NousLisons.fr

Liste des livres

120 heures de cauchemar de Fredric Brown
1981
Fredric Brown
Policier
5 h
Après cinq ans d’un mariage heureux, un jeune agent de change du Middle West se querelle avec sa femme un matin mais, sa colère passée, il souhaite se réconcilier avec elle en l’invitant au restaurant pour le soir. Il appelle chez lui en vain : le téléphone ne répond pas. Lorsqu’il rentrera chez lui, le soir, après avoir déposé, pour le week-end, son associé à l’aérodrome, il trouvera, posé en évidence sur sa machine à écrire, un mot l’informant que sa femme a été enlevée et qu’il a 5 jours pour réunir 25.000 dollars en billets de 100, s’il veut la revoir vivante. Ce billet lui communique également le nom de deux hommes de la ville dont les épouses ont été enlevées précédemment et lui conseille de prendre contact avec eux. La femme du premier a été tuée, celle du second s’en est sortie, après que la rançon eut été payée.
Commencent alors, pour Lloyd Johnson, les 120 heures les plus longues de sa vie... de longues heures à tuer dans sa maison solitaire qui donnent à Fredric Brown une occasion unique de restituer, plus finement que jamais, la trame de la vie quotidienne, faisant ainsi apparaître totalement réel aux yeux du lecteur le plus invraisemblable drame.
Cinq nouvelles du même auteur, inédites en volumes, complètent ici ce court roman qu’on ne peut lâcher avant ses dernières pages au dénouement imprévu et... imprévisible.
Cincinnati Blues de Fredric Brown
1991
Fredric Brown
Littérature américaine
5½ h
Né à Cincinnati en 1906, Fredric Brown y commença sa carrière professionnelle en 1922 en acceptant la place de coursier chez Conger & Way, entreprise de négoce industriel employant sept personnes qui allaient connaître, chacune à leur manière, la détresse des années de la Prohibition et de la Dépression économique.
Dans ce roman de 1957, Brown démontre qu’un grand auteur de l’« autre littérature » sait, non seulement composer une œuvre réaliste, mais encore, grâce au suspense qu’il manie avec une inégalable virtuosité, lui donne une dynamique plus forte.
Homicide mode d'emploi de Fredric Brown
1986
Fredric Brown
Policier
3 h
Selon Jacques Gaimard, chez Fredric Brown. « les monstres et les assassins sont toujours en proie aux coïncidences, comme des pantins manipulés par un marionnettiste invisible mais qui pourrait bien avoir les traits de l’auteur. Héritier d’une tradition qui a des sources anglaises (Carroll) et américaines (Bierce), il invente l’absurde féerique, mêlant jusqu’au vertige l’horreur et la blague ». Les 5 réjouissantes nouvelles de ce recueil se trouvent en effet très exactement à mi — chemin entre la blague et l’horreur.
- Double assassinat
- Black-Out
- Rien qu’un meurtre
- Des empreintes de pas au plafond
- Homicide mode d’emploi
Intégrale des nouvelles, Tome 1 de Fredric Brown
2004
Fredric Brown
13 h
Auteur de savoureuses nouvelles policières, d’humour et de science-fiction, Fredric Brown (1906-1972), prix Edgar Poe en 1947, commença sa carrière d’écrivain dans le journalisme. Connu en France essentiellement pour ses ouvrages de science-fiction (L’Univers en Folie, Martiens Go Home), il a laissé une œuvre policière importante : plus de cent nouvelles et une vingtaine de romans dont la plupart sont restés inédits et qui font de lui un des meilleurs auteurs du genre, ainsi que de nombreuses nouvelles de science-fiction où il donne libre cours à sa verve inventive et humoristique. Ce volume contient quarante-trois nouvelles de Fredric Brown, dont de nombreux textes inédits depuis leur parution originale en pulp magazine ou revue. La part d’inédits représente près de la moitié du volume. Pour la première fois l’intégrale chronologique des nouvelles de Fredric Brown, dont c’est ici le premier volume, est regroupée, que celles-ci relèvent de la science-fiction, du policier ou de l’humour. Pour les textes qui furent publiés auparavant dans des anthologies aujourd’hui épuisées, la traduction a été entièrement revue. Le texte des nouvelles inédites comme de celles déjà parues en France a été établi d’après l’original américain.
L'univers en folie de Fredric Brown
1953
Fredric Brown
SF
4½ h
10 juin 1954. La première tentative de lancement d’une fusée dans la Lune se solde par un échec disons... cuisant.
Du moins pour Keith Winton, journaliste dans une revue de science-fiction, littéralement désintégré dans le jardin de son patron par l’explosion du projectile et... réintégré dans un univers parallèle où monstres hideux aux yeux pédonculés et femmes de l’espace en sous-vêtements sexy côtoient le commun des mortels avec le plus grand naturel, sur fond de guerre intergalactique entre Arcturus et la Terre.
Pris pour un espion arcturien, Keith Winton ne devra son salut qu’à sa connaissance de la littérature de science-fiction. Mais trouver votre double installé dans votre appartement et votre petite amie fiancée à un autre, découvrir que les machines à coudre peuvent ouvrir la voie de l’hyperespace, voilà de quoi ébranler l’esprit le plus ouvert de cet univers en folie !
 
