecteur Napoléon Bonaparte.
N’oubliez pas le paysage aride, sur lequel déferlent les eaux du Diamantina, et vous avez un roman policier : d’Arthur Upfield, naturellement.
L'empreinte du dieu de Maxence Van der Meersch
1936
Goncourt 1936
Maxence Van der Meersch
Littérature
4 h
L’histoire tragique de Karelina, timide paysanne au joli visage. Mariée de force à un colosse brutal, elle doit subir une vie faite d’expédients et les humiliations de son mari. Quand son bourreau est mis sous les verrous, elle s’enfuit. Elle trouve refuge chez son oncle Domitien, écrivain célèbre, dont l’épouse, Wilfrida, reçoit avec joie la jeune femme, qu’elle considère bientôt comme sa propre fille. Les deux femmes ignorent alors qu’elles viennent de sceller leurs destins...
Lauréat du prix Goncourt pour ce roman, Maxence Van der Meersch a été salué par la critique comme étant alors le nouveau Zola.
Liaisons secrètes de Patricia Wentworth
2016
Patricia Wentworth
Policier
5 h
Lorsque Shirley Dale, dame de compagnie de la rabat-joie Mrs. Huddleston, est accusée de voler les bijoux de son employeur, elle panique et prend la fuite, par peur que personne ne croie en son innocence. Mais si elle est bien innocente, qui essaie de la faire accuser et pourquoi ?
Les cométaires de Jack Williamson
1936
Ceux de la légion (2)
Jack Williamson
SF
3½ h
La suite de La Légion de l’Espace. Ses inoubliables héros, Jay Kalam, Giles Habibula, Hal Samdu, poursuivent leurs exploits en compagnie de Bub Star, le fils de John Star et d’Aladorée Anthar.
Il leur faut aller combattre, aux confins du système solaire, les plus terrifiants des envahisseurs, venus du fond de l’espace inexploré : les COMETAIRES...
Seul contre la légion de Jack Williamson
1936
Ceux de la légion (3)
Jack Williamson
SF
5 h
Après leur lutte épique contre les Cométaires, les légendaires héros de la Légion de l’Espace, Jay Kalam, Hal Samdu et l’incorrigible Giles Habibula, doivent encore combattre le Basilic, le plus horrible, le plus insaisissable criminel des grands chemins interplanétaires.
 Et plus tard, ce sera au tour de Ken Star, le fils cadet de John Star, d’affronter en compagnie du vieil Habibula, un péril terrifiant, une anomalie de l’univers qui défie toutes les lois connues de la nature, de l’espace et du temps.
Pitié pour les femmes de Henry de Montherlant
1936
Les jeunes filles (2)
Henry de Montherlant
Littérature
3½ h
« Quand Mlle Dandillot venait, le soir, avenue Henri-Martin, son premier geste était d’éteindre l’électricité. Et il s’était fait une sorte de rite. Il la déshabillait peu à peu tandis qu’elle restait debout et petite devant lui, dans sa pose familière, le front un peu baissé, le regardant sans la moindre fausse honte, avec ses yeux bleu sombre, plus grands et plus sombres - presque noirs - dans l’obscurité de la pièce, comme s’ils avaient bu en partie les ténèbres de la nuit (c’était pour cela que cette nuit était si claire au-dessus du monde). »
Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
1936
Pulitzer (roman) 1937
Margaret Mitchell
Romance
31 h
Pendant la guerre de Sécession, alors que le Sud esclavagiste auquel ils appartiennent tous les deux est en train de perdre ses dernières batailles contre le Nord, Rhett Butler et Scarlett O’Hara s’aiment et se déchirent. 
- Il doit y avoir de la place pour moi dans votre coeur. Cessez de vous tortiller comme un ver. Je vous fais une déclaration d’amour. Je vous ai désirée dès que je vous ai vue pour la première fois [...] lorsque vous étiez en train d’ensorceler le pauvre Charlie Hamilton. Je vous désire plus que je n’ai jamais désiré une autre femme... et, pour vous, j’ai attendu plus longtemps que je n’ai jamais attendu pour une autre femme.
La surprise lui coupa le souffle. Malgré toutes ses injures, il l’aimait, mais il était si mauvaise tète qu’il ne voulait pas le reconnaître franchement et qu’il n’osait pas parler de peur qu’elle n’éclatât de rire. Eh bien ! elle allait lui montrer de quel bois elle se chauffait, et ça n’allait pas tarder.
- Est-ce une demande en mariage?
Il lui lâcha la main et rit si fort que Scarlett se recroquevilla dans son fauteuil.
- Grands Dieux, non! Ne vous ai-je pas dit que je n’étais pas fait pour le mariage ?
- Mais... mais... que...
Il se leva et, la main sur le coeur, il fit une révérence comique.
- Chérie, déclara-t-il d’un ton placide, je m’en vais rendre hommage à votre intelligence en vous demandant d’être ma maîtresse sans vous avoir séduite au préalable.
Sa maîtresse! »
 
 
Les Larmes de Bougie de Georges Simenon
1936
Maigret (25)
Georges Simenon
Policier
½ h
En automne, dans un hameau perdu au cœur de la forêt d’Orléans (Loiret, France) où l’on s’éclaire encore à la bougie bien qu’on ne soit qu’à une centaine de kilomètres de Paris, les sœurs Potru, Amélie (soixante-cinq ans) et Marguerite (soixante-deux ans) ont été sauvagement agressées.
Rue Pigalle de Georges Simenon
1936
Maigret (26)
Georges Simenon
Policier
0 h
Un matin, alors qu’il arrive au Quai des Orfèvres, Maigret apprend par un coup de téléphone anonyme qu’une bagarre a eu lieu dans un petit bar  de Pigalle : un règlement de comptes entre truands. Maigret se rend sur place, où il n’y a pas trace de cadavre: le commissaire s’installe, et  interroge « sans en avoir l’air » les habitués du lieu.
Rue Pigalle est le cinquième volet d’une série de cinq nouvelles qui font l’objet d’un concours hebdomadaire. Chaque nouvelle s’étend sur deux numéros : dans le premier sont posés tous les éléments de l’énigme ; dans le second, en quelques lignes, est donné son dénouement.
Monsieur Lundi de Georges Simenon
1936
Maigret (27)
Georges Simenon
Policier
½ h
Devant la grille noire d’un petit hôtel particulier de Neuilly-sur-Seine, Maigret marque un temps avant de sonner. Lorsqu’on vient lui répondre, il remet sa carte de visite à son interlocuteur et demande à voir le docteur Barion.
Le médecin le reçoit dans son cabinet. Il a les yeux cernés et le teint pâle d’un homme qui n’a pas dormi depuis plusieurs jours. Trois semaines plus tôt, la bonne du docteur, une jeune Bretonne nommée Olga Boulanger, a été retrouvée morte dans cette même maison. Bien que le décès d’Olga ait été assez mystérieux, le médecin de l’état civil a délivré le permis d’inhumer.
Le Voyageur sans bagage de Jean Anouilh
1937
Jean Anouilh
Théâtre
1½ h
Je ne suis pas Jacques Renaud ; je ne reconnais rien ici de ce qui a été à lui. Un moment, oui, en vous écoutant parler, je me suis confondu avec lui. Je vous demande pardon. Mais, voyez-vous pour un homme sans mémoire, un passé tout entier, c’est trop lourd à endosser en une seule Fois. Si vous voulez me faire plaisir, pas seulement me faire plaisir, me faire du bien, vous me permettriez de retourner à l’asile. Je plantais des salades, je cirais les parquets. Les jours passaient… Mais même au bout de dix-huit ans – une autre moitié exactement de ma vie – ils n’étaient pas parvenus, en s’ajoutant les uns aux autres, à faire cette chose dévorante que vous appelez un passé.
La ferme africaine de Karen Blixen
1942
Karen Blixen
Littérature
7½ h
« J’ai possédé une ferme en Afrique, au pied du Ngong. » Ainsi commencent les souvenirs de sa vie au Kenya d’une jeune aristocrate danoise à la veille de la Première Guerre mondiale. Lorsqu’elle rejoint son mari dans ce pays, Karen Blixen est loin d’imaginer qu’elle y trouvera l’amour avec le mystérieux Denys Finch-Hatton, mais surtout qu’elle sera séduite par le Kenya et ses habitants.
Portées à l’écran par Sydney Pollack sous le titre Out of Africa et admirablement interprétées par Meryl Streep et Robert Redford, les aventures de Karen Blixen sont une véritable déclaration d’amour à l’Afrique.
 
 
Le jade du mandarin de Raymond Chandler
2011
Raymond Chandler
Policier
4 h
Trois nouvelles étonnantes dans lesquelles trois détectives privés forcément incorruptibles mènent trois enquêtes qui auraient dû être simples... mais tout se complique avec un peu de chantage, quelques meurtres et une volée de coups de poings !
Contenu :
- Le jade du mandarin
- Un mordu
- Blanc comme neige
Le miroir du mort de Agatha Christie
2005
Agatha Christie
Policier
4½ h
sait qu’Hercule Poirot est le plus grand détective de tous les temps. Un homme se suicide quelques heures après lui avoir demandé assistance ?
Allons donc ! Ce serait trop facile, et le petit belge sait bien que personne ne fait appel à lui sans raison... Pour lui, rien de plus facile que de déjouer les jeux de glaces, voir au-delà du miroir et faire faillir la réalité des apparences. Le Miroir du mort, Feux d’artifice, L’invraisemblable vol : des nouvelles où le génie de la déduction d’Hercule Poirot s’en donne à cœur joie.
 
 
Meurtre en Mésopotamie de Agatha Christie
1940
Agatha Christie
Policier
5 h
En arrivant sur le chantier de fouilles de Tell Yarimjah, Miss Amy Leatheran ouvre de grands yeux. Quoi de plus dépaysant pour une jeune infirmière que ce pays exotique, cette équipe d’archéologues installée loin de tout ? Et quelle mission singulière que d’avoir à veiller sur la belle Mrs Leidner, en proie à des hallucinations et des terreurs diverses... Miss Leatheran va tâcher de s’acquitter au mieux de ses fonctions. Mais, de masques terrifiants paraissant à la fenêtre en menaçantes lettres anonymes, les angoisses de Mrs Leidner vont finir par l’étreindre à son tour. Et lorsque cette dernière sera assassinée, Amy aura le rare privilège d’assister de près à une enquête de l’illustre Hercule Poirot...
 
 
Mort sur le Nil de Agatha Christie
1945
Agatha Christie
Policier
4 h
Ça n’est pas très joli de voler son fiancé à sa meilleure amie pour se marier avec lui. Et même si l’amie en question semble se résigner, la ravissante et riche Linnet Ridgeway a bien des raisons d’être inquiète... Surtout quand le hasard les rassemble, pour une croisière sur le Nil, avec d’inquiétants personnages, dans une lourde atmosphère de sensualité et de cupidité. Un petit revolver, un crime étrange, une énigme de plus à résoudre pour un passager pas comme les autres : Hercule Poirot.
 
 
Rendez-vous avec la mort de Agatha Christie
1977
Agatha Christie
Policier
3½ h
Tout le monde l’a remarqué à l’hôtel Salomon : cette Américaine qui visite la Palestine avec sa famille est une mégère tyrannique et les siens vivent terrorisés. Il ne nous reste plus qu’à la tuer “, dit une voix, quelque part dans une chambre de l’hôtel.Comme - bien par hasard - Hercule Poirot, à cet instant, est précisément en train de fermer sa fenêtre, cette petite phrase ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd.Le monstre sera retrouvé mort dans son fauteuil, au cours d’une excursion à Pétra. Qui, de cette tribu ilotisée, a eu le courage de mettre le projet à exécution ?
 