La belle et la bête de Fredric Brown
1949
Fredric Brown
Policier
4 h
Quand un ivrogne rencontre une statue, qu’est-ce qu’il lui raconte ? Qu’est-ce qu’elle lui répond ? Lui dit-il qu’elle est belle, émouvante et qu’elle ressemble à une fille aperçue un soir de soûlerie, ensanglantée, dans une rue obscure et qu’il n’a jamais pu oublier ? Lui dit-il qu’elle est devenue statue un jour qu’elle avait trop peur de mourir ?
La nuit du Jabberwock de Fredric Brown
1951
Fredric Brown
Policier
4 h
Doc Stoeger, propriétaire du Carmel City Clarion, rêve d’avoir au moins une fois dans sa vie de vraies nouvelles à publier dans son petit journal local. Un soir, après avoir bouclé l’édition, il traverse la rue pour aller boire le coup de l’étrier à la taverne d’en face.
En franchissant la porte, il passe à travers le Miroir, et se retrouve dans l’univers d’Alice au Pays des Merveilles où pullulent aussi bien les jabberwocks, les borogoves et les maisons hantées que les gangsters de Chicago, les meurtriers amateurs et autres.
La rencontre de Lewis Carroll et de Fredric Brown a donné un livre fascinant aussi bien pour le lecteur de roman policier que pour l’amateur de littérature fantastique.
 
 
Le chant des damnés de Fredric Brown
1986
Fredric Brown
Policier
3½ h
L’Ange exterminateur
Une nuit idéale pour tuer
Le Chant des damnés
Client inconnu
Cadavre de rechange
Rendez-vous à minuit
Lune de miel en enfer de Fredric Brown
1964
Fredric Brown
SF
4½ h
En 1962, l’humanité est au bord du gouffre. La guerre froide tend sérieusement vers le chaud et voilà que ne naissent plus que des filles.
Ray Carmody va devoir accepter une mission sur la Lune d’un genre un peu particulier, mais si c’est pour sauver la race humaine… Al Hanley, alcoolique invétéré, va, lui aussi, mais sans le faire exprès, sauver la Terre d’un bien funeste destin. Les extraterrestres de la planète Dar n’en reviennent toujours pas ! Le professeur Braden est enfermé, seul, depuis trente ans, à l’intérieur du dôme antiatomique qu’il a inventé.
Osera-t-il enfin en sortir ? L’humanité aura-t-elle survécu à l’apocalypse ? Il aimerait tant ne pas mourir seul.
En une vingtaine de nouvelles, Fredric Brown parvient à faire rimer science-fiction et humour. Il prouve, une fois de plus, qu’il est un maître de la forme courte.
 
Martiens, go home! de Fredric Brown
1957
Fredric Brown
SF
3 h
« Salut Toto ! Salut Chouquette ! », voilà les mots prononcés lors de la première rencontre entre un martien et un homme. L’étonnement et l’émerveillement vont être cependant de courte durée. En effet, les petits hommes verts ne sont pas du tout comme nous avions pu les imaginer jusqu’à présent. Malpolis, prétentieux, indécents, curieux à l’extrême, ils sont tout simplement insupportables. Ils prennent, de plus, un malin plaisir à révéler les secrets les mieux gardés. Grâce au “couimage”, ils sont insaisissables et se déplacent instantanément où ils veulent. Seuls les psychiatres et les pharmaciens profitent de leur arrivée. Lorsqu’on leur demande pourquoi ils sont là, ils répondent : « Qu’est-ce que les gens vont faire dans les zoos sur ta cochonnerie de planète ? »
Que pourra bien faire un auteur de science-fiction en mal d’inspiration, un marabout africain ou un portier de Chicago face à ce fléau impitoyable ?
 