 
Témoin muet de Agatha Christie
1950
Agatha Christie
Policier
4½ h
Miss Arundell à déjà échappé une première fois à la mort, lors d’une chute dans les escaliers. La raison : la balle de Bob, le chien, l’a fait glisser. Mais cette deuxième fois, elle n’y échappa pas. Des accidents ? Hercule Poirot n’en est pas si sûr, car ce gentil toutou est trop bien dressé pour laisser sa balle en haut des marches…
 
 
La citadelle de A.J. Cronin
1938
A.J. Cronin
Littérature étrangère
9½ h
Des terrils, des rangées de maisons grises tassées entre les montagnes, c’est tout ce que laisse voir de Blaenelly la pluie qui tombe à verse quand André Manson arrive en octobre 1924 dans cette petite ville minière du Pays de Galles pour devenir l’assistant du docteur Page. Le paysage est lugubre, le travail pénible, peu importe au jeune Ecossais qui fait là ses premiers pas dans la carrière de médecin. Pour lui, la vie est comme une citadelle perdue dans les nuages qu’il faut conquérir de haute lutte. Il a une mission : soigner. Ce garçon intransigeant que passionne son métier a la chance de rencontrer une compagne parfaite, la fine et jolie Christine. Mais, après bien des jours sombres, s’offre la tentation d’acquérir une riche clientèle. Cédera-t-il à la facilité, au risque de perdre Christine, ou continuera-t-il ses recherches sur les maladies des mineurs ? Le sort se charge de le rappeler cruellement au sens de sa mission.
Le démon du bien de Henry de Montherlant
1937
Les jeunes filles (3)
Henry de Montherlant
Littérature
3½ h
Costals, qui se plaisait en compagnie de Solange, est maintenant confronté à l’« hippogriffe nuptial » : le mariage que lui réclament la donzelle et ses parents ! Dans la comédie de l’homme amoureux, il ne peut plus nier combien il tient à son indépendance au-dessus de toute chose. D’abord, il y a l’écriture, incompatible avec le couple, lequel brise son énergie créatrice. Et puis les plaisirs de la chair, avec toutes les femmes, dont il ne se prive pas même en étant engagé envers Solange. Costals contrôle tout : sa vie, son œuvre, ses femmes. Pour la première fois, il se voit envahi par le devoir conjugal : en 1927, on doit épouser la femme qu’on dépucèle. Bref, il a peur du mariage.
Tantôt à Paris, tantôt à Gênes, puis au Maroc, Costals tergiverse, soufflant le oui et le non, le chaud et le froid. Cette grue, s’il l’épouse, c’est plutôt par charité, par goût de bien faire les choses plutôt que pour lui-même. Dans son indécision, il avance d’un pas, fait une promesse, recule de deux pas, prononce des mots assassins. À force de manipulations, il s’interroge plus profondément : va-t-il vraiment l’épouser ? Ce serait une bonne expérience pour son œuvre, d’incarner l’homme marié. Solange, c’est une bonne fille après tout, docile, discrète, accommodante…
La Cour du Roi-Soleil de Frantz Funck-Brentano
1937
Frantz Funck-Brentano
Historique
3½ h
Le siècle de Louis XIV n’a pas été fascinant que par ses arts, ses armes et ses lois. Le Roi-Soleil a inventé une étiquette qui a régi tous les comportements de sa cour, de janvier à décembre, du lundi au dimanche, du matin au soir ; pour dire bonjour, pour dire bonsoir ; pour s’adresser aux femmes, pour s’adresser aux hommes ; pour saluer un évêque ou prendre congé d’une comtesse. Cette règle de fer d’un âge d’or s’imposait jusqu’à la vie privée des courtisans. Retiré de la vue du pouvoir, on lui était encore soumis ! Bourré d’anecdotes, s’appuyant sur les grands mémorialistes, Saint-Simon, Voltaire ou la princesse Palatine, ce livre nous fait entrer dans un monde inouï. Bienvenue parmi les enfants de France, les princes du sang, les duchesses à tabouret ; bienvenue au petit lever du roi, à sa toilette, à son grand souper ; bienvenue parmi les courtisans du Grand Siècle et leur protocole aussi féerique que délirant.
En avoir... ou pas de Ernest Hemingway
1937
Ernest Hemingway
Littérature américaine
4 h
Comme il se tenait là, avec la mitraillette dans sa main gauche, jetant un regard circulaire avant de refermer le panneau à l’aide du crochet terminant son bras droit, le Cubain qui était allongé à bâbord et qui avait reçu trois balles dans l’épaule se mit sur son séant, visa soigneusement et lui envoya une balle dans le ventre.
La rose de Java de Joseph Kessel
1937
Joseph Kessel
Littérature
3 h
1919, Extrême-Orient. Après avoir parcouru la moitié du monde pour servir en Sibérie, deux lieutenants aviateurs français regagnent leur patrie. Ils sont très jeunes, ardents à vivre vite et fort : alcool, jeu, rixes et femmes. Ils embarquent à Kobé (Japon) sur un vieux cargo hollandais, la Rose de Java, qui doit les mener à Shanghaï. Ils croyaient y trouver quelques jours de repos, mais ils découvrent à bord une jeune femme surnaturellement belle, séquestrée dans une cabine par un vieil Anglais. Qui est cette femme ? Et lequel des deux jeunes gens en fera sauvagement la conquête au péril de sa vie ? Telle est l’histoire que nous conte sans laisser un instant de répit au lecteur, l’un de nos plus grands romanciers de l’aventure.
Mort au champagne de Ngaio Marsh
1948
Roderick Alleyn (5)
Ngaio Marsh
Policier
3½ h
À bord d’un train qui traverse la Nouvelle-Zélande en direction de Middleton, Roderick Alleyn trompe son ennui en compagnie d’une troupe de théâtre anglaise en tournée, quand de curieux incidents viennent émailler le voyage : l’argent de l’une des actrices a disparu et le directeur de la troupe, Alfred Meyer, est convaincu que l’on a tenté de le tuer en le jetant hors du train... Quelques jours plus tard, son meurtre aura lieu pour de bon. As de la déduction maniant le sens de l’observation avec un flegme tout britannique, l’inspecteur Alleyn va prendre en main cette affaire où chacun a de bonnes raisons d’être l’assassin. Dans la grande tradition du roman policier “à l’anglaise”, cette enquête est pour Ngaio Marsh l’occasion de dresser une galerie de portraits savoureux et de passer au crible les hypocrisies de la société anglaise de son temps. L’intrigue au service de l’humour et de la psychologie, well done, Miss Marsh !      
Méharées de Théodore Monod
1937
Théodore Monod
Récit
4 h
Méharées reste le plus célèbre des livres de Théodore Monod, spécialiste incontesté du désert, qu’il parcourt depuis plus de soixante-dix ans à dos de chameau ou à pied.
Ce scientifique exemplaire n’a pas son pareil pour évoquer les paysages mauritaniens, pour raconter ses longues méharées dans les dunes, pour décrire la faune, la flore, l’histoire ou la préhistoire de ces régions où, dans les années 1930, il entendit parler d’une mystérieuse et gigantesque météorite qu’il ne cesserait de chercher, durant un demi-siècle, avec une insatiable curiosité.
Le Baron les croque de Anthony Morton
1955
Le Baron (1)
Anthony Morton
Policier
3 h
Avec le Baron, Anthony Morton a créé un personnage nouveau en littérature, celui de l’honnête commerçant qui est par ailleurs un redoutable gentleman-cambrioleur. John Mannering, en tant que joaillier, attire les coups des gangsters ; en sa qualité de Baron, ceux de la police. Son art consiste à opposer ses divers adversaires pour qu’ils se neutralisent. John Mannering vit les rubis, et les saphirs, et l’énorme émeraude. La caverne d’Ali Baba rutilait sous ses yeux éblouis. Dans le seul coffre où lord Fauntley était en train de ranger la collection Gabrienne, il apercevait une douzaine d’écrins plus petits. Et il connaissait la combinaison du coffre...
Subitement, le plaisir et l’excitation qu’il avait trouvés ces derniers temps à parier sa fortune sur des chevaux hasardeux lui parurent dignes d’un enfant de chœur. Pour le Baron, c’était le moment d’entrer en scène.
 
 
Odile de Raymond Queneau
1937
Raymond Queneau
Littérature
2½ h
Voici l’un des tout premiers romans de Raymond Queneau, l’auteur de Zazie dans le métro. Il s’agit d’un récit autobiographique qui règle ses comptes avec la doctrine surréaliste et André breton. On se souvient que Raymond Queneau a fait partie un temps de l’aventure surréaliste et, qu’au nom, de la liberté de l’esprit, il claqua la porte.
Il s’agit tout d’abord d’un récit satirique qui règle ses comptes avec le sectarisme des surréalistes et des communistes. Raymond Queneau y apparaît dans la peau d’un jeune mathématicien un peu paumé qui revient de l’armée et, bien qu’ayant sympathisé avec des potes communistes et anarchisants, hésite à s’engager. Il vit donc des subsides de son oncle fortuné et hésite également à s’engager dans le mariage après avoir rencontré la dite Odile.
L’histoire est très simple et on apprécie surtout l’humour à toute épreuve de l’auteur.
Liberty Bar de Georges Simenon
1937
Maigret (17)
Georges Simenon
Policier
2 h
Cela commença par une sensation de vacances. Quand Maigret descendit du train, la moitié de la gare d’Antibes était baignée d’un soleil si lumineux qu’on n’y voyait les gens s’agiter que comme des ombres. Des ombres portant chapeau de paille, pantalon blanc, raquette de tennis. L’air bourdonnait. Il y avait des palmiers, des cactus en bordure du quai, un pan de mer bleue au-delà de la lampisterie. Et tout de suite quelqu’un se précipita. - Le commissaire Maigret, je pense ? Je vous reconnais grâce à une photo qui a paru dans les journaux... Inspecteur Boutigues... Boutigues ! Rien que ce nom-là avait l’air d’une farce ! Boutigues portait déjà les valises de Maigret, l’entraînait vers le souterrain. Il avait un complet gris perle, un œillet rouge à la boutonnière, des souliers à tiges de drap. - C’est la première fois que vous venez à Antibes ?
Une erreur de Maigret de Georges Simenon
1937
Maigret (28)
Georges Simenon
Policier
0 h
La jeune Emilienne, vendeuse à la Librairie Spéciale, 27 bis rue Saint-Denis (Paris, France), est retrouvée morte dans la cave du magasin après avoir absorbé huit comprimés de somnifère. Son patron, Eugène Labri (quarante-cinq ans) affirme n’avoir rien vu et, en quittant son commerce, vers dix heures, ne s’être pas rendu compte que son employée n’était pas à son poste.
Créateur d'étoiles de Olaf Stapledon
1966
Olaf Stapledon
SF
5 h
Un « anglais moyen », ayant mené jusque-là une vie heureuse mais étriquée, vit, par une belle nuit étoilée, sur une colline couverte de bruyère des environs de sa ville, une aventure que l’on ne peut qualifier que de « cosmique ». Il est en effet brusquement emporté dans l’espace mais, à la différence des autres voyages spatiaux habituels à la Science-Fiction, il s’agit ici d’un voyage par l’esprit...
Notre héros se retrouve à la fin sur son petit monde d’origine, changé profondément par sa vision hypercosmique qui donne, dans les douloureuses limites qui sont les siennes et les nôtres, sens et beauté à ce qu’il appelle « notre petit grain planétaire » où la science humaine n’est encore « qu’une brume de nombres » et la philosophie « un brouillard de mots ».
Dans ce prodigieux récit à la fois religieux et terriblement matérialiste (dont la lecture permet de pleinement comprendre Les derniers et les premiers et Les derniers hommes à Londres (Présence du Futur) se trouvent mêlés, pour la première fois, le genre littéraire le plus ancien : la cosmogonie, et le plus moderne : la science-fiction.
Des souris et des hommes de John Steinbeck
1939
John Steinbeck
Littérature américaine
2½ h
Les deux hommes levèrent les yeux car le rectangle de soleil de la porte s’était masqué. Debout, une jeune femme regardait dans la chambre. Elle avait de grosses lèvres enduites de rouge, et des yeux très écartés fortement maquillés. Ses ongles étaient rouges. Ses cheveux pendaient en grappes bouclées, comme des petites saucisses. Elle portait une robe de maison en coton, et des mules rouges, ornées de petits bouquets de plumes d’autruche rouges.
 
 
Bilbo le Hobbit de J.R.R. Tolkien
1937
J.R.R. Tolkien
Fantasy
7 h
On a beau avoir dans sa lignée quelques ancêtres aventuriers, quand on est hobbit, on préfère rester dans son trou ! Et Bilbo Baggins entend bien y passer des jours tranquilles. C’est sans compter avec ce vieillard à la barbe blanche et au chapeau bleu qu’il croise un matin. Son nom ? Gandalf (là, ça doit vous rappeler quelque chose). Sa proposition ? Partir à l’aventure, récupérer un trésor volé à treize nains par le dragon Smaug. Et en avant pour un long périple à travers les Terres du Milieu, où ils croiseront la route, entre autres, d’un certain Gollum « aussi ténébreux que les ténèbres » et d’un anneau magique qui n’a pas fini de faire parler de lui.
Antérieur au Seigneur des anneaux d’une vingtaine d’années, Bilbo le Hobbit pose la première pierre de l’œuvre incontournable de J.R.R. Tolkien. Initialement écrit pour les enfants, il constitue une entrée dans l’univers de l’auteur plus accessible pour les très jeunes lecteurs.
 