Meurtres en filigrane de Fredric Brown
1954
Fredric Brown
Policier
3 h
Il s’appelait Darius Conn.
Il avait du talent, des idées, de la ressource. C’était un amateur doué. Il tuait à l’économie, parce que c’était nécessaire, sans plaisir, mais non sans orgueil. Il se disait que ses crimes passeraient à la postérité. Des crimes parfaits. Il se gobait. Il se gobait un peu trop. Parce que, en fin de compte, ce n’était qu’un amateur et ça ne pouvait pas durer.
Paradoxe perdu de Fredric Brown
1974
Fredric Brown
SF
3½ h
Ce fut au moment où la grosse mouche bleue pénétra dans la classe que Shorty Mac Cabe décida finalement que le cours de logique du Pr Dolohan était dépourvu d’intérêt.
Certes, il était plus passionnant de poursuivre la grosse mouche bleue partie en emportant ses mains et, par-delà le paradoxe du temps, de méditer sur l’utilisation du lance-pierres dans la chasse aux dinosaures.
Percuter à 50 km/heure une petite fille à bicyclette et n’en jamais retrouver trace, voilà de quoi préoccuper Lorenz Kane. Mais quand il eut délibérément tué une autre personne - également introuvable -, il fut convaincu qu’il était le seul à exister.
 
 
Trente cadavres tous les jeudis de Fredric Brown
1986
Fredric Brown
Policier
3½ h
- En direct avec l’Au-delà 
- Coup monté
- Trente cadavres tous les jeudis 
- L’énigme du macchabée 
- Meurtre sur les planches 
- Une star a disparu
Une étoile m'a dit de Fredric Brown
1954
Fredric Brown
SF
4½ h
« Le dernier homme sur la Terre était assis tout seul dans une pièce. Il y eut un coup à la porte... »
Effrayant ? Quand soudain les étoiles se mettent en mouvement, est-ce un prélude à la fin du monde, ou seulement un message à destination des hommes ?
Et que feriez-vous si tout à coup votre chien, hilare, vous adressait la parole ? Si une souris nommée Mitkey vous demandait son chemin ?
Huit nouvelles par un des maîtres de la forme courte, huit chefs-d’œuvre savoureux d’humour et de sagesse où cohabitent pour le meilleur Napoléon Bonaparte et d’improbables “Monstres aux Yeux Pédonculés”.
 
Crime à Chicago de Fredric Brown
1982
Ed & Am Hunter (1)
Fredric Brown
Policier
3 h
Crime à Chicago est la première enquête mettant en scène les personnages les plus célèbres de Fredric Brown, Am Hunter et son neveu Ed.
C’est un roman à l’intrigue brillante et une histoire d’amour pudique et émouvante entre un adulte et un adolescent. Un des chefs-d’œuvre
incontestés du roman policier américain.
Le fantôme du chimpanzé de Fredric Brown
1986
Ed & Am Hunter (2)
Fredric Brown
Policier
5 h
Tout commence par l’assassinat d’un nain - que personne ne connait - sur le champ de foire où l’oncle Am (Hunter) tient son neveu Ed - deux personnages bien connus des lecteurs de Frédéric Brown - une baraque de “chamboule-tout” ! L’histoire se complique ensuite avec la mort suspecte d’un chimpanzé (mais est-il vraiment mort ?). Le flic (joueur de trompette) a beau sympathiser avec Ed (joueur de trombone), il n’y comprend pas grand-chose... et ne pourra empêcher un autre crime atroce : celui d’un petit garçon noir danseur de claquettes. Pourtant, grâce aux déductions de l’oncle Am une explication à la logique purement “brownienne” sera finalement donnée. Restera à résoudre le problème sentimental du jeune Ed, amoureux d’une strip-teaseuse de la baraque des “Tableaux vivants”.
Un Cadavre au Clair de Lune de Fredric Brown
1994
Ed & Am Hunter (3)
Fredric Brown
Policier
4½ h
« Bien sûr que la croyance des loups-garous est une pure superstition en ce qui concerne un être qui verrait son corps se couvrir d’une toison, qui deviendrait en tout semblable à un loup, qui laisserait sur le sol des empreintes de loup… mais il peut arriver qu’un homme se change en loup mentalement. Quand il a des accès de folie, il peut avoir les impulsions d’un loup et tuer ses victimes comme lui. Et s’il recouvre la raison après son forfait, il peut très bien emmener sa victime dans une étable et y mettre le feu, ainsi personne ne saura comment l’homme a été assassiné.
- Vous me donnez la chair de poule, dit le shériff.
Je ricanais :
- Je me donne la chair de poule moi-même ; je suis en train de me dire qu’il y avait un lycantrope.
- Un homme fou homicide qui se prenait pour un loup – à quelques pas de moi, la nuit dernière… et j’étais un pauvre gars désarmé, tout seul sur une route de campagne, en pleine nuit ! »
Le monstre vous salue bien de Fredric Brown
1987
Ed & Am Hunter (4)
Fredric Brown
Policier
5 h
Ed Hunter, jeune détective encore novice, attend en vain, ce soir-là, Ambrose, son oncle et collègue. Am serait-il tombé, comme le croit la jolie Estelle, entre les pattes d’un névrosé qui collectionne les Ambrose comme on épingle les papillons ? L’anxiété croît dans l’agence de Ben Starlock...
Ed se lance seul dans une enquête serrée, où tous les suspects ont un alibi en or.
La mort à ses entrées de Fredric Brown
1996
Ed & Am Hunter (5)
Fredric Brown
Policier
4 h
Il est de ces écrivains que l’on ne cerne jamais tout à fait ; chaque roman est un nouvel univers, avec ses lois et règles du jeu. Fredric Brown (1906-1972) ficelle ses polars avec toute la tendresse et le professionnalisme d’un boucher travaillant dans l’amour de l’art. Pas de scènes sanguinolentes, mais la triste réalité du quotidien qui, pour des raisons obscures, bascule un jour dans l’irrationnel de l’homicide
Regrets éternels de Fredric Brown
1988
Ed & Am Hunter (6)
Fredric Brown
Policier
4 h
La ravissante Wanda Rogers sait-elle ce que sont devenus les 46.000 dollars puisés dans les caisses de la municipalité de Freeland, près de Chicago?
Son père en était le trésorier au-dessus de tout soupçon, avant de mourir dans un accident de la circulation...
Pas mal de monde en est persuadé. Les flics, la compagnie d’assurance, et d’autres individus encore plus mal intentionnés.
Tous tournent autour de la jeune femme. Certains meurent...
Ed et Am Hunter, détectives privés, ont besoin de toute leur sagacité pour éclaircir l’affaire.
Les dessous de Madame Murphy de Fredric Brown
1997
Ed & Am Hunter (7)
Fredric Brown
Policier
3½ h
Ed et Am Hunter sont des détectives à la Fredric Brown. On est loin des “hard-boiled”, les durs à cuire des romans très noirs américains. Si ce sont des célibataires endurcis. Ed, le neveu, ne manque jamais de tomber dans tous les pièges de l’amour. Et s’ils sont détectives privés. c’est une sorte de continuation de la vie de bohème qu’a menée l’oncle Am dans un cirque.
Pour Brown, la mise en scène de ces deux personnages est avant tout une vision poétique, humoristique et parodique parfois, du roman policier. Le titre lui-même, qui n’a vraiment aucun rapport avec l’enquête, est déjà un clin d’œil. Il fonctionne à double sens. Dentelles ou secrets policiers ?
Fredric Brown évolue avec aisance dans le polar, car il sait aussi inventer des intrigues. Quand Ed surprend un petit garçon dans sa chambre qui cherche un pistolet, on entre de plain-pied dans le mystère de l’insolite. Surtout quand le petit garçon craque et avoue vouloir protéger son père. Mais il est difficile de tracer une frontière entre la réalité et l’imaginaire, et, quand un enfant de 8 ans persiste à considérer son père menacé par un complot bien mystérieux, on l’envoie voir un psychiatre. Et pourtant Ed et Am Hunter décident de s’occuper de l’affaire, parce qu’affaire il y a.
On ne le dira jamais assez, si vous aimez le roman policier, la tendresse, l’humour, l’ambiguïté, lisez Fredric Brown
21 livres correspondent à votre recherche sur NousLisons.fr
(Rappel de vos critères : auteur contient Brown, prenom contient Fredric)