 
L'Armée des pauvres de B. Traven
2013
B. Traven
Littérature étrangère
7 h
Mexique, début du XXe siècle. Juan Mendez, un jeune chef indien, révolté par les conditions de vie inhumaines des péons qui travaillent dans les plantations d’acajou pour de riches propriétaires terriens, décide de lever une armée. Une armée de pauvres, de paysans illettrés, en haillons, affamés, qui, en dépit de leur faiblesse, vont aller de petites victoires en petites victoires, prenant d’abord quelques fermes avant de marcher, toujours plus nombreux, sur des villes de plus en plus importantes. Cette révolte inquiète bientôt le pouvoir central du dictateur Porfirio Díaz, qui va envoyer les troupes gouvernementales à l’assaut du « général de la jungle » et de son armée de péons.
On retrouve dans ce roman inédit de Traven, écrit en 1937, tout l’humanisme et le talent de l’auteur. Jamais manichéen, il restitue avec une grâce inouïe toute la complexité de son sujet, n’ignorant aucun aspect de cette révolte, profondément inspirée de l’aventure d’Emiliano Zapata : sens de l’histoire, mouvements sociaux, culture indienne, dictature, racisme, esclavage par dettes, corruption du pouvoir, etc. Surtout, Traven montre la même compassion pour les opprimés et pour les oppresseurs, tous victimes finalement des mêmes mécanismes de domination, au-delà desquels l’auteur excelle à mettre en relief l’humanité meurtrie.
Le business de M. Jelly de Arthur Upfield
1998
Napoléon Bonaparte (4)
Arthur Upfield
Policier
5½ h
Si seulement il n’avait pas plu ! Si seulement il avait fait beau le soir du 2 novembre ! Mais non, on avait enregistré 7 mm de précipitations au cours de cette nuit cruciale. Un sacré coup de malchance !
John Muir descendait tranquillement le côté sud de Hay Street, à Perth, sans prêter la moindre attention à la circulation rugissante ou à la foule. La vie et l’activité qui régnaient dans la capitale de l’Australie-Occidentale le laissaient pour l’instant parfaitement de marbre ; l’ombre pesante de l’échec qui menaçait sa carrière lui importait davantage. Échouer temporairement n’est pas très grave pour un homme pourvu d’une ambition moyenne, il y voit une incitation à mobiliser toutes ses forces pour réussir. Un échec de temps à autre, parmi de francs succès, retarde seulement l’avancement dans la profession qu’exerçait Muir, mais deux échecs consécutifs convoquent le spectre de l’éviction.
...ainsi commencent les vacances de Bony...
L'Affaire est close de Patricia Wentworth
2002
Miss Silver (2)
Patricia Wentworth
Policier
5½ h
Amateurs de puzzles à l’heure du thé, de petits salons anglais, de vieilles dames facétieuses et détectives de temps à autre, soyez comblés : l’ineffable Miss Silver de Patricia Wentworth nous revient, efficace et fine mouche, suspense et dramatisation en prime ! Enfoncée, la brave Miss Marple d’Agatha Christie, tant les aventures de sa collègue sont vives et préfigurent déjà les romans d’une Patricia Highsmith. Un régal !
Le chandelier enterré de Stefan Zweig
1937
Stefan Zweig
Littérature allemande
3½ h
Les trois nouvelles de ce recueil procèdent de l’inspiration mystique, qu’elle provienne de la tradition juive (le chandelier enterré, Rachel contre Dieu) ou des légendes hindoues (Virata). Zweig, conteur, historien et penseur a écrit une apologie de l’humilité.
Mangeclous de Albert Cohen
1938
Albert Cohen
Littérature
8½ h
Mangeclous, un des sommets de la littérature contemporaine. Mangeclous, livre plein d’une verve triomphale, livre d’une liberté extraordinaire (nous sommes à l’époque des livres contraints), livre riche (nous sommes à l’époque des livres pauvres), livre gras (nous sommes à l’époque des livres maigres), grand livre enfin. Mangeclous est pour moi l’exemple à peu près unique, dans la littérature contemporaine, d’une épopée comique, c’est-à-dire d’un comique grand. Une épopée, et pourtant on ne cesse pas de hurler de rire. Un héros comme Mangeclous atteint à l’épique. Il y a là, à mon sens, quelque chose sans aucune espèce de comparaison. Il y a du souffle de Rabelais. C’est comme dans Rabelais: on accepte tout. On accepte tout parce qu’il y a un amour du personnage, parce qu’il y a une manière démesurée de le traiter qui fait que simplement on est ébloui. L’admirable Mangeclous, un grand héros comique d’une drôlerie extraordinaire. Le comique de Mangeclous est juif par sa subtilité, par les récifs de mélancolie qui affleurent soudain, par l’observation féroce et tendre qui le nourrit. Mais ce roman acquiert une portée générale par son humanité, son grand rire salubre, sa verve populaire. Sa fraîcheur, sa fruste saveur, sa robuste simplicité le font accéder à la majesté des légendes populaires et des grandes épopées.
Rebecca de Daphné Du Maurier
1939
Daphné Du Maurier
Littérature étrangère
8½ h
Dès les premières heures à Manderley, somptueuse demeure de l’ouest de l’Angleterre, le souvenir de celle qu’elle a remplacée s’impose à la jeune femme que vient d’épouser Maxim de Winter. Rebecca, morte noyée, continue d’exercer sur tous une influence à la limite du morbide. La nouvelle madame de Winter, timide, effacée, inexpérimentée, se débat de son mieux contre l’angoisse qui l’envahit, mais la lutte contre le fantôme de Rebecca est par trop inégale. Daphné Du Maurier, dans Rebecca, qui est sans doute le roman le plus caractéristique de son talent, fascine le lecteur et l’entraîne à la découverte d’inquiétantes réalités sans quitter le domaine familier de la vie quotidienne.
 
 
Retour à la vie de David Goodis
1938
David Goodis
Thriller
5 h
Publié en 1938, Retour à la vie est le premier roman de David Goodis. C’est le portrait d’une génération perdue, sur fond de guerre d’Espagne, de guerre Sino-japonaise, d’alcool et de désœuvrement. C’est surtout le roman le plus autobiographique de son auteur. Il éclaire rétrospectivement l’œuvre entière et permet d’en juger l’importance et la cohérence.
 
 
Lassie, chien fidèle de Eric Knight
1949
Eric Knight
Littérature américaine
9
3½ h
Lassie est la plus belle chienne du pays. Chaque jour à la même heure, elle va chercher Joe à l’école. Comment comprendrait-elle que son maître a dû la vendre et qu’elle ne peut plus voir son ami ? Les murs, les rivières, les hommes à sa poursuite, rien n’arrête Lassie. Quel incompréhensible instinct la pousse vers le sud, au péril de sa vie ?
 
 
Inconnu à cette adresse de Katherine Kressmann Taylor
2002
Katherine Kressmann Taylor
Littérature
13
½ h
Martin Schulse et Max Eisentein, deux amis d’enfance, possèdent une galerie d’art à San Francisco. Malgré la crise qui a frappé les États-Unis puis le reste du monde depuis 1929, l’affaire marche plutôt bien. Martin, qui avait le mal du pays, rentre chez lui, à Munich. Max continue à faire tourner la boutique. Tout irait pour le mieux, mais en janvier 1933, le maréchal Hindenburg nomme à la chancellerie le chef du parti nazi, un certain Adolf Hitler. Max, qui est juif et qui s’inquiète pour sa sœur restée en Allemagne, demande à son grand ami Martin de veiller sur elle. Maurice Bénichou est Max. Sa voix, d’abord chaleureuse et pleine de nostalgie, devient inquiète, pressante, implorante même. À l’heure de la vengeance, elle est froide et implacable. Martin, c’est Gérard Desarthe. Son ton change aussi de mois en mois. Il devient enthousiaste, puis cassant, arrogant, méprisant, sûr d’appartenir à la race des seigneurs.
 
 
Les Hommes contre de Emilio Lussu
2005
Emilio Lussu
Littérature italienne
4½ h
Dans une fresque humaniste teintée d’un humour tragique, Emilio Lussu raconte l’année 1916-1917 sur le front de guerre entre l’Italie et l’Autriche-Hongrie. Parmi la neige et la rocaille des hauts plateaux alpins, soldats et officiers se débattent dans les mâchoires d’acier de la Grande Guerre. Les hommes tombent par milliers pour quelques mètres carrés de pierre et de boue. On croise des fantassins bouleversants d’humanité, un capitaine qui simule l’exécution d’un déserteur et le laisse fuir, mais aussi un général sanguinaire qui reproche au narrateur de ne pas s’être fait tuer au combat. Ce grand roman antimilitariste met en lumière la résistance de l’homme de troupe à travers la désertion, l’automutilation, le suicide et la mutinerie.
Publié en Italie en 1938, adapté au cinéma par Francesco Rosi en 1970, Les Hommes contre est l’un des grands textes sur la Première Guerre mondiale.
Un vrai crime d'artiste de Ngaio Marsh
1984
Roderick Alleyn (6)
Ngaio Marsh
Policier
6 h
À peine Sonia Gluck s’installe-t-elle pour la pose qu’elle est tout à coup agitée de soubresauts. Médusés, les artistes peintres voient leur modèle s’affaisser, un poignard planté dans le dos, juste au niveau du coeur... Qui donc, parmi eux, a pu monter cette mise en scène macabre ? Et surtout, comment s’y est-on pris ? Un travail de magicien... D’artiste, en tout cas ! Autant dire que l’inspecteur Alleyn n’est pas au bout de ses peines, même si, apparemment, le coupable est tout désigné !
La mort en habit noir de Ngaio Marsh
1994
Roderick Alleyn (7)
Ngaio Marsh
Policier
6½ h
Il était une fois trois dames sans merci. Anglaises, excentriques, elles avaient en commun la religion du Five o’clock tea, des canapés en chintz et des vieilles demeures avec portraits d’ancêtres et fleurs séchées. Ajoutez-leur un sens de l’humour - très british bien sûr - et vous aurez reconnu Agatha Christie, Dorothy Sayers, Patricia Wentworth. Ngaio Marsh ne devait pas tarder à se joindre à ce trio infernal. Son héros, l’inspecteur Roderick Alleyn, a les meilleures manières de tout Scotland Yard. Elégant, courtois, séduisant. Amateur de peinture et de théâtre avec ça, une perfection de détective en somme. Ce petit cousin de Miss Marple, Lord Peter et Miss Silver devait entrer un jour ou l’autre dans le club des “Grands Détectives”. L’y voici !
Le Baron chez les fourgues de Anthony Morton
1955
Le Baron (2)
Anthony Morton
Policier
3 h
Si Scotland Yard fut désagréablement surpris d’apprendre que le Baron était revenu à ses anciennes amours, c’est-à-dire qu’il venait de voler un important lot de pierres précieuses, John Mannering le fut plus encore. Car lui et le Baron ne font qu’un, comme on le sait, et il se trouvait en croisière avec Lorna à l’époque où le vol fut commis. Il ne lui en fallait pas plus pour revêtir l’écharpe blanche du Baron, d’autant que son imitateur, non content de voler, en vient bientôt à l’assassinat. Et c’est aussitôt le duel passionnant des deux Barons qui s’engage.
 
 
L'Araigne de Henri Troyat
1938
Goncourt 1938
Henri Troyat
Littérature
3½ h
1938. Un appartement bourgeois, place des Vosges. Gérard Fonsèque y vit avec sa mère et ses trois soeurs. Jeune homme maladif, il reste confiné dans sa chambre où il compte écrire un essai philosophique qui, bien sûr, sera le chef-d’oeuvre du siècle... En fait, il se complaît dans un délire hypocondriaque et exerce une subtile tyrannie sur ces quatre femmes qui sont tout son univers.
De toutes les forces de son amour, de son égoïsme et de sa jalousie, il refuse que ses soeurs se marient et utilise les ressources d’une imagination destructrice pour briser leur bonheur et les garder près de lui. En vain: peu à peu il voit sa propre vie s’effilocher et sera finalement victime de la toile qu’il a patiemment tissée.
 
 
Les ennuis de Sally West de Patricia Wentworth
2007
Patricia Wentworth
Policier
5 h
« Fuyons ! » Murmurée à son oreille par une mystérieuse inconnue, cette angoissante injonction va définitivement bouleverser le cours de la vie de James Elliot. Pourtant, ce célibataire écossais pensait tout connaître des femmes. Entouré de quatorze encombrantes cousines, il avait surtout appris à ne jamais leur faire confiance. Mais l’irruption inattendue de l’ensorcelante jeune femme va faire voler en un clin d’œil toutes ses certitudes. Sans le moindre préavis, cette adorable peste l’entraîne dans une aventure bien périlleuse ! Entre un insupportable écrivain à succès et sa vénéneuse épouse, un aventurier de retour des Indes, une vieille tante cachottière et un collier de diamants, James devra faire appel à tout son flegme britannique pour sauver sa peau et celle de sa belle.
Eclair de chaleur de P.G. Wodehouse
1983
P.G. Wodehouse
Littérature étrangère
5 h
Récit échevelé, ruptures et réconciliations à la chaîne, gags en cascade, sauvetages foireux: PG Wodehouse nous entraîne de rebondissements en retournements de situations dans une histoire burlesque, à l’humour tapageur et à l’ironie savoureuse.
A dévorer sans hésiter.
Bonjour, Jeeves de P.G. Wodehouse
1982
Jeeves et Bertie (8)
P.G. Wodehouse
Littérature étrangère
5 h
Thomas Portalington Travers, oncle de Bertie et collectionneur d’argenterie ancienne, convoite une pièce rare, un pot à crème en argent, du 18e, en forme de vache. Par un procédé indigne d’un vrai gentleman, son ennemi, Sir Watkyn, met la main sur le précieux objet. Bertie se voit alors confier par sa tante Dahlia la mission de ramener le pot de crème en allant le voler à Sir Watkyn
Hommage à la Catalogne de George Orwell
1999
George Orwell
Historique
6 h
La guerre d’Espagne à laquelle George Orwell participa en 1937 marque un point décisif de la trajectoire du grand écrivain anglais. Engagé dans les milices du Parti Ouvrier d’Unification Marxiste (POUM), le futur auteur de 1984 connaît la Catalogne au moment où le souffle révolutionnaire abolit toutes les barrières de classe. La mise hors la loi du POUM par les communistes lui fait prendre en horreur le “jeu politique” des méthodes staliniennes qui exigeait le sacrifice de l’honneur au souci de l’efficacité. Son témoignage au travers de pages parfois lyriques et toujours bouleversantes a l’accent même de la vérité. À la fois reportage et réflexion, ce livre reste, aujourd’hui comme hier, un véritable bréviaire de liberté.
Mademoiselle Berthe et son amant de Georges Simenon
1938
Maigret (29)
Georges Simenon
Policier
½ h
Maigret, à la retraite dans sa petite maison de Meung-sur-Loire, reçoit une lettre d’appel au secours d’une jeune femme à Paris: intrigué, il se rend au domicile de Mlle Berthe, à Montmartre. Celle-ci lui raconte qu’elle est menacée de mort par son amant, qui a participé à un cambriolage. Elle a été écrite à Porquerolles pendant l’hiver 1937-1938.
Tempête sur la Manche de Georges Simenon
1938
Maigret (30)
Georges Simenon
Policier
½ h
Le couple Maigret se rend à Dieppe pour prendre un bateau pour l’Angleterre. Le temps est tellement mauvais que la traversée de la Manche ne peut être assurée. Les Maigret doivent s’installer dans une pension de la ville portuaire.
Le soir même, Jeanne Fénard, une jeune femme qui travaille comme bonne à la pension où les Maigret sont descendus, est abattue.
La grande vallée de John Steinbeck
1938
John Steinbeck
Littérature étrangère
5½ h
Quinze nouvelles, dont le célèbre Poney Rouge. Mais un seul livre, dont l’unité est l’amour de Steinbeck pour la grande vallée californienne de Salinas. La vallée où se passent les choses les plus ordinaires du monde – les plus grandes – le pays où vivent les gens les plus simples, les plus mystérieux des hommes.
L'Improbable Monsieur Owen de Georges Simenon
1938
Maigret (32)
Georges Simenon
Policier
½ h
Maigret, passe ses vacances sur la Côte d’Azur, dans un palace de Cannes. Le portier du palace, M. Louis, est une vieille connaissance du commissaire. Bien décidé à profiter du soleil méditerranéen, Maigret va cependant devoir se charger d’une enquête, sur la demande de M. Louis: dans une chambre de l’hôtel, occupée par un vieux Suédois toujours vêtu de gris, on a découvert le cadavre d’un jeune homme, noyé dans la baignoire.
Le notaire de Châteauneuf de Georges Simenon
1938
Maigret (31)
Georges Simenon
Policier
1 h
Maigret, à la retraite dans sa maison de Meung-sur-Loire, est interrompu dans ses activités de jardinage par la visite d’un notaire, venu lui demander son aide. Le notaire est collectionneur d’ivoires gravés, et depuis quelques semaines, ses pièces de collection disparaissent de façon mystérieuse.
Ceux du Grand-Café de Georges Simenon
1938
Maigret (33)
Georges Simenon
Policier
½ h
Maigret, à la retraite dans sa maison de Meung-sur-Loire, est un peu désœuvré. Pour occuper ses journées, il prend l’habitude de jouer aux cartes avec les habitués du Grand-Café. L’ex-commissaire s’enlise dans sa vie de rentier, jusqu’au jour où un drame bouleverse la petite ville : un des partenaires de jeu est retrouvé au volant de sa camionnette, une balle dans la poitrine.
L'Étoile du nord de Georges Simenon
1938
Maigret (34)
Georges Simenon
Policier
½ h
Maigret se trouve à quarante-huit heures de la retraite. Dans une chambre de l’hôtel de l’Étoile du Nord, on trouve le corps d’un voyageur de commerce, Georges Bompard. Il a été assassiné d’un coup d’un couteau. Maigret se rend sur les lieux, et alors qu’il visite les chambres, une jeune femme tente de s’enfuir. Devant son comportement bizarre, Maigret décide de l’emmener au Quai des Orfèvres pour l’interroger.
L'Auberge aux noyés de Georges Simenon
1938
Maigret (35)
Georges Simenon
Policier
½ h
Le commissaire Maigret se rend à Nemours. Pendant son séjour, il se produit dans les environs un événement curieux, à propos duquel il diligente une enquête. En effet, sur la route qui lie Nemours à Montargis, non loin d’un restaurant appelé “L’Auberge aux Noyés”, un camion heurte une voiture et la précipite dans le Loing.
Lorsqu’on retire le véhicule de la rivière, on ne trouve pas trace de son ou ses occupants. Par contre, dans le coffre, on fait une macabre découverte : une femme, la gorge tranchée, y est enfermée.
Le Noël d'Hercule Poirot de Agatha Christie
1946
Agatha Christie
Policier
4 h
Pour la première fois depuis 20 ans, le vieux Simeon Lee a décidé de réunir tous ses enfants pour la fête de Noël. Le 24 décembre au soir, on le trouve sauvagement assassiné dans sa chambre. Tout le monde détestait ce vieillard cynique : Alfred et sa femme, pour la tyrannie qu’il exerçait sur leur couple ; David, pour les humiliations dont il a abreuvé sa mère ; George, pour la rente trop peu élevée à son goût, et Harry, pour le mépris dans lequel il le tient.
Et puis, il y a ce mystérieux M. Farr, qui vient d’Afrique du Sud. Et la jeune Pilar, la petite-fille espagnole, n’a-t-elle pas déclaré que si elle avait un ennemi, elle n’hésiterait pas à lui trancher la gorge ? Vraiment, le vieux Simeon n’aurait pas dû faire part devant tout le monde de son intention de modifier son testament, il n’aurait pas dû faire cette scène détestable à ses enfants réunis, il n’aurait pas dû non plus faire étalage devant Pilar de ses diamants…
 
 
Stan le tueur de Georges Simenon
1938
Maigret (36)
Georges Simenon
Policier
½ h
Maigret et ses inspecteurs ont organisé une planque devant un hôtel de la rue de Birague, où se terre la bande des Polonais, des bandits qui attaquent des fermes isolées du Nord de la France. Un étrange bonhomme, polonais lui aussi, vient proposer à Maigret son aide pour arrêter le chef de la bande, Stan le tueur.
Le grand sommeil de Raymond Chandler
1948
Philip Marlowe (1)
Raymond Chandler
Policier
4½ h
C’est dans ce roman que Philip Marlowe, figure mythique du roman noir, fait sa première apparition. Le vieux général Sternwood fait appel aux services du détective privé pour mettre fin au chantage dont est victime sa plus jeune fille, Carmen. Comme va le découvrir Philip Marlowe, Carmen et sa soeur sont dépourvues de sens moral, la première se drogue et est nymphomane, l’autre boit et perd des fortunes au jeu. Si l’enquête semble d’abord facile car liée à des reconnaissances de dettes, elle va très vite se compliquer quand des gangsters chevronnés vont entrer dans la danse... Ce roman a été porté à l’écran en 1946 par Howard Hawks, avec Humphrey Bogart dans le rôle de Marlowe.
Les bouchées doubles de James Hadley Chase
1960
James Hadley Chase
Policier
4 h
Une petite péquenaude, oui, peut-être... mais une tigresse en son genre et qui n’a nulle intention de moisir dans son patelin. Quand l’occasion se présente - en la personne de l’inquiétant et sinistre Dillon, le tueur aux dents longues - elle la saisit par les cheveux. Et les macchabées qui s’amoncellent ne l’arrêtent pas. Son appétit ne le cède en rien à celui de Dillon et s’il faut mettre les bouchées doubles, pourquoi pas ?
Qu'est-ce qu'on deguste ! de James Hadley Chase
1950
James Hadley Chase
Policier
4 h
On a beau être un Don Quichotte, quand on prend en photo une rouquine beaucoup trop belle pour avoir la vertu de Dulcinée, l’eau vous monte à la bouche. Et quand on a été obligé pour ça de se planquer derrière un orgue de salon, reporter ou pas, on réfléchit. On se demande qui c’est, au juste, ce mystérieux M. Morgan qui vous a engagé pour tripoter l’objectif, et, ce que contient l’enveloppe bien scellée que la fille a remise à un certain malfrat qui fait dans le chantage. La curiosité étant toujours punie, fini de rêver qu’on goûte à la rouquine. Ce qu’on déguste, c’est tout autre chose !
Pas d'orchidées pour Miss Blandish de James Hadley Chase
1946
Dave Fenner (1)
James Hadley Chase
Policier
4½ h
Le bonheur, ni plus ni moins, est ce qui attendait la très riche et très jolie Miss Blandish. Le bonheur sans tâche, complet, à l’ombre d’un père milliardaire, pour une vie faite de beauté. C’était compter sans les innombrables petites frappes en manque d’argent. C’était faire abstraction de la bande de M’man Grisson et de son psychopathe de fils, mélange de débile léger et de sadique malsain. Kidnappée la veille de ses noces, son fiancé abattu sous ses yeux, Miss Blandish va basculer en enfer. Quotidiennement. Sans une seconde de répit. En proie à l’amour brutal d’un demi-fou, à ne souhaiter plus qu’une seule chose : qu’on lui donne la mort…
Écrit en l’espace de six week-ends, Pas d’orchidées pour Miss Blandish est devenu, dès sa publication, un immense classique.
Dix petits nègres de Agatha Christie
1939
Agatha Christie
Policier
4 h
Dix petits nègres est un roman policier d’Agatha Christie dans lequel dix personnages, dont chacun a dans le passé causé une mort humaine sans en payer le prix, sont incités à se rendre sur une île et, bien qu’ils en soient alors les seuls résidents, sont mystérieusement assassinés l’un après l’autre, d’une façon qui rappelle inexorablement les dix couplets d’une comptine.
 
 
Un meurtre est-il facile de Agatha Christie
1956
Agatha Christie
Policier
3½ h
Depuis quelque temps, les gens meurent comme des mouches à Wychwood. Heureusement, Miss Pinkerson, vieille personne sympathique, a sa petite idée sur l’origine de ces décès suspects. Elle décide de prendre les choses en main. Par un heureux coup de hasard, dans le train qui l’emporte à Scotland Yard, elle rencontre un jeune homme également sympathique qui a occupé, en Orient, des fonctions dans la police. Et, par chance, ce jeune homme qui jouit de revenus personnels a tout son temps devant lui. Seulement, s’il prête une oreille bienveillante aux bavardages de la vieille dame, Luke Fit-william ne croit pas un mot de ce qu’elle lui raconte. Il la prendra au sérieux quand elle sera écrasée par une voiture avant d’avoir pu faire son petit rapport à Scotland Yard. Le jeune détective fera, bien évidemment, de l’enquête une affaire personnelle.
 
 
Les lépreuses de Henry de Montherlant
1939
Les jeunes filles (4)
Henry de Montherlant
Littérature
4½ h
Il y a trois cents lépreux dans Paris, dont vingt seulement sont hospitalisés, et dans la salle commune, encore. Les autres se promènent la canne à la main. Peut-être le garçon qui nous a servis... Il y a des femmes qui ont vécu trente ans avec un mari lépreux et n’ont pas été contaminées. Tout ce que je vous dis, ce ne sont pas des boniments qu’on m’a racontés pour me rassurer. On me l’a dit, mais je l’ai lu aussi dans un livre de médecine. Vous n’avez qu’à en acheter un. - Mais comment avez-vous attrapé cela ? Si vous l’avez attrapé, car je ne peux pas y croire. - Avec une femme. 
Les Javanais de Jean Malaquais
1939
Renaudot 1939
Jean Malaquais
Littérature
5½ h
Nous sommes quelque part en Provence, dans les années 30. Non point la Provence de Pagnol, mais celle des vieilles mines d’argent et de plomb où trime une faune rien moins que recommandable. La mer n’est pas loin, le soleil plutôt bon zigue. Quant aux mines, disons qu’elles sont tellement pourries que les ouvriers français refusent d’y descendre – alors on fait appel au bon vouloir des tordus de passage qui n’ont pas peur de s’y frotter. Ils ont tous quelques points en commun : des gueules de métèques, des permis de séjour défaillants, la dalle en forte pente, et jaspinent des langues bizarres. Mais la police du coin n’est pas trop regardante, et puisque la douce France a besoin de bras… Ils sont allemands en rupture de Führer, russes en délicatesse avec le petit père des Peuples, espingos fâchés avec leurs frères phalangistes, italiens fatigués des mussolinades, mais aussi moldovalaques, arméniens, turcs, polaques, lithuaniens et zarabes. Bref tous « Javanais », et le quartier de baraquements où on les parque est vite baptisé : c’est l’Île de Java, tout simplement. Dire que la vie à Java est peinte en rose, c’est un peu exagéré. Mais on ne s’y ennuie pas, ça c’est sûr. On y rigole sec, même. On y picole plus sec encore (la Pologne donne ici le ton) et la brave Madame Michel, épicerie-buvette, ne chôme pas. Le bordel non plus, où les filles font bon accueil à ces gaillards nostalgiques qui chialent comme des mômes pour peu qu’on les laisse un peu causer du vaste monde. Bien sûr, on devine que ça finira mal, car la mine a de graves problèmes de santé. Mais c’est la vieille Europe aussi qui ne va pas très bien et qui tousse. Drôle d’époque décidément. Drôle d’époque qui rejoint méchamment la nôtre. Et drôle de bouquin, sur lequel le temps semble ne pas avoir de prise…
Un piège pour Miss C. de Ngaio Marsh
1985
Roderick Alleyn (8)
Ngaio Marsh
Policier
6 h
Le silence explosa dans un fracas assourdissant. Les femmes criaient, les pieds des chaises râclaient le plancher ; le piano vibrait comme une toupie géante. Miss C. piqua une tête contre la partition qui lui resta collée au visage. Puis, très lentement, elle s’affaissa sur les touches, faisant résonner une dernière note discordante. Et elle demeura là, sans bouger, dans une posture qui semblait parodier les simagrées d’un virtuose apprêté. Elle était morte...
Anne d'Ingleside de Lucy Maud Montgomery
1939
La saga d'Anne (6)
Lucy Maud Montgomery
Littérature étrangère
7 h
Mariée depuis quinze ans, la petite Anne d’autrefois est maintenant mère de cinq enfants. Quoiqu’elle soit toujours la même, un doute s’insinue peu à peu en elle: Gilbert, son médecin de mari, l’aime-t-il toujours? Aurait-elle perdu l’éclat de sa jeunesse?
Par ailleurs, la vie se conjugue maintenant à plusieurs chez les Blythe, et il faut gérer les relations parents-enfants, ce qui n’est pas toujours une mince affaire!
Fidèle à sa réputation, Anne jette - avec ses enfants, doués eux aussi d’une imagination fertile - un regard neuf sur la nécessité de découvrir de nouveaux horizons, sur le respect de soi et des autres, sur les bienfaits qu’on recueille en parlant et en écrivant sa langue correctement.
Beaucoup d’aventures en perspective!
L'homme qui a perdu la mer de Theodore Sturgeon
1953
Theodore Sturgeon
SF
5 h
Imagine que tu es un gosse, et que par une nuit noire tu cours avec un hélicoptère dans ta main, en disant très vite broûm – broûm – broûm.
Tu passes près du type malade et il veut que tu fiches le camp avec ton truc.
Le type malade est enfoui dans le sable froid ; seuls sa tête et son bras gauche émergent.
Il est dans un costume à pressurisation et ressemble à un homme-de-Mars.
Il repose là, sans bouger, sans essayer.
Disons que tu es le gosse.
Et aussi le type malade enfoui dans le sable.
Tu as perdu la mer. Pourtant, tu as le mal des profondeurs...
(Recueil)
 
Le Chemin de la Falaise de Patricia Wentworth
1986
Miss Silver (3)
Patricia Wentworth
Policier
3 h
Rachel Treherne est très angoissée. Depuis quelques mois, on en veut à sa vie. Il y a d’abord eu ces lettres anonymes, et puis un escalier trop bien ciré, des chocolats au goût amer, des vipères dans son lit... À chaque fois, les membres de sa famille étaient tous présents. Des membres qui, financièrement, dépendent entièrement d’elle. La jeune femme se décide à contacter Miss Silver, le célèbre détective privé londonien. Rachel refuse de voir un criminel en l’un des siens, mais Miss Silver, toujours aussi lucide, est convaincue du contraire. De nouvelles menaces lui donnent raison : Rachel est vraiment en danger ! La vieille fille détective pourra-t-elle arrêter le criminel à temps ?
Bravo, Oncle Fred ! de P.G. Wodehouse
1991
Blandings Castle (7)
P.G. Wodehouse
Littérature étrangère
5 h
L’Oncle Fred est l’image même du gentleman britannique tel qu’on le rêve : excentrique, flegmatique, et d’une politesse exquise. Hélas pour lui, il est équipé d’un neveu d’une rare bêtise, l’honorable Pongo, d’une femme acariâtre qui l’empêche d’aller faire la nouba à Londres et d’une ribambelle de jeunes filles éplorées qu’il convient de fiancer au plus vite.
La pitié dangereuse de Stefan Zweig
1939
Stefan Zweig
Littérature allemande
9 h
En 1913, dans une petite ville de garnison autrichienne, Anton Hofmiller, jeune officier de cavalerie, est invité dans le château du riche Kekesfalva. Au cours de la soirée, il invite la fille de son hôte à danser, ignorant qu’elle est paralysée. Désireux de réparer sa maladresse, Anton, pris de pitié pour l’infirme, multiplie bientôt ses visites. Edith de Kekesfalva cache de plus en plus mal l’amour que lui inspire le bel officier, qui lui ne s’aperçoit de rien, jusqu’au moment où il sera trop tard…
La Vieille dame de Bayeux de Georges Simenon
1939
Maigret (37)
Georges Simenon
Policier
½ h
Maigret prend connaissance d’un billet d’un magistrat lui recommandant de recevoir Cécile Ledru, dans le cadre d’une affaire de famille à traiter avec la plus grande circonspection. Une fois de plus, il s’agit d’un parent de quelque haut fonctionnaire ou de quelque personnage considérable qu’il faudra ménager.
Cécile Ledru (vingt-huit ans) confie à Maigret les soupçons qu’elle porte sur le décès de Joséphine Croizier (soixante-huit ans), une riche veuve dont elle était la demoiselle de compagnie. Cécile porte à la victime une grande affection : c’est elle qui l’a recueillie après la mort de ses parents et elle lui doit tout.
L'Amoureux de madame Maigret de Georges Simenon
1939
Maigret (38)
Georges Simenon
Policier
½ h
Lorsque le gardien du square donnant sous les fenêtres de Maigret ferme la quatrième grille, le commissaire constate que, curieusement, celui-ci n’a pas vu l’homme au complet gris, assis sur un banc. Maigret prend son veston et descend sur la place ; il se rend directement auprès de l’inconnu. Par la fenêtre, Mme Maigret voit son mari penché sur l’homme assis et hocher négativement la tête. Il est mort.
L’enquête établit que l’homme (surnommé l’amoureux de Maigret par le commissaire) a été abattu à l’aide d’une carabine à air comprimé. Le coup est certainement parti d’un appartement donnant, comme celui des Maigret, sur la place des Vosges. Mais la surprise tient essentiellement au fait que la victime est en réalité un jeune homme de vingt-huit ans, qui portait un déguisement.
Les caves du Majestic de Georges Simenon
1939
Maigret (39)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Il y a le Paris de l’opulence et des raffinements délicats. Il y a celui des petits matins blêmes et des couples éreintés. Prosper Donge, employé d’un palace situé sur les Champs-Élysées, trouve de bon matin le cadavre d’une cliente tassé dans l’une des quatre-vingt-douze armoires métalliques du vestiaire. Cette jeune Américaine aurait été étranglée alors que le mari était absent pour affaires. Que faisait-elle là ? Maigret découvre alors pour les besoins de l’enquête un monde à part fait de coulisses et de pièces cachées ; un monde avec ses codes et ses drames où s’affairent des anonymes et où la richesse extrême côtoie la précarité, la fatigue et le travail de ceux qui, dans l’ombre, servent, regardent, ressentent et n’en pensent pas moins... Le roman a d’abord été prépublié dans l’hebdomadaire Marianne en 1940.
L'Invention de Morel de Adolfo Bioy Casares
1940
Adolfo Bioy Casares
Littérature étrangère
2 h
Le sujet de ce roman que Borges, dans sa préface, estimait être l’un des plus ingénieux des lettres modernes, demeure toujours d’une originalité hors pair.
 Dans une île déserte, un justiciable en fuite découvre des choses fantastiques. Répétées à l’infini, les images des anciens habitants de l’île parcourent le paysage, figées dans un discours éternel. L’amour du fugitif envers un des mystérieux personnages le conduira à découvrir Morel et sa machine infernale, puis à intégrer son monde.
Un roman qu’il ne faut pas se contenter de ne lire qu’une fois, un petit chef-d’oeuvre.
 
 
Le patriote de Pearl Buck
1940
Pearl Buck
Littérature américaine
8 h
I-Wan, jeune Chinois de riche famille, brutalement confronté avec la misère de ses compatriotes...
Le luxe de sa demeure lui paraît alors intolérable, et il se consacre à la lutte sociale.
La révolution et la guerre : toutes deux feront d’I-Wan le « patriote » qui combattra pour son pays dans un groupe de partisans.
Saphira, sa fille et l'esclave de Willa Cather
2015
Willa Cather
Littérature américaine
4½ h
Chez les Colbert, un chœur de femmes mène la danse. Saphira, la mère, s’accroche de toutes ses forces aux traditions esclavagistes. Rachel, la fille, a embrassé les idées progressistes de son père : elle tente de sortir Nancy, jeune métisse au service de la famille, de sa condition. Le destin de Nancy cristallise tous les paradoxes de l’Amérique à l’aube de la guerre de Sécession, mettant à nu l’empreinte indélébile de cette part douloureuse de l’Histoire.
Le Corbillard de Madame de James Hadley Chase
1949
James Hadley Chase
Policier
4 h
Vassi était bien ficelé sur sa chaise. Quand les boules tombèrent dans le récipient, une vapeur blanche s’en échappa. Vassi, pour éviter la fumée, voulut retenir sa respiration. Moi, derrière la vitre, je le regardais, bouleversé. Pas seulement parce que c’est terrifiant, l’agonie d’un homme assassiné au nom de la Justice. Mais parce qu’avant d’entrer dans la chambre de mort, Vassi m’avait murmuré qu’il était innocent. Et moi, je l’avais cru.
Douze Chinetoques et une souris de James Hadley Chase
1948
Dave Fenner (2)
James Hadley Chase
Policier
4 h
Elle est très belle. Elle vient implorer le détective Fenner de la protéger contre la brute sadique qui la roue de coups. Pour le convaincre, elle lui montre son dos (un dos magnifique) et lui remet 6.000 dollars (une somme intéressante. Une belle entrée en matière ne peut qu’inciter Fenner à protéger l’un et à mériter l’autre.
Je ne suis pas coupable de Agatha Christie
1997
Agatha Christie
Policier
3½ h
Cette petite Mary est une perle ! Un vrai rayon de soleil pour la pauvre Mrs Welman, clouée au lit par la maladie. Mais Mary ne serait-elle qu’une intrigante ? C’est ce que commence à penser la famille de la vieille dame. Et ils n’ont aucune envie de voir leur héritage leur passer sous le nez…
 
 
N ou M de Agatha Christie
1948
Agatha Christie
Policier
4½ h
1940. Tommy et Tuppence Beresford - as du contre-espionnage durant la Grande Guerre - bouillent d’impatience - se plaignant qu’on refuse de mette à profit leurs compétences. Trop vieux ! Ils ont dépassé la quarantaine... C’est à ce moment qu’un agent du 2e Bureau propose à Tommy une mission : débusquer un agent nazi, installé - soupçonne-t-on dans une paisible station balnéaire. Bien entendu, Tommy accepte, sans toutefois révéler à sa femme le vrai but de sa mission. Tuppence, fine mouche, surprendra son secret. Quel beau tandem il feront chacun sous un faux nom ! Leur séjour dans cette pension au nom idyllique de “Sans souci” ne sera pas de tout repos...
 
 
Pour qui sonne le glas de Ernest Hemingway
1940
Ernest Hemingway
Littérature américaine
11 h
« Pas d’adieu, guapa, parce que nous ne sommes pas séparés. J’espère que tout ira bien dans les Gredos. Va maintenant. Va pour de bon. Non », il continuait à parler tranquillement, sagement, tandis que Pilar entraînait la jeune fille. « Ne te retourne pas. Mets ton pied dans l’étrier. Oui. Ton pied. Aide-la », dit-il à Pilar. « Soulève-la. Mets-la en selle. » Il tourna la tête, en sueur, et regarda vers le bas de la pente puis ramena son regard à l’endroit où la jeune fille était en selle avec Pilar auprès d’elle et Pablo juste derrière. « Maintenant, va », dit-il. « Va. » Elle allait tourner la tête. « Ne regarde pas en arrière », dit Robert Jordan. « Va. » Et Pablo frappa le cheval sur la croupe avec une entrave...
Au Jeu de la Mort de Ngaio Marsh
1985
Roderick Alleyn (9)
Ngaio Marsh
Policier
5½ h
Philosophe-artiste : le mot est étrange. On est philosophe ou on est artiste, mais pas les deux à la fois, du moins pas sans hérésie. C’est pourtant à l’apparition de ce personnage étrange, philosophe et artiste, qu’en a appelé Nietzsche. Pour celui-ci, le philosophe-artiste est à lui seul une guerre, dès lors qu’il affirme que “l’art est une valeur supérieure à la vérité”. Giordano Bruno, Rousseau, Sade, Kierkegaard et Klossowski sont ici appelés à soutenir ce scandale philosophique : c’est dans l’art - où le faux est vrai, tandis que le vrai y est faux - que nous aurions quelque chance de saisir la vérité onirique, fantasmatique et métaphysique de l’être. Le philosophe-artiste connaît en inventant, invente en connaissant, tel pourrait être ce qui le définit le mieux.
Noces pour le Baron de Anthony Morton
1955
Le Baron (3)
Anthony Morton
Policier
3 h
Dans la vie du Baron, Lorna joue un rôle aussi capital que les bijoux. Mais cela ne va pas toujours san créer des conflits. A trois jours du mariage de John Mannering avec la femme de sa vie, les diamant de la Grande Catherine risquent de détourner le Baron de l’autel pour le mener en prison.
Le petit Hongrois était terrifié. Depuis son arrivée à Londres, on le suivait. Mais était-ce une raison pour faire irruption chez le Baron au milieu de la nuit et le supplier d’acheter 2000 livres un brillant admirable - et célèbre - qui en valait dix fois plus ? Adieu mariage et vie bourgeoise ! Le Baron ne résiste pas à l’appel du danger se lance dans une entreprise que les mensonges de l’énigmatique Kristina hérissent de difficultés.
 
 
La Maison du juge de Georges Simenon
1940
Maigret (40)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Tombé en disgrâce sans trop savoir pourquoi, Maigret a été nommé en Vendée où il s’ennuie. Un jour pourtant, un douanier qu’il connaît lui envoie sa femme pour signaler la présence d’un cadavre dans la maison de leur voisin, un ancien juge en retraite. Maigret arrive dans un village de pêcheurs méfiants, obéissant à ses propres règles et faisant front devant l’étranger. Ce que Maigret va découvrir à force de patience dépasse le simple fait divers. Le juge ne nie pas. Il y avait bien un mort chez lui dont il a voulu se débarrasser à la faveur de la marée.
S’il n’avait jamais vu la victime et ne sait pas comment ni pourquoi l’inconnu est venu se faire tuer chez lui, le petit homme, remarquable de calme et de distinction, a bien d’autres choses à raconter... 
un,deux,trois de Agatha Christie
1940
Agatha Christie
Policier
4 h
Pourquoi Mr. Morley, dentiste, 58, Queen Charlotte Street, s’est-il suicidé, aux alentours de midi, en plein travail, avec encore des patients dans sa salle d’attente ? Hercule Poirot qui était des clients du matin a trouvé Mr. Morley très normal. Et Poirot s’y connaît en physionomies. Ainsi, dans le salon du médecin, il a été frappé par l’expression de cet Américain qui avait une tête d’assassin. Il a aussi noté la présence de Mr. Amberiotis - un personnage douteux. Il a même fait attention à Miss Sainsbury Seale qui sortait d’un taxi, devant le 58. Seulement, on retrouvera Mr Amberiotis mort d’une injection trop forte de procaïne et, un mois plus tard, le cadavre de Miss Sainsbury Seale dans une malle.
 
 
L'Homme dans la rue de Georges Simenon
1940
Maigret (41)
Georges Simenon
Policier
½ h
On a découvert au Bois de Boulogne le cadavre d’un médecin menant une existence mondaine, tué d’un coup de revolver. Devant l’absence d’indices, Maigret décide de faire une reconstitution, espérant ainsi qu’un des badauds présents le mènera sur une piste. C’est ainsi que va commencer une chasse à l’homme qui va durer cinq jours.
Elle a été écrite à Nieul-sur-Mer en 1939.
Mildred Pierce de James M. Cain
1941
James M. Cain
Policier
7 h
Mildred Pierce, petite femme aux cheveux blonds mousseux et aux yeux bleus limpides, décide de se séparer de son mari ; c’est, dit-elle, parce qu’il court après une certaine Mrs Biederhof, mais surtout parce que, victime de la crise de 1929, il est sans travail et en prend trop aisément son parti. Elle doit pourtant gagner sa vie, et celle de ses filles, alors, pour s’en sortir, elle vend les “pies” faits maison, et travaille comme serveuse dans un restaurant. Mais cela ne suffit pas, du moins pas aux yeux de sa fille aînée, Véda, alors Mildred se lance dans les affaires et ouvre son propre restaurant “Mildred Pierce, Poulet - Gaufres - Pies”, suivi d’un deuxième, puis d’un troisième.
Elle fait aussi la connaissance de Monty Beragon, un jeune et élégant oisif, devient sa maîtresse, puis, lorsqu’il est ruiné, l’entretient. Or, pendant ces années de lutte, Véda grandit et devient une rivale redoutable au caractère orgueilleux. cupide et méprisant, et Mildred, rejetée et bafouée, se retrouve, après un drame affreux provoqué par sa propre fille, seule, pauvre et vieillie.
 
 
Méfiez-vous fillettes ! de James Hadley Chase
1949
James Hadley Chase
Policier
4 h
Elle vit ses yeux et comprit qu’il allait la tuer. Le regard vide, implacable de Raven la paralysa.
- Non... dit-elle en pleurant, non, tu ne vas pas...
- T’auras pas mal si tu te laisses faire, dit-il d’une voix douce en joignant ses mains autour du cou de la fille.
Elle voulut se débattre, mais il était trop tard.
Raven, un genou entre ses seins, la maintenait.
- Non, mais regarde cette crasse !... Quand j’aurai le quartier en main, mes putains ne vivront pas comme ça.
Les vacances d'Hercule Poirot de Agatha Christie
1948
Agatha Christie
Policier
4 h
Hercule Poirot aimerait bien passer des vacances tranquilles. Une petite île, un hôtel agréable, une cuisine soignée, des pensionnaires charmants : tout irait pour le mieux si, parmi les estivants, ne rôdait une de ces femmes fatales qui font faire bien des bêtises aux hommes...
 
 
Descente fatale de Ngaio Marsh
1991
Roderick Alleyn (10)
Ngaio Marsh
Policier
5 h
Avec Ngaio Marsh, on se retrouve du côté de Sayers. On batifole, on gambade, le détective est ici un inspecteur du Yard, mais d’excellente famille, et remarquable poète. Son acolyte est nettement plus populaire, et il forme avec lui un duo parfois burlesque, où l’essentiel est le bonheur de l’échange. Chez Marsh, néo-zélandaise de naissance mais incomparablement british d’esprit, et qui se consacra très longtemps au théâtre, triomphe le pur bonheur de la subversion qui s’avance masquée. Comme chez ses consœurs, l’assassiné n’a guère d’importance, la mort n’est qu’un jeu, la résolution de l’énigme un amusement intellectuel.
Le Rocher de la Tête-Noire de Patricia Wentworth
1986
Miss Silver (4)
Patricia Wentworth
Policier
4 h
Pourquoi Lisle Jerningham s’est-elle confiée dans un train à la drôle de petite dame assise en face d’elle ? Elle si réservée ? Pourtant, elle lui a avoué qu’elle craignait d’être assassinée par son mari... Ne s’interroge-t-on pas sur la mort de sa première femme ? A la descente du train, sa compagne de voyage lui a glissé sa carte : Miss Maud Silver, détective privé. De retour chez elle, Lisle a honte. Dale est un merveilleux mari. Mais un premier meurtre à lieu et Lisle, angoissée, se rappelle la vieille demoiselle au curieux chignon...
Cécile est morte de Georges Simenon
1941
Maigret (42)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Maigret s’en veut. Il aurait dû savoir. Elle lui avait pourtant demandé de l’aide. Cécile venait chaque matin, les derniers temps, l’attendre dans l’antichambre de son bureau de la P.J., à tel point que ses collègues jasaient et se moquaient de lui. Elle attendait, espérait, racontait à nouveau que quelqu’un, chez sa tante, entrait sans laisser de traces. Visitait... Maigret était occupé. Un gang de Polonais. Les affaires courantes...  Il aurait dû savoir. 
Vente à la bougie de Georges Simenon
1941
Maigret (43)
Georges Simenon
Policier
½ h
Le 14 janvier, dans une auberge du Pont-du-Grau, des paysans sont venus pour la vente aux enchères d’une cabane, des prés attenants et de bétail. L’un des éventuels acheteurs, Borchain, a eu l’imprudence de montrer son portefeuille plein de billets. Or, pendant la nuit suivante, dans une chambre de l’auberge, on a retrouvé le cadavre de Borchain, le crâne fracassé. Maigret, qui dirige à cette époque la Brigade mobile de Nantes, se rend sur les lieux pour interroger les occupants de l’auberge.
Signé Picpus de Georges Simenon
1941
Maigret (44)
Georges Simenon
Policier
2½ h
« Demain, à cinq heures de relevée, je tuerai la voyante. Signé : Picpus. » Qui est ce Picpus ? Quelle voyante ? Pourquoi ce crime invraisemblable et sans mobile annoncé ? Maigret, qui a fait établir une surveillance très large au risque d’être ridicule, en arrive, pour la première fois de sa carrière, à souhaiter que le meurtre ait bien lieu. Ce qui arrive en effet. Une Mlle Jeanne est poignardée chez elle dans son boudoir. Dans la cuisine mitoyenne est enfermé à clef un vieil homme en pardessus, calmement assis sur une chaise. Il attend. Il semble n’avoir rien vu et pleure doucement à la nouvelle du drame.
Le Club des Cinq et le trésor de l'île de Enid Blyton
1962
Club des Cinq (1)
Enid Blyton
Jeunesse
6
3½ h
Supposons que l’on pose cette question : “Quels sont les membres du Club des Cinq ? » Tout le monde répondra aussitôt : « Claude, Annie, François, Mick et le chien Dagobert ! » Mais si l’on demande : « Dans quelles circonstances le Club a-t-il été créé ? » la question risque de rester sans réponse.
Cette réponse, la voici : il fut un temps où François, Mick et Annie ne connaissaient pas encore leur cousine Claude, et où Dagobert n’était qu’un pauvre chien errant. Comment ils se sont rencontrés, comment ils ont vécu leur première aventure - quelle aventure ! - et comment enfin fut fondé ce club illustre, c’est ce qu’Enid Blyton raconte aujourd’hui.
 
 
La famille de Pascal Duarte de Camilo-José Cela
1942
Camilo-José Cela
Littérature étrangère
2 h
Dans la prison de Badajoz, un condamné relate longuement sa vie et revient sur le sort funeste de sa femme, de ses enfants, de ses proches. A son contact, toutes les existences semblent s’être effritées - comme s’effrite la terre d’Espagne, tuée par le soleil, “le vent mauvais et perfide”. Semblable aux héros des grandes tragédies classiques, Pascal Duarte est “un modèle - un modèle qu’il ne faut pas imiter mais fuir”. Camilo-José Cela a reçu le prix Nobel de littérature en 1989.
La grande fenêtre de Raymond Chandler
1949
Philip Marlowe (3)
Raymond Chandler
Policier
5 h
Le détective privé Philip Marlowe est embauché par Mrs Murdock pour retrouver une pièce de monnaie très rare qui lui a été dérobée, le Doublon Brasher. Elle est convaincue que c’est sa détestable bru qui a fait le coup, ce qui devrait faciliter la tâche de Marlowe... Mais celui-ci s’aperçoit vite que l’affaire n’est pas si simple. Un autre privé le file, et deux meurtres s’ajoutent au tableau...
Cinq petits cochons de Agatha Christie
1947
Agatha Christie
Policier
4½ h
Avec Une mémoire d’éléphant, Cinq Petits Cochons, publié en 1942, est l’un des seuls romans d’Agatha Christie dont le meurtre s’est passé plus de dix ans avant l’époque du récit (16 ans pour Cinq Petits Cochons). Cela convient parfaitement au détective Hercule Poirot, qui n’a pas besoin de traces de pas ou d’indices sous un tapis, mais seulement de faits et de faire fonctionner ses « petites cellules grises » pour tamiser les témoignages.
 
 
La plume empoisonnée de Agatha Christie
1949
Agatha Christie
Policier
4 h
Le notaire, le médecin, la femme du pasteur... tout le monde y passe. Et le doute s’insinue dans les esprits. Il n’y a pas de fumée sans feu... Pourtant les accusations portées par les lettres anonymes qui déferlent sur Lymstock sont tout à fait grotesque. Ne serait-il pas judicieux de s’attaquer aux petits scandales qui émaillent la vie du village ? Mais non... L’auteur des lettres préfère donner dans la fantaisie.
Il n’empêche qu’a force de bombarder la petite communauté de propos aussi invraisemblables qu’orduriers, il finira bien par toucher juste un jour. Et qui sait s’il ne déclenchera pas un drame ?
 
 
Un cadavre dans la bibliothèque de Agatha Christie
1978
Agatha Christie
Policier
3½ h
Le colonel Bentry est contrarié : on l’a tiré de son sommeil pour lui faire constater un fait particulièrement vexant: une femme, une inconnue, a été trouvée étranglée dans sa bibliothèque… Venir ainsi se faire assassiner chez les gens ! Surtout que la jeune personne est vêtue d’une toilette tape-à-l’œil du plus mauvais goût ! Tout à fait déplacée dans la bibliothèque aristocratique du manoir… Cruelle énigme pour la police ! Heureusement que la demeure des Bentry est voisine de Saint-Mary-Mead, le village de Miss Marple. C’est le bon sens de cette sympathique vieille dame qui, une fois de plus, permettra de trouver la solution.
 
 
La mort en embuscade de Ngaio Marsh
1989
Roderick Alleyn (11)
Ngaio Marsh
Policier
7 h
Réunir, dans le huis-clos de son vieux manoir enneigé, sept personnes qui se détestent cordialement, tisser une subtile toile de rancoeurs inexprimées et de secrets morbides, Jonathan Royal trouve l’idée amusante. Mais lorsque sa mise en scène tourne au drame, il n’a de cesse que de faire arrêter le coupable. Il sait exactement lequel de ses invités a commis l’ignoble crime. Arrivé sur place, l’inspecteur Alleyn procède pourtant à la redistribution des rôles...
Pierrot mon ami de Raymond Queneau
1942
Raymond Queneau
Littérature
3½ h
Ce silence, cette nuit, ces rues étroites, tout disposait Pierrot à ne penser à rien de précis. Il regardait à droite, à gauche, comme pour accrocher quelque part ses petites curiosités, mais ne trouvait rien - tout au plus les enseignes, et qui ne valaient pas les billes de l’avenue de Chaillot. Il songea un instant à visiter le bobinard de cette sous-préfecture, mais il ne rencontrait personne pour le renseigner. Finalement il se perdit. Il traversait maintenant une petite banlieue ouvrière, avec des manufactures ici et là. Plus loin, Pierrot atteignit une route assez large, avec un double liséré d’arbres, peut-être nationale ? Peut-être départementale ? Il marcha encore quelques instants.
Il entendit tout près de lui un grand cri, un cri de femme, un cri de peur.
Nuits noires de John Steinbeck
2013
John Steinbeck
Littérature américaine
2½ h
Écrit pendant la Seconde Guerre Mondiale par John Steinbeck, qui était à l’époque Correspondant de guerre pour le New York Herald Tribune, The Moon is Down - Nuits noires ou Lune noire selon les traductions françaises, le titre étant tiré du MacBeth de Shakespeare - a été traduit et diffusé clandestinement par la Résistance dans la plupart des pays européens occupés par l’Allemagne nazie. Texte de résistance spirituelle et manifeste antitotalitaire pour tous les peuples asservis, mais avant tout roman d’une étonnante puissance écrit par l’auteur des Raisins de la Colère, futur prix Nobel de littérature, Nuits noires relate la vie d’un village de Norvège où s’organise progressivement une forme de résistance à l’occupant. Dans ce village recouvert de neige, entre froides exécutions sommaires et actes de sabotages, entre haine passive et rédemption, le récit s’attache surtout à dévoiler l’évolution psychologique et morale des villageois oppressés comme des soldats oppresseurs, se faisant prise de conscience de la liberté inaliénable des êtres humains dans les ténèbres qui s’abattaient alors sur le monde. Le texte - dont nous reprenons délibérement ici la traduction “militante” de Yvonne Desvignes (pseudonyme de Yvonne Paraf, amie de Vercors / Jean Bruller, éditeur de ce livre en 1944 aux Editions de Minuit) - est suivi d’une brève biographie de John Steinbeck.
Le Joueur d'échecs de Stefan Zweig
1942
Stefan Zweig
Littérature allemande
1½ h
Prisonnier des nazis, Monsieur B., en dérobant un manuel d’échecs, a pu, à travers ce qui est devenu littéralement une folle passion, découvrir le moyen d’échapper à ses bourreaux. Libéré, il se retrouve plus tard sur un bateau où il est amené à disputer une ultime partie contre le champion Czentovic. Une partie à la fois envoûtante et dérisoire...
Quand ce texte paraît à Stockholm en 1943, Stefan Zweig, désespéré par la montée et les victoires du nazisme, s’est donné la mort l’année précédente au Brésil, en compagnie de sa femme. La catastrophe des années quarante lui apparaissait comme la négation de tout son travail d’homme et d’écrivain. Le joueur d’échecs est une confession à peine déguisée de cette désespérance.
 
 
Le Monde d'hier de Stefan Zweig
1999
Stefan Zweig
Bio
10 h
Le monde d’hier, c’est la Vienne et l’Europe d’avant 1914, où Stefan Zweig a grandi et connu ses premiers succès d’écrivain, passionnément lu, écrit et voyagé, lié amitié avec Freud et Verhaeren, Rilke et Valéry. Un monde de stabilité où, malgré les tensions nationalistes, la liberté de l’esprit conservait toutes ses prérogatives.
Livre nostalgique ? Assurément. Car l’écrivain exilé qui rédige ces « souvenirs d’un Européen » a vu aussi, et nous raconte, le formidable gâchis de 1914, l’écroulement des trônes, le bouleversement des idées, puis l’écrasement d’une civilisation sous l’irrésistible poussée de l’hitlérisme...
Parsemé d’anecdotes, plein de charme et de couleurs, de drames aussi, ce tableau d’un demi-siècle de l’histoire de l’Europe résume le sens d’une vie, d’un engagement d’écrivain, d’un idéal. C’est aussi un des livres témoignages les plus bouleversants et les plus essentiels pour nous aider à comprendre le siècle passé.
Menaces de mort de Georges Simenon
1942
Maigret (45)
Georges Simenon
Policier
½ h
Un certain Emile Grosbois, un millionnaire enrichi dans le commerce de ferraille, a reçu des lettres de menaces de mort. Il vient demander l’aide de la PJ, et il invite Maigret à passer le week-end dans sa maison de campagne. Maigret accepte de s’occuper de l’affaire, et découvre une étrange famille: le frère jumeau de Grosbois, et ses neveux et nièces. Tous semblent bien intéressés à l’héritage de la fortune Grosbois...
Félicie est là de Georges Simenon
1942
Maigret (46)
Georges Simenon
Policier
2½ h
Félicie est partie faire les courses. À son retour, Jules Lapie, le paisible retraité dont elle tient le ménage, a été assassiné. Le commissaire Maigret, avec sa sagacité habituelle, a tout de suite compris que la jeune fille au physique ingrat savait quelque chose, que derrière ses airs revêches elle cachait un cœur tendre... Comment l’amener à se confier ? Qui protège-t-elle en gardant le silence ? Rarement un témoin aura donné autant de fil à retordre au célèbre commissaire... 
Le voyageur imprudent de René Barjavel
1943
René Barjavel
SF
4 h
«  Le lendemain, il avança d’un siècle de plus. Puis de deux, de trois, de cinq. Ce qu’il vit et rapporta à l’infirme leur parut tellement effrayant qu’ils décidèrent, d’un commun accord, de faire en avant un bond gigantesque pour être immédiatement fixés sur le sort de leurs lointains petits-enfants.
En effet, si l’électricité avait disparu, et la civilisation de la machine trouvé son terme, une force nouvelle était née ; l’humanité, qui avait appris à l’utiliser, subissait une telle évolution dont l’esprit des deux hommes n’osait prévoir l’aboutissement. Quand Saint-Menoux, ce jour là, appuya sur le bouton de départ... »
Mon premier voyage après l’accident me ramena au lieu même où il s’était produit. Sous la coupole, dans la lumière des champignons, les débris de chair de mon maître mettaient leurs taches sombres sur l’or roux de la chevelure de la tête coupée. L’expression de celle-ci n’avait pas changé. Les yeux clos, les lèvres enfin calmées esquissaient un sourire de paix totale.
 
 
Ravage de René Barjavel
1943
René Barjavel
SF
4½ h
Paris, XXIe siècle. Les temps ont changé, la vie est maintenant plus facile que nos aïeux : le monde est à l’âge atomique, où tout est plus vite plus haut plus fort. Mais les gens ont décidé qu’il fallait se recentrer sur l’homme, et revenir à des technologies plus en adéquation avec leur mode de vie, basé parfois sur les loisirs et l’oisiveté.
François Deschamps est artiste et originaire de la campagne ainsi que Blanche Rouget. Officiellement, ils sont deux amis d’enfance, mais secrètement, il est amoureux de sa petite Blanche, insouciante. Et François s’inquiète dès lors que Blanche abandonne ses études pour devenir une star aux côtés de Jérôme Seita, magnat de presse, qui n’arrête pas de mettre des bâtons dans les jambes de François. Soudain, le grand noir, dehors, c’est la chute des villes…
 
 
La dame du lac de Raymond Chandler
1948
Philip Marlowe (4)
Raymond Chandler
Policier
5 h
Dans « La dame du lac », Raymond Chandler nous découvre un Philip Marlowe confronté là encore à une affaire très épineuse. Le riche entrepreneur Derace Kingsley charge le célèbre détective d’enquêter sur la disparition de sa femme Crystal. De jour en jour, la situation se complique et Marlowe doit travailler sur une seconde disparition, celle de Muriel Chess. Quel est le lien entre ces deux faits et qui est à l’origine de ce macabre stratagème ? Jusqu’à la dernière ligne de son oeuvre, Chandler fait régner le suspense magistralement.
L'amante du pharaon de Naguib Mahfouz
2007
Naguib Mahfouz
Roman Histo
4½ h
Courtisane d’une beauté inouïe, Rhodopis a un cœur de pierre. Lorsque son regard croise celui du jeune pharaon Mérenrê II, elle est parcourue d’un étrange frisson. Que lui arrive-t-il. ? Cette passion dévorante détourne peu à peu le roi de ses devoirs et remet en cause le fragile équilibre politique du régime. Une fabuleuse histoire aux airs de conte des Mille et une nuits.
Cauchemar à Waiatatapu de Ngaio Marsh
1985
Roderick Alleyn (12)
Ngaio Marsh
Policier
6 h
Avec Ngaio Marsh, on batifole, on gambade : le détective est ici un inspecteur du Yard, mais d’excellente famille et remarquable poète. Son acolyte est nettement plus populaire, et il forme avec lui un duo parfois burlesque, où l’essentiel est le bonheur de l’échange. Chez Marsh comme chez ses consoeurs, la victime n’a guère d’importance, la mort n’est qu’un jeu, la résolution de l’énigme une distraction intellectuelle. Mais elle pratique une fantaisie qui n’est qu’à elle. Marsh s’amuse à gentiment dynamiser tout réalisme, tout en faisant semblant de s’y attacher. Le plaisir est intense.
Le Baron est bon prince de Anthony Morton
1955
Le Baron (4)
Anthony Morton
Policier
3 h
« — Je suis Marie-Françoise de La Roche-Cassel. Vous excuserez mon impatience, mais qu’avez-vous fait de mon père ? »
Cette question, qui s’adressait à John Mannering, devait être pour ce dernier le point de départ d’une aventure, qui s’annonçait dangereuse et déconcertante : Il n’avait jamais rencontré M. de La Roche-Cassel.
Pour le retrouver, sauver tour à tour la blonde et extravagante Marie-Françoise et un receleur de ses amis, Mannering n’hésite pas à renier ses principes et à voler au secours de Scotland Yard. A ces motifs, fort valables pour l’honnête joaillier, vient s’en ajouter un autre, plus puissant peut-être pour le Baron : des étoiles de diamants à cinq branches. Des étoiles de soixante carats, chacune valant bien 30 000 livres sterling.
 
 
La Cité de l'indicible peur de Jean Ray
1945
Jean Ray
Fantastique
3 h
Roman policier, roman d’épouvante : les criminels de Jean Ray ne sont pas des êtres de chair, mais des monstres issus des profondeurs infernales. Tantôt c’est un mannequin mû par des forces démoniaques, connu sous le nom de Pearcy, l’horrible-meurtrière-à-la-hache, tantôt c’est le Bull, monstre à tête de taureau qui erre sur la lande maudite d’Ingersham, cette petite cité écrasée sous un ciel de plomb, où règne la Grande Peur ancestrale…
Mais si tout cela n’était qu’un simple cauchemar ?
Malpertuis de Jean Ray
1943
Jean Ray
Fantastique
3½ h
Malpertuis ! C’est la première fois que le nom coule, d’une encre lourde, de ma plume terrifiée. Cette maison imposée comme point final de tant de destinées humaines, par des volontés terribles entre toutes, j’en repousse encore l’image ; je recule, j’atermoie, avant de la faire surgir au premier plan de ma mémoire. D’ailleurs, les personnages se présentent moins patients que la maison, pressés sans doute par la brièveté de leur terme terrestre. Après eux, les choses demeurent, comme la pierre dont se font les maisons maudites.
 
 
Le petit Docteur de Georges Simenon
1943
Georges Simenon
Policier
9 h
Le détective le plus réussi et le plus vivant de Simenon après Maigret est-il le Petit docteur établit à Marsilly en Charente, un village que Simenon connaît bien.
Il s’appelle Jean Dollent, du nom d’une rue de Paris, proche de la Santé ou se passe une scène de la tête et les hommes. (...) Il est curieux et regrettable que Simenon n’est pas plus utilisé ce personnage qui reste une de ses meilleures créations.
Les fabricants d'armes de Alfred E. Van Vogt
1965
Marchands d'armes (2)
Alfred E. Van Vogt
SF
5 h
Alors que les armuriers d’Isher tente de le tuer, un homme immortel est aussi pourchassé par le pouvoir établi sur Terre. Pour couronner le tout, il doit affronter une race extraterrestre de forme arachnoïde pendant une joute mortelle. Il fera appel à toutes ses ressources pour sauver sa vie, tout en forçant le pouvoir établi à révéler le secret du voyage interstellaire.
 
 
Le Châle Chinois de Patricia Wentworth
1986
Miss Silver (5)
Patricia Wentworth
Policier
3 h
Tanis Lyle est belle. Trop belle. Les hommes en sont fous, les femmes la détestent. Cyniquement, elle piétine les uns et les autres. Aussi n’est-il pas étonnant de la retrouver un jour tuée d’une balle dans le dos...
Personne ne doit quitter le prieuré ou elle avait invité ses amis pour quelques jours. Tout le monde aurait pu la tuer, tout le monde, ou presque, en avait envie. Pourtant, il n’y a qu’un assassin, et Miss Silver, l’étrange demoiselle à qui personne ne prête attention, est bien décidée à le démasquer.
Miss Silver intervient de Patricia Wentworth
1993
Miss Silver (6)
Patricia Wentworth
Policier
5½ h
Meade Underwood pleurait la mort de Giles, son fiancé qu’elle avait cru disparu dans un naufrage Elle le retrouve, par hasard, mais il est devenu amnésique. Leur bonheur est en butte aux diaboliques machinations de Caroll Roland, une jeune comédienne sans vergogne. Jusqu’au jour où on la découvre morte... Il faudra la prodigieuse mémoire et l’infaillible sens de l’observation de Miss Silver dont la ténacité aura même raison des réticences de la police, pour démêler de ténébreux chantages et venir à bout d’un assassin passé maître dans l’art du travestissement.
L'Inspecteur cadavre de Georges Simenon
1943
Maigret (47)
Georges Simenon
Policier
3 h
Suicide ? Meurtre ? Un froid matin de janvier, un jeune homme est retrouvé mort sur la voie ferrée près de Saint-Aubin-les-Marais, en Vendée.  Pour rendre service à un ami, le commissaire Maigret accepte de quitter Paris pour essayer d’y voir plus clair. Mais il n’est pas le seul à mener l’enquête : un ancien policier devenu détective privé, l’inspecteur Cadavre, s’intéresse lui aussi de très près à cette affaire... 
Le jeu des perles de verre de Hermann Hesse
1943
Hermann Hesse
Littérature allemande
15 h
« Qu’adviendrait-il si, un jour, la science, le sens du beau et celui du bien se fondaient en un concert harmonieux ? Qu’arriverait-il si cette synthèse devenait un merveilleux instrument de travail, une nouvelle algèbre, une chimie spirituelle qui permettrait de combiner, par exemple, des lois astronomiques avec une phrase de Bach et un verset de la Bible, pour en déduire de nouvelles notions qui serviraient à leur tour de tremplin à d’autres opérations de l’esprit ? »
Cette extraordinaire mathématique, c’est celle du jeu des perles de verre, que manie parfaitement Joseph Valet, héros fascinant et ludi magister jonglant avec tous les éléments de la culture humaine.
Terre d'épouvante de Edgar Rice Burroughs
1969
Pellucidar (6)
Edgar Rice Burroughs
Aventure
4 h
Après avoir retrouvé von Horst, David Innes retourne à Sari avec sa troupe. En chemin, ils sont attaqués par des femmes-barbus de la tribu de Oog. Séparé de ses compagnons, David est fait prisonnier et emmené comme esclave. Dans le village, il fait la connaissance d’un autre esclave, Zor de Zoram. Profitant d’une attaque surprise de guerrières d’une tribu rivale, les deux hommes s’évadent.
Se dirigeant vers Sari, ils traversent une chaîne de montagnes et se retrouvent dans le pays des Jukans, un peuple à moitié fou qui adore une idole de pierre mais est assez évolué pour avoir construit un palais pour leur roi. Les deux hommes y sont emmenés de force et deviennent serviteurs d’un majordome du palais. Ils font connaissance avec Kleeto, une servante qui leur avoue connaître un passage secret menant du palais au-dehors de la ville. 
 
 
En trois coups de cuiller à pot de James Hadley Chase
1948
James Hadley Chase
Policier
4 h
Une petite ville de province, c’est pas forcément un havre de verdure, un îlot de vertu, un enclos préservé où s’ébattent de braves jeunes gens sous l’œil attendri de leurs aînés.
Ce peut être aussi le repaire de spéculateurs en tous genres, de joueurs professionnels, de tueurs.
Imaginons donc deux petites villes voisines - l’une est sage, l’autre perverse.
Imaginons la Jeanne d’Arc de la bonne petite ville qui décide de bouter les truands hors de la méchante petite ville...
Et ceci, en trois coups de cuillère à pot ! Eh bien, on ne peut que lui souhaiter bon vent, tout en se bouchant les oreilles pour ne pas entendre la pétarade des pistolets automatiques.
Miss Shumway jette un sort de James Hadley Chase
2013
James Hadley Chase
Policier
4½ h
Chercher la femme n’est jamais simple. Surtout lorsqu’elle n’a pas vraiment disparu, ne se cache pas et possède un don très sûr pour rendre fou les hommes. Miss Shumway n’est pas n’importe qui, loin s’en faut ! Prestidigitatrice remarquable usant de ses talents pour alléger les pigeons de leurs grosses coupures, elle est aussi belle que vénale et n’a peur de rien. Aussi, lorsque deux arnaqueurs lui proposent l’affaire du siècle, elle n’hésite pas longtemps. Quitte à se retrouver possédée par la plus vieille des magies mexicaines. De celle qui permet de faire parler les chiens ou de se dédoubler... Le journaliste Ross Millan qui devait mettre la main sur elle pour assurer à son patron des unes fracassantes, n’est pas au bout de ses peines. A fortiori si d’autres fous furieux s’en mêlent…
L'heure zéro de Agatha Christie
1947
Agatha Christie
Policier
5 h
Quelle drôle d’idée ! Rassembler pour des vacances à la Pointe aux Mouettes l’ex Mrs Strange - Mrs Audrey depuis son divorce - et Kay, la nouvelle tenante du titre, sous le prétexte d’en faire des amies... C’est de l’inconscience, pour ne pas dire plus. Car enfin, l’époux de ces dames n’a quand même pas la naïveté de croire qu’elle vont tomber dans les bras l’une de l’autre. D’ailleurs, si ces tigresses ne se sont pas encore écharpées, c’est qu’elles se retiennent. Pour l’instant. Les vertus calmantes de l’air marin, sans doute... Mais les choses n’en resteront pas là. Deux Mrs Strange sous le même toit, c’est une de trop...
 
 
La mort n'est pas une fin de Agatha Christie
1955
Agatha Christie
Policier
4½ h
La mort n’est pas une fin est un roman policier écrit en 1945 par Agatha Christie, l’histoire se déroule en Égypte antique ce qui fait de ce roman policier le seul de la romancière britannique à ne pas se dérouler au XXème siècle. Le roman est basé sur les lettres de Heqanakhte datant d’environ 2000 ans avant J.-C. et retrouvée dans les années 1920.
 
 
Loin de Rueil de Raymond Queneau
1944
Raymond Queneau
Littérature
3 h
Jacques Laumône est un rêveur ; il invente, il imagine. Enfant, quand il va au cinéma, il se voit coboy, se battant contre des horlalouas dans le farouest. Il veut devenir roi ou pape ; il s’invente une généalogie, des histoires de passions et de guerre qui le conduisent à devenir empereur, fondateur de la dynastie de Laumoningiens, puis souverain de l’univers ! “il est stupéfiant de penser qu’on n’est pas né prince duc ou comte et pourtant et pourtant pourquoi pas soi pourquoi pas soi”, pense Jacques.
Plus tard, il se crée un vie de boxer, de chimiste, de comédien...
Un roman dans la lignée des Fleurs Bleues.
Au douzième coup de minuit de Patricia Wentworth
1986
Miss Silver (7)
Patricia Wentworth
Policier
3½ h
Comme tous les ans, James Paradine a réuni sa famille pour le réveillon de la Saint-Sylvestre. Mais cette année, au dessert, il lâche une bombe : l’un de ses convives l’a trahi gravement. Il donne au coupable jusqu’à minuit pour venir le retrouver dans son bureau et se “confesser”. Le jour de l’An, au matin, on retrouve Sir James Paradine mort. Et ce n’est pas un accident...
Par quel hasard étrange Maud Silver réside-t-elle pour quelques jours dans le village voisin ? La charmante et excentrique vieille demoiselle, munie de son éternel tricot, ne pourra pas s’empêcher de mener sa propre enquête.
Le Mystère de la clef de Patricia Wentworth
1986
Miss Silver (8)
Patricia Wentworth
Policier
3 h
En apprenant la mort de Michael Harsch, les habitants du petit village de Bourne sont en émoi. Suicide ou assassinat ?
Les résultats de l’enquête confirment la première hypothèse, pourtant Scotland Yard est alerté. Quels pourraient être les mobiles du crime?
Jalousie professionnelle, inimitié, intérêt politique? Tout paraît possible...
Si les inspecteurs suivent plusieurs pistes, Miss Silver, quant à elle, se fait fort de les conduire sur la bonne !
Mon village à l'heure Allemande de Jean-Louis Bory
1944
Goncourt 1945
Jean-Louis Bory
Littérature
6 h
1944, à la veille du débarquement allié, à Jumainville, petit village comme tant d’autres, les habitants se sont accommodés de l’Occupation, mais c’est par leur vert langage, leur existence vigoureuse, leurs plaisanteries et leurs peines qu’ils résistent à leur manière...
Dans l'enfer d'Ouradour de Pierre Poitevin
1944
Pierre Poitevin
Historique
3 h
Le massacre d’Oradour-sur-Glane est la destruction, le 10 juin 1944, de ce village avec l’anéantissement de sa population (642 victimes). Il s’agit du plus grand massacre de civils commis en France, pendant la seconde guerre mondiale. Ces événements marquèrent les consciences. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane.
 
 
Au moins 400 livres correspondent à votre recherche sur NousLisons.fr
(Rappel de vos critères : amp;genre contient Bio, amp;mode contient vign, trié par Date Originale (croissante))